Les guerres éternelles


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le Conseil des elfes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Le Conseil des elfes   Lun 23 Juin - 22:30



Reyn était loin devant, ce qui ne l'empêchait pas d'entendre, surtout quand les alentours sont aussi calmes qu'ils l'étaient à présent.
Il ne parlait pas mais se demandait comment l'avis d'un Seigneur Elémentaire pourrait ne pas être prit en compte.

Iyl l'avait rejoint, et même rappelé à l'ordre implicitement. Reyn acquiesça, faisant amende honorable. Il prenait note de la leçon.

Aux questions qu'Elrandir lui adressaient, Reyn se retourna pour lui faire face.

- Seigneur Elrandir, n'y a t-il aucun milieu entre "ne rien faire" et "tout faire par soi même" ?
Je ne suis pas resté les bras croisé, je vous ai ramené. J'ai aussi soumis une idée qui semble acceptée, au moins par Iyl.
Je n'attend personne mais je sais aussi que seul, mes chances de réussir sont infimes.


En cet instant, Reyn avait la nette impression de n'être pas grand chose entre deux Seigneurs Elémentaires. Eux connaissaient le Conseil.
- Chez qui allons nous Iyl ?
La curiosité avait prit le dessus, l'écorce qui composait l'escalier semblait plus lisse en son centre, ce qui signifiait que les passages devaient être nombreux. Reyn plissa le nez.
- Ca sent les décoctions.
La grimace de l'elfe ne laissait pas de doute quand à son avis sur ce genre de préparation. Reyn, tout comme nombre d'enfants turbulents, se retrouvait souvent à devoir en avaler des bols entiers. Véritable punition ou réel remède, il n'avait jamais su s'il s'agissait de l'un ou de l'autre.

- C'est du thé petit ignare !
L'elfe qui sortit pour accueillir le groupe était stupéfiant. Il avait les cheveux d'un blanc presqu'argenté, une masse soyeuse cascadait jusqu'au bas de son dos. Plus étonnant encore, plusieurs plumes y étaient entremêlées, mais loin de faire désordre, elles semblaient le coiffer.
La couleur des plumes s'accordait à merveille avec la tenu ample du mage. Dans les tons brun doré, la tenue chatoyait en contraste avec le feuillage d'un vert soutenu de l'orme-demeure.
Il ouvrit les bras pour accueillir Iyl dans une accolade amicale.

- Quel genre de blessé m'amènes tu mon amie ?

L'elfe mage se tourna vers Reyn et s'adressa à lui sur le ton de la connivence.
- Tu sais, elle m'amène sans cesse des cas. La plupart du temps ce sont des animaux sauvages qui ne supporteraient pas le convalescence. Et moi je suis censé les guérir en un tour de main. Me croirais-tu si je te disais que la dernière fois il s'agissait d'un tigre à dents de sabre dont les crocs étaient plus longs que mes avants bras ?

Tout en racontant son histoire à un Reyn émerveillé, le guérisseur s'écartait de l'entrée pour laisser passer la petite troupe.

Il n'y avait qu'une seule pièce, de la taille du tronc. Sur le sol, un tapis épais couvrait toute la surface. A peu près au centre de la pièce se dressait une table basse sur laquelle plusieurs tasses avaient été disposées, ainsi qu'une assiette de biscuits aux pépites de framboises. Une place était aménagée afin de déposer la civière improvisée et une discrète ouverture était visible dans le plafond, menant vers l'étage.
Revenir en haut Aller en bas
Elrandir
¤ Seigneur elfique de l'air

¤ Seigneur elfique de l'air
avatar

Nombre de messages : 95
Statut :
Date d'inscription : 30/09/2007

Feuille de personnage
Race: Elfe
Grade: Seigneur elfique de l'air
Autre: Cynique et prétentieux.

MessageSujet: Re: Le Conseil des elfes   Lun 14 Juil - 19:56

[Désolé pour ce retard qui n'a absolument aucune justification, je tacherai d'être plus présent à l'avenir]

Le groupe d'elfes monta les marches les menant en haut de l'arbre, cette maison...Elrandir la connaissait. C'est là qu'habitait ce vieux fou...Iyl n'aurait pas pu trouver mieux comme guérisseur? Bien qu'il n'avait jamais apprécié les manies du vieil homme, Elrandir savait qu'il était probablement le seul à pouvoir le sauver actuellement, et son salut était une priorité.

*Encore en train de rabacher ses vieilles histoires...il n'a pas changé*

Même si cela faisait un long moment que le seigneur et lui ne s'étaient entretenus...cela devait être...il y a bien une dizaines d'années...non peut-être plus. La civière fut déposée à un endroit bien précis, tandis qu'Elrandir accomplissait de nouveau un effort surhumain -ou plutôt surelfique- pour se relever. La position assise n'était pas la meilleure, mais il avait déjà l'air moins ridicule ainsi. Il se tourna vers son hôte.

-Tu te porte bien pour un vieil hibou, tu n'es pas encore mort?

Ils avaient un caractère semblable, même si cette vieille épave était bien plus ouverte que lui, tous deux avaient la facheuse manie de s'énerver rapidement, à différents degrés.
A y repenser...la dernière fois il avait dit un truc comme "Avec ton caractère tu vas mourir bien avant moi" Il n'avait pas totalement tort sur ce coup là...

_________________
"Je me moque de votre nom,vous êtes une marche, il est normal que je me serve de vous pour m'elever."
Revenir en haut Aller en bas
L'Entité
¤ Âme des mondes
PNJ



Nombre de messages : 4
Statut :
Date d'inscription : 25/11/2008

MessageSujet: Re: Le Conseil des elfes   Mer 17 Déc - 23:51

L'Elfe mage jeta un rapide coup d'oeil à Elrandir. On ne pouvait pas dire qu'il appréciait le Seigneur elfique de l'Air, mais dans l'état dans lequel se trouvait ce dernier, mieux valait ne pas trop faire d'histoires. Le vieil Elfe avait beau être considéré comme fou et vieux, il possédait néanmoins une sagesse et des connaissances qui lui valaient son titre de mage. Ce n'était pas non plus pour des prunes si Iyl lui amenait souvent des blessés, même si il ne s'agissait pas la plupart du temps d'Elfes, mais d'animaux. L'Elfe aux cheveux argentés esquissa un petit sourire à l'entente de la remarque du Seigneur elfique. Cela devait faire une dizaine d'années qu'ils ne s'étaient pas vus, et déjà cet être si particulier et pas forcément apprécié qu'était Elrandir arrivait à lui faire des remarques que l'on ne pourrait qualifier de plaisantes, alors que sa survie dépendait tout de même des actions du mage. Ce dernier se remémora d'ailleurs sa dernière discussion avec le Seigneur elfique de l'Air, ce qui ne fit qu'accroître son amusement. 'Avec ton caractère, tu vas bien mourir avant moi', c'était ce qu'il lui avait dit. Et visisblement, le Seigneur elfique semblait porter une attention si particulière à ces propos qu'il allait même jusqu'à les rendre véridiques.

- En tout cas, toi, tu sembles bien parti pour mourir.

Le mage s'affaira à la table, versant un peu de thé dans chacune des tasses. Puis il se retourna vers le Seigneur elfique de l'Air, qui s'était assis sur sa civière. Le vieil Elfe fronça les sourcils. Décidément, ce vieil hibou ne tenait pas en place - bon, d'accord, lui était encore plus vieux, mais il tenait en place, au moins. L'Elfe prit délicatement un pot dans lequel semblait être plantés des sortes de bâtons d'encens, puis l'amena près d'Elrandir, le posant sur le sol, et l'allumant en prononçant un mumure inaudible pour le reste des personnes présentes. Une douce odeur se répandit rapidement dans la salle, tandis que le vieil Elfe examinait plus précautionneusement la blessure d'Elrandir.

- Ne t'est-il jamais arrivé de te tenir tranquille ? Rallonge-toi.

La remarque était aussi bien valable pour le fait que le Seigneur elfique se soit redressé que pour le fait qu'il soit parti se faire charcuter à Celestia même, le monde des Anges, prêtant main-forte aux armées démoniaques. Le vieil Elfe prônait lui la neutralité, et non la victoire de l'un des deux camps afin d'épargner Sylvania. Il devait y avoir d'autres moyens pour préserver la race elfique que celui de se ranger au côté des Anges ou des Démons.
Agenouillé près de la civière, le mage se mit de nouveau à murmurer des propos inaudibles et incompréhensibles aux oreilles de ceux qui n'étaient pas initiés aux arcanes de guérison qu'il pratiquait depuis des décennies. Il ne se passa rien dès les premiers instants. La sule personne qui devait ressentir les effets immédiats de la magie devait être Elrandir, qui devait sentir les tissus se raccomoder petit à petit, tandis qu'une faible lueur était émise par les mains du mage, qui n'étaient pas en contact avec la chair du Seigneur elfique. La magie qu'il utilisait était différente de celle pratiquée par les Anges guérisseurs, mais n'en était pas moins efficace...

Quelqu'un frappa à la porte. Après quelques instants de silence, cette dernière s'ouvrit, laissant entrer une jeune Elfe d'une trentaine d'années, à la chevelure blonde et soyeuse, cascadant jusqu'au bas de son dos. Une partie de ses mèches de devant étaient tressées puis réunies derrière sa tête, pour ensute ne former qu'une seule tresse se superposant à la cascade de cheveux blonds. Vêtue d'une tunique d'un vert évoquant inévitablement le feuillage des arbres, elle posa son regard vert et doux sur chacun des Elfes présents dans la pièce. Sa voix chantante s'éleva tout d'abord timidement :

- Ah... Excusez-moi, je vous dérange... Reyn Griffargent, votre père a besoin de vous...

En réalité, le père Griffargent n'avait pas réellement besoin de son fils, mais il avait par contre besoin de le surveiller, car celui-ci s'était soustrait à la surveillance de ses proches en prétextant devoir aller chercher un livre chez ses parents... Or, ceux-ci n'avaiet pas vu l jeune homme, et en avaient donc déduit que Reyn était parti en douce ils ne savaient où... Mais visiblement, ils avaient fini par le retrouver. Ou plutôt, la jeune Elfe aux cheveux blonds avait fini par le retrouver, par hasard, car il s'avérait qu'elle avait eu vent de la disparition du jeune Elfe. A cause de l'incident qui s'était produit des années plus tôt pendant lequel Reyn avait failli tuer un Elfe sous sa forme lupine, le jeune homme était sans cesse surveillé pour éviter que l'incident ne se reproduise... Aussi Reyn sut que le moment de liberté qu'il s'était lui-même accordé par un mensonge était terminé, et qu'il devrait retourner à ses occupations lus habituelles... En passant par la case explications. Il espérait toutefois que le Seigneur elfique de la Terre prendrait de nouveau contact avec lui pour leur projet de surveillance des Anges et des Démons... Après un bref salut et quelques excuses, le jeune Griffargent s'éclipsa, laissant dans la pièce le vieux mage en train de soigner Elrandir, le Seigneur elfique de la Terre, les deux gardes sylvestres et l'Elfe blonde qui était venue le prévenir.
Cette dernière resta silencieuse, devant l'entrée, pendant que le vieux mage continuait sa guérison. Visiblement, elle avait besoin de s'entretenir avec le vieil Elfe... Mais après quelques minutes passées à attendre, elle s'approcha du blessé qu'elle ne pouvait pas bien voir depuis l'entrée.

- Seigneur Elrandir ! s'exclama-t-elle en apercevant le visage du blessé. Oh, je pensais que je nous vous reverrai jamais... Avec tous ces Anges, ces Démons, comme dans cette... vision...

La jeune Elfe ne poursuivit pas, plaquant ses deux mains sur sa bouche, venant de se rendre comptequ'elle avait dit à voix haute ce qu'elle voulait confier au mage seul. Ce dernier avait évidemment bien entendu la jeune fille et avait froncé les sourcils, mais il ne pouvait pour le moment interrompre ses murmures, sinon, il interromprait aussi la guérison du Seigneur elfique de l'Air...
Revenir en haut Aller en bas
Elrandir
¤ Seigneur elfique de l'air

¤ Seigneur elfique de l'air
avatar

Nombre de messages : 95
Statut :
Date d'inscription : 30/09/2007

Feuille de personnage
Race: Elfe
Grade: Seigneur elfique de l'air
Autre: Cynique et prétentieux.

MessageSujet: Re: Le Conseil des elfes   Dim 28 Déc - 23:13

"Bien parti pour mourir"? Non il était déjà parti, le miracle venait du fait qu'il en était revenu. Enfin, il était certain qu'à ce rythme, il serait mort avant son confrère, et du même coup, donnerait raison à celui-ci, et ça c'était hors de question. Une autre remarque arriva aux oreilles du seigneur elfe, le guérisseur lui demandait, alors que lui-même était en train de courir dans tout les sens, de se tenir tranquille. Franchement, ce qu'il ne falait pas entendre...il commença à récier quelques arcanes de guérison, et entama le soin de la blessure d'Elrandir.
Dans le même temps, une jeune elfe entra, Reyn devait rentrer chez lui, ordre de son père. Ce qu'il fit sans tarder, pourtant, la jeune fille ne quitta pas la pièce, ce qui montrait qu'elle était ici pour une autre raison. Hypothèse qui se confirma quelques secondes plus tard.

-Et pourtant il faut croire que je suis encore là, enfin, pour le moment.

Si sa vie ne dépendait pas du vieillard il auait surement ajouté un "même si je doute de ses capacités". Pour le moment, il se tut et n'ajouta rien. La vision de cette elfe l'intriguait, peu de personnes possédaient ce genre de don, c'était de plus en plus rare, et le fait qu'elle ait pu apercevoir une partie de la bataille l'inquiétait aussi.

*Si je me souviens bien...son prénom est...humm...*

Ok, retenir les noms, c'était pas son fort, il était pourtant certain de l'avoir croisé. Un prénom commençant par un "E"...ou pas. Evidemment, maintenant qu'il le cherchait, il n'était pas prêt de le trouver.

-Et...qu'avez-vous vu?

Son regard se plongea dans celui de l'elfe, pas un regard intimidant, juste...un regard interessé. Une fois que le vieil homme aurait stoppé la guérison, il était prêt à parier qu'il ne pourrait pas en placer une.

_________________
"Je me moque de votre nom,vous êtes une marche, il est normal que je me serve de vous pour m'elever."
Revenir en haut Aller en bas
L'Entité
¤ Âme des mondes
PNJ



Nombre de messages : 4
Statut :
Date d'inscription : 25/11/2008

MessageSujet: Re: Le Conseil des elfes   Ven 2 Jan - 0:24

L'Elfe mage jeta un regard réprobateur au Seigneur elfique de l'Air lorsque la remarque de ce dernier parvint à ses oreilles pointues. Vraiment, cet Elrandir n'avait aucun respect pour ses semblables. Alors que la jeune Elfe à la chevelure blonde comme les blés s'inquiétait pour lui, il semblait n'en avoir cure. Enfin, le vieil Elfe savait très bien qu'il ne pourrait changer Elrandir, car un être comme lui était aussi désagréable qu'inchangeable. Et c'était bien dommage, d'ailleurs. Enfin bon, le peuple elfique avait visiblement choisi de faire avec vu que le Seigneur elfique de l'Air était justement parvenu à ce grade, ayant été choisi parses semblables. Et en plus, avec la remarque arrogante d'Elrandir, le mage avait très bien saisi que le 'enfin, pour le moment' lui était particulièrement adressé. Il lui faisait des reproches ? Le vieux mage fronça légèrement les sourcils, et se retint d'envoyer balader Elrandir en lui répliquant que si il n'était pas content, il n'avait qu'à chercher ailleurs, en passant par la case 'mort' vu que les dons de guérison que le mage possédait étaient reconnus par tout Eternia, même si ce n'était pas son passe-temps favori que de s'en vanter. Mais bon, pour le moment, l'important était de ne pas interrompre ses incantations, histoire que Elrandir ne rende pas l'âme sur le champ.

La jeune Elfe avait quant à elle baissé le regard, confuse. Elle était encore jeune, et ne s'était toujours pas habituée aux manières bien spécifiques du Seigneur elfique de l'Air, pas forcément appréciées par ailleurs. Mais pour elle, apprecier ou non b'était pas la question, elle était plutôt intimidée par le fait de se retrouver dans la même pièce que Elrandir, qu'elle n'avait pas beaucoup côtoyé, en plus de cela. Baladant dsitraitement son regard vert dans la pièce pendant que le mage continuait ses incantations, elle remarqua la présence d'une troisième personne, une Elfe à la chevelure bleutée. Et vu que l'on en trouvait pas des masses, des Elfes avec les cheveux bleus, la jeune Elfe trentenaire reconnut tout de suite le Seigneur elfique de la Terre, Ilfasidrel Myria, dont elle arrivait par on ne savait quel exploit à retenir le nom. Enfin bref, l'important n'était pas de retenir le nom ou pas, puisqu'elle se rendait copte qu'elle se trouvait en présence de deux personnes importantes au sein de la société elfique, en plus du vieux mage qu'elle respectait aussi bien que les Seigneurs elfiques. Et ceci ne fit qu'accroître sa confusion, si bien qu'elle posa inconsciemment la main sur la porte de la demeure. Relevant son regard émeraude, elle croisa celui de la même couleur d'Elrandir. Et même si ce regard n'était pas intimidant en soi, cela ne fit qu'accroître le malaise de la jeune Elfe blonde.

- Euh... Et bien... fut la seule chose qu'elle réussit à sortir de sa voix chantante.

Non, décidément, elle n'aurait pas dû en dire autant devant le Seigneur elfique de l'Air. De nature timide, la jeune Elfe aimait se confier au vieux mage, et c'était pour cette raison qu'elle était venue le voir. Elle avait certes trouvé Reyn Griffargent au passage, mais son but premier n'était pas celui-ci. Cela n'avait été qu'un hasard que de trouver le jeune Griffargent chez le vieux mage. Tout comme ce n'était qu'un hasard malencontreux de trouver deux des Seigneurs elfiques dans la demeure du vieil Elfe. Ce dernier, percevant le malaise de la jeune fille - chose qui n'était franchement dur à percevoir - l'invita à s'approcher d'un signe de la tête, pour lui faire comprendre qu'elle était la bienvenue, même en présence des deux Seigneurs elfiques. Hésitant quelques instants, la jeune fille lâcha la poignée de la porte et s'approcha d'Elrandir et de son soigneur. Ayant pour habitude d'être polie, elle se présenta au Seigneur elfique avant d'entamer les explications.

- Je ne sais pas si vous vous souvenez de moi... Je me nomme Eliane, barde enchanteresse...

Les bardes enchanteurs étaient les Elfes qui parvenaient à créer des enchantements à partir de chants ou de musique, ce qui expliquait pourquoi la jeune Elfe avait cette voix chantante, qui correspondait parfaitement à ce qu'elle pratiquait habituellement, le chant. Les Elfes comme elles étaient très appréciés de la communauté elfique, puisque, en plus de chanter pour divertir leurs semblables, les bardes enchanteurs rendaient souvent de grands services à la cité d'Eternia, qu'il soit question de construction, d'artisanat ou même de chasse. Jeune mais talentueuse, Eliane changeait du tout au tout lorsqu'elle se mettait à pratiquer son art. Sa timidité s'évnouissait pour laisser place à une chanteuse à la voix de cristal, s'engageant dans ses chansons de toute son âme elfique. Mais étant barde enchanteresse, Eliane n'avait pas pour habitude d'avoir des visions, et c'était pour cette raison qu'elle était venue se confier au vieux mage. D'autant plus que la vision qu'elle avait eu n'avait pas été très agréable... Hésitant pendant quelques instants à mettre Elrandir dans la confidance, elle finit par se jeter à l'eau, son regard se fixant de nouveau à celui du Seigneur elfique de l'Air, qui continuait à se faire soigner par le vieux mage.

- C'est arrivé cette nuit... Je n'avais pourtant rien fait de particulier... J'ai vu des atrocités, des morts, des... La quantité de sang était telle que la terre ne parvenait plus à l'absorber... Les cadavres étaient des cadavres d'Anges, dont les plumes souillée par le sang jonchaient le sol, des Démons dont les cornes étaient à moitié arrachées... Il y avait aussi des Elfes, la douleur se lisant encore sur leur traits figés par la mort... et il y avait d'autres êtres, sûrement des habitants du quatrième monde dont nous soupçonnons l'existence... Et le silence... Le pire était ce silence planant sur ces scènes d'atrocité... Les visions se sont succédées, chaque scène étant aussi morbides les unes que les autres... chacune prenant place dans des endroits différents... C'était... c'était in... supportable...

La voix d'Eliane se brisa. Les mots ne suffisaient pas à décrire les atrocités de sa vision, qui, elle s'en doutait, avaient lieu sur les quatre mondes différents, même si elle n'avait jamais visité autre monde que celui des Elfes, Sylvania. La jeune Elfe blonde efouit son visage dans ses mains sous le regard compatissant du vieux mage, qui ne pouvait que poursruivre ses incantations et s'inquiéter à propos de cette vision. Eliane laissa échapper quelques mots encore, hachés, tant son trouble était grand et que le souvenir de ce rêve la hantait.

- C'est... cruel... L'être qui aurait fait cela... est cruel... J'espère que... ce n'est là qu'un rêve... même si il paraît si réel...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Conseil des elfes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Conseil des elfes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Danses des Danseurs de guerre Elfes sylvains
» Bande d'elfes noir
» [CONSEIL] Nains
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» Charte du Conseil Comtal du Maine: Abrogée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les guerres éternelles :: Sylvania :: Eternia-
Sauter vers: