Les guerres éternelles


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sous les cendres du Vésuve

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fenris
¤ Ancienne gardienne de la porte céleste

¤ Ancienne gardienne de la porte céleste
avatar

Masculin
Nombre de messages : 678
Age : 28
Statut :
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Race: Ange Déchue
Grade: Dirigeante des Forsaker
Autre:

MessageSujet: Sous les cendres du Vésuve   Lun 21 Juil - 23:39

Un courant d'air discret, le vent venait de sa calmer. Venant du sud-est, ce vent portait avec lui autre chose que de l'air, et apparaissant soudain, son sortilège d'invisibilité disparaissant à cause de la longueur du voyage. Celui-ci ne l'avait pas vraiment fatigué, mais elle préférait continuer le chemin par un autre moyen de locomotion que ses propres ailes.
Fenris revenait d'Egypte, une équipe de la LET avait attaqué, et Loki en était mort. Il fallait absolument prévenir les Forsakers du refus catégorique de la LET à s'unir avec eux, et de leur déclaration de guerre... Même si quelque chose n'allait pas, elle sentait que des trucs ne collaient pas entre eux dans ses souvenirs, sans parvenir à situer quoi exactement.
Elle marcha donc dans les rues quelques instants, ses pas balayants à chaques instants les cendres que le Vésuve avait déposé cette semaine. En effet, il était pour l'heure dans une période active, et chez les volcans, cela durait longtemps. Là par exemple, ça faisait bien 20 ans que la population avait dû évacuer sous les assauts répétés de la montagne furieuse.

Elle avait sur elle quelques blessures, heureusement rien de bien grave, et c'était déjà guéris si l'on ne remarque pas les cicatrices qui d'ici demain ou après-demains, auront disparus. Ce don, d'absorbé l'énergie, avait d'autres avantages que d'empêcher les autres d'utiliser parfois leurs pouvoirs... C'est comme la photosynthèse, en beaucoup plus puissant et rapide.
Hormis les blessures donc, elle avait ses armes habituelles des Forsakers, sabres, dague, deux pistolets, et quelques autes artifices bien pratiques de temps à autres. Là était le problème. Pourquoi n'avait-elle pas utilisé ces armes? Elle avait un blanc de quelques minutes....

_________________
Non, désespoir, putride réconfort, je ne veux pas me repaître de toi ;
Ni dénouer, tout lâches qu'ils soient, les derniers fils de l'homme
En moi, ni tout épuisé que je sois, m'écrier Je ne peux plus. Car je peux ;
Faire quelque chose, espérer, vouloir que pointe le jour, ne pas choisir de ne pas être...
Revenir en haut Aller en bas
Elemiah
¤ Séraphin du Blasphème

¤ Séraphin du Blasphème
avatar

Nombre de messages : 135
Statut :
Date d'inscription : 20/10/2007

Feuille de personnage
Race: Ange
Grade: Seraphin
Autre: Utopiste détestant les races ( et même les anges ) ...

MessageSujet: Re: Sous les cendres du Vésuve   Mar 22 Juil - 0:14

Rien ... Le chaos, la destruction, le refus, le voyage, le refuge ... Tout ce qui s'était passé depuis Celestia pour Elemiah. Cela faisait quelques jours, innombrables, non pas qu'ils étaient trop, mais qu'ils furent longs et mélancoliques dans l'esprit du séraphin, qui avait littéralement abandonné toutes ses responsabilités. La bataille avait semé en l'esprit d'Elemiah un trouble si profond, comme enfoui en lui depuis toujours et dont le coeur s'était réveillé devant l'inhumanité démoniaque. Mais l'image qu'il avait des démons ne fut pas réélement la seule altérée ... Il y avait aussi l'image qu'il avait du Tout Puissant lui-même, qu'il croyait bien au dessus de tout ça ... Il était intervenu, il ne lui en voulait pas pour ça, mais son omniscience n'avait daigné épargner des milliers d'innoncents et avait attendu le fin mot de la bataille pour intevenir ?

Toujours était-il que cette action avait déplu au séraphin, qui ne remettait pas en cause les pouvoirs du Tout puissant mais plutôt ses principes ... Ou alors était-ce un test qu'il avait infligé aux anges pour voir s'ils combattraient avec foi ? Le séraphin ne savait plus qui remettre en cause ou pas. Sa lente perdition l'avait même poussé à dévoiler à toute l'humanité son visage, à vrai dire il ne comptait plus remettre son capuchon qui masquait une facette de sa propre identité. Il avait préféré laisser paraître son teint pâle, son visage marqué par l'expérience et la souffrance, et ses longs cheveux bruns qui perlaient jusqu'au niveau de ses pectoraux. Déambulant à travers les rues de Naples, une ville Italienne, déserte avant même la réunion à Bruxelles, à ce qu'il avait entendu, les autorités européennes avaient fait évacuer la population.

Spoiler:
 

Un léger nuage de cendre flottait dans l'air, brûlant les yeux du séraphin, qui se fichait éperduement de la douleur. Il était devenu un être à la merci de ses émotions, que le moindre choc pouvait vaincre, il était devenu un faible ... Tout ça à cause du massacre de Celestia, il se mettait à douter en ses croyances, sa base la plus solide, tout ce qui faisait de lui le mur qu'il était, la carapace sans émotions ... Tout ce travail d'indifférence s'effondrait à la vue des milliers de cadavres de Celestia, vue qu'il avait tenté en vain de bannir de sa mémoire. C'est pourquoi il avait tenté de fuir sur Terre, mais dans les quartiers abandonnés, dans les anciennes villes dont la beauté était répandue chez les anges par des vagabonds qui erraient dans le monde des Hommes ... Elemiah en était-il maintenant ? Puis soudain, il n'était plus seul, il vit un visage familier, un visage qui fit grimacer son esprit ... Un visage qu'il connaissait et qu'il haïssait ... Mais seulement, il n'était pas capable de mettre un nom dessus ...
Revenir en haut Aller en bas
Fenris
¤ Ancienne gardienne de la porte céleste

¤ Ancienne gardienne de la porte céleste
avatar

Masculin
Nombre de messages : 678
Age : 28
Statut :
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Race: Ange Déchue
Grade: Dirigeante des Forsaker
Autre:

MessageSujet: Re: Sous les cendres du Vésuve   Mar 22 Juil - 0:30

Elle sentit sa présence par son don bien avant de le voir en personne. Ce Séaphn auparavant emplit de l'orgueil de la race. Elle l'aurait econnut entre mille malgré le fait qu'elle n'avait jamais vu directement son visage avant. Après tout, indirectement, elle avait put le voir plusieurs fois... Coincidence ou pas? Le destin avait de toute façon fait son choix et les avaient amener à se rencontrer de nouveau.
Fenris hésitait quant à la façon d'agir à avoir envers Elemiah. Se foutre carrément de lui ou compatir à sa douleur, comme elle avait souffert de tuer tous ces anges à Célestia? Ni l'un ni l'autre, après tout, elle n'avait aucune raison d'agir de ces manières. Elle décida donc de parler comme elle l'aurait fait d'habitude.

"Vous n'avez vraiment rien à foutre de votre vie Elemiah? Vagabonder sur Terre, même les déchus n'en sont pas réduits là. Problèmes de conscience?"

Oui, bon, c'était très proche du foutage de gueule, surtout que sur la fin elle souriait. Mais elle n'avait put s'en empêcher Cet ange lui avait porté tellement de fois sur les nerfs dernièrement, qu'elle ne désirait pas vraiment lui faire de cadeaux.

"Vous étiez plus mysterieux avec votre déguisement de lapin rose, quoique, ici, il serait bien vite devenu gris. Vos ailes de risquent pas d'aileur de devenir noir avec toutes ces cendres?"

Elle déplia ses ailes, non pas pour s'envoler, mais pour montrer, dans une attitude moqueuse ce qu'elle avait ramené de la bataille. Elles ne risquaient pas de noircir, ses ailes à elle, il était dur de faire plus sombre. Mais ça n'empêcherais pas qu'elles s'encrassent. Mais bon, elle ne comptait plus les utiliser, et en volant un petit peu, ses ailes se nettoyeront toutes seules en battant l'air. Elle croisa les bras, et bomba le torse. Ce qui, chez une femme, à tendance à faire ressortir sa poitrine, mais bon, passont les détails de ce genre...

"Envie de vengeance?"

_________________
Non, désespoir, putride réconfort, je ne veux pas me repaître de toi ;
Ni dénouer, tout lâches qu'ils soient, les derniers fils de l'homme
En moi, ni tout épuisé que je sois, m'écrier Je ne peux plus. Car je peux ;
Faire quelque chose, espérer, vouloir que pointe le jour, ne pas choisir de ne pas être...
Revenir en haut Aller en bas
Elemiah
¤ Séraphin du Blasphème

¤ Séraphin du Blasphème
avatar

Nombre de messages : 135
Statut :
Date d'inscription : 20/10/2007

Feuille de personnage
Race: Ange
Grade: Seraphin
Autre: Utopiste détestant les races ( et même les anges ) ...

MessageSujet: Re: Sous les cendres du Vésuve   Mar 22 Juil - 0:54

Un éclair ... Ce visage, famillier ... Uriel ? Non, ce n'était plus elle, c'était Fenris à présent, celle qui avait osé violer la barrière de Celestia, celle qui avait osé attaquer les anges et porter un coup au Tout Puissant ... La deuxième raison était toutefois très hésitante chez Elemiah, mais le simple fait de tuer des centaines d'anges était considéré comme une raison suffisante pour se venger ... Elle lança des railleries, vaines à vrai dire, le séraphin ne prit pas la peine d'y répondre, tellement leur profondeur n'atteignait pas le gouffre psychologique qu'était l'esprit du séraphin. Celui-ci empoigna son épée lorsqu'elle proposa une vengeance ... Il déploya ses larges ailes, il avait appris à les rétracter, très utile pour passer inaperçu, surtout avec des ailes de ces dimensions là ... Mais là, il ne devait y avoir personnes et les pluies de cendres venaient altérer le blanc des ailes du séraphin.

- Ce ne sera pas une vengeance personnelle, Fenris, je vengerais le peuple que tu as trahi, le peuple dont je fais partie, le peuple que tu as massacré ... Je les vengerais tous, en t'éxécutant ici ! fit le séraphin, l'esprit froid.

Car oui, si le séraphin était en doute, il combattrait moins bien, mais là, le doute n'existait plus, elle avait engendré cette boucherie, dont les détails furent tellement sanglants qu'on raconta que les enfants subirent un lavage de cerveau pour oublier toutes ces images. Peut-être était-ce vrai ? Elemiah ne saurait le dire, il manquait à son devoir depuis un certain temps. Il dégaina son épée, qui étincela. Saragnok, la tueuse de démon ... le sang de déchu ne ferait qu'accentuer son éclat après tout. Certains déchus avaient peut-être quelques bribes de raisons valables de leur disgrâce, mais elle ... Ses raisons ? Il jugeait sans doute sans savoir en affirmant que c'était la perfidie, le mal et le pouvoir qui avaient poussé Uriel à agir ainsi, à vrai dire, il ne préférait pas de poser de questions ... Il placa l'épée devant lui.


- Uriel ... Fenris ... Peu m'importe qui vous êtes, vous mourrez aujourd'hui, je le jure ! reprit le séraphin, très solonel.

Il pointa son épée devant lui, et fit signe à son adversaire de se mettre en garde. Il décida par précaution d'activer son pouvoir, c'est à dire celui de bloquer le pouvoir des autres. Il avait eu vent du pouvoir destructeur de Fenris, même s'il n'en connaissait pas les limites, il préférait s'assurer de combattre à armes égales, puisque c'est à ça que servait de pouvoir, à égaliser les chances lors d'un combat. A présent, il avait pratiquement toutes les cartes en mains, il attendit alors les premiers mouvements offensifs de son adversaire avant de commencer son éxecution ... Totalement arbitraire, mais désirée par tout le peuple angélique en réalité ... Dans chaque esprit s'était dissimulée cette haine ... Une pensée loin du pardon prôné par la philosophie angélique ... Mais passons, l'heure était au combat.
Revenir en haut Aller en bas
Fenris
¤ Ancienne gardienne de la porte céleste

¤ Ancienne gardienne de la porte céleste
avatar

Masculin
Nombre de messages : 678
Age : 28
Statut :
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Race: Ange Déchue
Grade: Dirigeante des Forsaker
Autre:

MessageSujet: Re: Sous les cendres du Vésuve   Mar 22 Juil - 1:28

Fenris ne put qu'afficher un sourire en coin, face à la tirade d'Elemiah. Cela confirmait donc bien une chose.

"Problèmes de conscience donc... Bizarre, moi pourtant j'ai aucun regrets ou remords."

Ce Séraphin... Stupide qu'il est, il n'observe même pas son adversaire, et répond à la provocation en se dévoilant ouvertement. Il déploya ses ailes...Faisant une cible beaucoup plus large et plus facile à viser. Elle dégaina simplement une arme à feu qu'elle portait sur elle, du même coup retira la sécurité et mis l'arme en mode semi-automatique. Elle visa simplement l'ange et tira juste devant lui trois balles.

"J'ai deux armes à feu, et une douzaine de chargeurs. Chargeurs que je peux remplacer en une seconde et demie. Vous voulez tester?"

Elle n'avait en fait, vraiment pas envie de combattre, et de ce fait, si cela devait arriver, ferait tout pour que ce soit court en usant des moyens à sa disposition. Elle savait que Elemiah pouvait neutraliser son pouvoir d'ange, mais pas celui offert par les Forsakers, car il n'était pas EN elle, mais venait d'un cristal placé en elle, mis en diapason avec un autre à Dité qui recevait un afflut de pouvoir et le lui transmettait.

"Voyez, les choses bougent enfin, tout se met en place. Et ça, seulement à cause de mon passage de grade..."

Ces derniers mots... La fit pouffer de rire, et elle plaça la main gauche, qui ne tenait pas son arme, devant sa bouche et détourna le visage sans pour autant lâcher des yeux l'ange à l'épée. Les flocons de cendres tombaient toujours, comme de la neige noire et assombrissaient ainsi l'atmosphère. Quand Fenris eut assez rigolée, se reprennant, elle remontra son visage qui semblait pur comme quand elle n'avait faut changé la couleur de ses ailes. Un visage serein à montré à son ennemi avant un combat, un visage prêt à tout pour vaincre.

"Enfin bon... J'ai rien contre vous en particulier. Mais si vous faites mine de vouloir me truscider, je vous abats."

_________________
Non, désespoir, putride réconfort, je ne veux pas me repaître de toi ;
Ni dénouer, tout lâches qu'ils soient, les derniers fils de l'homme
En moi, ni tout épuisé que je sois, m'écrier Je ne peux plus. Car je peux ;
Faire quelque chose, espérer, vouloir que pointe le jour, ne pas choisir de ne pas être...
Revenir en haut Aller en bas
Elemiah
¤ Séraphin du Blasphème

¤ Séraphin du Blasphème
avatar

Nombre de messages : 135
Statut :
Date d'inscription : 20/10/2007

Feuille de personnage
Race: Ange
Grade: Seraphin
Autre: Utopiste détestant les races ( et même les anges ) ...

MessageSujet: Re: Sous les cendres du Vésuve   Mar 22 Juil - 12:42

Fenris considéra donc la réponse d'Elemiah comme une raillerie, car sa réplique prenait appui sur sa précédente moquerie ... Le séraphin regarda Fenris tirer. Les trois balles virent lui percer l'aile gauche, ainsi elle comptait viser son aile ? C'était râté en fait, car la largeur des ailes d'Elemiah n'allait pas de pair avec leur richesse en nerfs ... Pour faire simple, il ne ressentait pratiquement aucune douleur à cet endroit là, toutefois il serait handicapé dans le futur pour voler, ce qui pouvait être embêtant. D'autant plus que cette fois, il n'avait utilisé aucune potion, il avait simplement ... plané au hasard des lieux jusqu'à se retrouver sur ce monde par hasard ou par malheur ? Maintenant il avait en face de lui une des personnes qu'il méprisait le plus, car même si le sentiment patriotique le poussait à agir, son sentiment personnel de haine envers elle était intense, indomptable, comme une bête sauvage affamée devant un morceau de viande ... Mais il savait se contrôler ...

- Vous voulez tirer ? Allez-y ... Je ne vous retiens pas, puisque vous n'avez aucun remord à massacrer la moitié de Celestia, peut-être n'en aurez vous pas à me tuer moi ... fit-il, impassible, calme, froid ...

Le vrai Elemiah commençait à revenir, l'iceberg comme l'appelait l'autre ange ... De plus il ne craignait pas réélement les balles, il tenterait de parer avec son épée, elles étaient faites en matériaux angéliques, beaucoup plus rapides et résistants, ainsi une balle ferait à peine une égratignure sur ce genre d'épées. Et puis même s'il se prenait un projectile, il avait assez subi de douleur durant la bataille pour supporter une douleur si ... futile ? Car le corps des anges s'avérait moins fourni en nerfs que celui des hommes, la douleur était donc moins forte lorsqu'elle frappait un ange qu'un homme. Du moins c'est ce qu'on disait là haut, chez les anges, mais il fallait dire qu'on considérait souvent les humains comme des sous-êtres, inférieurs à l'homme ... Bref ce n'étaient que des rumeurs, Elemuah n'avait jamais eu l'occasion de se faire transpercer par ce genre de projectiles humains.

- Vous n'aurez pas à m'abattre, je ne ferais pas mine de vous trucider ... reprit le séraphin, je vous truciderais tout court.

Il resta dans la même position, mais mis le plat de la lame de son épée face à la déchue, pour avoir une meilleure protection au cas où elle tirerait avant qu'Elemiah n'ait le temps de bouger. Même si les épées angéliques étaient plus rapide que les épées humaines, elles n'atteignaient largement pas la vitesse des balles ... S'il arrivait à en bloquer quatre ou cinq, ce serait bien ... Mais il ne mourrait pas, le Seigneur était avec lui, mais pourquoi celui-ci n'avait-il pas tué Fenris quand il était intervenu ? Peut-être pensait-il que la déchue serait "utile" d'une façon ou d'une autre dans le futur ? Elemiah n'aurait su le dire, mais à présent, il fallait cesser de se poser ce genre de questions, un combat allait sans doute commençait. La cendre tombait toujours venant se mêler aux cheveux bruns du séraphin, mais elle s'intensifiait et se faisait de plus en plus chaude, Elemiah commençait à sentir la chaleur à chaque flocon qui se posait sur son crâne ...
Revenir en haut Aller en bas
Fenris
¤ Ancienne gardienne de la porte céleste

¤ Ancienne gardienne de la porte céleste
avatar

Masculin
Nombre de messages : 678
Age : 28
Statut :
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Race: Ange Déchue
Grade: Dirigeante des Forsaker
Autre:

MessageSujet: Re: Sous les cendres du Vésuve   Mar 22 Juil - 19:44

Fenris hocha la tête horizontalement, avec un sourire déçu. Elemiah désirait vraiment la tuer. Il fit mine de se protéger avec une épée, et de ce fait, elle dégaina sa seconde arme à feu et les croisat toutes les deux entre elles histoire d'embrouiller aux yeux d'Elemiah la trajectoire des balles. De toute façon, elles étaient toutes empoisonnées avec de l'essence démoniaque, pas suffisament pour tuer un ange, mais assez pour qu'il subisse les même effets qu'un humain après s'être bourré la gueule durant une grande soirée et avoir profité de quelques fournisseurs de produits non légaux.
Elle répondit donc, simplement, à la première provocation d'Elemiah de la sorte:

"Pas de soucis."

Petits gestes, mises de l'arme nouvellement mise en main en mode semi-automatique. On vise deux endroits opposés et faciles à viser: le torse et le bassin. Il tenterait surement d'esquiver, sur la drote afin de pouvoir plus facilement la couper avec son épée une fois qu'elle aurait appuyer sur les deux gachettes.
Ce qu'elle fit sans hésiter, à peu près une dei-seconde après avoir répondu au Séraphin du Blasphème. Un nom qui conviendrait vraiment mieux à un ange déchu qu'à un Séraph' aussi peu polyvalent. Les détonations retentissaient dans la ville abandonnée, un seul son pour deux balles, tirées exactement au même moment.

**Fait gaffe quand même, on doit pas arriver en retard à Dité...**

"Ferme-la un peu Uriel..."

_________________
Non, désespoir, putride réconfort, je ne veux pas me repaître de toi ;
Ni dénouer, tout lâches qu'ils soient, les derniers fils de l'homme
En moi, ni tout épuisé que je sois, m'écrier Je ne peux plus. Car je peux ;
Faire quelque chose, espérer, vouloir que pointe le jour, ne pas choisir de ne pas être...
Revenir en haut Aller en bas
Elemiah
¤ Séraphin du Blasphème

¤ Séraphin du Blasphème
avatar

Nombre de messages : 135
Statut :
Date d'inscription : 20/10/2007

Feuille de personnage
Race: Ange
Grade: Seraphin
Autre: Utopiste détestant les races ( et même les anges ) ...

MessageSujet: Re: Sous les cendres du Vésuve   Mar 22 Juil - 20:27

Elle répondit aux provocations, et quelques secondes plus tard, une balle avait percé le bassin du séraphin. La seconde avait percuté l'épée et finit son chemin à terre. Elemiah cracha un peu de sang à terre, la balle était resortie de l'autre côté, laissant une plaie légère, mais incandescante de douleur chez l'ange, qui peinait à présent à faire chacun de ses mouvements, qui étaient plus vagues ... Ces symptomes ne présageaient rien de bon ... De l'essence démoniaque. Il se retint de jurer sur Fenris, par peur de ne plus se retenir et de comettre un acte qui mettrait sa place en péril : blasphèmer. Il se retint donc de parler et se mordit la lèvre, comme pour retenir la douleur dans son être plutôt que de l'extérioriser. Il se redressa.

- Plutôt pas mal ... fit-il, en s'essuyant la lèvre qui saignait ...

Puis il prit son épée, et ne préférant pas laisser la déchue l'attaquer à nouveau à distance, il s'approcha d'elle. Il enchaîna avec un coup ... Il visa la gorge pour en finir rapidement, mais de fil en aiguille, et à cause du poison il râta son coup et toucha le haut de l'épaule et légèrement puisque son épée tomba à terre aussitôt ... Il fallait un antidote ? L'antidote naturel de l'ivresse c'était en général l'eau froide, peut-être que ça marcherait ? Mais où trouver ce genre de liquide dans une ville évacuée à cause de l'activité d'un volcan. Sa reflexion fut sans doute trop long, et Fenris n'aurait aucun mal à lui lancer une magie à bout portant ... A cet instant et pour la première fois, l'idée de mourrir l'effleura ... Il allait sans doute crever, et là, pour rien ... Il était si facile à abattre ?
Revenir en haut Aller en bas
Fenris
¤ Ancienne gardienne de la porte céleste

¤ Ancienne gardienne de la porte céleste
avatar

Masculin
Nombre de messages : 678
Age : 28
Statut :
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Race: Ange Déchue
Grade: Dirigeante des Forsaker
Autre:

MessageSujet: Re: Sous les cendres du Vésuve   Mar 22 Juil - 20:43

Elemiah l'avait touché.... pas mal pour un bureaucrate. Les flingues... Uriel avait fait relacher la pression sur les détentes juste après le premier coup.

"Uriel... Tu m'emmerdes tu sais..."

**Inutile de tuer inutilement.**

"Ouais..."

Cependant, Elemiah était déjà copmplètement dans les vapes, elle posa juste sa main sur l'épaule d'Elemiah, et lui adressant la parole cette fois-ci, lui dit avec le sourire:

"Merci du coup de pouce."

Absorber l'énergie, c'est bien, mais si l'on veut le faire avec les êtres vivants en soit, il faut les toucher. Ce fut donc avec un soulagement certain qu'elle prit l'énergie d'Elemiah pour se l'approprier, ses blessures se régénérant à vue d'oeil et Elemiah put en voir apparaitre sur son corps. En moins de deux secondes,elle s'était régénérée et se sentait en pleine forme.

"On r'met ça?"

Elle n'attendit pas la réponse d'Elemiah pour lui tirer une rafale dans les jambes, se concentrant bien sur son geste pour que Uriel ne l'en empêche pas, et put ainsi voir l'ange s'écrouler au sol, soit par ses blessures, soit par le poison, qui à cette dose là, avait des chances d'être mortel.

"Désolé pour le poison, j'utilise toutes les armes possible."

"Quant à vos griefs, ils ne sont pas justifiés. Il faut croire pour voir, ne le savez-vous donc pas Séraphin?"

"Tu vas te taire oui! Bien sûr que c'est justifier, et arrête de te mêler de mes affaires un peu Uriel..."

"Tes affaires sont les miennes Fenris..."

Cette discussion qui se faisait par l'entremise de la bouche de Fenris sonnait étrangement mais bon, peut-être qu'Elemiah était déjà dans les pommes et ne l'entendrait pas...

_________________
Non, désespoir, putride réconfort, je ne veux pas me repaître de toi ;
Ni dénouer, tout lâches qu'ils soient, les derniers fils de l'homme
En moi, ni tout épuisé que je sois, m'écrier Je ne peux plus. Car je peux ;
Faire quelque chose, espérer, vouloir que pointe le jour, ne pas choisir de ne pas être...
Revenir en haut Aller en bas
Elemiah
¤ Séraphin du Blasphème

¤ Séraphin du Blasphème
avatar

Nombre de messages : 135
Statut :
Date d'inscription : 20/10/2007

Feuille de personnage
Race: Ange
Grade: Seraphin
Autre: Utopiste détestant les races ( et même les anges ) ...

MessageSujet: Re: Sous les cendres du Vésuve   Mer 23 Juil - 0:35

Il frissonna lorsqu'il sentit son énergie le quitter ... Elle pouvait absorber l'énergie ? Mais combien avait-elle de pouvoir en fait ? Un dernier sursaut de douleur l'atteint lorsque les balles pénètrèrent dans sa chair. Il s'effondra, ses jambes ne pouvant plus tenir et Elemiah et la douleur ... A ce moment là, il ne puis plus entretenir l'effet de son pouvoir, et dut se résoudre à laisser Fenris employer le sien comme elle l'entendait. Mais un grondement raisonna au loin ... Le haut du Vésuve. Un nuage béant sortit du cône, et se dirigea vers leur localisation. Dévalant à toute vitesse les pentes du volcan, il allait arriver là d'ici 2 ou 3 minutes ... laissant à peine le temps de s'enfuir aux deux combattants, ou plutôt au vaincu et la victorieuse ... La nuée ardent se rapprochait un peu plus à chaque seconde. Elemiah dit simplement :

- Adieu Fenris ...

Bien sûr il avait entendu les divagations de la déchue, mais il n'y avait pas pris gare, elle avait du disjoncter un peu depuis sa chute en disgrâce. Toujours était-il que si elle n'arrivait pas à s'élever assez haut, c'en était fini d'elle. Pour Elemiah, il n'y avait déjà plus d'espoir, il était trop faible pour executer le moindre mouvement, même infime. De plus ses ailes étaient sans doute la partie de son corps la plus endommagée. La nuée ardente rasait déjà tout ce qui se trouvait sur son passage, comme avide de cette destruction qu'elle semait à Naples, la ville déserte ... La vie du séraphin défila devant ses yeux, qu'il ferma soigneusement, il attendit alors la mort, comme il se devait, avec fièreté et dignité ... Il se mit en position de défunt avec les dernières forces qu'il lui restait, il avait vécu une belle vie et connu une ascencion sociale chez les anges, il fallait retenir ça plutôt que ce dernier combat désastreux auquel il avait participé ...

Tout se figea autour de lui, il n'attendait plus rien, à part sa libératrice, dont le grondement se faisait attendre au loin, il ne lui restait plus bien longtemps à vivre à présent. Il fallait faire le tour de tous ses regrets ... Avoir abandonné sa patrie ses derniers jours fut le principal, mais à présent, il était tard pour regretter ... Cela ferait parti de ses actes manqués, et cela y restera à jamais. A présent la mort était assurée, elle ne dépendait plus de l'issue d'un combat. Puis il fut pris d'un soupçon de vie, comme les condamnés à mort qui se resaisissent sur le peloton d'execution. Il se traîna un peu, mais ça s'approchait dangeureusement de lui ...
Revenir en haut Aller en bas
Fenris
¤ Ancienne gardienne de la porte céleste

¤ Ancienne gardienne de la porte céleste
avatar

Masculin
Nombre de messages : 678
Age : 28
Statut :
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Race: Ange Déchue
Grade: Dirigeante des Forsaker
Autre:

MessageSujet: Re: Sous les cendres du Vésuve   Mer 23 Juil - 1:45

Bon, le volcan explose juste quand Fenris passe avec Elemiah. Rien que la rencontre est une coincidence, là, c'est carrément le destin qui veut sa peau...

**Bon, je prends le dessus une minute.**

**Non mais tu rê...**

Les pensées de Fenris s'arrêtèrent là, et Uriel reprit le contrôle du corps qu'elles partagaient toutes les deux. Elemiah était par terre, au milieu des cendres de souffre et il rampait désespérément, et on remarquait les nouvelles émanations par le fait que dans l'air, on sentait cette odeur de sulfure de sodium... Oeuf pourri, odeur reconnaissable entre mille. Uriel agita la tête, décidément, cet ange allait lui faire bien des emmerdes dans sa vie... Elle le prit par le col et le soulevat du sol.

"Il n'y a pas d'adieux qui tiennent petit séraphin. Et moi, c'est Uriel."

Elle le traina derrière elle et arriva devant une batisse. De sa main libre, elle chercha dans sa petite bourse, et en sortie... Une petite sphère de magie. Elle en avait préparées quelques une, ça peut toujours servir en cas d'extrême urgence. Elle l'écrasa sur une porte et l'ouvrit. Passant le seuil avec Elemiah comme bagage, elle jetta un coup d'oeil dehors, puis referma la porte. Pas la peine de rester pour voir.
Ils se trouvaient désormais tous deux dans le seuil d'accueil qui lui était réservé quand elle usait de cette magie, dans la ville souterraine et sombre de Dité, au Palais d'Utgard.

_________________
Non, désespoir, putride réconfort, je ne veux pas me repaître de toi ;
Ni dénouer, tout lâches qu'ils soient, les derniers fils de l'homme
En moi, ni tout épuisé que je sois, m'écrier Je ne peux plus. Car je peux ;
Faire quelque chose, espérer, vouloir que pointe le jour, ne pas choisir de ne pas être...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sous les cendres du Vésuve   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sous les cendres du Vésuve
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» La diaspora veut retourner en Haïti sous condition
» Obama fait campagne sous la pluie alors que McCain annule...
» Un sous-commissariat à Grand'Ravine
» Un temple sous terre [PV Kusari]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les guerres éternelles :: La Terre :: Autres lieux terrestres-
Sauter vers: