Les guerres éternelles


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Quand le Lion n'est pas là, la chatte danse.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anaëlle
¤ La Féline Blanche

¤ La Féline Blanche
avatar

Féminin
Nombre de messages : 280
Age : 26
Localisation : Chez Lulu :D
Armes : Fouet
Pouvoir : Illusioniste.
Statut :
Date d'inscription : 13/05/2007

Feuille de personnage
Race: Elfe
Grade: Vagabonde
Autre: Un charme intense, inexplicable et sauvage entoure son incroyable beauté.

MessageSujet: Quand le Lion n'est pas là, la chatte danse.   Jeu 29 Mai - 22:53

Quelle journée ! La guerre avait fini en un rien de temps, et le déchu était déjà rentré. La Féline aurait aimé rester encore un peu pour s'amuser davantage, mais apparemment même dans la guerre il y avait un temps pour tout. C'est ce qu'elle apprit en suivant Lucifer, parce qu'elle n'allait pas refuser de revenir avec lui, l'homme était son seul billet de retour.

À peine rentrés que Lucifer repartait déjà. Mais où il allait encore ? Il allait voir cette ange ? Mais quelle importance c'était qu'une ange ! Puis elle était petite ! Et pas attirante ! Puis gamine ! Puis... Nulle quoi ! Et la dame ? Elle allait rester là bien sagement en attendant le retour de son nouveau professeur ? Comme une mère s'occupe bravement du foyer en attendant son mari ?

...
Mais ça ne va pas la tête !
Déchirant d'un geste vif ce qui lui restait d'habit, l'Elfe se précipita vers la douche. Si elle voulait encore jouer, il fallait être présentable. Tous ces nœuds, puis ces tâches ! Ahhh il va falloir frotter pour enlever ce sang d'ange ! ou de démon.. Remarquez, il y avait de l'elfe aussi... Ah, pas d'humain par contre, elle s'était retenue, quelle maîtrise !

Bref, l'insoucieuse dame profita de la mini 'fontaine' verticale pour se décrasser. Et après ? Après il lui faut un vêtement ! Se balader à poil... Elle avait beau être légèrement exhibitionniste, elle possédait quand même un minimum de bon sens.
C'est vrai quoi, qui mériterait d'observer un corps si gracieux et si magnifique ? ...
Alors qu'elle frissonnait au contact de l'eau froide, elle se mit à chantonner à voix haute.


- Qu'est ce... Qu'est ce qu'elle est chaude qu'est c'qu'elle est chaude qu'est c'quelle est chaude.... cette chaudièreuuuh
Qu'est ce... Qu'est c'qu'elle est bonne qu'est c'qu'elle est bonne qu'est c'qu'elle est bonne cette cheminé ! ça tombe bien passque...
Le mal est en ruth le mal est en ruth le mal est enrhumé !


Les minutes passèrent et le chant cessa soudainement. Lorsque l'elfe ressortit, elle s'empressa de s'emparer d'une serviette pour cacher sa nudité, bien qu'elle savait qu'il n'y avait personne. La demoiselle regarda les lambeaux de vêtement tachés appartenant à Lucifer. Sa robe qu'elle n'avait pas mise puis une journée entière avait toujours son trou, mais les tâches avaient disparu en séchant.

Elle avait appris la couture, depuis toute petite. Anaëlle s'abaissa légèrement et ramassa son bel habit argenté en jetant les autres morceaux à la poubelle. Elle s'essuya ensuite et se dirigea vers le salon avec la serviette autour de sa taille. Là, elle s'assit à coté de la cheminée pour plus de clarté et de confort.

Lucifer avait-il des aiguilles ?

_Si vous pensez que oui, le chef des déchus avait de quoi coudre dans sa maison, tapez 1.
_Si vous pensez comme moi qu'il ne possède pas ce genre d'assortiment chez lui, tapez le.




Anaëlle se leva, cherchant autour d'elle. Elle ne voulait pas fouiller dans la maison de son hôte, ça ne se faisait pas... La jeune fille partit donc dans la cuisine, elle ouvrit quelques tiroirs pour prendre un couteau plutôt fin. Revenant près de la cheminée elle découpa une bande sur le bout de sa robe, raccourcissant davantage cette dernière, puis profita de ce rab pour le défibrer et se servir des fils pour la couture.

Elle commença donc son travail sous l'agréable chaleur d'un feu...
Revenir en haut Aller en bas
http://fantasy-land.forumsline.com/
Anaëlle
¤ La Féline Blanche

¤ La Féline Blanche
avatar

Féminin
Nombre de messages : 280
Age : 26
Localisation : Chez Lulu :D
Armes : Fouet
Pouvoir : Illusioniste.
Statut :
Date d'inscription : 13/05/2007

Feuille de personnage
Race: Elfe
Grade: Vagabonde
Autre: Un charme intense, inexplicable et sauvage entoure son incroyable beauté.

MessageSujet: Re: Quand le Lion n'est pas là, la chatte danse.   Sam 7 Juin - 17:26

- Finiiiiiiiiiii ! S'exclama t-elle en brandissant victorieusement sa robe devant elle après une ou deux heures de travail.

Elle posa son habit sur le fauteuil devant la cheminée puis se leva en s'étirant bruyamment. Son peignoir glissa sur sa peau avant de tomber, découvrant son corps nu face au feu.


- Ih pervers ! S'écria-t-elle aux flammes avant de ramasser sa serviette. La jeune femme se dirigea vers la salle de bain, elle accrocha soigneusement le peignoir sur la porte puis elle revint dans le salon. Son regard se posa sur son vêtement tout frais tout propre qui ne demandait qu'à être porté, mais la chaleur du feu caressant délicatement sa peau la dissuada de se vêtir tout de suite.

- Tu déteindrais presque sur moi... Et si il rentre hein ?

À qui elle parlait ? Mais à elle même bien sûr. Seulement elle ne recevait pas de réponse, puisque elle seule était active dans ce corps à cet instant.

- Bah je l'entendrais bien rentrer, puis je m'habillerais vite fait...

Lucifer ne devait pas avoir l'habitude qu'une femme se ballade chez lui entièrement nue, mais comment pourrait-il le savoir de toute manière ?
Anaëlle regarda la pièce. Des meubles pas très grand, pas énormément d'espace mais l'endroit était assez conviviale. Et puis...
Nooon ! Il y a de la poussière ! Super Anaëlle entre enfin en jeu ! Il va falloir tout nettoyer et tout ranger ! Non mais regardez moi toutes ces paperasses sur le bureau, allez, hop ! Au feu ! Non... Après il serait capable de râler...

La jeune femme se dirigea en premier vers le bureau. Elle prit tous les documents en main, sans même en lire un seul. La seule chose dont elle prenait connaissance c'était les titres afin de les classer dans l'ordre alphabétique démoniaque. Elle ouvrit un tiroir puis y entreposa toutes les feuilles et lettres.
Ensuite, elle s'empara des stylos et les remit dans leur tasse.
Elle s'attaqua ainsi à tout ce qui trainait rangeant là où elle pensait que ça devait être. Ensuite... La cuisine ! Sa mère lui avait appris toute petite, mais c'était les bases, pas des plats compliqués.

L'Elfe s'empara des fruits. Elle les classa par leur nature. Certains ressemblaient à des pommes comme chez elle, elle en ferait donc de la compote. Certains ressemblaient à des... Choses, toutes rouges, pas très juteuse. La demoiselle y gouta mais recula aussitôt le fruit en faisant la grimace. Qu'est ce que c'était acide ! Elle fera donc une tarte bien sucrée avec... D'autre fruits n'étaient pas très grands, certains vers, d'autres jaunes... Elle les prit, enleva la peau à ceux qu'elle jugeait nécessaire et prit une assiète pour les couper en morceau et les entreposer à l'intérieur.

Durant deux heures encore elle s'occupa à cuisiner, se coupant de temps à autre et massacrant parfois des fruits... Finalement le résultat n'était pas si mal, une tarte qu'elle s'apprêtait à poser au dessus des flammes de la cheminée à l'aide d'une grille (qui semblait être faite pour cuire des aliments) puis de la compote dans un saladier... L'assiette aux fruits était sur la table, elle n'y touchait plus. La jeune femme revint dans le salon, elle posa sa tarte au 'four' puis recula.

Il allait falloir attendre un moment pour que ce soit prêt. Tant pis. Elle s'affala sur le fauteuil avant de prendre sa robe dans ses mains. Elle allait s'habiller mais un nouveau maux de tête la repris. Anaëlle repartait après un bon travail, les étoiles avaient repris leur action favorite.

L'illusioniste se leva, elle s'approcha de la cheminée afin de profiter davantage de sa chaleur, que c'était bon ! c'était un sentiment bienfaisant de sécurité, de confort... Elle s'allongea sur le tapis devant avant de se mettre en boule devant les flammes, sa robe entre les mains. Un petit ronronnement s'échappa de sa gorge nue, et un petit sourire heureux s'afficha sur ses lèvres. Elle ferma doucement les yeux pour se laisser bercer par la douce chaleur des flammes, puis la belle créature s'endormit, laissant pour seule sensation les petits craquètements du feu faire frétiller ses oreilles, sa douce enveloppe chaude recouvrir sa douce peau, ce bien être de s'endormir, totalement nue, abandonnant ses seins fermes et voluptueux, ses fines courbes au niveau de ses cuisses et sa position de félin à la demeure toute entière.

Son ronronnement était devenu impossible à arrêter, il se melait au bruit du bois qui craque, voire même il était un peu plus fort...

Bon.. Il n'était pas prévu qu'elle s'endorme par contre... Et si jamais il revenait ?


[HRp : vila je posterais plus ici jusqu'à ce que Lulu rentre à la maison... xD]
Revenir en haut Aller en bas
http://fantasy-land.forumsline.com/
Lucifer
¤ Ange déchu du 9eme cercle

¤ Ange déchu du 9eme cercle
avatar

Masculin
Nombre de messages : 282
Localisation : Les Enfers, Arche de Gehenna
Armes : Tout et n'importe quoi
Pouvoir : Peux ouvrir une porte gigantesque d'où sortent des centaines de poignées d\\\'armes somptueuses.
Statut :
Date d'inscription : 05/06/2007

Feuille de personnage
Race: Ange déchu
Grade: Ange déchu du 9eme cercle
Autre: Chef des Anges déchus, penchant obscur de Michaël

MessageSujet: Re: Quand le Lion n'est pas là, la chatte danse.   Dim 27 Juil - 17:34

[HRP : Suite de 'dans les rues de la forteresse, une ange (fugueuse)']

Bon, Ephidel ne les suivait pas. Un soucis en moins. Toutefois, le soucis en question balança au chef des déchus des paroles qui ne le heurtèrent pas le moins du monde. Ces paroles, il les avait entendues maintes et maintes fois de bouches différentes, angéliques pour la plupart. Il paiera, il était un traître, un mécréant, il ne possédait pas une once de loyauté dans son coeur perdu et dans lequel finira plantée, dans un futur plus ou moins lointain, une lame angélique, au nom de la Justice divine et de Dieu. Tout cela, il le savait très bien, et les paroles d'Ephidel ne faisaient que confirmer l'animosité de l'ancien Séraphin pour Lucifer. De toute façon, celui-ci se fichait bien que l'avis du justicier, et ne voyait celui-ci que comme un danger potentiel, un futur mort par sa lame, sa flèche, son poing... Bref, par un truc qui lui passerait sous la main étant donné qu'il était polyvalent. De toute façon, la déchéance était synonyme de trahison, et Yaiba ne faisait pas exception à la règle. Au final, Lucifer ne jeta pas un regard à l'ancien Séraphin qui s'éloigna dans le ciel infernal, porté par des ailes noires de jais.

Peu après le départ d'Ephidel, Dayân posa une question à l'Ange déchu, qui volait en direction de sa demeure pour aller récupérer le 'truc' que l'artiste avait oublié. Le regard orangé de Lucifer se riva sur la jeune Ange, le déchu cherchant une réponse simple et efficace, se méfiant désormais de l'intermittente qui pouvait s'avérer être dévastatrice, dans tous les sens du terme, malheureusement. Toutefois, la question s'avérait être plus sérieuse que les autres posées précédemment, qui allaient du tout au n'importe quoi. Curieuse organisation que celle de l'esprit de Dayân. Le chef des déchus rappella à lui quelques souvenirs de sa vie à Celestia. Qu'avait-il été ? Un idiot, obéissant aveuglement aux ordres de Dieu. Il s'était cru heureux, il avait été heureux, mais cela n'avait été qu'une illusion de bonheur. Le bonheur n'aurait pu se trouver dans un tel endroit. Finalement, le déchu haussa les épaules et répondit :

- C'était la vie d'un Ange comme un autre, de la Celestia que tu connais plus ou moins.

Lucifer, lui, n'avait rien eu de remarquable contrairement à son frère. Certes, il avait tout de même été Séraphin, mais un Séraphin comme tous les autres qui travillent au Sanctuaire de Celestia. Aucun titre spécial, aucun fait accompli faisant de lui un héros angélique. De toute façon, il n'avait guère voulu la gloire, mais l'amour, chose unique qu'on lui avait refusée. Après, il s'était contenté de vivre comme un 'bon' Ange de la société céleste, ni plus, ni moins. A l'entente du nom de son jumeau, le déchu fronça les sourcils mais ne dit rien. Pas étonnant que le grand Michaël n'ait jamais mentionné son frère traître et déchu, qui apparemment était devenu inconnu de la société actuelle angélique. Le Parlement avait dû censurer son nom et le jeter aux oubliettes par crainte que d'autres ne le suivent, même des dizaines d'années après sa déchéance. D'ailleurs, rares étaient les personnes qui connaissaient quelque chose de personnel à son sujet, et de toute façon, il n'avait pas le droit d'être sujet des conversations angéliques. Au passage, Lucifer put évaluer rapidement l'âge de la soeur de Gabriel, et donc l'âge de ce dernier, qui s'avérait être plutôt jeune. Au fait, pourquoi fallait-il que Michaël revienne toujours dans la discussion ? Lucifer n'aimait pas non plus parler de son frère, à l'instar de ce dernier. Il décida toutefois de répondre à la question.

- Les mêmes, en partie. Je ne suis pas allé aussi loin que lui, et nous n'étudions pas ensemble, ayant des vocations légèrement différentes. Il aspirait à la perfection, moi je n'aspirais qu'à une vie heureuse. D'ailleurs, il n'est pas vraiment étonnant qu'il ne t'ait jamais parlé de moi puisque les Anges semblent complètement ignorer mon existence de nos jours. Au mieux, je ne suis qu'un mythe, je me trompe ?

Après tout, c'était Dayân qui lui avait fait réaliser combien le Parlement angélique trompait la population de Celestia. Les Anges de l'ancienne génération pouvaient facilement reconnaître Lucifer en la personne du leader des Anges déchus, et aucun d'entre eux n'aurait confondu le traître avec le Séraphin de la Guerre. Or, la première réaction de l'artiste avait été de l'appeller par le nom de son frère...

Lucifer finit par poser les pieds sur le sol devant la porte de sa demeure modeste. Il ne savait pas vraiment si l'Elfe était là. Si il s'agissait d'Anaëlle, elle n'aurait sûrement pas quitté la demeure. Mais si il s'agissait de la Féline... Cette dernière était peut-être partie vadrouiller. Enfin, le meilleur moyen de savoir, c'était de voir. La porte était verrouillée, par sa magie, mais cela ne voulait rien dire puisque la Féline avait l'habitude de sortir par la fenêtre... L'Ange déchu murmura quelques mots pour déverrouiller l'entrée puis poussa la porte en bois, vérifiant du coin de l'oeil si Dayân le suivait bien. Il ne jugea pas utile de demander à l'Ange de fermer la porte derrière elle et se dirigea directement vers le salon, où brûlait encore le feu, cuisait une tarte et... dormait une femme nue. Aussitôt Lucifer eut-il posé le regard sur l'Elfe qu'il le détourna, visiblement gêné. Il ne pensait pas vraiment à la réaction de Dayân qui le suivait sûrement de près...
Et il resta planté là, pendant quelques minutes, à ne pas savoir que faire, et son teint s'empourprant légèrement.

- Euh... finit-il par articuler, osant poser de nouveau les yeux sur l'Elfe. A... Anaëlle ? fit-il en haussant le ton, mais hésitant, et n'osant pas s'approcher.

_________________

]-Correcteur-[
Revenir en haut Aller en bas
http://zanar-requiem.forumactif.com/
Dayân
¤ Intermittente du spectacle divin

¤ Intermittente du spectacle divin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 663
Age : 26
Armes : deux katanas courts en verre enchanté
Pouvoir : apaiser les âmes
Statut :
Date d'inscription : 06/05/2007

Feuille de personnage
Race: ange
Grade: Ange, intermittente du spectacle divin
Autre:

MessageSujet: Re: Quand le Lion n'est pas là, la chatte danse.   Dim 27 Juil - 21:58

La jeune Ange hocha la tête aux propos de son aîné, comme pour mieux s'en imprégner. Décidemment, le chef des Déchus était loin d'être locace, mais elle s'en contenterait. Avec un peu de chances, la compagnie de l'Elfe serait un peu moins frustrante.

- Au mieux, vous n'êtes rien, répondit l'artsite peut-être un peu trop sèchement.

La première personne ayant mentionné l'existence de Lucifer étant Melkor, qui était Humain, elle estimait que la réputation actuelle de son interlocuteur était, dans la Celestia actuelle, inexistante. Les habitants de la terre divine plus âgés qu'elle avaient sûrement déjà entendu parlé du Déchu, mais avait sans doutes enterré son nom dès que cela avait été possible.

Elle posa pied à terre, à la suite de son guide, et posa pour la seconde fois son regard gris sur l'humble demeure de son hôte. Lorsque celui-ci pénétra dans son antre, l'Ange hésita à lui fausser compagnie. En réalité, la seule chose qu'elle aurait pu oublier chez Lucifer, c'était de quoi se défendre, à savoir une arme. Sinon... La véritable raison qui l'avait poussée à interrompre leur vol vers... Ekiel, c'était qu'elle appréhendait de se mettre au travail après avoir passé d'éprouvantes journées sur Celestia.

Finalement, elle estima que la patience du chef des Déchus devait être à bout et que sa prochaine bêtise serait probablement la dernière, elle entra donc derrière Lucifer, veillant à fermer la porte de la maisonnette. Une odeur agréable de nourriture vint chatouiller ses narines et, intriguée, la jeune danseuse suivit son hôte dans le salon... et manqua de s'encastrer dans celui-ci lorsqu'il s'arrêta enfin pour rester planté bêtement au beau milieu du passage.

- Hugh! Fais gaffe! grimaça l'artiste en contournant Lucifer et posant son regard sur l'âtre.

Quelque chose de rond, dégageant le doux parfum flottant dans l'atmosphère chaleureuse, semblait y cuire. Un moment hypnotisée par ce qu'elle voyait, et qu'elle n'avait jamais vu, la jeune Ange mit un certain moment à remarquer la silhouette élancée de l'Elfe un peu plus bas. Ce fut la voix du Déchu qui la tira de sa contemplation et...

- Yahouuu! siffla la danseuse avec un grand sourire faisant de son mieux pour parler bas afin de ne pas réveiller Anaëlle.

Ses yeux animés d'une nouvelle lueur inquiétante se posèrent sur Lucifer. Le trouble de ce dernier était perceptible et l'artiste ne put s'empêcher de saisir la balle au bond.

- Je vois que vous aviez déjà des projets particuliers, c'est tout à votre honneur, lança-t-elle à Lucifer effaçant son sourire pour le remplacer par un air de fausse compréhension.

Elle se dirigea vers la cuisine, tournant dos à la scène puis, avant de passer la porte de l'autre pièce, se retourna vers le chef des Déchus.

- Il n'empêche que, bien que vous soyez le grandissime meneur de vos semblables, n'oubliez pas de... sortir couvert! ajouta-t-elle avec ce qui semblait être le plus grand des sérieux.

Elle pénétra dans la petite salle où tout était impécablement rangé mais se ravisa une dernière fois, adressant finalement quelques ultimes paroles à son hôte avant de refermer derrière elle:

- Oh! Et... essayez de ne pas faire trop de bruits quand même. Pour le voisinage. On sait tous que vous assurez, dans tous les sens du terme, pas besoin... d'intense démonstration.

Dès l'instant où la porte claqua derrière elle, la jeune Ange craqua et partie dans un long fou-rire quasi-silencieux. Ses longues années de bêtises lui avaient appris à se faire discrète, même pliée en quatre. Les larmes aux yeux, elle entreprit de fouiller les lieux histoire de trouver des couteaux de cuisine pouvant être utiliser dans un but défensif. Décidément, cette Elfe était vraiment plus intéressante que Lucifer. Un grand sourire s'étira sur les lèvres de l'artiste. La vie aux Enfers ne serait peut-être pas si ennuyante que ça.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Anaëlle
¤ La Féline Blanche

¤ La Féline Blanche
avatar

Féminin
Nombre de messages : 280
Age : 26
Localisation : Chez Lulu :D
Armes : Fouet
Pouvoir : Illusioniste.
Statut :
Date d'inscription : 13/05/2007

Feuille de personnage
Race: Elfe
Grade: Vagabonde
Autre: Un charme intense, inexplicable et sauvage entoure son incroyable beauté.

MessageSujet: Re: Quand le Lion n'est pas là, la chatte danse.   Lun 28 Juil - 19:41

Une chaleur calme et délicieuse accompagnée de crépitements berçant. Elle se languissait sur ce petit coin de bonheur qu'elle s'était dénichée, comblant l'atmosphère par une odeur fruitée et sucrée.
S'envolant avec légèreté dans son sommeil, des bruits extérieurs firent frétiller ses oreilles. Ce n’était rien, probablement un animal, ou son imagination. Puis des bruits de pas, mais elle n’avait pas envie de se réveiller pour comprendre, tant pis.


- Nan… C’pas Anaëlle… Répondit-elle instinctivement sans même savoir ce qu’avait dit celui qui avait posé la question. Elle ne savait pas ce qu’elle avait dit elle-même non plus d’ailleurs.

Hmm… y’a quelque chose qui cloche. Elle dort, ok. Elle est nue, ok. Qu’est ce qui ne vas pas ? Ah, y’a des bruits, ok. Des bruits, donc il y a quelqu’un ? ok. Il y a quelqu’un… Elle est toute nue… *TILT*
La dame ouvrit subitement les paupières et tourna la tête pour apercevoir ce cheeeer Lucifer. Il avait l’air embarrassé tiens. Et il n’est pas seul, qu’est ce qu’elle fiche ici elle ? Grblm…


- La tarte ! S’exclama t-elle en prenant à pleine main le plat dans le feu.
Elle poussa un « ouh, chaud chaud ! » en posant la tarte sur la table, puis souffla sur ses mains. Elle leva la tête vers le déchu, qui ne semblait pas vraiment savoir quoi faire…


- C’est Anaëlle qu’a eu l’idée. Elle a même rangé ta cuisine tiens. Moi j’ai fait que finir pour pas faire de gâchis.

Elle posa sa main sur son ventre et, de ses doigts, pinça sa peau pour faire sortir un petit bourlet.

- Ca, c’est le p’tit dej chez ton ami. Avec la tarte je vais encore grossir, elle est égoïste Anaëlle hein ?

Bien entendu elle n’avait aucun gramme de grasse en trop sur son corps mince et svelte, mais étant une pure femme digne de ce nom, elle se trouvait des défauts imaginaires physiques dans l’espoir que les garçons disent le contraire. Comme toute femme elle était capable de repérer tous les défauts que personne d’autre ne voie. Normal, non ?

- Faudra que je sorte pour raffermir un peu mes fesses tiens. Lâcha t-elle en pliant son dos avec une incroyable souplesse pour regarder son postérieur.

Elle reposa ensuite son regard sur Lucifer et fronça les sourcils.


- Ben t’en fais une tête ! T’as vu le fantôme ? C’est l’autre pimbêche qui te met dans cet état ?

Elle esquissa un sourire espiègle et se retourna pour prendre sa robe. Elle tendit d’ailleurs fièrement son vêtement devant le déchu pour lui montrer.

- C’est Anaëlle qui l’a r’cousu ! Je vais pouvoir la remettre c’est chouette !

La dame regarda son habit puis se dirigea vers la cuisine, elle ouvrit la porte et la referma aussitôt.
Là, elle poussa un très profond soupir, retenant un cri.
Il l’avait vu TOUTE NUE ! Toute nue… A poil ! Sans habit ! Elle avait fait comme si ça ne lui faisait rien, mais c’était… humiliant ? Affreux ! Elle aurait du se réveiller, mais quelle idiote !
La féline se frotta les yeux avec le pouce et l’index, ne sachant plus quoi faire. Elle remarqua soudainement la présence de l’ange, cette dernière semblait chercher quelque chose.


- Eh t’es gentille tu remet la cuisine dans l’état qu’elle était avant hein !

Elle se dirigea vers l’ange et l’observa avant de commencer à enfiler sa fine robe argentée.

- J’vous jure… Crétin de crétin de crétin… Grommela t-elle dans son humeur massacrante. Une fois prête, elle se tourna vers la jeune fille.

- Tu veux de la tarte ? Je te donne ma part.

Oui… Comme ça elle va grossir mouahahah….
Revenir en haut Aller en bas
http://fantasy-land.forumsline.com/
Lucifer
¤ Ange déchu du 9eme cercle

¤ Ange déchu du 9eme cercle
avatar

Masculin
Nombre de messages : 282
Localisation : Les Enfers, Arche de Gehenna
Armes : Tout et n'importe quoi
Pouvoir : Peux ouvrir une porte gigantesque d'où sortent des centaines de poignées d\\\'armes somptueuses.
Statut :
Date d'inscription : 05/06/2007

Feuille de personnage
Race: Ange déchu
Grade: Ange déchu du 9eme cercle
Autre: Chef des Anges déchus, penchant obscur de Michaël

MessageSujet: Re: Quand le Lion n'est pas là, la chatte danse.   Mer 30 Juil - 11:55

Rien. Bah, cela l'importait peu puisqu'il ne vivait plus sur Celestia. Après tout, ce n'était que moyennement son problème. Certes, cela ne lui facilitait pas la tâche si il voulait ouvrir les yeux des Anges aveuglés par la splendeur du Tout Puissant, mais il y avait d'autres moyens plus efficaces qui ne nécessitait pas de passer par la case 'distribution de prospectus'. De toute façon, ouvrir les yeux de Anges ne nécessitait pas non plus que les habitants de Celestia connaissent l'histoire de Lucifer, le premier à déchoir par sa propre volonté. Il se fichait bien du fait qu'on le considère ou non comme un héros ou un traître suite à sa mort. En plus, il avait déchu en connaissance de cause... et pour ne pas mourir, accessoirement, mais sur le moment, cela n'avait pas été si important. Enfin bref, là n'était pas la question, il y avait bien plus urgent à régler... comme un problème elfique assez dénudé.

Lucifer ne tint même pas compte du fait que Dayân lui rentra dedans sans plus de ménagements lorsqu'il s'était arrêté devant le spectacle qui s'offrait à lui. Toutefois, il ne manqua pas de remarquer la réaction de Dayân qui eut le don de l'agacer, aussi ne se retint-il pas pour jeter un regard excessivement noir à la danseuse qui partait se réfugier dans la cuisine après ses remarques désobligeantes. Non mais elle se croyait où ? Lucifer n'avait rencontré l'Elfe il n'y avait que peu de temps, et il n'était pas du tout du genre à penser à ce genre de choses évoquées par la jeune Ange. Il avait d'autres choses bien plus importantes à faire. Et sa réputation dans tout ça ? Non pas qu'il s'appliquait à soigner son image, mais l'Ange déchu devait tout de même garder un minimum d'autorité sur ses semblables pour prétendre être le chef des déchus. Si on apprenait par une rumeur déformée qu'il passait son temps chez lui à faire des choses pas très nettes avec une Elfe, il se doutait que beaucoup d'Anges déchus obéissent encore à ses ordres.

Son attention se reporta sur l'Elfe lorsque celle-ci répondit à la question - qui n'en était pas vraiment une - posée par l'Ange déchu. Bon, si en plus ce n'était pas Anaëlle... Lucifer savait que la Féline était à peu près capable de tout faire, alors autant se méfier. Pourtant, l'Elfe sembla ne pas être surprise pour avoir été vue nue, mais plutôt parce que la tarte - ah oui, la tarte, Lucifer l'avait complètement oubliée - était encore en train de cuire. Dans d'autres situations, l'Ange déchu aurait bien aidé l'Elfe, mais là, il semblait avoir été scotché sur place par la vue que lui offrait la Féline. Le pire, c'était qu'elle agissait comme si de rien était, ce qui n'était pas pour arranger la situation du déchu. Ainsi, il acquiesca d'un vague mouvement de tête les propos de l'Elfe en rapport avec la tarte et la rangement. Il verrait cela plus tard, il y avait... plus urgent.

Et à toutes les phrases que lançait l'Elfe, Lucifer ne faisait que mrumuer des réponses pas très audibles du genre 'mais non', 'si tu le dis', 'c'est rien' et 'ah oui'. Et une fois que la Féline ait quitté la pièce, Lucifer se précipita dans la première pièce la plus proche, qui était le bureau, et se laissa tomber sur la chaise, appuyant ses coudes sur le bureau et se prenant la tête entre les mains, le tout en laissant échapper un gros soupir où se mêlaient tout et n'importe quoi, dont un profond embarras.

_________________

]-Correcteur-[
Revenir en haut Aller en bas
http://zanar-requiem.forumactif.com/
Dayân
¤ Intermittente du spectacle divin

¤ Intermittente du spectacle divin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 663
Age : 26
Armes : deux katanas courts en verre enchanté
Pouvoir : apaiser les âmes
Statut :
Date d'inscription : 06/05/2007

Feuille de personnage
Race: ange
Grade: Ange, intermittente du spectacle divin
Autre:

MessageSujet: Re: Quand le Lion n'est pas là, la chatte danse.   Mer 30 Juil - 13:36

Finalement, l'Ange trouva son bonheur et glissa discrètement de quoi se défendre le long de son corps. Lucifer verrait, ou non, qu'elle lui avait emprunté des ustensils de cuisine, mais elle ne comptait pas le lui dire. Un léger bruit dans son dos attira son regard sur la porte de la petite pièce. Un soupçon de surprise la prit mais se dissipa tout aussi rapidement. Elle était légèrement déçue de voir son couple préféré brisé.

- Ne t'en fait pas pour ça, répondit l'artiste en refermant les placards.

Elle tira une chaise et s'assit tout en observant sa nouvelle interlocutrice. Le fait qu'elle fut nue et en train de s'habiller ne dérangeait pas la danseuse qui ne détourna pas le regard. Elle avait l'habitude de voir des corps en tenu d'Eve et d'Adam car elle appartenait au monde du spectacle. Mais elle savait que cette vision aurait offusqué plus d'un de ses semblables.

Par ailleurs, la beauté naturelle des formes de l'Elfe attirait son regard, comme tout ce qui jouissait d'une élégance innée. Un instant, Dayân songea qu'Annaëlle aurait fait une excellente Intermittente. De part son physique ainsi que la souplesse qu'elle paraissait avoir. Mais l'Ange chassa cette idée. Elle était loin de Celestia et cette jeune personne n'était pas sa semblable.

- J'aime bien ta robe, commenta l'artiste reportant son attention sur l'habit de l'Elfe. Tu l'as cousue toi-même? Chouette tissu.

Elle hésitait à penser que la rage de son interlocutrice était tournée vers leur hôte, parce qu'elle semblait plutôt être en colère contre elle-même. Et vu qu'elle ne tenait pas vraiment à savoir qui était "crétin", elle ne posa aucune question à ce sujet. Elle ne pu s'empêcher de sourire, amusée, lorsque l'Elfe lui proposa sa part de tarte.

- Merci, mais je n'mange pas, refusa-t-elle. Les Anges n'ont pas besoin de se nourrir.

Elle jeta un coup d'oeil à la porte et ses yeux brillèrent de malice.

- Il faisait quelle tête quand tu t'es réveillée?

Un instant, elle songea qu'il allait falloir qu'elle se rende sur Terre pour piquer un appareil photo et envoyer les plus belles perles des Enfers à la terre des Anges.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Anaëlle
¤ La Féline Blanche

¤ La Féline Blanche
avatar

Féminin
Nombre de messages : 280
Age : 26
Localisation : Chez Lulu :D
Armes : Fouet
Pouvoir : Illusioniste.
Statut :
Date d'inscription : 13/05/2007

Feuille de personnage
Race: Elfe
Grade: Vagabonde
Autre: Un charme intense, inexplicable et sauvage entoure son incroyable beauté.

MessageSujet: Re: Quand le Lion n'est pas là, la chatte danse.   Mer 30 Juil - 14:55

L'ange ne semblait pas vouloir mettre le bazar. Elle ne paraissait pas méchante d'ailleurs, comment peut-elle se trouver ici ?
Une fois habillée, l'elfe lança un bref regard étonné vers la jeune femme. Elle la complimentait sur sa robe ? C'était... étrange. Les femmes ne la complimentaient jamais... Encore moins les anges puisque la féline n'en voyait pratiquement jamais. Sa haine envers cette fille, qu'elle voyait quelques instants avant comme une rivale, s'estompa presque subitement. Après tout, elle n'avait pas l'air d'être une chipie, pas comme la féline en tout cas.


- Oui c'est moi, merci. Répondit cette dernière dans un murmure.

Enfin non, c'était pas elle, c'était Anaëlle, mais c'était pas le moment d'embrouiller les esprits avec son secret, qui n'en était pas un. Pour une fois qu'on lui disait quelque chose de bien, préservons ce bon sentiment jusqu'à ce qu'on dise d'elle qu'elle soit folle à lier.
L'ange refusa son offre. Quel sacrilège ! Une bonne tarte que... mais... Si les anges mangent pas, et les déchus ? Si Lucifer n'y touchait pas, ça irait très très mal...


- Tu n'as jamais essayé de manger par gourmandise, et non par faim ? Demanda l'elfe de nature curieuse.

Elle enchaîna aussitôt sur une autre question qui lui sembla bien plus essentiel.


- Tu sais si les déchus mangent, eux ?

Si son interlocutrice disait non, la dame risquait d'essayer de planter la tarte dans la tête de Lucifer, même si ce n'était pas de la faute du déchu. Il avait qu'à manger comme tout le monde ! C'est quoi ces manières d'ange ?
Bon, après c'est sûr qu'il risquait de ne pas être content... Et puis encore fallait-il que l'elfe réussisse à l'avoir avec la tarte, il était capable de l'esquiver, ouuuuh de quoi la mettre stupidement en colère et qu'elle saute par la fenêtre pour s'en aller, furieuse, jusqu'à mordre les passants et s'attirer les ennuis. C'est qu'en plus d'être folle, elle est sauvage...

Ah, quoiqu'il y avait toujours une deuxième possibilité : Anaëlle. Si cette dernière arrivait au "bon moment", il n'y aura aucun désastre. Enfin, pour l'instant elle n'était pas là...

Ses courtes réflexions furent interrompues par l'ange qui avait affiché un sourire malicieux, que l'elfe connaissait bien.


- M'en parle pas, j'avais l'impression d'être la dernière chose qu'il s'attendait à voir ici ! Sa fille cachée, ou son frère déguisé en danseuse ! Répondit-elle sur un ton légèrement agacé en repensant à la scène.

Elle mit un court moment de réflexion et rajouta plus calmement.


- C'était même vexant, il aurait quand même pu me faire un compliment, je sais pas moi... Ce doit être à cause de mes seins, ils tombent un peu là, je vois bien.. Fit-elle en regardant les membres énoncés.

- Ou mes fesses, ils sont un peu moins ferme depuis quelques jours je trouve, c'est affreux des fesses molles ! Ajouta t-elle en se pliant pour regarder son derrière.

- Ou mon ventre un peu rond là, c'est parce que ça fait un bout de temps que j'ai plus dansé.

Elle passa la main sur son ventre, songeuse, puis continua l'air de rien.

- J'ai pas les épaules un peu large ? Mes cheveux doivent être mal mis... J'ai peut-être une tâche sur le nez, quelque chose dans les ongles... La lueur du feu a du me donner un air effrayant... Bon ! Demain je vais danser. Conclua t-elle en regardant l'ange.

Les talents de cette elfe résidait dans son don inné pour les illusions, mais aussi pour ses capacités purement elfiques, élégantes, belles, raffinées, délicates et souples. Pour un humain, elle pourrait être considérée de contorsionniste. Elle dansait pour son propre plaisir sur tout et n'importe quoi, parfois sans musique.
Enfin, tout ça, c'était la Féline.

Anaëlle ? Elle connaissait les mots aimable, politesse, gentillesse et elle... savait coudre ! Oui, elle connait les bonnes manières, c'est bien non ?
Ah, elle savait cuisiner un peu aussi, mais qui ne savait pas ?


- Bon, si tu ne vois pas d'inconvénient j'aimerais aller espionner l'homme de la maison. Il s'agirait pas de le laisser partir sans rien dire non plus...

Elle se tourna vers la porte et l'ouvrit. Elle marqua un temps d'hésitation puis tourna la tête vers l'ange.

- Tu viens ?
Revenir en haut Aller en bas
http://fantasy-land.forumsline.com/
Lucifer
¤ Ange déchu du 9eme cercle

¤ Ange déchu du 9eme cercle
avatar

Masculin
Nombre de messages : 282
Localisation : Les Enfers, Arche de Gehenna
Armes : Tout et n'importe quoi
Pouvoir : Peux ouvrir une porte gigantesque d'où sortent des centaines de poignées d\\\'armes somptueuses.
Statut :
Date d'inscription : 05/06/2007

Feuille de personnage
Race: Ange déchu
Grade: Ange déchu du 9eme cercle
Autre: Chef des Anges déchus, penchant obscur de Michaël

MessageSujet: Re: Quand le Lion n'est pas là, la chatte danse.   Jeu 31 Juil - 23:16

Lucifer poussa un grand soupir avant de promener son regard orangé sur la pièce dans laquelle il se trouvait. Il ne se rappelait pourtant pas d'avoir rangé l'endroit avant de partir... Anaëlle avait dû passer par là. Il avait comme l'impression d'être... comment disaient les Humains déjà ? Ah oui, marié. Avoir une femme à la maison en train de s'occuper de lui, de mettre son nez dans ses affaires et lui tourner autour. Il en était presque là. Encore heureux, la Féline ne lui tournait pas trop autour. Enfin, pas excessivement. Et pas pour le moment. mais était-ce vraiment désagréable ? Il n'en savait rien, et il ne voulait pas le savoir. Il n'avait pas que ça à faire. Chef des Anges déchus, quand même ! Point de temps pour de telles futilités, il avait encore beaucoup de choses à régler, et certaines étaient apparemment très urgentes. Le truc, c'était que les documents avaient déserté le bureau puisque l'Elfe était passée par-là... Il devrait verrouiller la porte de son bureau, tiens... Toutefois, il remarqua bien vite qu'à l'endroit où étaient rangés les documents, ils étaient classés, et non pas n'importe comment.

Anaëlle avait eu la bonne idée de les ranger par ordre alphabétique. Selon les titres, en plus. Lucifer n'avait donc qu'à chercher vers une certaine lettre de l'alphabet démoniaque qui commençait le mot 'urgent', puisque les missives urgentes avaient pour titre 'urgent'... Ben oui, il faut bien que le déchu ait l'attention attirée sur les bons documents, sinon, cela ne servait à rien. Il déposa donc sur le bureau une dizaine de documents dont le titre commençait par 'urgent'. Passant brièvement le regard sur le titre de chacun d'entre eux, son attention finit par s'arrêter sur un des documents, portant un titre plutôt inquiétant. Certes, cela commençait par 'urgent', mais... il y avait autre chose.

Urgent : Un Ange déchu et un dragon aperçus par des centaines d'Humains

Le chef des déchus fronça les sourcils. Garder l'existence des autres races secrètes aux yeux des Humains était l'une des règles de base primordiales, surtout si ils ne voulaient pas avoir d'ennuis. Or, l'Ange déchu dont il était question s'était impunément exposé sous les yeux humains, révélant l'existence des êtres ailés. Peut-être fallait-il persuader ces Humains que cela n'avait été qu'un rêve... Mais une centaine d'Humains, c'était infaisable. Avant de se lancer dans des hypothèses les plus extravagantes, l'Ange déchu décida de lire la suite du document.

Le Caire, journée comme les autres, humainement parlant.
Sans prévenir, un Dragon apparaît en pleine rue. Il semblerait qu'il s'agisse d'un des êtres des trois autres mondes qui exécute une métamorphose.
Un affrontement a lieu, entre le dragon et les membres d'un troupe inconnue. La bête est finalement tuée par le tir d'un lance-roquette humain.


[HRP : Fenris, un dragon en plein Caire, ça passe pas inaperçu ^^' ]

En pleine rue, une Ange déchue déploie ses ailes de quatre mètres d'envergure et prend son envol sous les yeux de tous les passants. Elle s'envole en direction de l'ancienne Italie. Perte de la trace au volcan du Vésuve, qui entre en éruption.

Identité de l'Ange déchue : Fenris, anciennement Uriel.

Le poing de Lucifer alla à l'encontre de la table, sans toutefois la casser. Loin de lui l'envie de refaire l'immobilier. Déjà que cela avait été la galère la dernière fois... Enfin bref, ce n'était pas le sujet. A quoi pensait Fenris en faisant ceci ? Révéler l'existence des auters mondes aux Humains ne lui attirerait que des ennuis. De la part de tout le monde, sauf peut-être, de la part de l'organisation mystérieuse dont elle semblait faire partie. Elle aurait sur le dos le reste des mondes, y compris Satan et Dieu.

Le déchu n'accorda qu'une attention brève aux autres documents, le plus important étant sans nul doute celui qu'il venait de lire...

_________________

]-Correcteur-[
Revenir en haut Aller en bas
http://zanar-requiem.forumactif.com/
Dayân
¤ Intermittente du spectacle divin

¤ Intermittente du spectacle divin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 663
Age : 26
Armes : deux katanas courts en verre enchanté
Pouvoir : apaiser les âmes
Statut :
Date d'inscription : 06/05/2007

Feuille de personnage
Race: ange
Grade: Ange, intermittente du spectacle divin
Autre:

MessageSujet: Re: Quand le Lion n'est pas là, la chatte danse.   Dim 3 Aoû - 17:40

L'Ange jeta un dernier regard à la robe argenté puis remonta son regard sur le visage gracieux de l'Elfe. C'était étrange... Pas le fait qu'elle fut belle, non, mais l'artiste avait comme l'impression que quelqu'un d'autre voyait par les yeux de son interlocutrice. Après une fraction de seconde d'hésitation, la danseuse rangea cette idée saugrenue dans un coin de son cerveau et reporta son attention sur les paroles d'Anaëlle.

- Si, de temps à autres, avoua Dayân. Mais bon, ça n'est pas vraiment l'activité que je préfère. Quant aux Déchus...

Elle ne les connaissaient pas vraiment. Mais ayant rompu la plupart de leurs liens avec l'angélisme, ils devaient s'être accoutumés aux moeurs démoniaques. Et donc, par déduction, devaient sûrement manger quand cela leur disait.

- Je pense qu'ils doivent se nourrir plus facilement que leurs congénères de Celestia.

Apparemment, la jeune Elfe semblait prendre à coeur ce qui touchait au chef des Déchus. D'ailleurs, si elle se souvenait bien, il lui semblait qu'elle l'avait menacée à ce sujet alors qu'ils étaient encore en terre des Anges. Un instant, la pensée que son interlocutrice ait tué quelques de ses semblables lui effleura l'esprit et l'Ange se sentit mal à l'aise. Mais elle se força à ranger dans un coin de son cerveau la bataille qui s'était déroulée il y avait peu, pour considérer autrement celle qui lui faisait face.

- Je n'pense pas qu'il ait eu honte de toi, mais plutôt de lui-même, commenta Dayân reprenant le sourire.

Elle hésita un instant à lancer une comparaison mordante dont elle avait le secret, mais opta finalement pour ne pas s'aventurer plus loin. Observer l'Elfe et le Déchu l'amusait et elle préférait ne pas trop y ajouter son grain de sel, pour le moment.

- Rassure-toi, tu es tout à fait bien, répondit l'Ange à l'examen approfondi d'Anaëlle. Certaines personnes restent muettes devant ce qui est beau, ajouta-t-elle sans vouloir être plus explicite. Mais c'est vrai qu'il manque horriblement de tact. Tu devrais lui demander franchement ce qu'il pense de tes formes, continua-t-elle amusée rien qu'à imaginer la tête que tirerait Lucifel à cette question.

L'attention de l'artiste se porta sur un autre aspect de la conversation. Ainsi l'Elfe dansait. Elle était curieuse de voir comment. Elle avait, de temps à autres, observé les danses de Sylvania, mais elle voulait savoir si son interlocutrice aurait un niveau suffisant pour échanger quelques techniques, ou simplement, pour apprécier l'élégance en mouvement.

- Je pourrai te regarder danser? Moi aussi j'en... faisais.

Sur Celestia, les cérémonies demandaient que les intermittentes dansent à plusieurs, soient coordonnées. Mais l'Elfe exerçait sans doutes son art toute seule et l'Ange préférait d'abord l'observer et après tenter quoi que se soit.

Un sourire perfide se dessina sur ses lèvres aux propos d'Anaëlle. L'idée d'espionner Lucifer la séduisait énormément et elle se doutait que la tâche devait être plutôt ardue. Ce qui était encore plus amusant. Elle se leva et acquiesça à la question de son interlocutrice.

- Tu fais ça souvent?

Elle rejoint sa complice.

- J'te suis.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Anaëlle
¤ La Féline Blanche

¤ La Féline Blanche
avatar

Féminin
Nombre de messages : 280
Age : 26
Localisation : Chez Lulu :D
Armes : Fouet
Pouvoir : Illusioniste.
Statut :
Date d'inscription : 13/05/2007

Feuille de personnage
Race: Elfe
Grade: Vagabonde
Autre: Un charme intense, inexplicable et sauvage entoure son incroyable beauté.

MessageSujet: Re: Quand le Lion n'est pas là, la chatte danse.   Dim 3 Aoû - 22:07

Bon, les déchus savent manger. Tant mieux, ça évitera à l'elfe de jeter la tarte ou de se la manger à elle seule... Quoiqu'elle aurait quand même préféré la première solution.
Les paroles de Dayân touchèrent un peu l'elfe... Elle ne devrait pas lui dire ça, la Féline était détestable, ne serait-ce que parce qu'elle l'avait menacé un peu avant, et elle avait délibérément participé à la guerre contre le peuple de la jeune femme, et elle...


- Il va falloir lui apprendre à réagir face aux dames, parce que c'est pas gagné.

Murmura t-elle en affichant un air pensif. Elle esquissa un léger sourire devant les propos de l'ange et répondit en se passant une main dans les cheveux.

- Merci. Demander ça à un homme complètement coincé, c'est pas l'meilleur. Faut y aller doucement d'abord...

Elle esquissa un sourire espiègle en commençant à marcher dans le salon, quand ses oreilles frétillèrent à la question de Dayân.

- Tu danse ? C'est quel genre ?

Elle était intriguée, bien qu'elle se doutait que ce ne soit pas le même genre de danse que pratiquait la Féline. Cette dernière danse pour attirer le regard et plaire au regard masculin, sans pour autant leur montrer quoique ce soit. S'ils veulent plus, ils pouvaient toujours essayer de la suivre après la séance... Enfin c'était comme ça sur Sétia. Elle n'a pas encore eu le temps de bien se familiariser avec les enfers et son peuple complètement primaire.

- Pas sur lui... Mais fais bien attention à ne pas faire de bruit ! S'il se met en colère, je sors.

Pas pour éviter sa colère, mais parce qu'elle serait vexée de subir sa colère... Enfin voilà quoi.
La Féline marcha à pas de chat dans le salon, un sourire espiègle ne quittant plus son visage. Elle se dirigea vers la porte où son instinct pressentait une présence, il s'agissait du bureau. Soudain, un bruit sourd parvint à ses oreilles. Il s'est cogné ?
Revenir en haut Aller en bas
http://fantasy-land.forumsline.com/
Lucifer
¤ Ange déchu du 9eme cercle

¤ Ange déchu du 9eme cercle
avatar

Masculin
Nombre de messages : 282
Localisation : Les Enfers, Arche de Gehenna
Armes : Tout et n'importe quoi
Pouvoir : Peux ouvrir une porte gigantesque d'où sortent des centaines de poignées d\\\'armes somptueuses.
Statut :
Date d'inscription : 05/06/2007

Feuille de personnage
Race: Ange déchu
Grade: Ange déchu du 9eme cercle
Autre: Chef des Anges déchus, penchant obscur de Michaël

MessageSujet: Re: Quand le Lion n'est pas là, la chatte danse.   Lun 1 Sep - 14:06

Lucifer poussa un profond soupir et s'efforça de retirer doucement son poing de la table, pour éviter de la casser pour de bon par inadvertance. Tous les meubles que possédait l'Ange déchu étaient là pour lui servir, et non pas pour décorer, comme certaines personnes prenaient l'habitude de la faire. De ce fait, en casser un le priverait d'un précieux outil de travail, en l'occurrence, un bureau sur lequel écrire et plancher sur des problèmes prises de tête. Donc, préserver le mobilier était capital. Enfin bref. Son regard passa de nouveau sur le papier, comme si il n'en croyait pas ses yeux. Puis, après l'avoir relu trois fois, le chef des déchus le posa dans un coin du bureau, le mettant à part. Bien que ce document soit capital, il fallait quand même qu'il jette un regard sur les autres papiers sur lesquels il était écrit 'urgent', puisque, logiquement, l'affaire était urgente... Ses doigts fins saisirent donc le premier papier de la pile, et son regard orangé parcourut rapidement les caractères démoniaques qui y étaient inscrits. Puis, s'emparant d'un stylo, il griffona au dos du papier une réponse courte, considérant que l'urgence n'était pas si urgente que cela et que les concernés pourraient se contenter d'une réponse écrite de la main du chef des déchus.

C'est ainsi qu'il fit pour trois papiers, certaines personnes pensant que si une missive commençait par 'urgent' alors qu'elles ne l'étaient pas vraiment, cela ferait bouger le chef des déchus qui avait d'autres chats à fouetter que de régler les querelles internes à son peuple. En plus, il avait nommé d'autres personnes pour s'occuper de ce genre de choses, alors il ne voyait pas vraiment pourquoi ce genre de missive lui parvenait. Il les posa dans un autre coin de son bureau, puis s'empara avec patience et du bout des doigts le papier suivant, qui lui aussi commençait par 'urgent'.

Urgent : Demande de négociations

L'Ange déchu fronça imperceptiblement les sourcils. Qui pouvait bien demander à négocier avec lui ? Sylvania ? Pourtant, les Elfes ne semblaient pas vraiment enclins à négocier avec l'un des deux partis qui se faisaient la guerre sur leur monde, même si Lucifer s'était en un premier temps efforcé d'agir pour que le peuple elfique se range aux côtés des armées démoniaques. Quant à l'organisation de Fenris... celle-ci non plus ne semblait pas enclinte à ouvrir les négociations avec l'un des deux partis qui se livraient la guerre depuis la nuit des temps. Peut-être des Humains... Mais cela semblait être un petit peu trop rapide pour les habitants de la Terre qui venaient juste de découvrir un phénomène paranormal nommé Fenris. Les Humains avaient pour habitude de prendre du temps à décider ce qui était vrai et ce qui était faux, et vérifier si l'existence des créatures dites surnaturelles prendrait bien plus de temps que cela. Mais bon, le meilleur moyen de savoir restait toujours la lecture du papier que le chef des déchus avait sous les yeux.

Un émissaire de rang 4 en provenance du lieu E3 et de type 5 prendra contact avec vous dans un délai maximum de 72 heures démoniaques après la réception de ce message. Les négociations prendront une importance de rang 2S* eu auront lieu en place Y.
Elles seront centrées sur le projet A2H&ETL. Je pense que vous comprendrez que ces négociations sont de la plus haute importance et qu'elles ne doivent pas être négligées. Il sera aussi question des menaces concernant C1 et F*S.

Les détails, vous les verrez par vous-même.

L'Ange déchu ne pu s'empêcher de sourire en lisant le message qui pouvait être incompréhensible pour des yeux autres que les siens. Ce qui le faisait sourire, d'ailleurs, ce n'était pas le message en lui-même, mais les commentaires implicites faits par l'auteur du message. Par ceux-ci, Lucifer pouvait aisément reconnaître l'auteur du message qui ne manquait jamais d'audace, et qui était l'un de ses subordonnés qu'il appréciait le plus. Mais le sourire du déchu s'estompa bien vite, comprenant l'ampleur des négociations à venir. Rien que le fait que le message soit ainsi codé montrait son importance - bien que l'agent en question ait pour habitude de faire ce genre de choses. Lucifer mit le papier de côté puis reporta son attention sur le reste des documents, qui n'étaient pas aussi importants que les deux qu'il venait de mettre à l'écart. Finalement, il fit une pile avec ceux qui n'étaient pas vraiment urgents et les rangea là où il les avait trouvés, puis rangea les deux autres documents à part.

Si l'on se fiait au message qu'il venait de lire, l'émissaire pouvait arriver n'importe quand à partir du moment présent. Cela voulait donc dire que l'Ange déchu devait soit se rendre au lieu Y et attendre, soit demander à quelqu'un de surveiller le lieu Y pour lui. Ceci dit, il n'avait pas vraiment envie de poireauter 72 heures démoniaques en lieu Y si son émissaire arrivait le plus tard possible. Il ressortit donc la paperasse nommée 'urgente', prit les documents qui concernaient des endroits non loin du lieu Y, rangea le reste et se leva. Les papiers en main, il se dirigea vers la porte, pour ensuite sortir de sa demeure, si il n'y avait aucun imprévu...

_________________

]-Correcteur-[
Revenir en haut Aller en bas
http://zanar-requiem.forumactif.com/
Dayân
¤ Intermittente du spectacle divin

¤ Intermittente du spectacle divin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 663
Age : 26
Armes : deux katanas courts en verre enchanté
Pouvoir : apaiser les âmes
Statut :
Date d'inscription : 06/05/2007

Feuille de personnage
Race: ange
Grade: Ange, intermittente du spectacle divin
Autre:

MessageSujet: Re: Quand le Lion n'est pas là, la chatte danse.   Mer 3 Sep - 21:37

Une grimace comique se dessina sur le visage de l'artiste.

- Vas-y pas trop doucement quand même, parce que vu comment il a l'air d'être, ça risque de prendre plus que l'éternité sinon...

Suivant l'Elfe dans le salon, elle en profita pour observer, une nouvelle fois, l'intérieur de la demeure. C'était simple, c'était humble. Et ça aurait été glacial si le feu dans l'antre n'avait pas été présent. La danseuse passa un doigt sur le meuble gardant sagement l'entrée de la cuisine. Pas de poussière, le ménage venait d'être fait. Par le propriétaire des lieux ou sa charmante compagne?

Qui, en fait, ne l'était pas vraiment, si l'Ange avait tout saisi. Dommage, ça l'aurait beaucoup amusée d'entrer en tempête dans la vie du couple. Quoi que, ça aurait peut-être été dangereux pour sa survie... Mais ceci n'était jamais qu'un infime détail.

- Genre céleste, répondit Dayân avec un sourire à la question d'Anaëlle. Non, un peu de tout. Faut pas croire, la plupart d'entre nous a l'air totalement coincé, mais le reste est capable de se déhancher sans complexe sur du son Elfique ou Terrien. Bon, heu, bien sûr on fait le plus souvent des chorégraphies de représentation, et il nous est interdit de danser de manière trop provocante.

Parfois, à de rares occasions, les costumes se faisaient plus légers, du genre on enlève le haut, mais cela devait revenir une fois tous les cents ans, pour des fêtes spéciales. Enfin, faire du nu n'était pas non plus la tasse de thé de l'artiste. Elle aimait danser, elle devait danser, point barre. Bien qu'elle aurait aimé, évidemment, se voir agréer un poste lui permettant de voir plus souvent son frère. Instinctivement, elle leva les yeux au ciel et attendit de longues secondes.

Elle se mordit la lèvre inférieure et baissa la tête. Il ne viendrait pas, surtout pas ici. Et elle ne voulait pas non plus l'y voir, à bien y réfléchir. La phrase de l'Elfe la tira de ses pensées et un bruit à l'étage la stoppa dans sa traversée du salon.

Elle n'avait jamais suivi d'entraînement, ni d'autres choses de ce genre, pour se montrer d'une discrétion sans failles. Elle se reposait uniquement sur son bon sens, son expérience d'exploratrice chevronnée de Celestia et ses nombreuses fugues. Ne posant jamais pied à terre, en raison d'un code de conduite particulier qu'elle s'était imposé, elle était au moins sûre de ne pas produire de bruits de pas. Mais un Ange de la trempe de Lucifer ne devait pas se fier qu'à son ouïe. Ni même à ses autres sens communs aux Elfes et aux Humains. Il 'sentirait' sans doutes leur présence, à moins d'être particulièrement occupé et d'avoir de sérieuses choses et tête.

Certaine que le chef des Déchus ne viendrait pas les surprendre pour le moment, la danseuse se porta à la hauteur d'Anaëlle. Si près de la porte du bureau, mieux vallait se montrer discret.

- Tu crois qu'il s'est mangé un mur? ne pu s'empêcher de murmurer Dayân à sa coéquipière apprentie espionne.

C'est alors qu'un léger remue-ménage à l'intérieur de la pièce l'avertie de la soudaine activité physique du Déchu.

- Il vient par ici! souffla précipitamment l'artiste.

Elle avisa les meubles du coin... et la hauteur du plafond. Rare sont les personnes pensant à regarder haut dessus d'elles, et les deux jeunes filles étaient bien assez agiles pour se hisser sur les poutrelles en hauteur. Ainsi, elles pourraient toujours observer les faits et gestes de leur cible. Ou alors l'éternel placard où se cacher?

- Là, ou là? proposa rapidement Dayân à l'Elfe en désignant les poutres du plafond puis un meuble adéquat pour ce genre d'expédition. A moins que tu préfères qu'on l'attende dehors...

Il y aurait le bruit de porte, mais s'il venait à sortir, elles risqueraient moins de le perdre de vue.

- Ou l'affronter en face à face?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Anaëlle
¤ La Féline Blanche

¤ La Féline Blanche
avatar

Féminin
Nombre de messages : 280
Age : 26
Localisation : Chez Lulu :D
Armes : Fouet
Pouvoir : Illusioniste.
Statut :
Date d'inscription : 13/05/2007

Feuille de personnage
Race: Elfe
Grade: Vagabonde
Autre: Un charme intense, inexplicable et sauvage entoure son incroyable beauté.

MessageSujet: Re: Quand le Lion n'est pas là, la chatte danse.   Jeu 4 Sep - 20:40

Plus qu'une éternité effectivement, mais si la Féline y allait trop vite d'un autre coté elle risquait aussi de choquer le pauvre déchu...
La dame resta dos au mur, écoutant les paroles basses de l'ange.
De la danse céleste ? Interdit d'être provocant ? Ringard alors... Cependant il valait mieux éviter ce genre de commentaire, pour une fois que l'elfe s'entendait à peu près bien avec quelqu'un de son sexe, c'était une bonne expérience pour en apprendre davantage sur les anges féminines. D'accord, en fait elle s'en fichait un peu, mais disons qu'elle n'avait pas envie de se disputer avec sa nouvelle "amie" pour le moment.

La remarque de Dayân sur l'étrange bruit attira un sourire sur les lèvres de la dame. Cette demoiselle avait une manière si naturelle de lâcher des remarques désobligeantes, si innocentes pourtant... La Féline commençait à se demander comment elle avait fait pour être encore vivante, et en bonne santé. Si elle restait encore un peu avec elle, peut-être appréciera t-elle sa compagnie ? Pour le moment c'était déjà bien parti car la jeune ange plaisait à l'elfe.


- Y'aurait de quoi se moquer pendant un bout de temps si c'était le cas. Ajouta t-elle avec un sourire espiègle.

Elle s'approcha de la porte avant de reculer car la jeune fille avait senti Lucifer venir. La Féline entendit peu après ses pas, ainsi que sa présence se rapprocher. Elle commença donc à réfléchir, et allait opter pour le plafond, mais un soudain mal de tête lui fit baisser les yeux au sol et plier le cou en avant.


- aie... On va pas pouvoir continuer... Lâcha t-elle de justesse avant de relever la tête vers Dayân, affichant un visage plus gentillet.

Ses yeux semblaient plus clair, et un petit regard effrayé les parcouru.


- Oh ne lui dites pas qu'on le suivait ! Monsieur Lucifer va se mettre en colère...

Anaëlle se recula ensuite, regardant la porte avec inquiétude.
Revenir en haut Aller en bas
http://fantasy-land.forumsline.com/
Lucifer
¤ Ange déchu du 9eme cercle

¤ Ange déchu du 9eme cercle
avatar

Masculin
Nombre de messages : 282
Localisation : Les Enfers, Arche de Gehenna
Armes : Tout et n'importe quoi
Pouvoir : Peux ouvrir une porte gigantesque d'où sortent des centaines de poignées d\\\'armes somptueuses.
Statut :
Date d'inscription : 05/06/2007

Feuille de personnage
Race: Ange déchu
Grade: Ange déchu du 9eme cercle
Autre: Chef des Anges déchus, penchant obscur de Michaël

MessageSujet: Re: Quand le Lion n'est pas là, la chatte danse.   Sam 6 Sep - 21:57

Le narrateur avait effectivement marqué 's'il n'y avait aucun imprévu, Lucifer rejoindrait l'extérieur sous peu'. Mais évidemment, rien ne se déroule jamais comme on prévoit les choses, aussi l'Ange déchu se retrouva face aux deux imprévus qui avaient élu domicile dans sa demeure. Des imprévus elfiques et angéliques répondant aux noms de Féline et Dayân. L'homme à la chevelure neige fronça les sourcils en voyant les deux jeune femmes plantées devant la porte de son bureau. Son regard orangé se posa d'abord sur l'Elfe, qui semblait être un brin inquiète. L'inquiétude ne se lisait pas sur le visage de la Féline, celle-ci la dissimulant sûrement. Elle était trop fière pour laisser paraître quoi que ce soit. Donc, ce n'était sûrement pas la Féline qu'il avait devant lui. Mais n'étant toutefois sur de rien, il posa tout de même la question, n'étant pas le meilleur placé pour analyser la psychologie de la Féline et d'Anaëlle.

- Anaëlle ?

N'attendant pas une réponse immédiate, et sachant tout de même que celle-ci serait brève et qu'il n'avait pas besoin d'y porter énormément d'attention pour comprendre, il reporta son regard cuivré sur l'Ange. Celle-ci était plus apte que l'Elfe à agir de façon irréfléchie ou un peu trop malicieuse, et les soupçons se porteraient donc immédiatement sur elle. Anaëlle était trop réservée pour oser proposer une expédition 'je ne sais quoi' à l'Ange. Si, bien sûr, il s'agissait d'une expédition. En tout cas, Lucifer était plutôt surpris par le fait que les deux filles soient ensemble. Pourtant, lors de la fin de la bataille à Celestia, l'Elfe n'avait pas vraiment eu l'air d'apprécier le fait qu'il emmène Dayân avec lui... Peut-être était-ce différent avec Anaëlle ? Probablement.

- Je peux savoir c'que vous faites ? demanda le déchu, son regard toujours fixé sur l'Ange.

A vrai dire, il appréciait plus Anaëlle que l'Ange, jusqu'à présent, et s'il fallait engueuler quelqu'un, il préférait que ce soit l'artiste qui prenne. S'il fallait le faire, hein. De toute façon, il n'allait pas perdre son calme et son temps pour ses deux colocataires qui se baladaient dans sa maison... Juste que le fait de les voir devant la porte de son bureau l'intrigait. Anaëlle avait déjà rangé la pièce, et les deux filles devaient probablement savoir qu'il était en train de travailler...

_________________

]-Correcteur-[
Revenir en haut Aller en bas
http://zanar-requiem.forumactif.com/
Dayân
¤ Intermittente du spectacle divin

¤ Intermittente du spectacle divin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 663
Age : 26
Armes : deux katanas courts en verre enchanté
Pouvoir : apaiser les âmes
Statut :
Date d'inscription : 06/05/2007

Feuille de personnage
Race: ange
Grade: Ange, intermittente du spectacle divin
Autre:

MessageSujet: Re: Quand le Lion n'est pas là, la chatte danse.   Dim 7 Sep - 19:56

- ... Que?

L'elfe souffrait visiblement et, par réflexe, l'artiste posa sa main sur l'épaule de la jeune femme. Surprise par la tournure de la situation, elle mit quelques secondes de plus à se remettre de son effarement. Mais déjà, Anaëlle relevait la tête et, si elle avait l'air différente, elle avait l'air d'aller mieux. Néanmoins, Dayân n'était pas Raphaël. Et si elle avait appris les soins auprès de celui-ci, après l'avoir quelque peu forcé, elle ne pratiquait qu'en de rares occasions - comme la bataille par exemple - et n'égalait pas les grands praticiens.

- Ca va? demanda-t-elle inquiète à l'Elfe.

Une aura différente se dégageait de cette dernière, et les émotions que l'Ange recevait de sa part étaient moins contrôlées et à tendance effrayées. Cherchant une raison à cela, la danseuse fouilla dans ses souvenirs. Déjà, la premières fois qu'elles s'étaient rencontrées, sur Celestia, l'artiste avait eu une impression semblable. Mais les circonstances n'avaient pas vraiment été les mêmes et elle ne s'en était pas préoccupée.

- Non, bien sûr...

Gueuh? Maiiiiiis, elles avaient passer assez de temps ensemble pour que son interlocutrice se doute qu'elle ne dirait pas un mot de tout cela au propriétaire des lieux, alors pourquoi..? Et c'était quoi cette façon de l'appeler "monsieur"? A moins d'être ironique, et le ton de la jeune fille était plutôt plaintive. L'Ange ouvrit la bouche pour interroger son interlocutrice mais ce fut ce moment que choisit Lucifer pour sortir de son bureau. Elle referma donc ses lèvres aussi vite.

La question du Déchu à l'égard de l'Elfe ne fit qu'attiser sa curiosité mais elle se tint coîte, préférant observer la scène d'un oeil extérieur que les deux pieds dedans. Sauf que le propriétaire des lieux ne sembla pas être de cet avis et s'adressa à elle. Non mais vraiment, il faisait tout pour l'irriter. Et après, c'était de sa faute si elle l'envoyait balader? Bon.

- On t'espionnait, répondit l'Ange affichant un sourire ostensiblement stupide et irronique. Pour vérifier si cette rumeur disant que tu mangeais des cactus en travaillant était fondée.

Elle ne pouvait pas vraiment dire qu'elles visitaient, parce qu'il n'y avait rien à visiter vue la superficie des lieux, ni qu'elles allaient trouver le Déchu pour qu'il l'emmène voir Ekiel car, une nouvelle fois, il aurait paru impossible que l'Elfe l'accompagne histoire qu'elle ne se perde pas entre la cuisine et le bureau. Quoi qu'elle aurait pu essayer cette version, pour voir jusqu'où tiendraient les nerfs de son interlocuteur, mais bon. Elle poussa un long soupir exaspéré et posa ses mains sur ses hanches.

- A ton avis, monsieur l'unique et brillantissime chef des Déchus? On voulait te voir, évidemment. Enfin, ne crois pas que tu nous manquais, mais: on s'ennuie et on voudrait sortir. Et il parait qu'il vaut mieux te demander la permission, parce que sinon, je serais déjà déhors...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Anaëlle
¤ La Féline Blanche

¤ La Féline Blanche
avatar

Féminin
Nombre de messages : 280
Age : 26
Localisation : Chez Lulu :D
Armes : Fouet
Pouvoir : Illusioniste.
Statut :
Date d'inscription : 13/05/2007

Feuille de personnage
Race: Elfe
Grade: Vagabonde
Autre: Un charme intense, inexplicable et sauvage entoure son incroyable beauté.

MessageSujet: Re: Quand le Lion n'est pas là, la chatte danse.   Dim 7 Sep - 21:33

Pourquoi ce moment ? Lucifer arrivaient, et à deux ça aurait été drôle ! Tellement qu'il les aurait surement envoyé boulé, et ça se serait finis en chacun de leur coté. Le premier réflexe de l'ange, en voyant l'elfe dans cet état, fut de lui demander si ça allait.. Elles ne se connaissaient pas, et pourtant elle s'inquiétait ? C'était... touchant. Touchant et sympathique. Anaëlle ne put s'empêcher de ressentir de la gentillesse à propos de sa nouvelle amie, bien qu'elle n'ait pas encore fait personnellement connaissance avec cette dernière.

Lucifer était arrivé, il avait d'abord été surpris et sa première question fut pour Anaëlle. il était rapide... Vraiment rapide. Comment faisait-il pour deviner aussi aisément les changements de personnalité de la jeune femme ?


- Oui... Répondit-elle d'une voix faible.
Un sourire gêné se forma sur ses lèvres, elle avait encore du mal à affronter le regard du chef des déchus.

Ce dernier demanda ce qu'elles faisaient, et l'ange lui répondit avec toujours autant de moqueries. Bien qu'elle eut retint un sourire, l'elfe avait trouvé cette réplique drôle et aurait pu en rire si elle ne redoutait pas la réaction de la 'victime'.


- En fait... Commença t-elle en regardant la demoiselle lorsque celle çi demanda la permission pour sortir. La nuit est tombée et... ça te dérange si on reste un peu ici ? En attendant...

En attendant... Que la Féline refasse surface. Car contrairement à elle, Anaëlle était incapable de se défendre dehors, et incapable de refouler sa peur. Mais comment le dire à l'ange ? "On va attendre que Féline arrive et on y va !" ou bien "En fait c'est pas moi, c'est elle, mais là c'est moi."

Finalement, la jeune femme baissa honteusement la tête et murmura.


- Voilà... Je m'appelle Anaëlle... J'ai une double personnalité.

Autant le dire de suite, en espérant bien sûr qu'elle ne sera pas aussi la victime des railleries de l'ange.

- Pardon Lucifer. Ajouta l'elfe.

Elle ne savait pas pourquoi elle disait pardon, mais sentait qu'elle en avait besoin, alors voilà...
Revenir en haut Aller en bas
http://fantasy-land.forumsline.com/
Lucifer
¤ Ange déchu du 9eme cercle

¤ Ange déchu du 9eme cercle
avatar

Masculin
Nombre de messages : 282
Localisation : Les Enfers, Arche de Gehenna
Armes : Tout et n'importe quoi
Pouvoir : Peux ouvrir une porte gigantesque d'où sortent des centaines de poignées d\\\'armes somptueuses.
Statut :
Date d'inscription : 05/06/2007

Feuille de personnage
Race: Ange déchu
Grade: Ange déchu du 9eme cercle
Autre: Chef des Anges déchus, penchant obscur de Michaël

MessageSujet: Re: Quand le Lion n'est pas là, la chatte danse.   Mar 9 Sep - 9:56

Donc, c'était oui. Donc, c'était bien Anaëlle, et non la Féline. Pourtant, quand Dayân et Lucifer étaient entrés, il s'agissait bien de la Féline, et non de la jeune fille craintive... Bah, elle avait dû changer de personnalité en cours de route, et l'Ange déchu commençait à s'y habituer. La sensation qu'il éprouvait au contact d'Anaëlle et au contact de la Féline était certes différents, mais on ne pouvait pas dire que l'une ou l'autre soit désagréable. Cela pouvait être surprenant de la part d'un déchu comme Lucifer, mais ils avaient quand même parcouru la majeure partie des Enfers ensemble... Bon, le plan de Lucifer était vaguement tombé à l'eau, mais après tout, il s'en fichait moyennement. Il devait savoir improviser, et c'était ce qu'il faisait depuis un moment avec l'Elfe. D'ailleurs, il était vaguement sensé lui apprendre quelques trucs puisqu'elle était plus ou moins officiellement son apprentie... Mais bon, entre les souhaits de la Féline et ceux de Lucifer, c'était plutôt dur de trouver quelque chose de convenable question horaires.

L'attention du chef des déchus se porta ensuite sur Dayân, et il ne put s'empêcher de pousser un soupir exaspéré en portant une main à son front. Qu'avait-il fait pour mériter un tel cataclysme vivant ? Il en toucherait deux mots à Gabriel la prochaine fois qu'il le croiserait, avant de le trucider pour ne pas avoir su faire l'éducation de sa soeur jumelle. Nan mais vraiment, comment Dayân avait-elle pu virer ainsi ? Elle devait être un spécimen unique sur la Celestia d'aujourd'hui. Personne ne lançait ainsi des piques - débiles - à chaque Ange qu'il croisait. D'ailleurs, ils avaient tendance à faire le contraire, c'set-à-dire, se fendre en de multiples politesses que le déchu trouvait inutiles... Et comme il l'avait sûrement pensé plus tôt, Dayân n'avait pas trouvé le juste milieu... Peut-être que lui non plus d'ailleurs, mais il n'était pas aussi agaçant que la jumelle de Gabriel... En plus, elle semblait encore avoir eu une brillantissime idée. Non mais, ça ne pouvait pas tenir en place deux secondes ce machin là ? Où étaient les piles ? Hem, bref, à peine Dayân était-elle rentrée dans un endroit où elle ne pourrait pas faire de bêtises qu'elle souhaitait déjà ressortir. Etait-elle folle ou fana du danger ? Il y avait de quoi se poser des questions... En plus, Anaëlle n'était pas vraiment habituée au danger toujours présent dans les rues de l'Arche, et il semblait étrange qu'elle eut approuvé cette idée.

Et comme il le pensait, Anaëlle ne se sentait pas vraiment d'attaque à s'aventurer dehors en pleine nuit. Enfin, le fait qu'elle change ainsi d'avis telle une girouette semblait être légèrement suspect. Mais bon, Lucifer n'eut aucun mal à comprendre la situation lorsque l'Elfe se présenta à l'Ange, précisant sa schyzophrénie. Cela voulait donc dire que Dayân n'était pas au courant et que l'Elfe avait changé de personnalité devant sa porte, puisqu'elle semblait expliquer ceci d'une manière confuse. Donc, l'Ange était venue jusqu'ici avec la Féline. Or, la Féline ne demandait jamais l'avis de Lucifer quand elle voulait sortir. Et même si cela aurait concerné l'Ange, il doutait quel'Elfe soit allée lui demander son avis. Il s'apprêta à poser une nouvelle question, mais Anaëlle rajouta quelques propos qui firent oublier à Lucifer la colère que provoquait en lui le comportement de Dayân. Il se retint de soupirer puis laissa échapper un :

- C'est pas grave...

Bon, après tout, il n'avait pas que ça à faire... Il était sensé prendre contact avec son envoyé de type je ne sais plus trop combien qui devait arriver dans un futur plus ou moins proche en lieu Y. Et mieux valait ne pas le faire attendre, le mieux étant que ce soit lui qui attende, et non l'inverse. Il tourna donc le dos aux deux filles et se dirigea vers la sortie de la demeure, ayant des choses plus urgents à faire que de se prendre la tête avec une Ange insolente.

- Évite de sortir quand la Féline n'est pas là, fit-il tout de même sans se retourner.

Le conseil, ou plutôt l'ordre implicite s'adressait à la fois à l'Ange et à Anaëlle, bien que l'Ange déchu ait décidé de s'adresser un minimum à l'artiste pour éviter de se prendre la tête avec elle comme il l'avait fait en compagnie de Yaiba. Sans rien ajouter de plus, il posa la main sur la poignée de la porte de sortie, il lança un sort d'un mrumure à peine audible pour que la porte ne soit ouverte qu'à l'Ange, à l'Elfe, et bien sûr, au déchu. Puis il sortit, sans même se retourner, mais sa colère étant étrangement dissipée.

[ Edit : Lucifer sort du sujet ^^' ]

_________________

]-Correcteur-[


Dernière édition par Lucifer le Dim 14 Sep - 16:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://zanar-requiem.forumactif.com/
Dayân
¤ Intermittente du spectacle divin

¤ Intermittente du spectacle divin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 663
Age : 26
Armes : deux katanas courts en verre enchanté
Pouvoir : apaiser les âmes
Statut :
Date d'inscription : 06/05/2007

Feuille de personnage
Race: ange
Grade: Ange, intermittente du spectacle divin
Autre:

MessageSujet: Re: Quand le Lion n'est pas là, la chatte danse.   Jeu 11 Sep - 20:25

"Anaëlle?" "Oui". Sourire gêné. Manquait juste les pastels et un peu plus de conviction mon Coco. L'artiste ne pu s'empêcher de lancer un regard exaspéré au Chef des Déchus. Certes, elle-même était à classer dans la catégorie 'bavardes'. Mais bon, il aurait pu faire un effort de loquacité, ça en devenait désolant! Aaaaa... Le regard de la jeune Ange se reporta sur l'Elfe dont le comportement devenait de plus en plus étrange. Quelle mouche l'avait donc piquée? Était-ce la présence de Lucifer qui la déstabilisait à ce point? Bizarre.

- Bien sûr, si tu veux, on peut rester. Du moment qu'il y a quelque chose à faire.

Décidément, la danseuse était de plus en plus paumée. Avait elle rêvé les instants précédents? Avait-elle eu un moment d'absence? Ou alors se jouait-on d'elle? Non, vraiment, Dayân avait beau se retourner les méninges dans tous les sens possibles et imaginables, elle ne voyait pas quelle solution était la bonne. Où était donc passée la jeune fille enjouée et dynamique avec laquelle elle avait parlé précédemment?

Et puis...

- Voilà... Je m'appelle Anaëlle... J'ai une double personnalité.

Ahan. Pourquoi n'y avait-elle pas pensé? Mmmm. Ce genre de trouble n'était pas fréquent à Celestia, et la plupart de ses semblables y auraient vu de la folie pure. Une sorte... d'erreur. Comme les Anges Déchus, sans doutes. Vraiment, elle avait beau y faire, elle était belle et bien conditionnée en tant qu'habitant propre à Celestia.

- Moi c'est Dayân, répondit l'artiste en souriant. J'ai une seule personnalité mais une multitude de facettes bizarroïdes.

Elle se doutait que son interlocutrice sache déjà pour son prénom, puisqu'elle avait pris la peine de l'informer à propos de sa schizophrénie. Mais elle désirait mettre les choses au point, au cas où elles n'auraient pas été très claires. Cette personne qui lui faisait face, elle n'aurait sans doutes pas osé lui poser d'elle même la question de peur de se ridiculiser.

Le manège de l'hôte des lieux ne lui avait pas échappé, cependant elle était bien plus intriguée, et intéressée, par la jeune Elfe pour véritablement prêter une attention digne de ce nom au chef des Déchus. Mais il n'empêchait que... que quoi? Que "ça n'était pas grave qu'elle ait une double personnalité"? Ou que "c'est pas grave si t'as pas réussi à empêcher cette folledingue à arriver jusqu'à ma porte"? Dans les deux cas, l'Ange trouvait que Lucifer manquait terriblement de tact, ou se fichait éperdument de la valeur des propos qu'il adressait à Anaëlle, ou disposait d'une éloquence désastreuse l'empêchant d'exprimer clairement ce qu'il pensait. Dans le doute, elle se contenta de lui lancer un regard lourd de reproches. Ça devenait une sacrée habitude.

- La Féline? releva l'artiste désemparée.

Mais il n'y avait que la jeune Elfe avec elle! Alors... Les yeux clairs de la danseuse revinrent sur la silhouette élancée d'Anaëlle. C'était peut être son nom de famille, comme les Terriens. A moins... Que ce ne fut le prénom de "l'autre"? Ouais. Une appellation plutôt.

- D'accord, d'accord, consentit Dayân. Je mesurerai mes pulsions suicidaires.

Elle hésita à lui demandait s'il fallait fermer la porte avec une quelconque clef, si elles finissaient tout de même par sortir. Car après tout, les informations contenues dans les documents de Lucifer devaient en attirer plus d'un. Mais ça lui ferait les pieds, s'il venait à se faire voler. Ou il avait probablement posé un sortilège sur sa demeure. Histoire qu'on puisse entrer, mais pas toucher ses documents. Ou pas les embarquer. Parce que elle, elle était rentrée sans problèmes, nan? Accompagné du chef des Déchus, mais il n'avait pas levé un petit doigt si ses souvenirs étaient bons.

Elle se retourna vers Anaëlle.

- Tu as faim? A mon avis, si tu ne veux pas succomber d'hypoglycémie, c'est le moment ou jamais: quand la Féline fera son come back, elle n'avalera rien du tout, j'en suis presque sûre!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Anaëlle
¤ La Féline Blanche

¤ La Féline Blanche
avatar

Féminin
Nombre de messages : 280
Age : 26
Localisation : Chez Lulu :D
Armes : Fouet
Pouvoir : Illusioniste.
Statut :
Date d'inscription : 13/05/2007

Feuille de personnage
Race: Elfe
Grade: Vagabonde
Autre: Un charme intense, inexplicable et sauvage entoure son incroyable beauté.

MessageSujet: Re: Quand le Lion n'est pas là, la chatte danse.   Ven 12 Sep - 19:04

C'est pas grave... pas grave... Bon...
L'elfe regarda partir le chef des déchus. Pourquoi ? où allait-il ? Est ce parce qu'il n'avait pas confiance en elle qu'il ne lui disait pas où il allait ? Elle releva doucement la tête, l'ange ne semblait pas la rejeter. Au contraire, elle se présentait à son tour. Dayân ? Pourquoi est-ce un nom qui ne se finisse pas en el ? Peut-être un nouveau nom pour s'accommoder à sa nouvelle vie.

Lucifer lança une recommandations à Anaëlle. Peut-être à Dayân aussi, qui sait. De toute manière la jeune femme ne serait jamais sortie seule, non seulement parce qu'elle avait peur, mais aussi parce qu'elle ne savait pas se défendre contrairement à son autre personnalité. À chacune des défauts.


- Aurevoir Lucifer... Murmura secrètement Anaëlle en regardant le déchu partir.

Elle se tourna ensuite vers la jeune ange et lui adressa un sourire poli pour masquer sa déception et sa honte.


- Je suis enchantée.

Puis elle rajouta pour répondre à sa question.

- L'autre personnalité se fait appeler la Féline Blanche.

Féline quoi, Blanche parce qu'au départ elle protégeait Anaëlle, Blanche parce que la seule raison pour laquelle elle existait, c'était pour sauver l'elfe de la misérable vie qui l'attendait autrefois. Mais maintenant elle n'avait plus beaucoup de blancheur, si ce n'est ces petits instants de compassions précédant les sautes d'humeur.

Dayân lui proposa de manger. C'est vrai que l'elfe sentait son ventre gargouiller. Généralement, le corps en lui même ne mangeait pas beaucoup. La Féline parce qu'elle était bien trop difficile, n'aimant que les fruits et veillant à ne surtout pas manger un morceau de trop de peur de prendre un gramme. Anaëlle parce qu'elle n'avait pas énormément d'appétit, et n'ayant pas l'habitude d'avoir beaucoup à manger dans son assiette, lorsqu'elle a une assiette.


- Je voulais lui en proposer un morceau, commença t-elle en lançant un regard vers la porte où était sorti leur hôte, mais il ne doit probablement pas aimer la tarte...

Elle l'avait fait pour lui, espérant lui faire plaisir, et se rendre utile à ses yeux en tant qu'Anaëlle, la Féline aussi l'avait aidé en finissant la tarte, elle avait même insisté pour qu'il la voie cette tarte ! Mais il était parti sans même y toucher...
L'elfe plongea son petit regard noisette sur l'ange avant de transformer son sourire poli en sourire franc.


- Je partagerais volontiers la tarte avec toi ! Tu veux bien y goûter ? Je sais que tu es une ange, mais tu as bien le droit de tester les goûts de ton palais ! En plus c'est délicieux, surtout quand c'est encore chaud !

Elle se voyait très mal manger devant l'ange, si cette dernière ne mangeait pas. Elle serait même tellement gênée qu'elle n'oserait pas toucher à sa part.

Anaëlle prit le chemin du salon, normalement le gâteau y était toujours...
Revenir en haut Aller en bas
http://fantasy-land.forumsline.com/
Dayân
¤ Intermittente du spectacle divin

¤ Intermittente du spectacle divin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 663
Age : 26
Armes : deux katanas courts en verre enchanté
Pouvoir : apaiser les âmes
Statut :
Date d'inscription : 06/05/2007

Feuille de personnage
Race: ange
Grade: Ange, intermittente du spectacle divin
Autre:

MessageSujet: Re: Quand le Lion n'est pas là, la chatte danse.   Dim 14 Sep - 23:23

Dayân n'avait pas entendu l'aurevoir d'Anaëlle, elle l'avait prononcé de manière si inaudible... Et heureusement, car sinon, elle n'aurait pas résisté à la pulsion à la fois suicidaire et irréfléchie de partir en quête de Lucifer pour mettre, définivement, les pendules à l'heure entre ses deux nouveaux compagnons. Mais le temps viendrait...

Encore plongée dans des pensées nébuleuses et celestiennes, la jeune Ange mit un certain moment avant de comprendre que c'était à elle que s'adressait l'Elfe. Bon, il n'y avait qu'elles deux dans la pièce mais...

- Moi aussi.

Elle considéra un instant la personne lui faisant face.

- Je dois t'avouer ne pas vraiment savoir comment m'y prendre dans ce genre de situation, annonça Dayân de but en blanc.

Elle parlait de la double personnalité de son interlocutrice. Elle n'avait jamais rencontré un tel cas, auparavant, mais avait lu pas mal de choses à ce sujet. Humaines, évidemment. Elle ne savait pas si elle devait considérer Anaëlle et La Féline Blanche comme une seule personne, ou deux. Ni si elle devait se montrer différente à l'égard de l'une, ou de l'autre, ou bien réagir sans les différencier. Oui. Tout tournait autour de la question de dualité. Et elle ne voulait pas la blesser, ou les blesser.

- Pourquoi "Féline Blanche"? demanda finalement l'Ange en reprenant son attitude curieuse et enjouée d'ordinaire. Tu as des origines.. chats?

De nouveau, l'attention passa sur le chef des Déchus, et un sourire amusé se dessina sur les lèvres de Dayân. Lucifer tenait visiblement beaucoup de place dans la vie de l'Elfe, et elle se demandait si c'était réciproque. Il n'était ni du genre locace, ni du genre démonstratif, il était comme... son frère. Difficile donc de juger seulement sur des impressions.

- Laisse-lui le temps, conseilla doucement la jeune Ange. Il n'a pas vraiment eu l'occasion de s'y intéresser plus que ça. Mais je pense que, dans tous les cas, il sera un peu plus séduit par la perspective si c'est toi qui lui propose d'en prendre un bout!

Elle, manger? Pourquoi pas, après tout. Si elle s'abstenait, c'était par principe. Mais elle buvait bien des jus de fruit, non? En quoi était-ce différent? Et elle était curieuse de goûter à de nouvelles saveurs.

- Pourquoi pas! C'est toi qui l'as faites, si j'ai bien compris, non? Tu me montrera comment on fait? J'ai lu plein de livres là dessus, sur Celestia. Bien sûr, la plupart étaient interdits, et Terriens. De la cuisine je parle, évidemment.

Elle adorait observer, elle adorait apprendre. Et la cuisine l'avait toujours attirée. C'était magique et c'était beau. C'était plus par sens de l'esthétique que par véritable envie de manger.

- Ca a l'air tellement amusant! Mélanger des ingrédients ensemble pour qu'ils donnent un plat agréable!

Elle suivit la jeune fille.

- A moins que ça n'te dise rien?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Anaëlle
¤ La Féline Blanche

¤ La Féline Blanche
avatar

Féminin
Nombre de messages : 280
Age : 26
Localisation : Chez Lulu :D
Armes : Fouet
Pouvoir : Illusioniste.
Statut :
Date d'inscription : 13/05/2007

Feuille de personnage
Race: Elfe
Grade: Vagabonde
Autre: Un charme intense, inexplicable et sauvage entoure son incroyable beauté.

MessageSujet: Re: Quand le Lion n'est pas là, la chatte danse.   Lun 15 Sep - 22:26

L'ange était franche, et elle exposait clairement sa façon de voir les choses à propos de la schizophrénie d'Anaëlle, ce qui fit grandement plaisir à cette dernière.

- Tu verras par toi même, nous sommes complètement différentes mais elle n'a pas le droit de faire du mal à ceux que j'apprécie. Dis toi que nous sommes deux femmes distinctes.

Inutile de dire "et inversement", car la demoiselle devait se douter maintenant qu'Anaëlle ne ferait jamais de mal à qui que ce soit, où que la Féline n'appréciait pas grand monde... D'ailleurs, pourquoi Féline Blanche ? L'elfe prit un air réfléchi pour répondre à la question. Elle n'était pas la mieux placée pour expliquer le mieux, mais elle était la seule à pouvoir le dire pour le moment puisque la désirée ne se montrait pas.

Je n'ai rien à voir avec les matous, répondit-elle avec un sourire amusé, mais un jour, j'avais besoin d'aide, et elle est venue. Ses manières ressemblent beaucoup à ceux d'un chat, et justement un félidé l'accompagnait. Depuis elle dit s'appeler la Féline, et Blanche... Je crois que c'est parce qu'elle dit me protéger.

L'autre avait beau être sa double personnalité, elle restait quand même quelqu'un de complètement folle et sadique sous ses airs de tigresse, et Anaëlle avait encore du mal à comprendre. D'ailleurs, la féline aussi avait du mal à comprendre celle avec qui elle partageait l'enveloppe elfique, mais elle savait dissimuler cette incompréhension.

le sujet changea ensuite. Il parla un peu de Lucifer, et Dayân tentait surement de consoler l'échec d'Anaëlle.


- Tu dois avoir raison. Fit cette dernière en affichant une petite mine déçue.
Oui, la prochaine fois elle lui en proposerais elle même, et elle verra bien s'il accepte ou non... le morceau de tarte !

L'ange accepta de manger avec Anaëlle la tarte, ce qui provoqua chez elle un sourire gratifiant et fier.


- J'ai lu beaucoup de livres elfiques, étant petite, le reste des plats je l'ai appris seule.

Quand elle avait rien d'autre à faire, cachée pour masquer les bêtises de son autre personnalité...

- Ce sera un plaisir de t'apprendre à cuisiner ! Mais ça ne se fait pas en un seul jour tu sais ? À moins que tu n'ai plus de talent que prévu. En revanche, je suis la seule des deux personnalités à savoir cuisiner. Evite de demander à la Féline ou tu risque de faire un régime au lait et aux fruits.

Elle avait dit ça avec un peu d'ironie, pourtant c'était entièrement vrai... L'elfe ajouta en ouvrant la porte du salon et en se dirigeant vers le gateau, qui devait avoir un peu refroidi.

- Pour commencer, on va voir tester ta culture culinaire, voir si tu arrive à reconnaître les ingrédients. Tu peux aller me chercher un couteau s'il te plaît ? Je pose la tarte sur la table.

Maintenant, elle se sentait beaucoup plus à l'aise avec sa nouvelle amie. Peut-être était-ce le sentiment de pouvoir lui apprendre quelque chose, ou de ne pas se sentir rejetée ? Peu importe, qu'elle soit ange, déchue, démoniaque ou terrienne, Dayân risquait de devenir la première vraie amie d'Anaëlle...
Revenir en haut Aller en bas
http://fantasy-land.forumsline.com/
Dayân
¤ Intermittente du spectacle divin

¤ Intermittente du spectacle divin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 663
Age : 26
Armes : deux katanas courts en verre enchanté
Pouvoir : apaiser les âmes
Statut :
Date d'inscription : 06/05/2007

Feuille de personnage
Race: ange
Grade: Ange, intermittente du spectacle divin
Autre:

MessageSujet: Re: Quand le Lion n'est pas là, la chatte danse.   Ven 19 Sep - 15:39

Il était vrai que cela ne faisait que quelques minutes que l'Ange côtoyait l'Elfe, et que décider dès l'instant quelle était l'attitude à adopter était peut-être un peu précipité. Mais elle ne voulait ni ignorer la révélation de son interlocutrice, ni en faire tout un foin. Donc, bon. Autant demander directement à l'intéressée... Qui venait d'éclaircir un peut l'affaire.

Les deux personnalités étaient ainsi à traiter de manière plutôt... séparées. Bah, elle avait tout le temps de s'en préoccuper et, pour l'instant, il y avait plus intéressant que se détruire la cervelle de questions métaphysiques existentielles. Mais donc, d'après les propos d'Anaëlle, ses deux facettes disposaient d'une mémoire commune étant donnée que "La Féline" n'avait pas le droit de faire du mal à ceux que la jeune fille chérissait.

La fidélité d'un chat? C'était peut-être aussi pour cela qu'elle était attachée à Lucifer. Mais comment en étaient-ils arrivés là, alors? L'artiste ne connaissait pas vriament grand chose sur l'animal en question. Elle avait bien vu quelques livres qui en parlait, mais elle n'en avait jamais vu. Cependant, un chat était un animal sauvage, non? Ce qui signifiait que si "La Féline" était dévouée au chef des Déchus, celui-ci l'avait domestiquée d'une certaine manière. A prendre dans le sens que vous voulez.

- Comment avez-vous rencontré Lucifer? demanda la danseuse angélique.

Le plus rapide pour avoir une réponse, était tout de même de poser la question à l'intéressée.

Elle disparu quelques secondes dans la cuisine et revint dans le selon avec ce que lui avait demandé Anaëlle. Elle était déjà amusée à l'idée d'apprendre de nouvelles choses et, surtout, impatiente de commencer.

- Pour le régime, c'est pas si grave, vu que je n'suis pas sensée manger, répondit l'Ange avec un sourir. Mais je n'ai pas non plus envie d'entendre tout un sermon sur les bien faits des fruits et des produits lactés.

L'artiste essaya de se remémorer ce qu'elle savait sur la cuisine. Ce ne fut pas très dur, vu l'étendue réduite de ses connaissances sur le sujet. Les livres Terriens parlaient bien de "salade" "pomme de terre" "orange" "pomme" "rôtis" "steack" "hamburger" etc. mais elle n'avait jamais vraiment pu mettre une image dessus. Ce quelle maîtrisait sans doutes le plus, c'étaient les épices. Car elles pouvaient servir dans le domaine des soins. Cependant, elle se voyait mal servir une baume réparatrice en guise de dessert...

- Je t'écoute, chef!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Anaëlle
¤ La Féline Blanche

¤ La Féline Blanche
avatar

Féminin
Nombre de messages : 280
Age : 26
Localisation : Chez Lulu :D
Armes : Fouet
Pouvoir : Illusioniste.
Statut :
Date d'inscription : 13/05/2007

Feuille de personnage
Race: Elfe
Grade: Vagabonde
Autre: Un charme intense, inexplicable et sauvage entoure son incroyable beauté.

MessageSujet: Re: Quand le Lion n'est pas là, la chatte danse.   Sam 20 Sep - 16:04

Comment ils s'étaient rencontré... C'était tout à fait hasardeux, il se baladait dans la forêt des elfes, a rencontré la Féline et lui a proposé d'aller aux enfers. D'ailleurs, elle ne savait pas pourquoi il avait fait ça, et encore moins ce qu'il avait derrière la tête ce jour là... Peut-être ne le saura t-elle jamais. D'ailleurs, qui dit qu'il n'a pas encore la même idée ? Peut-être sa bonté envers elle n'est que par pur intérêt ? Quoiqu'il en soit, Anaëlle ne ferait rien qui serait susceptible de l'énerver. Et en ce qui concerne la Féline, l'important pour elle était de s'amuser, peu importe si ça en amusait d'autre avec. Ce jour là d'ailleurs, il avait également fait connaissance avec Anaëlle, et la première chose qu'il vit d'elle fut son incroyable panique due au vertige dans les airs, lorsqu'ils l'emmenait aux enfers...

- C'était à Sylvania, dans une forêt. Il a proposé à la Féline de lui faire visiter les enfers, elle a accepté. Je sais pas pourquoi il a fait ça, mais je me plait bien ici.

Elle esquissa un petit sourire. Il est vrai qu'elle vivait maintenant, peut-être temporairement, dans une vraie demeure, et sa compagnie ne semblait pas déplaire au chef des déchus. Si elle arrivait à se rendre utile, ne serait-ce qu'en entretenant sa maison et en veillant à ce qu'il mange de bons plats tous les jours, peut-être voudra t-il d'elle plus longtemps encore ?

Dayân semblait déjà connaître la Féline, sa réplique était purement vraie. L'elfe lui prit le couteau puis commença à couper délicatement sa tarte. Voire la motivation de l'ange lui faisait réellement plaisir. Elle prit un morceau découpé et le tendit à sa nouvelle amie.


- Dit moi ce que tu sens dedans.

Et afin de s'assurer que la tarte, qui dégageait une odeur tiède et parfumée, n'était pas ratée, elle prit elle même une part et mordit dedans.
Revenir en haut Aller en bas
http://fantasy-land.forumsline.com/
Dayân
¤ Intermittente du spectacle divin

¤ Intermittente du spectacle divin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 663
Age : 26
Armes : deux katanas courts en verre enchanté
Pouvoir : apaiser les âmes
Statut :
Date d'inscription : 06/05/2007

Feuille de personnage
Race: ange
Grade: Ange, intermittente du spectacle divin
Autre:

MessageSujet: Re: Quand le Lion n'est pas là, la chatte danse.   Jeu 9 Oct - 21:42

Alors comme ça Lucifer passait son temps libre à errer sur Sylvania et a renouveler son cercle de fréquentation grâce au caractère féminin de la moitié de la population elfique. Okay. Sous ses grands airs de suprême chef manitou coincé du derrière, l’Ange Déchu éprouvait quand même la nécessité de se faire des connaissances autres que celles des champs de bataille. Ce qui n’était pas plus mal en soi et démontrait que son intelligence dépassait la moyenne profondément enfoncée dans les négatifs du QI des soldats Infernaux. La jeune artiste n’avait pas beaucoup côtoyé les troupes Démoniaques, certes, mais elle avait déjà eu un aperçu plutôt conséquent de celles Angéliques et…

Une Elfe et un Ange aux Enfers. Mmm. Petite remarque quand même : Lucifer ne lui avait pas proposé, à elle, de visiter les lieux. Il semblait même appréhender un simple pas à l’extérieure de la demeure de sa part. C’était d’une injustice des plus profondes ! Bon, elle risquait un peu beaucoup de se faire repérer, et probablement trucider ensuite, mais…
Aaah, les Enfers ! Décidemment, que de problèmes ! Comme Celestia lui manquait…

Ce qui n’avait pas l’air d’être le cas d’Anaëlle. Pas à propos de la terre des Anges, mais de celle de ses semblables. Peut-être n’avait elle pas eu de bonnes expériences sur Sylvania.. ? Mmm. Pour vouloir visiter les Enfers… Ca devait être le cas. Pourtant, la danseuse ne pouvait s’empêcher de penser que la terre des Elfes était un bien joli coin méritant le détour… Ce qui n’était pas vraiment le cas du royaume de Satan.

- Mais tu n’as pas de famille sur Sylvania ? Personne qui ne s’inquiète de ton départ ?

Elle imaginait mal Lucifer se pointer à la fenêtre de la belle Elfe endormie pour lui susurrer à l’oreille de son air le plus charmeur : ‘’ hey, poupée ! Ca te dit un tour aux Enfers ? Laisse tomber tes Vieux et viens plutôt t’macker avec moi ! ‘’ La fin est purement gratuite. Quoi que la perspective était amusante et un tout petit peu plus romantique que la situation actuelle. Tsss. La culture cinématographique terrienne aurait raison d’elle si elle n’y prêtait pas attention !

Elle saisit la part de tarte que lui tendait la jeune fille et huma les effluves sucrées avec un sourire dessiné sur les lèvres. Elle n’avait jamais osé manger quelque chose. Elle n’y avait jamais pensé, à dire vrai. L’idée ne lui avait jamais, au grand jamais, effleuré l’esprit. Et elle ne se faisait toujours pas une idée précise de l’expression ‘avoir l’eau à la bouche’. Il fallait une première fois à tout, et celle-ci était plus que tentante. Elle entrouvrit les lèvres.





Elle referma la bouche. Vide.

Allons bon, c’était quoi le problème ?

Elle rentrouvrit les lèvres.





Alleeeeez ! Mais alleeeeeeeeeeez ! Mais nan, ça ne voulait pas rentrer. Okay, techniquement, sa main ne voulait pas faire passer les portes de sa bouche à l’innocent bout de tarte qui n’attendait que de se faire manger, et savourer. Et ses dents refusaient catégoriquement d’aller à l’encontre de la chère pâtisserie.

- Naaaaan, mais c’est pas juste ! ne put s’empêcher de gémir l’Ange qui rassemblait toute sa volonté pour se faire obéir de son fichu corps récalcitrant.

Elle se concentra, comme quoi il est nécessaire d’avoir des neurones pour manger. Pour certaines personnes. Et… Et… Et…

- Raaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah !

Non, décidément, non. Elle n’y arrivait pas. Ca n’était pas son jour.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand le Lion n'est pas là, la chatte danse.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand le Lion n'est pas là, la chatte danse.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "Quand le Lion dort, les oiseaux dansent" [Peter Baelish~Sansa Stark]
» Quand l'Homme n'est pas là, le Chien danse [Syra]
» Pelage de Lion
» Quand une pieuvre s'adresse à un lion, mieux vaut le faire sous le regard de la lune. ? Intrigue IdF
» Fiche technique de Lion Damon [ Validée ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les guerres éternelles :: Les Enfers :: Arche de Gehenna :: Demeure de Lucifer-
Sauter vers: