Les guerres éternelles


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ayaë Kihira [Modératrice]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ayaë Kihira
¤ Ange déchue du 8eme cercle

¤ Ange déchue du 8eme cercle
avatar

Féminin
Nombre de messages : 991
Age : 24
Localisation : Pékin
Armes : Un Katana et, surtout, elle-même. o_O
Pouvoir : Transformation en Once
Statut :
Date d'inscription : 07/06/2007

Feuille de personnage
Race: Ange Déchue
Grade: Considérée comme Démone du 8ème Cercle
Autre: Aveugle depuis la Naissance

MessageSujet: Ayaë Kihira [Modératrice]   Jeu 7 Juin - 22:20

Nom : Kihira
Prénom : Ayaëlle, mais elle préfère qu’on l’appelle Ayaë, puisque le suffixe « ëlle » est le féminin du suffixe « el » qui signifie « qui sert Dieu ». Et elle ne le sert plus depuis... longtemps.
Surnoms : Ay, Aya, tout ce que vous voulez... Sauf qu’elle déteste qu’on la surnomme.
Age : 60 ans (environ 25 d'apparence)
Sexe : Féminin
Race : Ange Déchue
Armes : Un katana japonais qu’elle a récupéré sur Terre. Selon elle, c’est la seule chose fiable que les humains aient jamais créée et créeront jamais.
Pouvoirs : Elle peut se transformer, partiellement ou non, en once (panthère des neiges).
Grade : Considérée comme Démone du 8ème cercle.

Description physique : Ayaë est une jeune femme pleine de grâce et de charme malgré son petit mètre soixante-deux. Son corps, fin, ne contient pas une seule once de graisse, donnant une impression de fragilité bien loin de la réalité. Il n’est en fait que nerfs et muscles noueux. Sa démarche quant à elle est souple et silencieuse.
Ses cheveux si clairs qu’ils paraissent blancs, coupés courts en un dégradé du genre irrégulier, ne sont pour ainsi dire jamais coiffés. Ses yeux sont la seule touche vive sur son visage de porcelaine. D’une couleur braise marquante par la vie qui... semble en être absente. Aya, en effet, en plus d’être albinos, est aveugle. Mais il est presque impossible de le déceler tellement ses autres sens sont aiguisés (en partie grâce au fait qu’elle utilise souvent son ouïe de panthère).
Ses ailes d’un noir profond sont parfaitement proportionnelles à sa taille. Autrement dit, elles sont plus petites que la moyenne...
Ay s’habille généralement de couleurs sombres, sinon noires.

Caractère : Ayaë est tout sauf... facilement cernable. Elle est en fait une manipulatrice née, doublée d’une tête de mule. Ces deux traits de caractères n’ont d’ailleurs fait que s’accentuer depuis qu’elle n’est plus Ange.
Ay est dotée d’un tempérament calme, ne s’énervant que très difficilement. Mais quand cela arrive, mieux vaut aller se cacher tout de suite...
Elle ne supporte pas l’hypocrisie, et c’est certainement pour cela qu’elle dit toujours tout à tout le monde. Et ça ne fait pas plaisir à chaque fois... C’est sûrement à cause de ça qu’elle n’a jamais vraiment réussi à se faire des amis.
Etant Ange, elle était du genre protectrice, détestant l’injustice. Elle passait pour franche à un tel point qu’on doutait même qu’elle connaisse le sens du mot « mensonge ». Et les rumeurs n’étaient pas si loin de la réalité : Ayaë n’avait en effet jamais su mentir autrement que par omission.
Mais, devenue Déchue, ces traits « nobles » de son caractère s’altérèrent. Elle apprit à mentir bien mieux que certains Démons, bien que dire quelque chose qui n’est pas vrai la répugne toujours. Son dégoût de l’injustice se transforma en sadisme envers tous ceux qui s’opposaient à elle. Et, elle qui détestait l’hypocrisie, devint cynique au possible. Ses sourires, auparavant rares, disparurent. Elle se mit à se protéger derrière un masque d’impassibilité et de froideur, soi-disant pour que ceux dont elle ne pouvait voir le visage ne puissent rien lire sur le sien, rendant un certain équilibre entre eux qui voyaient et elle, aveugle. Mais en réalité, c’était juste pour cacher sa douleur...
Elle développa également une forme de boulimie. Il fallait qu’elle mange en permanence quelque chose. Pourquoi cela ? Elle-même ne se l’expliquait pas. Il faut dire aussi qu’elle s’en fichait puisqu’elle ne grossissait pas.
Par contre, son sens de l’honneur et sa fierté n’ont jamais bougé se serait-ce d’un poil.
Et ses amis n’ont jamais été aussi inexistants.

Histoire :
Un souffle dans son cou. Une main lui caressant les cheveux, la réveillant doucement. Ayaëlle, puisqu’elle s’appelait comme ça à l’époque, ouvrit lentement les yeux. Façon de parler, puisque qu’elle ait les yeux ouverts ou fermés, elle voyait noir en permanence. Mais ses autres sens lui hurlaient que le jour ne se lèverait pas avant plusieurs heures.
Pourquoi son père la réveillait-elle si tôt ?

- Bon anniversaire ma chérie...
Anniversaire ?? Ah oui, elle s’en souvenait maintenant... Un sourire que seul Lyel, son père adoptif, arrivait à lui soutirer étira ses lèvres. Un sourire de bonheur. Aya s’assit alors sur son lit, complètement réveillée. Aujourd’hui, c’était son anniversaire. Aujourd’hui, elle était enfin majeure. Elle en ressentait une joie si inhabituelle qu’elle savait qu’elle ne pourrait plus se rendormir.
Pourtant, ce silence pesant qui l’entourait, elle et cet Ange si bon qui l’avait recueillie alors qu’elle n’avait que quelques jours suffit à éteindre la flamme heureuse qui éclairait son visage. Il aurait dû être content, exubérant même, comme chaque année à la même date. Mais là... Non. Il était plutôt silencieux. Et Aya n'aimait pas ce silence.

- Que... Qu’est-ce qu’il y a ?
- Les... La guerre a repris. Je vais devoir y aller.
Ay crut qu’elle allait mourir, là, à ce moment même, terrassée par une étrange maladie appelée Désespoir.
- Mais... Mais tu... m’avais dit que... que tu serais là...
- Je sais. Mais je n’y peux rien... Je dois y aller...
Et le Désespoir disparut. Pour laisser place à la Colère. Une Colère énorme, dirigée contre cette guerre insensée, mais une Colère si forte qu’il fallait qu’elle l’évacue immédiatement. Alors elle l’évacua.
- Mais j’en ai marre ! Tu dis que tu es là, et tu ne l’es pas ! Je ne supporte plus cette vie ! Je ne supporte plus ces promesses que l’on ne peut tenir ! Je ne te supporte plus ! Tu m’as juré ! Tu m’as dit que tu serais là ! Et quand ce jour arrive, tu te défiles ! Encore une fois ! Tu... Tu... Tu me fais souffrir ! Tu aurais peut-être dû me laisser mourir dans cette ruelle où tu m’as trouvée ! Tu aurais dû me laisser crever au lieu de m'adopter ! Au moins je n’aurais pas eu à subir peine sur peine, déception sur déception !
- Ecoute Ay, je...
- Non je n’écoute pas ! Je t’ai assez écouté comme ça ! Tu vas encore t’excuser, dire que tu feras mieux la prochaine fois... Et la prochaine fois, ça sera pareil ! Alors arrête ! Va sur Sylvania, suis ta pathétique armée, j’en ai rien à faire maintenant ! Et sors de ma chambre ! Ce n’est pas parce que je ne peux pas te voir que je ne sens pas ta présence et qu’elle ne m’insupporte pas !
Alors Lyel sortit, sans un mot. Il savait qu’elle avait raison. Mais qu’y pouvait-il ? Il savait également que les paroles que celle qu’il considérait comme sa fille n’était pas vraiment dirigées contre lui, mais plutôt qu’elle avait besoin de s’énerver contre quelque chose. Il le savait, et pourtant les mots d’Ayaëlle lui avaient fait mal. Ils l’avaient atteint au plus profond. Comme une flèche lui traversant le cœur de part en part. Alors il partit, comme elle lui avait demandé de le faire, non sans avoir gravé, en braille bien évidemment, ses excuses là où il était sûr qu'elle les trouverait et pourrait les lire.


------------------------------------------------------------------

Trois coups sur la porte. Ayaëlle se précipita. Elle avait énormément culpabilisé durant les trois jours qui s’étaient écoulés depuis le départ de Lyel. Elle ouvrit donc la porte, prête à présenter ses plus plates excuses à son père. Mais, rien qu’en entendant le rythme de la respiration de la personne à qui elle ouvrait, elle sut que ce n’était pas la personne qu'elle attendait.
- Mademoiselle Kihira ?
- Oui...
Ay se sentait de plus en plus mal... Elle ne connaissait pas cette personne et la multitude d’indications que lui fournissaient ses quatre sens surdéveloppés lui hurlait que la nouvelle qu’elle apportait était loin d’être bonne.
- Votre père est mort.


------------------------------------------------------------------

La jeune Ange se réveilla en sursaut. Encore ce fichu rêve. Comme si elle avait besoin que son subconscient lui rappelle cette journée à jamais gravée dans sa mémoire. Comme si elle ne souffrait pas déjà assez des derniers mots qu’elle avait jeté à la figure de Lyel... « Ce n’est pas parce que je ne peux pas te voir que je ne sens pas ta présence et qu’elle ne m’insupporte pas ! »...
Cinq années avaient passé. Aussi longues et tristes les unes que les autres. Ayaëlle avait reporté sa colère contre la guerre, qu’elle considérait comme absurde.
Après une dernière sombre pensée, elle décida de se lever. Elle avait à faire ce jour-là...


------------------------------------------------------------------

Elle marchait sur la plaine encore jonchée de corps sans vie où s’était déroulé le dernier combat en date. Sylvania. Ce monde où son père avait trouvé la mort. Mais elle n’était pas là pour s’apitoyer sur son sort. Elle devait retrouver un Démon avec qui elle s’était liée d’amitié, faisant fit des préjugés de sa race, le cachant à tout le monde, même à ses compagnons d’armes avec qui elle passait beaucoup de temps. Elle s’était en effet engagée dans l’armée de Celestia, espérant obtenir des réponses à ses questions. A LA question... « Pourquoi une telle guerre ? Pour quelle raison ? » Elle s’était vite rendue compte les Anges les plus hauts placés ne savaient rien. Alors elle s’était reportée sur les Démons. Celui qu’elle devait rencontrer savait quelque chose, elle en était persuadée.
Perdue dans ses pensées, elle trébucha sur un corps, et tomba. Fichue cécité ! Mais un bras solide la rattrapa avant qu’elle en heurte le sol.
Lui. Elle le reconnaissait à son odeur si inhabituelle. Son odorat d’once ne mentait jamais.
- Eh bien ! Que ferais-tu sans moi, jeune demoiselle...
- Moi aussi je suis contente de te revoir, Yurek.
Ayaëlle sentit que les lèvres de son ami s’étiraient en un sourire.
- Il paraîtrait que l’on ait rendez-vous ici, tous les deux... Tu y crois, à ça ? Une Ange et un Démon, ensemble ? Amis ? Nous aurions des problèmes si cela se savait...
- Cela ne se saura pas.
- Si tu le dis. Dans ce cas... En quoi puis-je t’aider ? Car tu n’es pas venue ici pour rien, n’est-ce pas ?
- Qu’est-ce qui te fait dire ça ?
- Rien. C’est juste que je commence à te connaître.
- C’est vrai. Tu as raison... Dis-moi, Yurek... Sais-tu quelque chose à propos de la raison de la guerre qui déchire nos deux peuples ?
Les battements, soudain plus rapides, du cœur du Démon apprirent à l’Ange qu’elle ne s’était pas trompée. Comme toujours.
- Je sais effectivement quelque chose...
- ...
- D'accord, compris, je raconte. Je crois que je suis le seul à savoir cela, mis à part Satan et Dieu bien sûr. Cette guerre n’est due à rien d’autre qu...
La phrase du Démon se finit dans un gargouillis d’agonie. Aya retint un cri, puis ses larmes. Elle ne devait plus pleurer. Mais au fond d’elle, elle enrageait. Comment avait-elle fait pour réagir si lentement ?? Avant qu’elle n’ait pu faire un geste vers son ami désormais mort, une voix l’interpella.
- Kihira Ayaëlle, vous êtes en état d’arrestation pour avoir pactisé avec l’ennemi...
Ce n’est qu’alors qu’elle décela la petite troupe d’Anges cachée derrière un rocher.


------------------------------------------------------------------

La sentence était irrévocable.
« Elle a pactisé avec l’ennemi et a trahi Dieu ». Telle était la conclusion du Conseil. Ayaëlle n’était plus Ange. Elle n’était plus rien. Juste une Déchue. Une misérable Déchue.

Pourtant, depuis qu’elle est en exil, une certitude s’impose en elle. Elle qui se fait désormais appeler Ayaë. On ne l’a pas condamnée parce que son seul véritable ami était un Démon. On l’a condamnée parce qu’elle en savait trop. On a tué Yurek pour la même raison. Quelle folie elle avait eu de croire son monde imperméable au Mal !
Revenir en haut Aller en bas
Séraphin Raziel
¤ Séraphin du Secret

¤ Séraphin du Secret
avatar

Féminin
Nombre de messages : 486
Age : 24
Localisation : Sanctuaire (Celestia)
Armes : Deux lames rétractables accrochée à ses poignets
Pouvoir : Possède des pouvoirs de soin
Statut :
Date d'inscription : 03/05/2007

Feuille de personnage
Race: Ange
Grade: Séraphin
Autre: Ancienne bannie

MessageSujet: Re: Ayaë Kihira [Modératrice]   Ven 8 Juin - 16:45

Super présentation ^^
Bienvenue et amuse toi bien ici

_________________

Administratrice
Revenir en haut Aller en bas
http://lesguerreseternelles.users-board.net
Ayaë Kihira
¤ Ange déchue du 8eme cercle

¤ Ange déchue du 8eme cercle
avatar

Féminin
Nombre de messages : 991
Age : 24
Localisation : Pékin
Armes : Un Katana et, surtout, elle-même. o_O
Pouvoir : Transformation en Once
Statut :
Date d'inscription : 07/06/2007

Feuille de personnage
Race: Ange Déchue
Grade: Considérée comme Démone du 8ème Cercle
Autre: Aveugle depuis la Naissance

MessageSujet: Re: Ayaë Kihira [Modératrice]   Ven 8 Juin - 19:18

Merci ^^
Revenir en haut Aller en bas
Abaddon
Invité



MessageSujet: Re: Ayaë Kihira [Modératrice]   Ven 8 Juin - 20:34

Bienvenue =)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ayaë Kihira [Modératrice]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ayaë Kihira [Modératrice]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bienvenue à notre nouvelle modératrice
» Fleur de Lune {Modératrice de la CB}
» Modératrice ou Administratrice - Perlou.
» Réorganisation de l'équipe modératrice
» Nuage des Ténèbres [Modératrice de la CB]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les guerres éternelles :: Hors rp - administratif :: Présentations :: Puit des Damnés-
Sauter vers: