Les guerres éternelles


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Remise d'une déception sous les épées de Damoclès

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Akuma Tsubasa
¤ Démon du 7eme cercle

¤ Démon du 7eme cercle
avatar

Nombre de messages : 89
Statut :
Date d'inscription : 22/09/2007

Feuille de personnage
Race: Démon
Grade: Démon du 7e cercle
Autre: Schyzofrène, paranoïaque et anthropophage

MessageSujet: Remise d'une déception sous les épées de Damoclès   Jeu 17 Avr - 15:15

Akuma était là, dans son antre, assis dans un vieux fauteuil poussièreux. Ca devait faire 3 ans que le ménage n'avait pas été fait. Le démon, disséque et accroché au mur, qui n'était autre que le père du démon ailé se taisait, pour éviter le courroux de son fils. Il réfléchissait à cette défaite, contre Dieu, ils n'auraient rien pu faire. Cependant, Appolyon dirigeait son cercle d'une poigne de fer, et il le retrograderait - au mieux, il ne fallait pas imaginer le pire - et serait couvert par la honte. Le si puissant Akuma Tsubasa, retrogradé ... Personne n'écouterait les raisons, ce titre suffisait à générer les railleries au centre d'un peuple déjà déchiré par la guerre intestine. Akuma se leva, il cracha sur le cadavre de son père, avant de le brûler. Il s'était enfin débarassé de lui, sa reflexion serait plus tranquille. Peu de choses suffisait à l'énerver au point où il en était. Il devait trouver un moyen pour satisfaire Appolyon, du moins assez pour qu'il ne conjure pas Akuma à cause de son échec cuisant à la bataille. Il sortit de la caverne, le meilleur moyen était de massacrer un de ses ennemis, un démon du 8e cercle ... Turigar ...

Le démon sortit silencieusement de son antre et prit son envol vers un autre endroit, le palais enfoui de ce démon, qui avait à maintes reprises pillé des demeures de démons du 7e cercle, et paraît-il, même celle d'Appolyon. Akuma arriva enfin sur place, en face de lui un petit d'homme ... En face à quelques dizaines de mètres, ce dôme était férocement surveillé par des démons du 8e cercle. Il y en avait deux, mais ils avaient avantage numérique et de puissance sur Akuma. Il devait faire preuve de tactique pour les vaincre, et pouvoir passer la première épreuve qui le mènerait au salut. Il prit son envol, après avoir observé qu'un seul des deux démons était doté d'aile. Le second avait en revanche une arme démoniaque s'apparentant à une fusil humain, cependant, il semblait tirer des projectiles rouges. Le premier décolla à la vue d'Akuma, et le second le visa.

Le premier projectile fut évité, il fallait 4 secondes exactement pour recharger et pouvoir tirer à nouveau, 4 secondes, temps suffisant à Akuma pour planifier une stratégie. Il vit des vrilles autour du démon. Et là, tandis que le second démon tiré, Akuma cessa brusquement ses vrilles, et partit vers la droite à la pleine vitesse. Le coup toucha alors le démon qui était entouré par les vrilles, il s'effondra dans le sable, bientôt transpercé par l'épée qu'Akuma avait lancé d'où il était. Le premier était vaincu, mais le second tirait sans relâche, ne laissant aucunement à Akuma le temps de se poser de l'attaquer au corps à corps. De plus, son épée était toujours plantée dans la chair du démon qu'il venait de vaincre. Un coup de feu toucha finalement Akuma, qui tomba au sol, inerte. Après une brève séance de narcissisme, le tireur s'approcha du corps d'Akuma, et celui-ci parvint à trouver la feinte, exploitant ses muscles au maximum, en dépit de la douleur. Il se retourna soudainement sur lui même, et égorgea le tireur de ses griffes.

Il les avait vaincu, il récupera son épée, et les enterra sous quelques centimètres de sable, histoire que le carnage ne soit vu que de près. Puis, il rentra en boitillant à travers une cascade de sable, l'entrée du palais de Turigar. La première salle était pleine de piques de 50 centimètres, rangés de façon parallèles, et à chaque écartement entre 4 rangées de piques, une faux suspendue venait glisser dans le but de tuer toute personne essayant de rejoindre la pièce suivant. Il slalomma entre les piques, cette obstacle était presque superflu, jusqu'à moment où il vit un homme encore vivant s'y embrocher en tombant du plafond. Il y remarqua alors des trapes. L'utilité des piques sembla alors évidente. Le démon arriva face à la première faux, elle rasait le sol, donc il était impossible de ramper. Passer par le côté était impensable, la lame s'arrêtait dans une sorte de renforcements, où seul un homme - ou toute autre race - du gabarit d'Akuma ou d'un gabarit inférieur pouvait passer. Il passa donc les faux en volant, ne rencontrant aucune réelle difficulté. Les escaliers descendaient vers une nouvelle pièce. Il posa le pied sur une march piégée, qui ouvrit un trape qui obstrua le passage. Se servant de la trape inclinée comme élan, un énorme roc sphérique se mit à rouler. Le démon ailé se retourna, l'entrée était réfermée, et les pics rabaissés ...


[PS HRP : je suis tout seul ici, suite demain ]
Revenir en haut Aller en bas
Akuma Tsubasa
¤ Démon du 7eme cercle

¤ Démon du 7eme cercle
avatar

Nombre de messages : 89
Statut :
Date d'inscription : 22/09/2007

Feuille de personnage
Race: Démon
Grade: Démon du 7e cercle
Autre: Schyzofrène, paranoïaque et anthropophage

MessageSujet: Re: Remise d'une déception sous les épées de Damoclès   Jeu 8 Mai - 14:07

[HRP: désolé, j'étais assez pris, mais la suite est plutôt volumineuse, ça sera encore à suivre avec un dernier gros post Smile demain ou après demain si j'ai le temps ]

Les quelques mètres jusqu'à l'entrée, à présent fermée, ne suffiraient pas à élaborer une stratégie. De plus, il devait se concentrer sur le rythme des faux, qui risquaient de le découper à n'importe quel moment ... Mais attendez ... Les faux n'étaient pas percutées par le roc, ce qui voulait dire que par un mécanisme des plus occultes, le rythme des faux dépendait de la pierre. Akuma bondit et s'accrocha in extermis à la tige de la faux. Lorsque celle-ci s'engouffra dans la petite impasse, il se prit le mur de plein fouet et chuta, puis dans une roulade rapide, il reprit le chemin. L'énorme pierre avaient à présent éclaté et était resté engouffré dedans, obstruant ainsi toute fuite. Ce qui l'attendait était devant. Il reprit le chemin et brava les escaliers, tant bien que mal. Sa blessure contre les deux démons le faisait encore souffrir et avait été accentuée par le choc. Heureusement, les escaliers descendaient à travers la terre. Il arriva alors dans une grande salle sphèrique. Qu'est-ce qui l'attendait cette fois ? Il marcha avec la plus grande des précautions, examinant chaque dalle du sol. Soudain, un hurlement retentit. Son regard se leva au ciel. Un fier dragon rouge hurlait, énervé par le fait d'être dérangé. Il était perché sur une poutre métallique, qui maintenaient le dôme en place, malgré le poids que le sable exerçait dessus. Pourquoi ça tombait toujours sur lui ? Le dragon était en plus imposant, quatre ou cinq fois la taille d'akuma en longueur, en hauteur, il était aussi grand que lui, lorsqu'il marchait à quatre pattes. En largeur, il faisait à peu près la taille d'akuma debout ...

Spoiler:
 

Le dragon aux proportions immenses s'élança vers Akuma qui esquiva l'attaque de peu. Le cracheur de flamme lâcha un épais nuage de flamme qui engloba toute la surface du sol, et un mètre au dessus. Le démon ailé eut la bonne réaction, il prit son envol et s'eleva vers le toit de la tanière de ce dragon. Puis, profitant de la lenteur de la réaction du dragon qui se remettait de son puissant souffle, il prit appui sur un mur, et fendant les airs avec son épée écarlate devant, il transperça la peau de l'aile droite de la bête qui hurla en crachant un pilier de flamme vers le toit qui tenut bon, cependant il se fissura. L'attaque avait été une égratignure pour le dragon, il en faudrait au moins vingt autres pour le mettre réélement à mal. Le démon reprit son envol avec une autre intention. De plus, l'énorme monstre ne pouvait plus voler puisque son aile droite était invalide. Le démon n'eut alors qu'à esquiver les souffles, piliers et autres boules de flammes. Et à un moment, le démon fondit vers la porte de sortie. Deux énormes battants étaient là, sans doute pour que, en cas d'éboulement, une seule partie du château soit submergé. Akuma avait remarqué ce détail depuis son arrivée dans le palais enfoui.

Et ce que le démon avait prévu arriva. L'antre s'effondra, sous le poids du sable. Le dôme ne pouvait plus le supporter à cause de la vigueur des attaques du dragon qui s'étaient faites nombreuses. De plus, après chaque visite d'un étranger dans ces lieux, le toit devait sans doute être réparé, ce qui expliquait comment il avait tenu tout ce temps. Un gémissement étouffé se fit entendre. Le dragon avait du mourrir sous le poids énorme, ou alors, il était condamné à une lente et longue agonie. Encore une épreuve était finie. Akuma s'engouffra dans le nouvel escalier, qui conduirait peut-être à Turigar, le palais ne pouvait pas descendre aussi bas ... L'intuition du démon fut bonne, il arriva tout droit devant le trône en or massif de Turigar, sur lequel il trônait fièrement, en arborant le sourire le plus narquois qu'il put avoir. Son corps était nu, et musclé de toute part, il avait deux sortes d'antennes et une queue qui finissait en pointe ... Il avait aussi des griffes longues et fines, mais pointues. Sur son avant-bras, et vers le milieu de son mollet, on pouvait distinguer quelques piquants similaires à ses griffes.


Spoiler:
 

- Je t'attendais Akuma Tsubasa, démon du 7e cercle, sous les ordres d'Appolyon, décréta-t-il, avec une pointe de sournoisie aux lèvres.

- Turigar ... je suis venu ici te vaincre et cesser la désolation que tu sèmes parmi mon cercle, répondit hargneusement Akuma.

- Peut-être es-tu venu à bout de mes deux gardes, des pièges ainsi que de Zantuka, le dragon rouge que j'ai enfermé en guise de gardes, mais tu ne me vaincras pas. En plus de la force du dragon et de l'habileté des deux démons, je dispose d'une intelligence supérieure à la tienne, dont tu as usé pour vaincre toutes mes embuches. Mais maintenant, je vais te libérer de toutes ces souffrances, reprit Turigar, en dégainant son épée étrange ... Il lui donnait le pouvoir mythique de la glace.

Spoiler:
 

Les démons s'élancèrent, épées en mains. La confrontation fut immédiate, et le son métallique qui en sortit prit de l'ampleur en raisonnant dans la sale du trône. Les deux combattants continuèrent leur escrime et aucun ne semblait lâcher prise. Mais soudain ... Turigar usa de son pouvoir. Celui de faire fondre les métaux. Il fit fondre le manche de l'épée du démon ailé. Il faisait fondre, et non attendre la température de fusion. L'épée glissa des mains d'Akuma qui se fit transpercer le ventre. Il s'envanouit. Durant son sommeil, il fut transferé au laboratoire et attaché sur la table d'opération.

[HRP : une petite carte du palais :

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Akuma Tsubasa
¤ Démon du 7eme cercle

¤ Démon du 7eme cercle
avatar

Nombre de messages : 89
Statut :
Date d'inscription : 22/09/2007

Feuille de personnage
Race: Démon
Grade: Démon du 7e cercle
Autre: Schyzofrène, paranoïaque et anthropophage

MessageSujet: Re: Remise d'une déception sous les épées de Damoclès   Mar 17 Juin - 19:57

Une lumière blafarde suffit à réveiller Akuma. Il se sentait changer, comme si ses tripes s'étaient remises en place suite à sa blessure. Son corps était froid, et un long bandage s'étendait à l'ancien endroit de sa blessure. Mais étrangement, il ne ressentait aucune douleur. Le démon tenta de bouger, mais ses muscles se contractèrent brusquement, comme pour réveiller la douleur. Il s'empêcha de pousser un cri, il valait mieux éviter de se faire repérer. Mais à présent, une douleur lui lancinait le front de façon répétitive, comme si on y eut enfoncer une épée ou tout autre objet pointu. Il s'effondra à peine relevé. Il remarqua qu'il était allongé sur une sorte de table, et bientôt des bruits de pas se firent de plus en plus proche ... et SPROTCH ... Le scientifique démon qui venait d'arriver avait déjà la queue d'Akuma à travers des intestins. Une petite flaque de sang se forma lorsque le corps retomba au sol inerte, sans émettre le moindre bruit. Le démon boîta de tables en tables d'opération. Il y vit des choses qui auraient choqué les humains, si faibles ceux-là ... Des corps déchiquetés, dont la vie semblait venir de les quitter après d'atroces souffrances, des corps carbonisés, si bien qu'aucun membre n'était reconaissable, des corps en sueur, semblant avoir été trop muté ... Tout ceci donnait une atomsphère "glauque" à la scène. Bientôt, le démon arriva en face d'une grande porte. Il l'éclata à mains nues, il se sentait beaucoup plus fort qu'avant. Bientôt, il rentra dans un petit vestiaire.

Il y récupéra son épée rougeoyante et la remit à sa place, dans le creux de son aile. Il reprit son allure complètement brisée, et arriva bientôt dans un long escalier en colimaçon. Sa détermination faisait peu à peu disparaître son immense douleur. Mais quelle était cette douleur qui lancinait son front ? Akuma aurait aimé le savoir, mais il n'osait pas toucher, comme par peur d'accentuer cette souffrance. Il arriva enfin en haut de l'escalier et trouva alors la salle dans laquelle il s'était fait matté. Et là, bien en évidence sur son trône, Turigar attendait la revanche, son épée à la main. Son regard était ennuyé et lassé.


- J'espère que tu feras mieux que la dernière fois, tu m'avais déçu ! dit-il sur un ton légèrement provocateur.
- Tes vaines insultes ne prennent pas sur moi, Turigar, je vais te tuer, et je vais te dire pourquoi :
Tu détruis l'honneur des démons de mon cercle depuis des générations en pillant nos richesses, et de plus, tu n'as pas le courage de venir nous affronter, tu fuies notre puissance, nous sommes tous redoutables, et en mon nom s'exprime tout mon cercle
! décréta le démon.
- Note pour moi-même, l'expérience donne un sentiment patriotique au sujet, et ainsi qu'un courage extraordinaire, presque arrogant, conclut Turigar ...
- Cesse donc tes inutilités ! reprit Akuma pour clore le débat.

Les deux démons s'élancèrent pour la première fois, et oubliant son handicap, Akuma parra avec justesse le coup de son adversaire. Et, connaissant son pouvoir de faire fondre les métaux, Akuma jeta son arme au sol, et fit un coup de pied pour faire voler l'épée de son adversaire, hébété du jet de l'arme de son adversaire. Maintenant son pouvoir ne lui donnerait pratiquement plus aucun avantage. A nouveau, le démon ailé s'élança, en planant légèrement pour gagner de la vitesse, et un nouveau choc, de griffes cette fois, se fit entendre. Bientôt, les deux adversaires entamèrent une sorte de pugilat confus : Chacun tapait le plus fort qu'il pouvait, mettant ses griffes en avant, en dépit de la vitesse. Le combat prit une autre tournure lorsqu'Akuma utilisa son avantage, sa queue, et bientôt, le démon d'en face ne put plus taper, au risque de subir le même sort que le scientifique. Puis, le démon ailé se mit à parier sur la vitesse, et des dizaines de griffures, superficielles, parsemèrent le corps de l'habitant du palais.

Le combat ne semblait toutefois pas s'achever, sans compter sur un éclair de génie d'Akuma. Enfin, plus un coup d'instinct, le démon brandit le front en avant. Et de l'endroit qui le faisait souffrir, qui était en fait une sorte de fente rougeoyante ( cf avatar ), il fit sortir une sorte de globe rougeoyant qui vint s'écraser et brûler la peau de l'adversaire qui poussa un cri de douleur. Et, baissant sa garde brièvement, une blessure mortelle vint achever son calvaire : Akuma venait de lui planter ses griffes au niveau des pectoraux ... et comme signe de fièreté, le démon attrapa le crâne de son défunt adversaire, et le pressa jusqu'à explosion. Puis, laissant la dépouille là, Akuma s'aventura vers la dernière porte, qu'il n'avait jamais emprunté. Après un long corridor, il arrive à la salle qui contenait tous les trésors dérobés. Sachant exactement ce qu'il recherchait, Akuma se mit alors à fouiller parmi les tas d'or, jusqu'à trouver ce qu'il cherchait : une couronne en or incrustée de rubis. C'était le seul bien que Turigar avait pu dérober à Appolyon.

Bientôt, son bien en poche, Akuma s'envola par une trappe qu'il avait remarqué au plafond, et après des centaines de mètres, il arriva dans une grotte, dont l'entrée était camouflée par une cascade de sable. Il en sortit, et il arriva à nouveau dans les landes désertes, au sommet d'une montagne. Il fallait connaître le lieu pour s'y rendre, et de plus, Turigar passait son temps à faire surveiller la salle du trésor, donc personne ne pouvait y pénétrer, et n'osait y pénétrer d'ailleurs. Le démon ailé marqua bien la position de l'endroit, et partit vers l'habitat d'Appolyon, faire un rapport et lui rendre son bien en trophet de guerre, ainsi qe la tête de Turigar, broyée, qu'il avait pris le soin d'emmener discrètement. Volant au dessus des landes désertes, il ne pensait qu'à une chose, exercer son pouvoir chez lui, dans son arène d'entraînement.


[HRP : Désolé du retard, j'ai pas vraiment d'excuses. C'est la dernière partie du RP, et pis, à la prochaine pour un autre RP de trois mois ... ]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Remise d'une déception sous les épées de Damoclès   

Revenir en haut Aller en bas
 
Remise d'une déception sous les épées de Damoclès
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» La diaspora veut retourner en Haïti sous condition
» remise en vente des maisons abandonnees
» Obama fait campagne sous la pluie alors que McCain annule...
» Un sous-commissariat à Grand'Ravine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les guerres éternelles :: Les Enfers :: Landes infernales :: Antre de Akuma Tsubasa-
Sauter vers: