Les guerres éternelles


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Dité & Utgard

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Fenris
¤ Ancienne gardienne de la porte céleste

¤ Ancienne gardienne de la porte céleste
avatar

Masculin
Nombre de messages : 678
Age : 28
Statut :
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Race: Ange Déchue
Grade: Dirigeante des Forsaker
Autre:

MessageSujet: Dité & Utgard   Ven 2 Mai - 19:11

La caverne, si l'on pouvait appeler ça ainsi, était immense. Les paroies de pierres froides étaient lisse comme du marbre sur plusieurs kilomètres de longs et de haut, le pied du "mur" éclairé par des vers luisants. Dans ce qui occupait le centre ainsi qu'une majeure partie de la grotte, on pouvait voir Dité. Ou plutôt, les murailles de Dité. S'élevant jusqu'au plafond de la caverne pourtant haut de plus d'un kilomètre, elle était faite d'un mélange entre marbre noir, acier, et d'autres composants dont certains magiques. Ainsi de l'extérieur, la seule partie visible de Dité l'était par les portes. Mais évidement, il y avait la banlieue, et si Dité était la ville, la banlieue autour faisait au moins autant de superficie que la ville habitant quatre races dans un semblant d'harmonie, ville parfaitement circulaire circulaire d'environ 20 kilomètres de diamètre, en conséquence une superficie de plus de 200 km².

Fenris avait garé la voiture en surface, dans la cité supérieure qui ne se doutait pas d'abriter plus d'habitants sous terre que dans ses propres murs. La marche était forcée, tel un rituel pour quiconque entrait dans la ville. Les voitures auraient tôt fait d'encrasser complètement le plafond et les murs de la caverne. Pénétrant à son rythme dans la cité, personne ne la remarquait malgré le fait de son statut ici-bas. Quoi de plus normal après tout? Traversant ensuite les multiples murailles intérieures de la ville, "les cercles" comme on aimait parfois les appeler entre Ditéens, en référence à "L'enfer" de Dante. La ville portait même son nom en référence à la ville évoquée par l'ancien poète. Les personnes se mixaient aisément, les anges déchus, les elfes, les humains et les démons ne combattaient pas ou peu ici, comme dans chaque ville. Seule différence avec le système extérieur, il n'y à pas d'argent ici, si on à besoin de quelque chose on le demande à la personne capable de vous le fournir, cela pouvant prendre du temps. Sinon, on pouvait toujours aller dehors pour faire ses courses, mais ici, à Dité, pas de crimes crapuleux, d'organisations vénales, de guildes marchandes ou autre. Chacun œuvraient pour la ville, puis pour soi, puis pour les autres, dans cet ordre. Au centre de la ville, une fois les murailles extérieures dépassées, on pouvait repéré le centre de la cité grâce au dôme, qui faisait près d'un kilomètre de haut. On pouvait donc se guider grâce à cela où que l'on soit en Dité. Or, Fenris désirait justement y aller. Le dôme, qui était le palais d'Utgard, était le centre névralgique de la cité, là où tout s'organisait.

Au portes d'Utgard, Fenris dû justifier son désir de pénétrer:

-Déclinez identité et but de la visite.

-Fenris, je viens prendre place.

Le garde hocha la tête, pas impressionné le moins du monde, il faisait son boulot et le faisait bien. Elle l'aurait fait virer si il ne lui avait rien demandé. Elle marcha quelques minutes dans Utgard, longeant les couloirs de plus en plus profondément, pour finalement arriver dans ses quartiers. C'était une chambre, assez grande mais pas immense, où reposait bien rangé les affaires qu'elle y avait entreposé.
Ici à Utgard, elle pourrait se reposer, malgré le manque de lumière naturelle du soleil, il y avait des sources de lumières magiques régénérant les anges déchus, ainsi que des lieux où les ténèbres prédominaient, d'autres où la nature prenait part importante et d'autre l'inverse. Ainsi les quatre races pouvait chacune avoir leur petit coin de tranquilité.
Elle s'allongea sur son lit, histoire de se reposer quelques instants.

Puis, au bout de ce qui lui parut être quelques minutes, quelqu'un toqua à la porte.

-Oui?

-Alors comme ça on passe même pas pour dire bonjour?

Soupirant, elle se releva et alla ouvrir, c'était bien évidement Hela qui lui parlait ainsi, à part les 5 dirigeants entre eux, personne n'oserait parmi les Forsakers, ou Ditéens, lui adresser la parole ainsi. Elle fit signe à la démone d'entre et lui proposa de s'assoir sur un canapé à côté d'elle.

-Tu vas finalement prendre place au conseil, pas trop tôt!

-Mouais, on se demande à cause de qui j'ai autant galéré...

-Hé! Tu étais une de mes pires ennemies à l'époque, je suis rancunière, surtout envers une ange.

-Ouais, bon, sinon, pas de problèmes côté guerre silencieuse?

-Demande à Jor', c'est lui qui s'en charge à l'heure actuelle. Moi pour le moment, je dois "gérer" la ville.

Fenris regarda quelques instant Hela en écarquillant les yeux, pour finir par éclater de rire.

-Toi? La sécurité? Tu dois franchement t'emmerder à mort!

-Ouais, y'a rien à foutre, tout est calme, même pas un humain à écorcher!

-Venant de toi, c'est très dur oui...L'assemblée commence quand?

-Ben ton retour de la bataille était très attendu, en fait le conseil est près depuis que je t'ai parlé via la boule de cristal.

-Bon ben on y va alors, je voulais me reposer, ça attendras bien mon investiture!

Elle se leva donc et alla prendre une sorte de sceptre puis fit signe à Hela de venir la rejoindre, car elle partait pour la salle du conseil où se déroulerait l'assemblée des Forsakers. Plus de sept cent personnes en tout sept cent cinquante-six, dont 188 de chaque races plus les cinq Supérieurs. Ce sceptre, était représentatif de sa fonction en tant que Fenris, il incarnait le pouvoir que lui accordait sa fonction.
Spoiler:
 

Heureusement, la cérémonie d'investiture était courte, et la chambre de Fenris comme celle des autres Supérieurs, était proche de la Grande Salle.

[La suite plus tard, pas d'inspiration tout de suite pour le reste...]

_________________
Non, désespoir, putride réconfort, je ne veux pas me repaître de toi ;
Ni dénouer, tout lâches qu'ils soient, les derniers fils de l'homme
En moi, ni tout épuisé que je sois, m'écrier Je ne peux plus. Car je peux ;
Faire quelque chose, espérer, vouloir que pointe le jour, ne pas choisir de ne pas être...
Revenir en haut Aller en bas
Fenris
¤ Ancienne gardienne de la porte céleste

¤ Ancienne gardienne de la porte céleste
avatar

Masculin
Nombre de messages : 678
Age : 28
Statut :
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Race: Ange Déchue
Grade: Dirigeante des Forsaker
Autre:

MessageSujet: Re: Dité & Utgard   Sam 3 Mai - 19:48

La Grande Salle faisait un peu plus de cinquante mètre de diamètres, complètement ronde, elle était le centre géographique, politique, stratégique et névralgique des forces des ForSakers, les reniés. En son centre pour l'heure, siégeaient quatre personnes, et à leurs côtés une cinquième faisait office d'arbitre. Derrière les quatre membres assis se trouvaient les représentants de leur race, et surtout, parmi eux, au premier rang, étaient ce qu'ils nomment les "apôtres", douze ministres, ou conseillés, c'est selon, douze personnes par membre assis. Le membre debout portait le nom de Surt, et servait d'intermédiaire. En tant que tel, il disposait d'une autorité théoriquement totale, mais ne disposait d'aucune force majeure ou de clan associé.
Le silence régnait dans la salle, tous les autres Forsakers, à part ceux au centre, étaient debout, attendant quelque chose.

Surt: L'Assemblée peut commencer.

C'est là que tous les membres de l'Assemblée s'assirent.

-Nous accueillons parmi nous en ce jour, une personne qui bien que Forsaker de nom depuis dix ans désormais, viens juste de nous rejoindre en tant que dirigeant officiel. Après dix ans donc, les anges déchus obtiennent finalement une chef digne de ce nom. Fenris, lève toi.

Fenris se leva de son fauteuil et alla se placer devant Surt. Surt était une démone comme Hela, mais elle était rentrée en fonction à un âge battant tous les records. Elle avait alors dix ans, et avait été élevée par Enoriel, l'ancien Surt, pour lui succéder à son poste. Fenris posa le genou au sol, et Surt s'approcha et posa simplement sa main sur la tête de Fenris.

-Tu es des nôtres.

Puis, la main de Surt se releva, Fenris fit de même pour revenir s'assoir à son siège, mais durent cet instant court, on entendit alors des cris de joie s'élever de la tribune des anges déchus, mais aussi des humains, et quelques démons. Les elfes, à leur habitude, s'en fichaient complètement.

Loki: Tu nous à beaucoup apporté. Deux arbres angéliques, la sève des Séphiroth, rien que cela est bien plus que ce que certains de tes prédécesseurs on fait pour la cause.

Jormund: ...

-Il est heureux pour toi.

Rares étaient les fois où tous les membres dirigeants étaient présents, surtout du fait de la longévité de trois des quatre races, les humains vivants plus rapidement, mais aussi en général plus intensément. Jormund, ne parlait pas, pour des raisons qui étaient les siennes vu qu'il a encore sa langue. C'est juste qu'il aime pas parler.

Spoiler:
 


Le reste de la cérémonie fut plutôt un sortilège de grande envergure, qui prit toute la pièce pour être tracer au sol, le but de celui-ci: donner à Fenris les pouvoirs qui incombaient à ses fonctions, Loki on le savait, maitrisait la métamorphose et le feu d'une manière étrange, Hella avait le don de nécromancie, Jormund pouvait aller partout où il était déjà allé, quant à Surt, malgré sa nature démoniaque, elle possédait un don de lumière, dont les usages étaient de l'avis de la plupart ici, inutiles. Quand tout cela fut finit, Fenris obtint donc le don de "dévorer la lumière".
Les dons correspondaient aux figures mythologiques nordiques, Fenrir étant nommé "le dévoreur de mondes", ou "le dévoreur d'étoiles", Hella étant la déesse des morts, Jormund un serpent qui entourait le monde et donc se trouvait en chacun de ses endroits, et ainsi de suite.

La fête suivant la cérémonie allait prendre quelques jours, Fenris en profita donc et se reposa. Enfin admise en tant qu'une des 5 dirigeante des Forsakers, elle allait enfin pouvoir se battre correctement pour sa cause. Quelques temps plus tard cependant, Hella entra dans la chambre de Fenris pour lui parler. Elles ne s'aimaient pas toutes les deux, c'était plutôt de la haine. Car dix ans auparavant, Fenris avait tué Enoriel, l'ancien Surt dont toutes deux étaient amoureuses, elle avait aussi tuée l'ancien Loki. Jormund et Hella étaient donc les deux membres le splus anciens des dirigeants.

-On va faire la paix, ou plutôt la trêve, ça te tente ou pas.

**Maintenant que je suis là, autant faire avec, c'est ce que tu penses donc?**
-Perso, j'ai jamais rien fait activement contre toi.

-Ouais, alors je te laisserais tranquille et de ton côté, pas de vendetta, d'accord?

**Elle te prend pour une conne là. Vous serez jamais copine, alors te laisser tranquille?**

-Tu te fous de ma gueule?

-Qu'est-ce que tu raconte? Je suis sérieuse! Et puis, change pas de voix comme ça, tu crois faire peur à quelqu'un là?

-Non, chat dans la gorge, je te signal que j'ai pas vraiment eu le temps de prendre le soleil ces derniers temps, même la lumière de Dité, c'est pour dire.

-Ouais, bon. Alors...?

-Franchement? J'en sais rien, j'y ai pas encore pensé, mais je pense avoir des trucs plus important à faire que de t'emmerder si c'est ce que tu veux savoir.

-Donc tout baigne!

La discussion se termina ainsi, mais Fenris était intriguée, elle avait bien sentit les pensées de son autre personnalité, mais juste après c'est comme si elles avaient toutes les deux parlé en même temps. Etait-elle en train de se mélanger avec l'autre? En espérant que ça ne soit pas le cas, elle n'avait pas envie de devenir traître à sa cause, tout en sachant que c'était une possibilité qu'il ne lui faudrait pas perdre de vue.

_________________
Non, désespoir, putride réconfort, je ne veux pas me repaître de toi ;
Ni dénouer, tout lâches qu'ils soient, les derniers fils de l'homme
En moi, ni tout épuisé que je sois, m'écrier Je ne peux plus. Car je peux ;
Faire quelque chose, espérer, vouloir que pointe le jour, ne pas choisir de ne pas être...
Revenir en haut Aller en bas
Fenris
¤ Ancienne gardienne de la porte céleste

¤ Ancienne gardienne de la porte céleste
avatar

Masculin
Nombre de messages : 678
Age : 28
Statut :
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Race: Ange Déchue
Grade: Dirigeante des Forsaker
Autre:

MessageSujet: Re: Dité & Utgard   Dim 1 Juin - 18:45

Un peu de temps était passé depuis la discussion entre Fenris et Hella, et Fenris reçu ainsi que Loki une mission de la part de Surt, qui voyait en celle-ci un rôle primordiale à l'existence des Forsakers.
Un peu plus tôt donc, quand les personnes convoquées furent sur place:

-Loki, Fenris, prenez place s'il-vous-plaît, ça risque d'être long.

C'est donc ce que tous deux nous fîmes, nous lançant un regard interrogatif vite reporté sur Surt qui allait nous parler. Fenris s'accouda à la table, et croisa les doigts de ses mains, Loki de son côté croisa simplement les jambes, ses deux mains posées à plat sur la table bien en évidence. La discusion fut comme d'habitude à sens unique, dès mon retour on me confiait une mission de ce genre, et visiblement Loki n'appréciait pas de partir ainsi, ce qui prouvait que soit il n'avait plus son emprise d'autrefois sur Surt, soit il désirait cacher quelque chose en voulant me faire croire cela. Qu'importe, de toute manière, je devrais agir au fur et à mesure que la situation avance, et la tâche que l'on nous demandais d'accomplir était de tuer un humain gênant. Ou qui pourrait se montrer gênant, quand on sait ce que nous allons bientôt faire. Le but était l'élimination, certe, mais aussi la discrtetion, comme toujours, il est inutile que l'on se fasse découvrir des autorités humaines pour l'instant.

Une fois donc ce briefing terminé, moi et Loki allâmes nous préparer pour cette opération, bien que connaissant Loki, il désirerait faire ce travail tout seul, estimant une aide inutile. C'est vrai que d'après mes souvenirs, il n'en a jamais eu besoin, et que si j'avais sentit la nécessité de demander un coup de main, ça serait auprès de lui que je l'aurais fait.

Après nos rapides préparations, nous sortîmes de Dité, empruntant une des nombreuses sorties de la ville pour rejoindre la surface. La cible n'était pas trop loin en avion, et la ville sous laquelle Dité se trouvait, en avait encore quelqu'uns.

[Fenris part de Dité pour l'instant]

_________________
Non, désespoir, putride réconfort, je ne veux pas me repaître de toi ;
Ni dénouer, tout lâches qu'ils soient, les derniers fils de l'homme
En moi, ni tout épuisé que je sois, m'écrier Je ne peux plus. Car je peux ;
Faire quelque chose, espérer, vouloir que pointe le jour, ne pas choisir de ne pas être...
Revenir en haut Aller en bas
Fenris
¤ Ancienne gardienne de la porte céleste

¤ Ancienne gardienne de la porte céleste
avatar

Masculin
Nombre de messages : 678
Age : 28
Statut :
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Race: Ange Déchue
Grade: Dirigeante des Forsaker
Autre:

MessageSujet: Re: Dité & Utgard   Mer 23 Juil - 2:12

Elle revenait de Naples avec ce gros paquet derrière elle. Elle le jeta un peu plus loin, et se dirigeant vers un coin de son appartement, elle tira dans le couloir un câble, une cloche sonna et quelqu'un rentra. Une elfe.

"Que puis-je faire pour vous ma Dame?"

"Apporte un nécessaire de premiers soins ." Elle s'observa quelques instants, regardant ses blessures, avant d'ajouter: "Avec une boite de couture, j'ai quelques points de sutures à placer."

"Vous aurez besoin d'aide, ma Dame?"

"Va te faire mettre."

"Oui ma Dame."

Les deux femmes savaient bien sûr que c'était une façon de parler, elle n'allait pas vraiment aller se faire... enfin bon. Uriel laissa tranquillement Fenris reprendre la place, et finalement, l'elfe revint avec la commande de Uriel. Les souvenirs de Fenris avaient bien sûr encore une fois été modifiés. L'elfe partit après avoir remis ce que Uriel avait exigé, et donc l'ange déchue alla prêt du Séraphin, et le souleva à nouveau, pour finalement aller le placer sur le canapé sans ménagement.

"Bon sang, Elemiah... C'est pour ça que je voulais pas vous combattre... J'aurais pu tout aussi bien vous lancer une boule de feu, un éclair, vous pétrifier, ou vous métamorphoser en crapaud. Mais je vais rattraper votre éducation, sans vous faire déchoir pour autant. Mais, en premier, vous laissez faire la couturière."

Elle ne savait pas si l'ange l'avait entendue, et elle n'attendit pas qu'il acquiesce ou quoi que se soit. Elle extirpa donc les balles qui étaient en lui, referma les plaies après les avoir nettoyées, avec quelques points de sutures, et finit par les panser. Puis elle s'occupa d'elle-même, ce qui était un peu plus long a cause des blessures de lames plus longues.
Mais au bout d'un moment, sans avoir jamais crié ou agit de la sorte, ce fut finit.
Ah! Mince, elle avait oublié...Le poison...
Elle se dirigea vers un petit placard et dedans prit un flacon, il n'y avait aucun signe qui le distinguait des autres, la plupart des fioles contenaient des poisons, mais elle savait s'y retrouver. Elle revint donc auprès d'Elemiah pour lui administrer l'antidote.

"Soit vous le buvez, soit je vous le met en suppositoire. J'espère pour vous que vous avez encore la force de boire..."

Bon, il faut quand même décrire l'appartement. Elemiah était sur un canapé de cuir noir, le sang l'avait tout salopé, mais elle n'aurait qu'a en demander un autre. Il y avait devant le canapé un tapis rectangulaire de 5m sur 8m, où des formes étranges prenaient place (un sortilège?) les murs étaient décorés de tapisseries, et les lumières qui éclairaient la salle où ils se trouvaient tous les deux venaient du plafond qui brillait. C'était en fait une race de lucioles magiques. Les porte d'entrée était de chêne, les murs de marbre blanc, à l'inverse des autres appartement si l'on excepte ceux des Forsakers, qui sont tous de marbre noir à Utgard. Il y avait aussi, quelques meubles dans la pièce, comme un minibar, une commode, un buffet et une table basse. La pièce était donc assez grande vous vous en doutez. Les autres pièces étaient dans le même style, la salle de bain était faite en porcelaine, faite par des elfes spécialistes de cet art. La salle à manger se résumait par une salle avec une seule table, assez grande pour pouvoir invite les 5 Forsakers ainsi que leurs 12 apôtres à chacun. Elle n'était pas de forme rectangulaire ou circulaire, et formait plutôt le contour du signe du Yin et du Yang, optimisant l'espace occupé. La cuisine, car Fenris aimait parfois cuisiner, était entièrement "High-Tech", mais je ne vais pas vraiment décrire un endroit qu'on à très peu de chance de visiter pour l'heure. Il y avait trois chambres, une principale, celle de Fenris, et celles d'amis. Toutes avaient des lits pour deux, on pouvait donc accueillir trois couples, si la Forsaker elle-même en faisait partie. Il lui était déjà arrivée d'accueillir son second fils avec sa petite amie du moment chez elle, mais n'avait pas vraiment admit quelqu'un dans son propre lit. Il y avait une autre pièce cependant, avec une porte blindée protégée aussi par magie, portant des scellés utilisant des mots que seuls deux personnes savaient lire, les deux personnes ayant créées cet alphabet. L'une était devant le canapé, l'une était derrière la porte et de ce côté, ne pouvait voir les mots et donc les contrer. La pièce était insonorisée de toute façon, personne ne pouvait ni voir ni entendre ce qu'il y avait à l'intérieur.

Pour revenir à la scène principale donc entre le séraphin et la déchue:

"Pas de réponses? Bon ben dans ce cas..."

Fenris prit Elemiah par les épaules et commença à le retourner et quand il fut sur le ventre, prit son pantalon par la ceinture et tira...

_________________
Non, désespoir, putride réconfort, je ne veux pas me repaître de toi ;
Ni dénouer, tout lâches qu'ils soient, les derniers fils de l'homme
En moi, ni tout épuisé que je sois, m'écrier Je ne peux plus. Car je peux ;
Faire quelque chose, espérer, vouloir que pointe le jour, ne pas choisir de ne pas être...
Revenir en haut Aller en bas
Elemiah
¤ Séraphin du Blasphème

¤ Séraphin du Blasphème
avatar

Nombre de messages : 135
Statut :
Date d'inscription : 20/10/2007

Feuille de personnage
Race: Ange
Grade: Seraphin
Autre: Utopiste détestant les races ( et même les anges ) ...

MessageSujet: Re: Dité & Utgard   Jeu 24 Juil - 20:12

Elemiah était dans un état second ... A vrai dire, rien en lui n'était en éveil, ses cinq sens étaient déjà partis dans l'autre monde, où l'on l'attendait sans doute déjà ... Mais il se réveilla lorsqu'une douleur intense le frappa ... au niveau de l'anus ... Il executa un sursaut et tente remonter en vitesse sa tunique mais il s'apperçut que c'était vain, la déchue lui administrait un produit, sans doute l'antidote mais sous forme de suppositoire. Le poison faisait encore effet car il ne voyait plus vraiment clair. ... Il toucha son torse ... Il avait un long bandage qui cachait tous les points de suture dus aux impacts de balles. Son habit était maculé de sang, cela paraîtrait louche s'il traînait à Celestia, mais à vrai dire il ne sut pas où il était atteri ... Ce n'étaient pas les enfers, l'atmosphères n'était pas assez pesante ... Il en déduit qu'ils étaient sur Terre, mais où ? Dans une sorte de maison luxueuse, sans doute celle de la déchue. Il regarda avec un peu plus d'attention la pièce, mais sa vue était si brouillée qu'il finit par demander à Fenris :

- On est où ... ici ?

Puis il réussit à s'étirer, avant que ses bras s'effondrent sur son corps, à cause de l'essence démoniaque qui avait déjà atteint son cerveau et perturbé son fonctionnement ... Il se frotta ensuite un peu les yeux, bien que pour les atteindre, il dut s'y reprendre en trois fois, pour essayer d'y voir plus clair, mais rien ne changea, il était comme saoul, mais il n'avait rien bu d'illicite à moins que l'on considère l'ingération d'essence démoniaque comme illicite, mais bon, c'était pas le genre de chose qu'on prenait pour se faire du bien, non seulement cela avait un goût immonde à ce qu'on disait, mais en plus les effets étaient dix fois plus forts que ceux des alcools terriens ... Au bout de quelques secondes l'andidote fit ses effets, et la vue d'Elemiah revint, ses mouvements restèrent toujours aussi incertains et imprécis ... Il regarda alors le canapé, il était aussi tâché du liquide écarlate, cela le gênait du fait qu'il appartenait surement à Fenris.

- Pourquoi m'avez-vous sauvé ... Fenris ? Aurais-je à ce point là attiré votre pitié ?

Son corps tout entier était raid, Elemiah sachant pertinement que tout mouvement reviendrait à le faire tomber au sol et, encore une fois, à donner de la pitié à la déchue, si c'est bien ce qui l'avait poussée à agir de la sorte, et puis tomber augmenterait la douleur. Bientôt, la déchue retira le tube d'administration mais la douleur ne s'évapora pas, elle resta là. Le séraphin remonta sa tunique dès lors ... Bien que Fenris soit une ennemie, montre ses fessiers à une dame inconfortait le séraphin au plus haut point. A vrai dire, là il était tombé bien bas, et souffrait du postérieur au point de hurler ... C'était brutal comme méthode ce genre d'administration d'antidotes ... Il faudrait qu'il se méfie à présent ...
Revenir en haut Aller en bas
Fenris
¤ Ancienne gardienne de la porte céleste

¤ Ancienne gardienne de la porte céleste
avatar

Masculin
Nombre de messages : 678
Age : 28
Statut :
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Race: Ange Déchue
Grade: Dirigeante des Forsaker
Autre:

MessageSujet: Re: Dité & Utgard   Jeu 24 Juil - 20:26

Fenrisfinit par entendre une petite voix, celle de Elemiah, qui demanda où il se trouvait. Il se réveillait donc enfin?

"Chez moi, dans le Palais d'Utgard, dans la ville de Dité. Sur Terre mais que ue vous ne trouverez sur aucune carte de celle-ci. "

Fenris hocha désespérément la tête. Les gens ont vraiment une vue manichéenne sur le monde. Avoir pitié de lui cependant? Pas vraiment en fait. Mais ça serait amusant de voir la réaction de Elemiah si elle lui racontait la vérité.

"C'est Uriel qui vous à ammené ici, j'allais quand même pas vous laisser crever à Dité sous mes yeux. Il n'y a jamais eu de morts dans cette ville, sinon ceux qu'on ne pouvait sauver, car on se doit d'aider les autres ici voyez-vous. C'est vraiment chiant voyez-vous, mais bon, c'est aussi Uriel qui à prévenue Mickael de l'attaque sur Célestia je suppose."

Elle avait dit un peu plus de choses que nécessaires, mais c'était pour se montrer conciliante envers son "invité". ELle l'avait soigné, et maintenant il fallait qu'il reste un petit peu pour pouvoir bouger.

"Bougez pas, ça augmenterais votre afflut sanguin bien avant que l'antidote soit dans votre corps... Vous vous rendez même pas compte de ce que ça vaut ce que je vous ai administrer, donc me sautez pas dessus une fois remis, on pourra continuer le combat plus tard si vous voulez, et là, je vous balancerais directement une grosse boule de feu au lieu de faire dans les préliminaires."

_________________
Non, désespoir, putride réconfort, je ne veux pas me repaître de toi ;
Ni dénouer, tout lâches qu'ils soient, les derniers fils de l'homme
En moi, ni tout épuisé que je sois, m'écrier Je ne peux plus. Car je peux ;
Faire quelque chose, espérer, vouloir que pointe le jour, ne pas choisir de ne pas être...
Revenir en haut Aller en bas
Elemiah
¤ Séraphin du Blasphème

¤ Séraphin du Blasphème
avatar

Nombre de messages : 135
Statut :
Date d'inscription : 20/10/2007

Feuille de personnage
Race: Ange
Grade: Seraphin
Autre: Utopiste détestant les races ( et même les anges ) ...

MessageSujet: Re: Dité & Utgard   Dim 27 Juil - 14:09

Dité ? Utgard ? Elemiah n'en avait réélement jamais entendu parler ... D'un côté c'était normal, il n'y avait aucune carte ... Uriel ? Soit la déchue était schyzophrène, soit son corps accueillait deux âmes, le séraphin aurait opté pour la première proposition, mais ce n'était que sa raison qui lui disait, lui même doutait de son choix intérieur ... Puis il écouta les directivess de Fenris. Il fallait qu'il reste allongé dans cette position pendant encore un bout de temps. Il n'était pas vraiment à l'aise dans cette position, mais cette gêne commençait à disparaître. Il avait pris une raclée contre Fenris, il n'allait pas retenter ça de sitôt. De plus, il devait être reconnaissant envers la déchue, bien que cette attitude pourrait lui attirer des ennuis, il allait devoir remercier Fenris ... Peut-être que les déchus n'étaient pas aussi noirs qu'on le disait ?

- Je dois ... vous dire merci Fenris ... fit-il, lentement, en laissant peser chacun de ses mots.

Il resta allongé en réflechissant un peu plus ... Il n'y avait pas de carte de Dité ? Alors il fallait de la chance pour s'en sortir, peut-être que la déchue comptait exploiter le séraphin ... A vrai dire, après une telle défaite, il le méritait peut-être, même si cela serait plus sévère que les châtiments angéliques, qui étaient parfois laxistes, surtout devant un séraphin ... Elemiah regarda un peu autour de lui, les effets de l'antidote commençaient à se ressentir sérieusement. Déjà il pouvait discerner le tapis des tapisseries accrochées au mur, c'était un bon début. Mais tout ça tournait encore dans tous les sens ... Il releva un peu la tête vers la déchue et lui demanda :

- ... dans combien de temps les effets de l'essence démoniaques seront-ils totalement anhilés par l'antidote ? demanda-t-il.

Il aurait fallu que ça soit vite, car le séraphin ne supportait déjà plus de rester allongé, sans pouvoir rien faire ... il fallait dire aussi que s'il se levait, non seulement les effets de l'antidote mettraient plus de temps à se manifester ou ne se manifesteraient plus du tout, mais en plus il s'étalerait sûrement royalement au sol ... Etre obligé d'attendre tant de temps, avec une déchue à son chevet, vu sous cet angle, la dignité du séraphin en prenait un coup, mais cet angle n'était pas le point de vue d'Elemiah, il y avait autre chose ... Quelque chose de plus complexe qui échappait même au séraphin du blasphème ...
Revenir en haut Aller en bas
Fenris
¤ Ancienne gardienne de la porte céleste

¤ Ancienne gardienne de la porte céleste
avatar

Masculin
Nombre de messages : 678
Age : 28
Statut :
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Race: Ange Déchue
Grade: Dirigeante des Forsaker
Autre:

MessageSujet: Re: Dité & Utgard   Dim 27 Juil - 14:32

Fenris alla s'assoir sur une chaise qu'elle tira à côté du canapé où se trouvait Elemiah. Décidément, il y avait beaucoup de choses dans sa vie actuelle, pas que de bonnes choses malheureusement, surtout des mauvaises en fait.

"Bah, vous allez pas tarder à m'en vouloir, car vous devrez rester à Dité un certain moment. Ce qui n'est pas veaiment ma faute, mais bon..."

La ville avait ses propres lois, que même les dirigeants ne pouvaient enfreindre. Quelqu'un qui n'avait pas prêté serment de garder le secret sur l'emplacement de Dité se ferait tout simplement tuer par le sortilège qui gardait les 4 portes de la ville. Fenris était bien venue par magie, mais par un canal magique très particulier, et à sens unique. En sortir par magie était impossible.

Un certain moment passa, et donc, au bout d'environ un quart d'heure après l'administration de l'antidote, Fenris bougea de son fauteuil pour dire à Elemiah:

"C'est bon, vous pouvez bouger je crois maintenant. Certains effets de mon poison par contre vont persister longtemps, une semaine environ. Mais pas tout le temps, heureusement pour vous. "

Après avoir autorisé donc le Séraphin à se lever, Fenris fit un peu le tour de son appartement. Une chose la fit sourire. La porte blindée... Etait ouverte. Aucun problème de toute façon, tout ce que cette personne sait est désormais considéré comme 'information pérmiée'. Elle revin après devant Elemiah.

"Désirez-vous visiter la ville? Par contre, je vous préviens, nous sommes très nombreux, et là où nous allons vous verrez autant de démon, que d'anges déchus, que d'elfes reniés, que d'humains rebels.."

_________________
Non, désespoir, putride réconfort, je ne veux pas me repaître de toi ;
Ni dénouer, tout lâches qu'ils soient, les derniers fils de l'homme
En moi, ni tout épuisé que je sois, m'écrier Je ne peux plus. Car je peux ;
Faire quelque chose, espérer, vouloir que pointe le jour, ne pas choisir de ne pas être...
Revenir en haut Aller en bas
Elemiah
¤ Séraphin du Blasphème

¤ Séraphin du Blasphème
avatar

Nombre de messages : 135
Statut :
Date d'inscription : 20/10/2007

Feuille de personnage
Race: Ange
Grade: Seraphin
Autre: Utopiste détestant les races ( et même les anges ) ...

MessageSujet: Re: Dité & Utgard   Dim 27 Juil - 23:52

Il devrait rester à Dité ... un moment ? Que voulait donc dire un moment ? Et quelles seraient les conditions de sa présence ? C'était une captivité ou quoi ? Il réfléchit donc quelques secondes, il paraissait logique, il serait surement réduit à l'esclavage. Un quart d'heure passa, durant lequel les pensées d'Elemiah furent plutôt noire, il avait même songé au fait qu'il ne reverrait peut-être jamais Celestia de sa vie, qu'il resterait ici ... A vrai dire, il aurait du mal à s'y résigner, mais l'idée de ne jamais quitter Dité finit par faire son chemin et Elemiah s'y habitua presque, à l'idée simplement, pas au fait d'y habiter, car ça, il ne le supporterait sans doute pas ... Puis Fenris dit qu'il pouvait se lever mais que les effets du poison persisteraient sans doute pendant quelques temps. Qu'importe après tout, il pouvait retrouver une mobilité à peu près concrète.

- Visister la ville ? Après tout, je devrais m'y habituer si je dois y rester un "petit moment" ! dit-il, avec l'ironie du sort aux lèvres, celle qui fait rire des situations les plus problèmatiques ...

Le séraphin déambula un peu dans la salle, faisant des cercles autour du canapé, sa blessure l'avait vraiment encrouté et engourdi, puis soudain, il fut pris de vertiges, et se cassa la figure dans le canapé tâché. Il se releva ... Ainsi c'étaient ça les effets qui persistaient mais pas tout le temps ? Elemiah aurait besoin de temps pour s'y habituer mais il y parviendrait, il avait pas mal de volonté ... Il se leva du canapé et fit quelques tours encore, avant d'arriver à la hauteur de la déchue. Pourquoi faisait-elle tout ça exactement ? Elle avait encore des sentiments de coopération angélique au fond d'elle ? Impossible, elle n'aurait jamais pu attaquer Celestia si cela avait été le cas ...

- Y a-t-il quelques anges qui ne sont pas déchus ou je risque de ne vraiment pas passer innaperçu du tout ? s'enquit-il, bien qu'il ait déjà une bribe d'idée de la réponse ...

Ceci dit, le séraphin se dirigea déjà vers la porte d'entrée, attendant son hôte en ses lieux, il allait avoir besoin d'elle ... besoin d'une déchue ? Enfin bref, il aurait besoin d'elle pour trouver ses marques en ce lieu qui lui semblait déjà bien singulier ... Le séraphin se raidit, de nouveaux vertiges allaient se manifester, mais dans cette position, il parviendrait peut-être à ne pas en souffrir ... Peut-être ... Il attendait patiemment Fenris tout en espérant qu'elle n'arrive pas avant la fin de la petite "crise" qui empêchait pratiquement tout mouvement de la part du séraphin qui pouvait s'effondrer ...
Revenir en haut Aller en bas
Fenris
¤ Ancienne gardienne de la porte céleste

¤ Ancienne gardienne de la porte céleste
avatar

Masculin
Nombre de messages : 678
Age : 28
Statut :
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Race: Ange Déchue
Grade: Dirigeante des Forsaker
Autre:

MessageSujet: Re: Dité & Utgard   Lun 28 Juil - 17:13

Fenris suivit Elemiah jusqu'a la porte, et l'ouvrit pour se diriger dans les couloirs du palais d'Utgard. Elle en profita, du fait que se diriger dans les longs couloirs pour parler un peu à Elemiah.

"Vous inquiétez pas, il y a quelques anges non déchus qui sont avec nous, rares mais ils existent. J'en fus une, vous oubliez? Mais bon, outre ça, ne provoquez personne, ce serait la peine de mort."

Après le diaogue, ils finirent par sortir du palais immense et brillant malgré sa noirceur du au fait qu'il était fait en marbre noir, et dépassant au bout d'un m!oment les premières murailles intérieures se retrouvèrent dans la ville concrètement.

"La ville à un peu plus de mille ans, mais l'organisation est bien pllus vieille, fondée en 393 du calendirer humain. Donc c'est tout de même très vieux."

Elle remarqua qu'elle disait celle comme une guide touristique. Cette pensée la fit rire, elle était en train de faire faire du tourisme a un ange dans une cité inconnue et interdite à beaucoup de gens. Une situayion pour le moins bizarre, ça serait comme visiter en touriste la cité interdite du temps des empereurs chinois.

_________________
Non, désespoir, putride réconfort, je ne veux pas me repaître de toi ;
Ni dénouer, tout lâches qu'ils soient, les derniers fils de l'homme
En moi, ni tout épuisé que je sois, m'écrier Je ne peux plus. Car je peux ;
Faire quelque chose, espérer, vouloir que pointe le jour, ne pas choisir de ne pas être...
Revenir en haut Aller en bas
Elemiah
¤ Séraphin du Blasphème

¤ Séraphin du Blasphème
avatar

Nombre de messages : 135
Statut :
Date d'inscription : 20/10/2007

Feuille de personnage
Race: Ange
Grade: Seraphin
Autre: Utopiste détestant les races ( et même les anges ) ...

MessageSujet: Re: Dité & Utgard   Mar 29 Juil - 0:41

Maintenant les deux êtres sortaient de la demeur de Fenris, qui de l'extérieur semblait plus être un palais qu'autre chose. Il était en marbre noir, et pourtant il semblait rayonner ... Plutôt étrange non ? Enfin bref, après avoir quitté le palais, Elemiah et la déchue arrivèrent aux murailles de l'habitat et les franchirent à un endroit, pour rentrer dans la ville en elle même. Ils démabulèrent un peu à travers les rues quand elle se mit à parler de la vieillesse de la cité ... Comment tenait-elle ainsi depuis plus de 1500 ans ? Ils croisèrent quelques êtres qui firent de gros yeux à Elemiah, même si Fenris, à l'époque où elle était encore une ange, était déjà venue ici, ça ne devait pas être monnaie courante de rencontre des non-déchus par ici ... Elemiah demanda alors à Fenris :

- Vous ... faisiez partie de cette organisation depuis que vous étiez une ange ... Ainsi vous aviez prévu cette bataille de si longue date ?

C'est vrai qu'un ange qui demandait ça à celle qui était sensée avoir décimé une bonne partie de son peuple ... Ca faisait un peu bizarre, mais dans la bizarrerie on avait vu pire comme celle qui avait démoli pratiquement Celestia en entier qui administrait un antidote sous forme de suppositoire ... Le bizarre ne tue pas à priori, sinon Elemiah serait déjà mort un bon nombre de fois ... Le séraphin regarda un peu la cité sous terraine ... Dité qu'elle l'avait appelé ... Mais pourquoi portait-elle ce nom au fait ? Une question à poser à ... une super guide touristique ...

- Pourquoi cette ville se nomme-t-elle Dité ... Et qui est à l'origine de sa création ? s'enquit le séraphin, avide de connaissances à propos de la cité qu'il venait de découvrir.
Revenir en haut Aller en bas
Fenris
¤ Ancienne gardienne de la porte céleste

¤ Ancienne gardienne de la porte céleste
avatar

Masculin
Nombre de messages : 678
Age : 28
Statut :
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Race: Ange Déchue
Grade: Dirigeante des Forsaker
Autre:

MessageSujet: Re: Dité & Utgard   Mar 29 Juil - 1:33

Fenris continua son petit bout de chemin, avec Elemiah, on pouvait voir environ 150 mètres en avant une seconde muraille. Les bâtiments qui se trouvaient entre celle-ci et le palais étaient très grands, ét touchaients presques le haut de la caverne, situé pourtant à un petit kilomètre de hauteur, que seul le dome du palais de Utgard touchat.

"Cela fait dix ans que j'ai trahi Célestia. Quand l'on m'a forcé à tuer la personne que j'aimais encore une fois."

Cela faisait dix ans déjà en fait...Une longue période même pour un ange. Elle se souvenait encore de ce jour où elle avait tué Enoriel. Elle chasse vite les pensée qui traversèrent son esprit, cela l'avait juste fait stopper sa marche une seconde ou deux.

"Dité est le nom que cette ville reçu du poète Dante Alighieri, écrivain du fameux "Enfer" chez les humains. Ce fut la seule personne a avoir infiltré notre ville par traitrise et à s'en être sorti vivant. Et aussi à avoir parlé de notre ville. Il lui donna le nom de Dité, il fut adopté car la vile n'avait jamais eu de nom avant. Quant à sa création... Se furent un membre de chaque race, ils avaient dû renier leur propre espèce et avait décidé de créer un monde parfait pour eux tous. Ils se sont fait appeler Loki pour l'humain car c'est lui qui avait rassemblé les membres fondateurs, et son pouvoir était double: celui de pyromancie et de métamorphose, son vrai nom était Erik. Il y eut aussi Hella, car c'était la seule femelle bien que démone du groupe, elle se nommait en fait Hécate. Fenris était un ange déchu, autrefois de l'Ordre des Dominations, son nom d'ange était Yelahiah, son nom de déchu était Shax, il désirait voir le Ciel tomber sous ses 'crocs', quant à Jormund, ou Jormundgand, c'était un elfe dénommé Fëanor à qui les anges avaient voler sa plus grande oeuvre. e n'est pas eux, mais leurs successeurs qui batirent le palais d'Utgard, duquel nous venons de sortir. La ville s'est construite avec le temps, pour savoir qui exactement l'a fondée, faudrait aller oir les archives, je connais pas tout."

Ils arrivèrent finalement au niveau de la muraille qui était bien gardée, seuls les 'militaires' avaient le droit d'user d'une arme, et seuls les cinq membres dirigeants des Forsakers, avaient la possibilité d'user de leurs pouvoirs. Les autres dons était absorbé par un puissant sotilège qui les transféraient temporairement dans un endroit, les transmutaient en énergie pure pour en changer la nature, le tout était donc dirigé vers les dirigeants qui recevaient de la sorte un afflut d'énergie et de pouvoir, leur permettant d'user d'une capacité bien particulière.

"Votre don, est inutile ici, il n'a pas d'utilité pratique, mais si vous tentez de l'utiliser, vous verez que vous ne le possedez plus pour l'instant."

_________________
Non, désespoir, putride réconfort, je ne veux pas me repaître de toi ;
Ni dénouer, tout lâches qu'ils soient, les derniers fils de l'homme
En moi, ni tout épuisé que je sois, m'écrier Je ne peux plus. Car je peux ;
Faire quelque chose, espérer, vouloir que pointe le jour, ne pas choisir de ne pas être...
Revenir en haut Aller en bas
Elemiah
¤ Séraphin du Blasphème

¤ Séraphin du Blasphème
avatar

Nombre de messages : 135
Statut :
Date d'inscription : 20/10/2007

Feuille de personnage
Race: Ange
Grade: Seraphin
Autre: Utopiste détestant les races ( et même les anges ) ...

MessageSujet: Re: Dité & Utgard   Mar 29 Juil - 12:13

Une seconde muraille apparaîssaient à eux ... Il regarda le palais duquel ils sortaient, on voyait à peine le dôme de celui-ci. Puis Fenris prononça quelques mots ... Cela faisait 10 ans qu'elle avait trahi Celestia ? On l'aurait forcé à tuer quelqu'un qu'elle aimait ? Encore une fois ? Que cela voulait-il dire exactement ? Toujours était-il que Fenris ne semblait pas vouloir développer plus ce sujet, qui apparement l'avait destabilisé du fait qu'elle ait stoppé sa marche pendant deux petites secondes ... Puis elle entama une longue présentation de la fondation de la ville et de ses fondateurs, qui représentaient chacun une race ... Puis elle nomma le palais duquels ils venaient de sortir. Utgard ? Jamais entendu parler, encore moins que de Dité, Elemiah finissait par se demander si le palais se situait bien sur Terre ... Il demanda à Fenris une nouvelle information :

- Comment se fait-ce qu'il n'y ait aucun accès depuis les humains ... Comment sort-on d'ici ou y rentre-t-on en fait ? Car si j'ai bien compris ce n'est pas aisé, et l'écrivain en question y est entré par traîtrise ... Comment a-t-il fait ?

Bien sur il était normal que Fenris ne réponde pas à toutes les questions du séraphin, et celui-ci n'espérait pas forcément ça, il s'était résigné à passer un moment ici et savait que dès sa sortie il retournerait dans sa patrie, il commençait à avoir le mal du pays en fait ... La déchue coupa ses pensée en parlant de l'impossibilité d'utiliser le pouvoir. Elle était encore une fois très vague, mais Elemiah acquiesça en silence. Il traversèrent alors la seconde muraille, il y avait des hommes armés ... Qui étaient-ils ? Le séraphin contempla la ville qui s'ouvrait à eux. Il était en quelque sorte émerveillé. Puis il se resaisit, et s'approcha de Fenris. Celle-ci marchait avec assurance ... Il lui demanda :

- Ainsi ... vous avez pris la place de Fenris, l'un des fondateurs de Dité ? Et en quoi consiste ce rôle exactement ? Est-ce celui-ci qui vous a poussé à attaquer Celestia ?

La raison qui avait poussé Fenris à attaquer Celestia était obscure pour le séraphin qui se demandait aussi pourquoi elle ne le tuait pas lui aussi comme les confrère qu'elle avait ou avait fait massacrer ... Mais il ne fallait pas trop penser à cela, sinon Elemiah risquait d'être pris de pulsions de violences, et cela équivaudrait à la peine de mort d'après les lois de Dité que la déchue avait énnoncée ... Peut-être qu'en sa qualié de dirigeante de la cité, elle pouvait aussi changer ces lois ? A vrai dire, ça n'avait pas trop d'importances, pour le moment il saurait se maîtriser ... Il ne fallait juste pas trop l'énerver, puis au pire, il se retiendrait ...
Revenir en haut Aller en bas
Fenris
¤ Ancienne gardienne de la porte céleste

¤ Ancienne gardienne de la porte céleste
avatar

Masculin
Nombre de messages : 678
Age : 28
Statut :
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Race: Ange Déchue
Grade: Dirigeante des Forsaker
Autre:

MessageSujet: Re: Dité & Utgard   Ven 1 Aoû - 17:06

Arrivant à la seconde muraille intérieure, qui faisait bien dix mètres d'épaisseur, Fenris s'arrêta, assez interloquée par les propos de Elemiah:

"Je n'ai jamais dit qu'il n'y avait pas d'accès depuis le monde des humains. Par contre, vous ne verrez pas la sortie ou l'entrée, étant donné que pour traversé les murailles extérieures il faut être un Forsaker. Ou être quelqu'un qui possède plus de pouvoir que les 40 millions d'habitants de la ville. La personne qui a fait rentré Dante l'a fait par sympathie pour lui, je peux vous jurer que bien que cela date d'il y à longtemps, Virgile souffre encore de cette erreur. Son âme à été emprisonnée dans une esssence vitale opposée à la sienne. Ca fait maintenant plus de cinq cents années qu'il y est, sans espoir de revivre un jour, et sans espoir de mourir non plus."

Personne n'avait depuis, oser enfreindre la lois. Fenris à l'heure actuelle ne l'avait pas vraiment enfreinte. Elle pouvait toujours faire passer cela pour un enrolement, ce que jamais Virgile n'aurait put faire.

"Moi Fenris, dirige tous les anges et les anges déchus de la ville. Mais j'ai obtennu officielement ce statut que depuis la bataille. C'était un peu un test de passage. Même eux doutaient de moi voyez-vous Elemiah. Mais vous pouvez voir les moyens mis en place. Le virus, l'arme magique, la bombe atomique, les insectes, tout ce que j'ai utilisé sur Celestia se sont des armes que nous étions prêt à perdre pour une cause que nous savions perdue d'avance."

Cela voulait simplement dire, que les Forsakers avaient d'autres armes, plus puissantes, moins orthodoxes, certains magiques et d'autes non. Fenris et Elemiah étaient toujours sous l'arche de la seconde muraille intérieure. Il y avait en tout sept murailles, dont six intérieures. Cela formait sept cercles, le premier intérieur était le Palais d'Utgard lui-même.

"Un but simple, celui de faire un monde où vivront en paix les quatre races. Ange, démon, humain, elfe. C'est ça le but, pour lequel j'ai trahie, que mon nom sera craint et maudit par certains, mon souvenirs renié, comme le furent ceux de Lucifer."

_________________
Non, désespoir, putride réconfort, je ne veux pas me repaître de toi ;
Ni dénouer, tout lâches qu'ils soient, les derniers fils de l'homme
En moi, ni tout épuisé que je sois, m'écrier Je ne peux plus. Car je peux ;
Faire quelque chose, espérer, vouloir que pointe le jour, ne pas choisir de ne pas être...
Revenir en haut Aller en bas
Elemiah
¤ Séraphin du Blasphème

¤ Séraphin du Blasphème
avatar

Nombre de messages : 135
Statut :
Date d'inscription : 20/10/2007

Feuille de personnage
Race: Ange
Grade: Seraphin
Autre: Utopiste détestant les races ( et même les anges ) ...

MessageSujet: Re: Dité & Utgard   Ven 1 Aoû - 20:22

Les dires de Fenris étaient très interessants, et à vrai dire, elle captivait Elemiah. Il fit une récapitulation dans sa tête ... Dité était une ville dirigée par 4 êtres, Fenris, Jormund, Loki et Hella, qui se succedaient de générations en générations. Leurs buts était d'instorer une paix durables entre les différentes races qui auraient conscience de l'existence les unes des autres. Après peut-être qu'elle mentait. Malgré ces desseins utopistes, les dirigeants de Dité semblaient être intransigeant, vu la gravité de la punition qu'ils avaient infligés à Virgile, qui s'était fait duper ... Ils passèrent finalement la seconde muraille, et une autre se distinguait à peine au loin. Soit ils étaient paranos, soit Dité était si recherchée que ça ... Toutefois quelque chose titillait Elemiah qui se décida à parler :

- Vous avez parlé des Forsakers ... Mais qu'est-ce exactement ? Une organisation ?

Le séraphin s'arrêta net. Ses reflexions se portèrent à présent sur Celestia. La bataille qui avait détruit le monde et les anges. On reconstruisait les bâtiments, mais pas la vie finalement ... Les mots tests de passage ecoeurèrent presque Elemiah qui n'en montra rien. Elle fit aussi référence à des armes plus puissantes que l'arsenal bacteriologique, chimique, biologique et magique qu'elle avait utilisé pour Celestia ... Pour une organisation qui souhaite une paix durable entre les races dans un même monde, ils avaient des solutions quelques peu ... Comment dit-on déjà ? Explosive ? Bref, ils étaient vraiment louches, et il valait mieux éviter de fréquenter trop longtemps ce genre de types, qui pourraient t'exploser la ganache pour une part de gâteau ... Elemiah reprit sa marche lentement.

- Vous voulez dire ... Que le massacre de Celestia ... était un simple test ? Qu'il ne défendait aucune de vos causes, que c'était un essai ... Je crois ne pas comprendre. Vous sous-entendez que la bataille ... était perdue d'avance ... Le massacre de millions d'êtres vivants n'était qu'une futilité, un simple test de passage ? demanda Elemiah, dont le dégoût commençait à monter sérieusement, mais que le séraphin retenait tant bien que mal, sans en montrer une miette à Fenris.

Il n'avait pas pour intention de taper sur la déchue, à vrai dire, en plus de se ramasser une bonne raclée, il ne survivrait sûrement pas, et Fenris ne ferait peut-être pas tout le nécessaire pour qu'il survive. La marche du séraphin reprit son cours normal ... Les aveux son ennemie logique l'avaient dégoûté, enfin pour l'instant, peut-être que si elle trouvait une bonne explication, ce sentiment s'estomperait un peu ...
Revenir en haut Aller en bas
Fenris
¤ Ancienne gardienne de la porte céleste

¤ Ancienne gardienne de la porte céleste
avatar

Masculin
Nombre de messages : 678
Age : 28
Statut :
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Race: Ange Déchue
Grade: Dirigeante des Forsaker
Autre:

MessageSujet: Re: Dité & Utgard   Ven 1 Aoû - 21:18

La ville s'était construite sur le sang des fidèles à leurs races, et les fortifications de la ville grandissante s'étaient faites avec le temps. La ville de Dité... C'était le nom aussi que Dante avait donné à Lucifer, se croyant dans l'antre du démon annoncé de la Bible. Bizarre comme les choses ont tendances à se répeter, non?

"Une confrérie, organisation, un clan... Qu'importe le nom? Nous sommes les Forsakers, il faut juste nous considérer comme un autre peuple."

Elemiah s'arrêta pour réfléchir quelques instants. Les propos de Fenris l'avaient visiblement chamboulé. Un test, c'était bien ce qu'elle avait dit. Bien sûr, cela avait servit à faire avancer leur cause aurpès des démons et des anges, certains préférant quitter Célestia ou les Enfers pour ne plus avoir faire face a ce genre de guerre.

"Pas qu'un simple test non, mais la bataille n'aurait pas eue lieue si je n'avais pas trahis. Voyez les choses Elemiah, regardez simplement où vous êtes, et venez me dire ensuite que cette bataille n'a pas fait gagner en popularité à notre cause. Car bien que notre but soit utopique, nous sommes prêts à tout pour l'accomplir. Vous connaissez l'histoire de fin et de moyens...C'est le cas aussi de Célestia et des Enfers, on se doit donc d'agir de même."

Fenris tourna ensuite le dos à Elemiah, et reprit sa marche vers les murs extérieurs de la ville en observant les personnes alentours. Elle ne pouvait pas sortir de la ville ni changer de secteur étant donné sa condition. Ou se trouvait donc Amrael?

_________________
Non, désespoir, putride réconfort, je ne veux pas me repaître de toi ;
Ni dénouer, tout lâches qu'ils soient, les derniers fils de l'homme
En moi, ni tout épuisé que je sois, m'écrier Je ne peux plus. Car je peux ;
Faire quelque chose, espérer, vouloir que pointe le jour, ne pas choisir de ne pas être...
Revenir en haut Aller en bas
Elemiah
¤ Séraphin du Blasphème

¤ Séraphin du Blasphème
avatar

Nombre de messages : 135
Statut :
Date d'inscription : 20/10/2007

Feuille de personnage
Race: Ange
Grade: Seraphin
Autre: Utopiste détestant les races ( et même les anges ) ...

MessageSujet: Re: Dité & Utgard   Sam 2 Aoû - 18:03

Forsakers ... Ce nom rappelait quelque chose à Elemiah, sans doute une ressemblance avec un autre mot, rien de plus. Qu'était-ce finalement que cette associations d'hommes, dans un but parfaitement légitime toutefois défendu avec tellement de ferveur que cela devenait violence. Il fallait donc les considérer comme un peuple ? Le peuple qui les regroupait tous, un seul peuple ... C'était plutôt étrange à l'oreille en fait. Puis elle parla de la bataille ... Il était vrai qu'elle avait engendré une vague de popularité sur les Forsakers, pas forcément chez les anges mais surtout chez les démons, enfin c'était l'avis du séraphin. S'il était encore là, c'était le hasard à vrai dire. Et s'il relâchait toute son animosité ici, il se ferait abattre par tous les Fosakers ... Toutefois la déchue semblait chercher quelque chose, ou plutôt quelqu'un, puisqu'elle continuason chemin vers les autres murailles, mais elle observait toutes les personnes qui passaient par ici.

- Fenris ... Vais-je retourner dans ma terre natale un jour ? Ou allez-vous faire de moi un esclave de Dité et des Forsakers ? demanda le séraphin, qui préférait y aller franchement.

Il fut pris alors d'une crise de vertige due à l'essence démoniaque. Les émotions ressenties influençaient-elles ce genre de réaction ? Toujours est-il que le séraphin tomba à terre, sans mauvais jeu de mots. Il se releva péniblement, il était redevenu normal et avait récupéré la pleine de possession de son corps. Toutefois, la question qu'il venait de poser rendait l'atmosphère plutôt ... pesante ... Car c'était une question qui déterminerait l'avenir du séraphin ... Celui-ci s'était alors complètement soumis à cette question, comme si elle était son jugement, et dont la réponse serait son châtiment, sa punition ... Mais qu'avait-il fait à part tenter de venger son peuple ?
Revenir en haut Aller en bas
Fenris
¤ Ancienne gardienne de la porte céleste

¤ Ancienne gardienne de la porte céleste
avatar

Masculin
Nombre de messages : 678
Age : 28
Statut :
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Race: Ange Déchue
Grade: Dirigeante des Forsaker
Autre:

MessageSujet: Re: Dité & Utgard   Sam 2 Aoû - 20:23

Fenris fut franchement surprise par la question de Elemiah. Esclave des Forsakers? Cela la fit sourire, mais Elemiah fit une crise, à cause du poison selon tout vraisemblance. Elle le prit sous les épaules, pour l'aider à se relever, et quand ce fut fait, elle comprit danjs le regard de l'ange que celui-ci prenait la question très au sérieux.

"Il n'y a pas d'esclave à Dité. Vous resterez captif jusqu' ce que vous prêtiez serment de ne pas divulguer l'endroit où la ville se trouve, ce que vous saurez en sortant."

C'était dit simplement, mais elle avait ainsi répondue rapidement à la question de Elemiah. Elle lui donna une tappe sur l'épaule pour le rassurer, avant de se rendre compte que cela risquait au contraire de l'inquiéter.

"Mais si vous êtes sincère, et que vous prêtez serment, vous pouvez tout aussi bien sortir d'ici dans la journée si vous le voulez. Seuls ceux qui sont déjà retré dans la ville le peuvent. En général, pour y pénétrer une première fois, il faut être Forsaker, vous êtes un cas particulier, vous n'avez pas besoin d'en être pour revenir. Tant que vous ne vous faites pas suivre stupidement..."

_________________
Non, désespoir, putride réconfort, je ne veux pas me repaître de toi ;
Ni dénouer, tout lâches qu'ils soient, les derniers fils de l'homme
En moi, ni tout épuisé que je sois, m'écrier Je ne peux plus. Car je peux ;
Faire quelque chose, espérer, vouloir que pointe le jour, ne pas choisir de ne pas être...
Revenir en haut Aller en bas
Elemiah
¤ Séraphin du Blasphème

¤ Séraphin du Blasphème
avatar

Nombre de messages : 135
Statut :
Date d'inscription : 20/10/2007

Feuille de personnage
Race: Ange
Grade: Seraphin
Autre: Utopiste détestant les races ( et même les anges ) ...

MessageSujet: Re: Dité & Utgard   Sam 2 Aoû - 20:50

Fenris l'aida à se relever. Le séraphin la remercia en tendant la paume de la main. Ses paroles rassurèrent le séraphin, il pourrait retourner chez lui s'il prêtait serment. Et même dans la journée ... Mais à vrai dire, Elemiah préférait rester un jour, peut-être deux à Dité pour y découvrir plusieurs petites choses pouvant satisfaire sa curiosité personelle. Il poussa un soupir soulagé pour montrer à la déchue qu'il l'était ( soulagé ). Il pourrait aussi revenir à Dité ... sans être un Forsaker et trahir son peuple ? Il n'avait pas l'intention de jouer l'agent double, mais un élément neutre qui s'interesse au peuple utopiste aussi bien qu'aux anges ... A vrai dire ça risquait de pas être simple.

- Fenris ... Y a-t-il d'autres bases Forsakers, mis à part Dité ? Et sur tous les mondes ? demande le séraphin.

Il ne disait pas ça sans arrière pensée, car en fait, il voulait venir à Celestia. Car l'idée qu'il y ait des taupes à Celestia avait germé en sa tête, et il fallait le dire comme tel, Uriel pouvait être considérée comme l'une d'elle. Mais il ne fallait pas songer au passé. De toute façon le séraphin n'avait pas l'intention de pratiquer la délation sur les Forsakers, et s'opposeraient à eux qu'en cas d'action non tolérée par sa propre morale. Mais la paix entre les quatres races dans un monde, ceci attirait beaucoup l'oeil d'Elemiah. Il défendait les idéaux des Forsakers, mais pas leurs moyens. Enfin, il défendait les idéaux qu'il connaissait, il y en avait peut-être d'autres ...

- Tant de personnes que cela veulent infiltrer Dité ? Et tant de personnes que cela connaissent son existance ? questionna le séraphin.

Il reprit sa marche pour la première fois, il devait évacuer pas mal de sentiments ... Il avait eu, pendant quelque seconde, l'impression d'être un de ces condamnés, attendant que la lame rentre en contact de son cou, en attendant l'ultime délivrance. Mais à vrai dire, la lame s'était envolée lorsque Fenris parla ... A présent, l'Elemiah curieux et interressé par Dité était revenu et il posait à nouveau des question qui auraient pu paraître suspectes ... Toutefois elles n'avaient pas cette intention, et vu comment la déchue répondait, elle l'avait elle aussi compris. Enfin c'est ce que le séraphin pensait.
Revenir en haut Aller en bas
Fenris
¤ Ancienne gardienne de la porte céleste

¤ Ancienne gardienne de la porte céleste
avatar

Masculin
Nombre de messages : 678
Age : 28
Statut :
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Race: Ange Déchue
Grade: Dirigeante des Forsaker
Autre:

MessageSujet: Re: Dité & Utgard   Sam 2 Aoû - 21:17

Reprennant leur marchant vers l'extérieur de la ville, Elemiah tenant toujours à faire la conversation, ce qui ne gêanit pas vraiment Fenris. Les questions cependant étaient un peu dangereuses, mais quand on y réfléchit, cela ne changerait pas grand chose.

"Dité est la seule ville des Forsakers. Notre seul havre de tranquillité. Par contre il y a bien quelques bases annexes, sur tous les mondes."

Ces dernières paroles, Fenris les dit en tournant son visage vers le Séraphin et en lui faisant un petit sourire en coin. Oui, même à Célestia. Elemiah cependant ne s'arrêta pas de poser des questions, ce qui commençait à amuser la déchue.

"Il y a très longtemps, certaines personnes extérieures connaisaient l'existence de Dité. Ils nous on attaqué, mais ont perdu. Malgré cela, on à perdu alors la moitié des Forsakers rassemblé pour résisté, depuis, on évite de laissé fui les informations...Donc, si jamais vous trahissez la confiance que je place en vous, en vous parlant de nous à l'extérieur, vous finirez comme Virgile."

La menace était claire mais pas vraiment dure à respecter. Il suffisait de savoir tenir sa langue. Repartant donc vers les murailles extérieures de la ville, Fenris observa les gens alentours. Toujours pas là... Elle avait peut-êtr trouvé un moyen de sortir, on sait jamais. Ou bien elle avait pénétré dans l'un des nombreux bâtiments.

"Sinon, les seuls anges au courant de l'existence des Forsakers étaient ceux des services de renseignements et de contre-renseignements angélique. Ils ont été tué durant la bataille de Célestia par certains anges qui les croyaient complices de mes actes."

Ils marchèrent ensuites tous les deux, jusqu'aux murailles extérieures. Au delà, on pouvait voir d'autres bâtiments, identitques à ceux présents dans la cité. Une muraille était en construction pour les inclure dans la ville, cela créerait un nouveau cercle de Dité. C'est comme ça qu'à chaque fois, la ville grandissait, en incorporant les habitations proches en les encerclant d'une muraille afin de protéger les arrivants.

_________________
Non, désespoir, putride réconfort, je ne veux pas me repaître de toi ;
Ni dénouer, tout lâches qu'ils soient, les derniers fils de l'homme
En moi, ni tout épuisé que je sois, m'écrier Je ne peux plus. Car je peux ;
Faire quelque chose, espérer, vouloir que pointe le jour, ne pas choisir de ne pas être...


Dernière édition par Fenris le Dim 3 Aoû - 19:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Elemiah
¤ Séraphin du Blasphème

¤ Séraphin du Blasphème
avatar

Nombre de messages : 135
Statut :
Date d'inscription : 20/10/2007

Feuille de personnage
Race: Ange
Grade: Seraphin
Autre: Utopiste détestant les races ( et même les anges ) ...

MessageSujet: Re: Dité & Utgard   Sam 2 Aoû - 22:00

Des bases annexes sur tous les mondes. Celestia aussi donc ... Le séraphin avait donc sa réponse. Son stock de questions commençait à s'épuiser sérieusement. Elle énnonça alors son châtiment s'il parlait de Dité à quiconque, mais Elemiah n'avait pas envie de le faire. Il laisserait les Forsakers continuer leurs actes. Puis elle parla des renseignements et contre renseignements angéliques. Le seuls anges au courant. Ils avaient été tués ... Le même châtiment serait réservé à Elemiah s'il découvrait ce qu'il avait fait ? Bwarf ... S'il faisait l'idiot, il se ferait soit tué ... Soit pire, à la limite, dans ce cas, il se donnerait lui même la mort. De toute façon du haut de ses 177 ans, il avait déjà vécu un bon bout de temps. La déchue semblait toujours chercher quelqu'un ...

- Pourquoi redoutez-vous tant le contact avec l'extérieur ? s'enquit le séraphin. Si vous dites posséder des armes plus puissants que celles utilisés à Celestia, pourquoi ne les utiliseriez-vous pas si jamais on vous attaquait ?

Elemiah regarda une muraille en construction. Il y en avait encore combien comme ça ? Toujours était-il que les premiers installés à Dité restaient les mieux protégés ... Utgard était donc l'un des lieux les plus protégés de la ville. Quelle était son importance exactement en fait ? C'était peut-être simplement un logement, ils avaient l'air d'être un peu mégalo dans cette ville ... Puis un peu paranos aussi, mais c'était sans doute justifié, malgré l'interrogation d'Elemiah, en fait il cherchait juste à savoir ce qu'ils craignaient tant en fait ...

- Vous avez parlé du palais d'Utgard tout à l'heure ... Quel est son rôle exactement ? Et qui est à l'origine de sa fondation ? questionna Elemiah.

Maintenant une autre question trottait dans la tête du séraphin. Mais il ne pouvait pas la poser décemment. Cette question c'était qui elle cherchait. En fait c'était de la curiosité, elle semblait captivé par ça, au fond, le séraphin s'en foutait royalement de qui elle cherchait, il voulait simplement recueillir des informations sur Dité, Utgard et le Forsakers ... Les Forsakers ... Ce nom rappelait de plus en plus quelque chose à Elemiah, quelque chose qui date d'il y a plus de 150 ans ...
Revenir en haut Aller en bas
Fenris
¤ Ancienne gardienne de la porte céleste

¤ Ancienne gardienne de la porte céleste
avatar

Masculin
Nombre de messages : 678
Age : 28
Statut :
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Race: Ange Déchue
Grade: Dirigeante des Forsaker
Autre:

MessageSujet: Re: Dité & Utgard   Sam 2 Aoû - 23:02

Elemiah ne semblait pas comprendre l'ajustement des extrêmes qui faisait les Forsakers, il faut dire que cela devait paraître très étrange d'un point de vue externe.

"Il faut savoir user sans abuser de son pouvoir, on ne veut pas faire la guerre quand c'est inutile, par contre quand on fait la guerre, on n'y va pas avec le dos de la cuillère. Autant éviter donc de se faire répérer, ça évitera non seulement des morts, mais aussi le fait de perdre ces armes comme 'surprise' dans une bataille postérieure."

Le but était donc autant de préserver les gens que d'anticiper la prochaine bataille. La seule raison pour laquelle ceux-ci n'avaient pas usé d'armes contre le 'Service' c'était qu'ils ignoraient son emplacement. En devenant Fenris, elle avait dévoilé l'emplacement de leur base, mais cela était devenu inutile car, en soi, le 'Service' était devenu un morceau des Forsakers.

"Utgard, c'est les fondations, le palais autour duquel la cité a été construite, là où les dirigeants et toutes les personnes importantes logent, et prennent des décisions pour l'ensemble de la communauté."

Dur d'expliquer cela autrement, elle n'allait pas se mettre à expliquer tout de suite le mode de fonctionnement des Forsakers, cela prendrait beaucoup trop de temps. Outre cela, elle n'avait pu voir Amrael dans les rues, elle abandonna donc l'idée de la retrouver.

"Vous ne pouvez pas sortir sans avoir prêté le serment, mais moi je dois faire quelque chose dehors, je reviens vite."

Marchant vivement, elle traversa la muraille extérieure, là dans un coin tranquille, prêt des murs de la cité, elle fit une invocation. Elle ne pouvait pas laisser le cadavre d'un dirigeant Forsaker à des personnes qui ne le comprennaient pas. Le cadavre de Loki apparut donc juste devant elle, son visage était à moitié brûlé, par le feu de l'explosion du missile lancé par ces humains... Elle en profita pour invoquer un drap noir afin de voiler ce corp, et l'enveloppant dedans, le souleva et revint dans la cité. Cela n'avait prit que quelques courtes minutes, et elle rejoignit donc Elemiah.

"Voilà, on va retourner au Palais à présent. J'aime pas user de magie là où d'autres ne le peuvent pas, sauf en cas de force majeur."

Elle ajusta le corps froid contre elle afin de pouvoir le porter de manière digne le plus facilement possible.

_________________
Non, désespoir, putride réconfort, je ne veux pas me repaître de toi ;
Ni dénouer, tout lâches qu'ils soient, les derniers fils de l'homme
En moi, ni tout épuisé que je sois, m'écrier Je ne peux plus. Car je peux ;
Faire quelque chose, espérer, vouloir que pointe le jour, ne pas choisir de ne pas être...


Dernière édition par Fenris le Dim 3 Aoû - 19:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Elemiah
¤ Séraphin du Blasphème

¤ Séraphin du Blasphème
avatar

Nombre de messages : 135
Statut :
Date d'inscription : 20/10/2007

Feuille de personnage
Race: Ange
Grade: Seraphin
Autre: Utopiste détestant les races ( et même les anges ) ...

MessageSujet: Re: Dité & Utgard   Dim 3 Aoû - 1:06

Fenris parla d'abus de pouvoirs. Ils ne voulaient pas faire la guerre quand c'était inutile. Ils étaient plutôt pragmatiques ces gens là ... Elle dit aussi qu'ils préféraient éviter des morts futiles et donc restaient dans l'ombre pour agir. Elle donna aussi les précisions demandée sur Utgard. C'était en gros le coeur de Dité aussi bien politique que stratégique à priori ... Puis la déchue s'en alla toute seule, plantant le séraphin au milieu de Dité. Et à ce moment là, qu'il était seul, il sentit les regards oppressants des autres Forsakers sur lui, les regards que personne n'osait faire quand Fenris était là. Puis les regards se dissipèrent dès que la jeune femme revint. Mais elle portait avec elle ... quelque chose qui avait vaguement une forme humanoïde, mais qui était caché par un drap noir. C'était très étrange. L'ambiance était plutôt morbide lorsqu'ils durent rentrer à Utgard. Elle voulait utiliser la magie ? De la nécromancie ? Elle avait beaucoup de dons, mais sûrement pas celui-là. Le séraphin se décida enfin à demander :

- Fenris ... Qui est-ce sous ce drap noir ?

Quelle réponse voulait-il exactement ? Un nom, une race, un surnom ? A vrai dire même le séraphin n'en avait aucune idée, il avait dit ça un peu frénétiquement, sans avoir pu réfléchir au poids de ces quelques mots. Sans doute que la déchue l'enverrait balader, mais cette question peserait de toute façon ... Il le saurait tôt ou tard, c'était un présentiment du séraphin qui balbutia ces quelques mots pour se rattraper :

- ... c'est pas que je veuille vous blâmer ... ne soyez pas offensée ... mais comprendez moi, cela me paraît étrange de vous voir vous trimbaler ... avec un corps ... vivant ou mort ?

Il s'était complètement grillé en voulant rattraper la situation, enfin sûrement, mais la présence du cadavre, enfin si le type était mort, ce qui était très probable, inconfortait le séraphin au plus haut point. Il ne dégageait aucune odeur, et la déchue semblait le porter comme un facteur prend un vulgaire colis ... Qui était ce mort ? Un ennemi ? Un allié ? Un inconnu ? Etait-ce lui qu'elle cherchait depuis tant de temps ? C'était plutôt dur à déterminer ... Ses réponses aiderait à avoir les réponses aux questions qui tourbillonaient dans l'esprit d'Elemiah ...
Revenir en haut Aller en bas
Fenris
¤ Ancienne gardienne de la porte céleste

¤ Ancienne gardienne de la porte céleste
avatar

Masculin
Nombre de messages : 678
Age : 28
Statut :
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Race: Ange Déchue
Grade: Dirigeante des Forsaker
Autre:

MessageSujet: Re: Dité & Utgard   Dim 3 Aoû - 19:00

Fenris repartis vers Utgard, faisant fi des questions de Elemiah pour la première fois. La personne qui était sous le drap, Loki, devait y rester. Nul pour l'instant ne devait apprendre sa mort, et même si le dire à Elemiha ne changeait rien, si quelqu'un l'entendait le dire, cela risquait de devenir chaotique d'ici peu dans tout Dité.

"C'était un ami. Vous verrez cela plus tard, suivez-moi."

Elle n'avait pas vraiment envie de repasser lentement par toutes les portes des murailles à pied. Elle déploya donc ses ailes et s'envola, à basse altitude afin de pouvoir passer les portes, mais suffisament haut pour éviter de percuter les autres anges du quartier de la ville. Elle se dirigea donc vers Utgard avec son immense dome de marbre noir.

_________________
Non, désespoir, putride réconfort, je ne veux pas me repaître de toi ;
Ni dénouer, tout lâches qu'ils soient, les derniers fils de l'homme
En moi, ni tout épuisé que je sois, m'écrier Je ne peux plus. Car je peux ;
Faire quelque chose, espérer, vouloir que pointe le jour, ne pas choisir de ne pas être...
Revenir en haut Aller en bas
Elemiah
¤ Séraphin du Blasphème

¤ Séraphin du Blasphème
avatar

Nombre de messages : 135
Statut :
Date d'inscription : 20/10/2007

Feuille de personnage
Race: Ange
Grade: Seraphin
Autre: Utopiste détestant les races ( et même les anges ) ...

MessageSujet: Re: Dité & Utgard   Lun 4 Aoû - 11:58

Ainsi elle allait montrer ce qui se cachait sous le drap noir à Elemiah ... Elle n'était pas bien méfiante, mais de toute façon, le séraphin n'avait rien à faire avec ces informations. Apparement, elle préférait que personne ne voit qui était dessous, même si les gens devaient se douter qu'il s'agissait d'un cadavre. Suite à cette réponse, la déchue déploya ses ailes et vola au dessus de la foule tout en restant assez bas. Le séraphin du blasphème fit de même, mais son aile gauche peinait encore à voler. Il déployait un effort considérable de l'aile droite pour rattraper le handicap de l'aile gauche. Il passèrent donc toutes les murailles et arrivèrent à Utgard en silence. Les deux êtres pénètrèrent dans le palais, et dès que la porte fut fermée, Elemiah posa une nouvelle question :

- C'est vous ... qui l'avez tué ?

Alors vint à l'esprit d'Elemiah que ses questions devaient un peu saouler l'ange déchue, mais il s'était retenu tout le temps qu'ils étaient à l'extérieur du palais, et à présent, il aurait aimé une réponse, car il n'en pouvait plus d'attendre de savoir qui était cet être que trimballait Fenris et qui avait mis fin à ses jours. Peut-être était-ce quelqu'un que personne ne devait savoir mort pour éviter la panique ? Peut-être était-ce quelqu'un dont tout le monde savait que Fenris l'aurait abattu si elle en avait eu l'occasion ? Peut-être ... Il fallait cesser de se poser des questions et attendre les réponses de la part de la déchue. Le séraphin reprit :

- C'est pour éviter de faire paniquer la foule ... que vous l'avez planqué sous un linceuil noir ?

Ce qui était certain, c'était que la déchue tenait à cacher qui était ce type à tout Dité, et à vrai dire ça semblait normal, on prenait pas dans ses bras un cadavre en le montrant à tout le monde, ça semblerait louche, surtout pour une des dirigeantes de Dité. Mais bon, que Fenris était une assassine, c'était plus à prouver, elle avait décimé une bonne partie du peuple angélique ...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dité & Utgard   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dité & Utgard
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Yho Sétano [voyageur]
» COPS réédité par ORIFLAM
» Terry Jownes' Trial
» Mes moches dessins
» Mordheim... vos bandes, vos idées, vos liens...[sujet édité]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les guerres éternelles :: La Terre :: Autres lieux terrestres :: Dité-
Sauter vers: