Les guerres éternelles


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Dépression d'un ange...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Dépression d'un ange...   Mer 2 Avr - 23:26

Raphaël arpentait les rues de la capitale, frôlant les murs pour passer inaperçu (ses habits blanc sont très voyant), plongé dans des réflexions peu joyeuses. Il se sentait troublé, parce qu’il sentait en son cœur qu’il se déroulait à Celestia des évènements terribles, bien qu’il ignorât à quel point il avait raison, et inutile car il ne pouvait s’y opposer, étant sur Terre.

L’ange enfonça ses mains gantées dans les poches de son pantalon, continuant d’avancer, sans chercher à aller nulle part. Il lui importait seulement d’avancer, pour ne pas trop s’enfoncer dans ses craintes, et éviter d’être complètement déprimé pour la soirée. Cet effort était vain car l’archange sentait déjà les remords l’assaillir. S’il avait été sur Celestia, son aide aurait pu être précieuse. Mais au lieu de ça il traînait dans les rues d’une ville humaine, inutile. Et à la limite de la dépression.


* Pathétique * songea l’ange.

Alors que cette pensée le traversait, il s’arrêta et observa autour de lui. La rue était peu fréquentée par les piétons et pratiquement aucune voiture ne passait sur la route. Raphaël se tenait à côté d’un bâtiment où l’on voyait sur le mur une plaque dorée qui apprit à l’archange qu’il se trouvait près d’un cabinet de psychologie. Ce qui rembrunit encore le guérisseur.

* Pardonnes-moi Seigneur mais j'ai parfois l'impression que tu te moques de moi... *
Revenir en haut Aller en bas
Benjamin Gates
¤ Psychiatre

¤ Psychiatre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 147
Age : 26
Localisation : New York
Armes : Ses poings
Pouvoir : Ressent les émotions des gens pour les comprendre.
Statut :
Date d'inscription : 09/09/2007

Feuille de personnage
Race: Humain
Grade: Psychiatre
Autre: Trés compréhensif, sociable et solidaire.

MessageSujet: Re: Dépression d'un ange...   Jeu 3 Avr - 16:42

Encore une dure journée. Voici plus d’une semaine que son aventure s’était terminée dans les profondeurs de l’enfer, et son hôtesse avait daigné le ramener chez lui. Le psychologue venait donc de reprendre son bon métier, mais il gardait sur lui les trois grands principaux tomes qu’il avait pu ramener sur terre pour les conserver. L’homme les plaçait sur l’étagère de son cabinet et lorsqu’il rentrait chez lui, les œuvres expliquant divers choses sur les autres races et les autres mondes étaient empilés sur sa table de nuit.
Les ‘vacances’ était terminées, et l’humain reprenait une vie normale, si ce n’est qu’à chaque instant il espérait de tout cœur rencontrer une âme ‘extra-terrestre’, qu’elle soit bonne ou mauvaise.

Benjamin fermait la porte de son cabinet, il fit tourner le verrou et y rentra la clé. Il commençait à se faire tard et il finissait son travail à 19h. Une autre personne le suivait, c’était une vieille dame qui ne cessait de parler tout en exécutant de grands gestes.

- Et je vous dis pas lorsque je lui ai fait regarder Rambo ! Il s’est mis à cogner le canapé après et s’est coupé en faisant tomber le vase !
- Je comprend tout à fait madame, j’irais voir votre mari mercredi.
- En plus, il s’est mis dans la tête de regarder des films d’horreur, non mais vous imaginez la catastrophe ?
- Eh bien empêchez le de regarder encore la télé madame, ne serait-ce que pendant deux jours.
- Et la dernière fois, vous savez ce qu’on a regardé la dernière fois ? James Bond ! …
Benjamin afficha un sourire gêné, il voulait bien écouter cette femme parler des problèmes de son mari, mais il devait rentrer chez lui maintenant… L’homme laissa son interlocutrice finir la phrase avant de répondre sur un ton désolé.
- Ecoutez, je verrais tout cela lorsque j’irais voir votre mari, je ne peux pas rester ici plus longtemps. Sur ce, je vous souhaite une très bonne soirée madame Dupont, et je viendrais mercredi vers quinze heure.
- Très bien. Au revoir docteur !
La femme finit par tourner les talons avant de rentrer dans une voiture dorée plutôt chic, qui démarra aussitôt en étant contrôlée par un chauffeur. Benjamin poussa un petit soupir de soulagement avant de remarquer une personne dans la rue. Etonnant, il n’y avait pas souvent beaucoup de monde ici.
- Les hommes ont toujours des problèmes. Lâcha t-il en souriant, à l’intention de cette personne aux cheveux très clairs, blancs même. Benjamin plaça sa mallette entre ses jambes pour prendre le temps de refermer sa veste marron, puis il rangea ses clés dans sa poche pour reprendre sa mallette.
- Vous êtes nouveau dans ce quartier ? Demanda t-il à l’homme qu’il avait en face. D’ailleurs, cette personne inspirait confiance à l’humain, somme si une influence bénéfique s’échappait de lui…


Dernière édition par Benjamin Gates le Ven 4 Avr - 19:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dépression d'un ange...   Jeu 3 Avr - 19:04

Raphaël vit deux personnes assez bruyantes sortir dudit cabinet. Quoiqu’une de ses deux personnes ne disait pas grand-chose. La femme qui suivait l’homme silencieux parlait fort, sans se soucier que quelqu’un entende ou non ce qu’elle dise, et illustrait chacun de ses mots de grands gestes, ce qui faisait qu’elle semblait un peu folle. L’ange ne les avait pas suivit du regard, mais un peu après que celle qui semblait demander une quelconque aide à propos de son mari ait laisser le psychiatre seul, celui-ci s’adressa à Raphaël. Il avait du le remarquer à cause de la couleur de ses vêtements et de ses cheveux, qui pouvaient le faire passer pour un extravagant.

L’archange se méfiait des hommes, car ils étaient capables du pire comme du meilleur, mais cet homme là était souriant et semblait avoir une bonne nature. Son avis sur les hommes était partagé par Raphaël, qui le précisa :


- C’est malheureux, mais vrai.

* Et ils ne sont probablement pas les seuls * compléta-t-il mentalement.

A la question de l’humain, le guérisseur se tourna complètement vers lui, ses mains toujours cachées au fond de ses poches. Il embrassa les environs du regard avant de répondre :


- En fait je ne vis pas ici.

C’était une réponse évasive, mais il ne pouvait pas vraiment être plus précis, car il n’avait pas encore réfléchit à un lieu où il pourrait prétendre vivre. Il ne connaissait pas la ville, mais il savait que les humains étaient différemment répartis dans la ville, selon plusieurs critères.

* Ca ne doit pas être si différent de Celestia, après tout. *

Raphaël observait l’humain, songeant qu’il avait de la chance de ne rien savoir de la guerre entre les anges et les démons, et encore plus que sont monde ait été épargné, alors que celui des elfes souffrait tant.
Revenir en haut Aller en bas
Benjamin Gates
¤ Psychiatre

¤ Psychiatre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 147
Age : 26
Localisation : New York
Armes : Ses poings
Pouvoir : Ressent les émotions des gens pour les comprendre.
Statut :
Date d'inscription : 09/09/2007

Feuille de personnage
Race: Humain
Grade: Psychiatre
Autre: Trés compréhensif, sociable et solidaire.

MessageSujet: Re: Dépression d'un ange...   Ven 4 Avr - 19:30

L'inconnu partageait son avis. De toute manière il n'y aurait pas eu grand monde d'assez fier pour prétendre le contraire. l'humain était tel que l'erreur le complétait, et Benjamin s'en rendait d'autant plus compte qu'il connaissait maintenant l'existence des anges. Même pour les démons, pour lui il était de leur nature d'agir ainsi, ils ne faisaient donc pas d'erreur en suivant leur instinct... Mais peut-être la nature des humains était-elle de faire des erreurs ? Dans ce cas l'utilisation de ce mot devenait faux, puisqu'une erreur arrivait contre la nature de l'être qui la commettait.. Donc les humains ne faisaient pas d'erreur, où du moins c'était aux yeux des autres races qu'ils en faisaient.
Non, il ne fallait pas entrer dans ce genre de réflexion qui dure trop longtemps et qui empêche de dormir. Benjamin avait repris une vie 'normale' en quelque sorte et tant qu'il ne verrait pas d'ange, d'elfe, de démon, de déchu ou de vampire pour répondre à ses questions il n'émettra aucune hypothèse sur une de ces races.
L'homme aux cheveux blancs répondit à la question de Benjamin. Il n'habitait pas dans ce quartier, voila la raison pour laquelle le psychiatre ne le voyait jamais. C'était logique après tout. Le psychologue allait laisser cet individu tranquille, mais étrangement il ressentait une attirance, une confiance venant de la part de l'homme en face.

- Ah oui, petite promenade. Je connais cela, c'est le meilleur moyen d'oublier les petits soucis de la vie. Mais si vous le désirez, je connais un parc beaucoup moins pollué et moins peuplé, je peux vous y amener.
Peut-être alors pourraient-ils parler encore un peu par la même occasion. Benjamin fit quelques pas vers sa voiture, non pas pour monter dedans, mais il l'ouvrit et y déposa son sac avant de refermer à clé. L'humain se tourna alors vers l'homme aux cheveux blancs en rangeant ses clés dans sa poche.
- Mon nom est Benjamin. Fit-il en tendant la main vers la personne en face.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dépression d'un ange...   Ven 4 Avr - 23:16

L’homme avait apparemment remarqué que Raphaël avait des soucis, mais les tracas de l’ange étaient inscrits sur son visage renfermé et visiblement soucieux, alors ça n’était pas très difficile de le voir. Ce qui surprit plus l’archange c’était que cet humain l’invitait … Dans un bar ? Cet endroit où on sert … de l’alcool ??? Raphaël s’imaginait mal adapté à un tel endroit. Il avait déjà entendu parler de cette boisson aux effets désastreux pour la santé par d’autres anges qui y avait goûté, mais ce qu’il avait entendu ne faisait que le conforter dans son idée. Peut-être qu’ils ne servaient pas que ça… C’est en tout cas ce que l’ange espérait, car il n’avait pas l’intention d’y goûter… Cet humain avait probablement l’habitude de boire de l’alcool, mais l’ange doutait de sa capacité à boire un tel poison.

Le guérisseur hésita un instant, avant de répondre à l’humain :


- Très bien. Je ne connais pas les environs, alors je vous suis.

En voyant le psychologue se diriger vers sa voiture, Raphaël cru, pendant un instant, qu’il allait lui proposer de l’emmener en voiture. Mais l’inconnu n’y déposa que son sac, avant de revenir vers l’archange. Le guérisseur n’avait rien contre les voitures des humains- quoique se soient des engins de mort, mais monter avec un inconnu n’était pas prudent du tout. Raphaël préférait de loin faire le trajet à pied.

L’inconnu se présenta sous le nom de Benjamin, et l’archange lui serra la main en retour, en précisant qu’il s’appelait Raphaël.

Alors que les deux marcheurs reprenaient la route, l’ange, qui souhaitait discuter un peu, commença à questionner l’humain :


- Dites-moi, où est-ce que vous m’emmenez exactement ?
Revenir en haut Aller en bas
Benjamin Gates
¤ Psychiatre

¤ Psychiatre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 147
Age : 26
Localisation : New York
Armes : Ses poings
Pouvoir : Ressent les émotions des gens pour les comprendre.
Statut :
Date d'inscription : 09/09/2007

Feuille de personnage
Race: Humain
Grade: Psychiatre
Autre: Trés compréhensif, sociable et solidaire.

MessageSujet: Re: Dépression d'un ange...   Ven 4 Avr - 23:40

Raphaël. Tiens, quelle coïncidence, un nom qui se finissait en 'el'.
Pure coïncidence peut-être ? peut-être pas. Cependant Benjamin chassa cette idée. Ce n'était pas parce qu'il venait d'apprendre de nouvelles choses que forcément il verrait des autres races. Si ça se trouve il ne verra plus jamais d'autres créatures non humaines et non animales.
L'homme marchait assez lentement, il ne connaissait pas le rythme de la personne aux cheveux blancs et ne pouvait se permettre d'aller trop vite au cas où ce dernier serait quelque peu fatigué.
Le psychologue traversa une rue et répondit à la question de Raphaël avec un petit sourire.

- C'est un petit café sympa où je vais manger le midi. Car je travaille dans ce quartier. Il n'y a jamais grand monde et reste ouvert jusque tard la nuit. 'Au bon coin' ça s'appelle.
Aussitôt eut-il prononcé le nom, que le bâtiment avec les lettres lumineuses apparut devant les deux êtres. D'ailleurs le i de coin ne brillait plus, du coup on lisait 'au bon...' enfin bref.
Benjamin esquissa un petit sourire, cela faisait une bonne réputation avec ce soucis technique. Mais bon, les propriétaires répareront surement ça le lendemain. L'homme arriva devant le café, une grande vitrine permettait de voir directement les tables et les chaises bien rangées à l'intérieur, seules quelques personnes étaient assises et mangeaient. Il y avait une sorte de bar avec un comptoir mais personne ne s'y trouvait. La décoration était simple, l'espace pas très grand, mais cela suffisait simplement pour quelqu'un qui ne recherchait pas le grand luxe.

- Tiens, bonsoir Benjy. Bonsoir monsieur, Fit le patron en adressant un petit signe de la main que le psychologue s'empressa de lui rendre.
- Beaucoup de clients aujourd'hui ?
- Oh, comme d'habitude, quelques nouvelles têtes mais qui ne sont pas restées bien longtemps. Je vous sert quelque chose ?
Benjamin se tourna vers Raphaël avant de s'adresser à lui.
- Je vous invite à prendre un verre ? Je prendrais une limonade moi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dépression d'un ange...   Mar 8 Avr - 19:30

Benjamin marchait lentement, laissant à l’ange tout le loisir d’observer la rue qui les entourait. Cela ne pouvait pas paraître très étrange pour quelqu’un qui se dit être un étranger, mais Raphaël semblait découvrir les choses les plus simples, car sa dernière visite sur terre remontait à plusieurs dizaines années. Cependant, il s’abstint de poser la moindre question, craignant trop de demander des explications sur quelque chose qu’il était censé connaître. Il avait auparavant appris nombre de choses sur les humains, mais il savait qu’ils évoluaient vite et que leur mode de vie changeait en conséquence, ce qui n’était pas le cas des anges.

L’homme parla à l’archange de leur destination, nommée « Au Bon Coin ». De ce fait, le café en question apparu à la vue de Raphaël, qui haussa un sourcil amusé et sourit légèrement en voyant le petit problème de ‘i’ du bâtiment. Le psychologue entra dans le café, apparemment connu du propriétaire qui le salua familièrement, l’ange le suivit, sortant ses mains gantées de ses poches. Après une courte discussion entre les deux humains, Benjamin proposa à l’ange de lui offrir à boire. Ce qui était très généreux, et l’archange l’en remercia, mais il hésitait. Il était évidant que venir dans un tel endroit si ce n’était pour manger ou boire était ridicule, mais Raphaël ne savait pas quoi prendre comme boisson. Il se décida et répondit :


- Je crois que je vais prendre la même chose que vous.

C’était, selon l’ange, la solution la meilleure solution. Ainsi, il ne risquait pas de choisir une boisson alcoolisée par hasard. Les deux clients s’assirent à une table proche d’où ils apercevaient la rue et ses passants occasionnels. Au bout de quelques instants où ni l’homme ni l’ange n’avaient parlé, chacun occupé par ses propres pensées, leur boissons leur furent servies.

* L’instant de vérité * songea Raphaël, un peu amusé par ses craintes disproportionnées.

Il apporta le verre glacé à ses lèvres, goûtant le breuvage inconnu. Il fut agréablement surpris par le goût sucré et la fraîcheur du liquide. Par contre les bulles de la boisson gazeuse n’étaient pas vraiment à son goût. Au final, une boisson que l’ange appréciait. Il reposa son verre sur la table et releva les yeux vers l’humain en face de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Benjamin Gates
¤ Psychiatre

¤ Psychiatre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 147
Age : 26
Localisation : New York
Armes : Ses poings
Pouvoir : Ressent les émotions des gens pour les comprendre.
Statut :
Date d'inscription : 09/09/2007

Feuille de personnage
Race: Humain
Grade: Psychiatre
Autre: Trés compréhensif, sociable et solidaire.

MessageSujet: Re: Dépression d'un ange...   Mar 8 Avr - 22:50

L'homme prit finalement la même boisson que Benjamin. Ils allèrent s'installer près de la vitrine avec vue sur la rue et le psychologue laissait Raphaël dans ses pensées, sentant que ce dernier avait besoin d'un peu de silence. Etait-ce un hasard, ou cet homme n'avait pas l'air très bien ? L'humain sentait bien que c'était quelque peu tendu... Bien sûr tout le monde n'avait besoin d'aide, surtout que cela ne le regardait pas vraiment puisque Raphaël n'était pas client de Benjamin. Cependant, ce dernier aimait aider, il aimait s'entreprendre de régler des problèmes mentaux, de couple, de tristesse, de haine... Il valait mieux tenter sa chance, et être sûr que l'homme en face préférait se débrouiller seul, s'il ne se confiait pas.

L'humain observait Raphaël au silence, et lorsque la personne aux cheveux blancs releva ses yeux sur lui, il lui adressa un sourire.

-C'est assez rare de voir de nouvelles têtes par ici. Fit-il en tournant la tête vers la rue. Benjamin leva son verre pour boire une gorgée de cette eau gazeuse à goût de citron. Il reposa ensuite le verre et étala inconsciemment la petite marque mouillée en forme de cercle en dessous.
- Vous travaillez dans le coin ?
Si cet homme pouvait se confier un peu plus, un tout petit peu plus.. Il ne semblait pas très bavard, ou en tout cas beaucoup moins que Benjamin. Mais d'un autre coté pour ce dernier, parler était pour ainsi dire son métier...
Revenir en haut Aller en bas
Fenris
¤ Ancienne gardienne de la porte céleste

¤ Ancienne gardienne de la porte céleste
avatar

Masculin
Nombre de messages : 678
Age : 28
Statut :
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Race: Ange Déchue
Grade: Dirigeante des Forsaker
Autre:

MessageSujet: Re: Dépression d'un ange...   Mar 15 Avr - 20:47

Des recherches rapides, après tout l'homme ne se cachait pas. Il aurait sûrement à le faire plus tard dans sa vie. Elle s'était ensuite changée pour avoir des vêtements plus appropriés à la Terre. L'immeuble était simple d'apparence, mais quand elle s'approcha de loin de celui-ci, elle put voir l'homme sortir du bâtiment, accompagner d'une femelle humaine. Pas du meilleur choix l'humaine. Mais la femme n'était qu'une cliente, et elle finit par partir. Mais elle remarqua aussitôt, du coin de l'oeil, Raphael. Fenris était donc là depuis un moment quand l'ange et l'humain allèrent tous les deux dans un bar, et elle décida de les suivre quelques minutes après leur entrée. Après tout, l'Uriel d'autrefois n'avait pas un visage connus de tous, et en tant que Fenris elle avait beaucoup changée.

Pénêtrant dans l'établissement, elle se dirigea directement vers le comptoir du bar, fit signe au gérant tout en lui indiquant une bouteille de whisky. Elle était bien décidée à se bourer la gueule pour oublier l'humiliation, cela délierait surement du même coup sa langue. Elle s'installa ensuite à une table, et commença à boire la bouteille en se servant dans un petit verre. La bouteille cependant, n'était pas sans fond, et vint le moment où plus une goutte ne sortie du récipient. Elle eut soudain envie de la briser sur un mur, mais se retint, elle ne voulait pas être virée du bar. Pourquoi était-elle venue déjà? Pour oublier l'humiliation, celle d'avoir été sauvé de son pire ennemi par sa cible suprême.

-Et même cet ange sait même pas que j'ai buté la moitié de son monde...

Les anges ont certes des intestins qui ont une fonction optionnel pour eux, mais les effets étaient quand même là, et elle avait l'alcool mauvais, et pensait à voix haute. Elle le remarqua tout de même, et ferme sa grande bouche puant le whisky. Jamais elle ne pardonnerais à Célestia, la haine d'avoir du tuer ses deux amours, sa soeur, d'avoir été humiliée par Dieu en personne... En tant que Fenris, elle incarnait une des personnes les plus acharnée a combattre Célestia tout en n'appartenant pas au camps de Satan. Les reniés, les Forsakers, incarnaient pour elle une seconde famille, une famille qui lui ressemblait tellement. Chacun auraient agis comme elle, en gros, et elle savait que tous lui pardonneraient l'humiliation et que l'organisation prendrait l'affront sur le dos. Et c'est ce qu'elle n'aimait pas.

Saleté d'anges et d'humains,,

_________________
Non, désespoir, putride réconfort, je ne veux pas me repaître de toi ;
Ni dénouer, tout lâches qu'ils soient, les derniers fils de l'homme
En moi, ni tout épuisé que je sois, m'écrier Je ne peux plus. Car je peux ;
Faire quelque chose, espérer, vouloir que pointe le jour, ne pas choisir de ne pas être...
Revenir en haut Aller en bas
Benjamin Gates
¤ Psychiatre

¤ Psychiatre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 147
Age : 26
Localisation : New York
Armes : Ses poings
Pouvoir : Ressent les émotions des gens pour les comprendre.
Statut :
Date d'inscription : 09/09/2007

Feuille de personnage
Race: Humain
Grade: Psychiatre
Autre: Trés compréhensif, sociable et solidaire.

MessageSujet: Re: Dépression d'un ange...   Jeu 17 Avr - 15:57

Raphaël ne répondait pas tout de suite, ce qui confirma le doute de Benjamin, l'homme était tracassé. Il l'avait ressentit mais faisait encore attention à tous ces indices, ces manières et ces paroles qui trahissaient le tracas de l'inconnu.
Une autre personne rentra dans le café. Eh bien, il y avait de la clientèle aujourd'hui. Cette personne passa à coté de la table de Raphaël et Benjamin pour finalement s'assoir derrière. Lorsque la femme était passée, le psychologue avait ressenti un profond sentiment de haine, de déception voire aussi de colère et d'abandon. Il en frissonna malgré qu'il ne sache pas à quoi cela était du. Son regard se posa sur la silhouette féminine qui semblait noyer ses soucis dans l'alcool. Etait-ce si grave pour qu'elle décide volontairement et consciemment de devenir saoule ?


Non... Ce n'était pas ses affaires. Benjamin attendait toujours la réponse de la personne à la chevelure blanche, lorsque la voix de la dame derrière retentit.
Cet ange ? ... L'humain poussa un léger soupir à peine visible. Il en devenait parano... Soit il l'avait imaginé... Et puis de toute manière ce n'était pas la première fois qu'il entendait des bêtises sortir de la bouche des gens lorsqu'ils boivent. Pourquoi serait-elle différente ? Quel hasard quand même s'il rencontrait un autre peuple, JUSTE après avoir appris leur existence.
Et si... Et si il en avait déjà vu de ces peuples ? Si en vérité il en voyait tous les jours ? Non, ils n'étaient pas si nombreux. Surtout des anges.... Il fallait s'assurer que cette personne parlait sous l'effet de l'alcool, et que ce qu'elle dise ne soit sorti tout droit de son imagination où d'un quelconque magazine, jeu, livre qu'elle aurait vu quelque part...
Mais cet émotion, elle était si intense que cela ne pouvait pas être une défaite face à un jeux vidéo, une déception face à l'histoire d'un livre...


- Je crois... Que je vais devoir vous laisser Raphaël Fit-il en se levant. Beaucoup de travail m'attend chez moi. J'espère que nous remettrons cette conversation à plus tard, si vous n'y voyez pas d'inconvénient. Voici mon numéro de téléphone au cabinet.

L'homme sortit une étiquette avec ses coordonnées et les tendis à la personne. Il se retourna ensuite.
Dire qu'il avait failli faire une bêtise ! Il avait failli y croire à cette histoire, failli croire à cette saoule... Non, même si tout ce qu'il avait vécu était vrai, il devait arrêter d'y penser. Il n'était qu'un simple humain après tout, pour quelle raison aurait-il le droit et surtout la chance de voir encore d'autre race...


- Je vous souhaite une bonne soirée Raphaël.

Benjamin sortit son porte feuille puis paya les deux verres de limonade au serveur avant de se diriger vers la sortie d'un pas préssé...
Revenir en haut Aller en bas
Fenris
¤ Ancienne gardienne de la porte céleste

¤ Ancienne gardienne de la porte céleste
avatar

Masculin
Nombre de messages : 678
Age : 28
Statut :
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Race: Ange Déchue
Grade: Dirigeante des Forsaker
Autre:

MessageSujet: Re: Dépression d'un ange...   Dim 20 Avr - 0:45

Fenris soupira. Depuis quand était-elle Fenris à présent se demanda-t-elle? Sûrement depuis la mort de Enoriel, ou peut-être bien avant, à celle de Amrael ou de Zahikel. Tous ses proches étaient morts, de sa main. C'est ainsi qu'elle s'était crut destinée à n'avoir plus jamais de contacts proches d'autres personnes, de peur de devoir par la suite les tuer. Elle versa une larme à ces souvenirs, ses premiers pas en tant que Fenris. Elle dégaina son épée, et la jeta derrière elle, juste à côté de la tête du psy qui partait du bar. Il partait. Trop stupide pour comprendre l'humble vérité.

-On dit même pas bonjour à une conaissance, monsieur Gates?

L'humain ne comprend pas, quand on pénètre dans l'univers bizarre des anges et des démons, il est très dur d'en sortir. En tout cas, ce n'est pas elle qui le ferait s'en sortir dans l'immédiat. Pas tant qu'elle éprouverait le besoin des capacités de Gates. Elle avait besoin de lui, pour renoncer une fois pour toute à son côté d'ange, à sa honte suite à la bataille, renoncer donc, à tout ce qui lui est inutile ou superflus. Elle se leva donc et se tourna vers le psychiatre, puis jeta un coup d'oeil à Raphael avant de revenir vers Benjamin Gates.

- J'ai bien changée depuis la dernière fois, par contre vous trainez encore avec l'un de mes congénères, ex-congénères plutôt à ce que je vois.

_________________
Non, désespoir, putride réconfort, je ne veux pas me repaître de toi ;
Ni dénouer, tout lâches qu'ils soient, les derniers fils de l'homme
En moi, ni tout épuisé que je sois, m'écrier Je ne peux plus. Car je peux ;
Faire quelque chose, espérer, vouloir que pointe le jour, ne pas choisir de ne pas être...
Revenir en haut Aller en bas
Benjamin Gates
¤ Psychiatre

¤ Psychiatre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 147
Age : 26
Localisation : New York
Armes : Ses poings
Pouvoir : Ressent les émotions des gens pour les comprendre.
Statut :
Date d'inscription : 09/09/2007

Feuille de personnage
Race: Humain
Grade: Psychiatre
Autre: Trés compréhensif, sociable et solidaire.

MessageSujet: Re: Dépression d'un ange...   Dim 20 Avr - 13:22

Un peu plus, et la lame aurait transpercé sa tête...
Le psychologue regarda avec des yeux ronds l'épée plantée dans le mur. Ça, pour avoir attiré son attention, elle l'avait, là son attention... l'humain n'essaya même pas de décrocher l'arme, elle semblait bien plantée. Il se tourna doucement vers la personne qui l'avait balancé. Une femme saoule, et qui semblait le connaître. Une de ses clientes peut-être ? Non, parce qu'à moins qu'ils ne changent d'apparence, Benjamin reconnaissait ses clients. Il avait une plutôt bonne mémoire. L'homme recula, qui était cette personne qui semblait le connaître ? Il s'approcha d'elle lorsqu'elle affirma avoir changé.
Il n'avait pas entièrement compris ce qu'elle entendait par 'congénère' par contre.


- Que puis-je faire pour vous ?

Demanda t-il de but en blanc en lançant un bref regard vers Raphaël avant de s'assoir à la table de la dame. Il la regardait, tentant de savoir qui elle pouvait bien être. Non, il n'avait jamais vu tel visage. Une belle femme, certes, semblant un peu sauvage, et son accoutrement surtout... il s'en souviendrait s'il avait déjà vu tel spécimen !
De quelle matière était fait cet habit ? L'humain ressentait toujours cette once de déception mélangée à la colère et l'alcool qui s'échappait d'elle.
Peut-être avait-elle besoin d'aide... peut-être étais ce quelqu'un qui avait entendu parler de lui, en tant que psychologue. Pourtant elle disait qu'ils s'étaient déja vu...
Réfléchissons, où pouvait-il bien avoir croisé ce genre de personne... Il valait mieux observer ces manières qui lui étaient effectivement familière.
Et cette façon de parler, si directe et si brutale. Cette manière de se tenir, assise.. Il l'avait déjà vu. Une femme plutôt sèche, ferme, sûre d'elle, quoi qu'un peu égocentrique.


- Hmm... Uriel ... ? Enfin je suppose que si vous avez changé d'apparence, vous devez avoir changé de nom aussi, je me trompe ?

Il fronça les sourcils, afin de lui montrer clairement que la voir dans cet état, sous les effets de l'alcool, n'était pas la meilleure circonstance de retrouvailles. L'homme posa ensuite sa main sur le verre de la femme, qu'il éloigna de cette dernière en le faisant doucement glisser sur la table.

- Que direz vous d'un endroit plus calme... Pour cette conversation ?

Il valait mieux l'éloigner des autres, dans son état, elle pouvait s'avérer dangereuse.

- Je vous invite chez moi ? Fit-il en se levant. L'homme ne pouvait l'emmener à son cabinet, il n'allait pas le rouvrir dans le risque de recevoir d'autres clients ensuite. De plus, il sentait bien qu'il allait être confronté à un problème qu'il n'avait encore jamais vu auparavant, ce sera un nouveau défi qu'il espère réussir, il voulait aider cette personne, si cette dernière était venue pour se confier...
Benjamin se dirigea vers le bar, il sortit à nouveau son porte feuille et demanda combien devait la femme qui avait pris de l'alcool.


- Je rembourserais aussi ton mur, ne t'inquiète pas.

- Mouais, enfin j'espère qu'elle a un permis pour ce genre de chose...

Le psychologue régla la dette puis il se tourna vers la dame pour voir si elle allait le suivre ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Fenris
¤ Ancienne gardienne de la porte céleste

¤ Ancienne gardienne de la porte céleste
avatar

Masculin
Nombre de messages : 678
Age : 28
Statut :
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Race: Ange Déchue
Grade: Dirigeante des Forsaker
Autre:

MessageSujet: Re: Dépression d'un ange...   Dim 20 Avr - 22:08

Cet humain décidément... Comme tous ses congénères ou presque était totalement inconscient. Il y avait bien que Loki a sa connaissance qui n'était pas ainsi, tout le contraire même. Quand il demanda ce qu'il pouvait faire pour elle, elle se contenta de lui offrir un sourir carnassier, on s'adresse a un informateur pour des informations, a un tuer pour un meurtre, et a un psy pour un soutien niveau mental. Enfin, c'est ainsi que pensait Fenris. La deuxième question de Benjamin gates la surpris un peu, car bien que le raisonnement soit étrange, il était parvenu a une conclusion correcte. Incroyble et pitoyable à la fois. Elle s'avança vers Benjamin et tendit la main au niveau du cou de l'humain, pour attrapper l'épée qui était à quelques centimètres de là.

-C'est rare que je me plante, vous avez de la chance, je regardais pas.

Quand il prioposa cependant de l'inviter chez lui, elle se contenta de renifler de mépris. Chez soi. Elle l'avait atomiser son "chez-soi". Faudrait qu'elle en trouve un sur Terre sûrement, voir même aux enfers. A moins qu'elle ne se contente de ses appartements dans le repère des Forsakers, dénommé Atlantis. Gates cependant ne s'arêta pas là et partit payer pour non seulement sa boisson mais aussi pour le mur. Elle pris une bourse accrochée à sa ceinture et la lança au barman.

-C'est à moi de m'excuser, pas à Gates. Vous aurez dedans largement de quoi rembourser votre mur et la bouteille.

Ce qui était sûr, car la bourse contennait quelques pièces d'or, certe frappées à l'effigie de l'arbre des Sephiroth, emblème de Célestia il y a encore quelques jours à peine. Une réflexion qui ne put que la faire sourire. Quant à la réflexion de l'homme sur le permis, son épée était de huitième catégorie, ce qui signifiait au niveau légal, aucune restriction et pas besoin de permis. Mais elle n'allait pas le dire à l'humain qui de toute façon s'en foutait.

-J'accepte votre invitation M. Gates, j'ai de toute façon bu ici beaucoup trop à mon habitude.

Pas d'autres regards vers Benjamin, ou vers Raphael, celui-ci allait sûrement rapporté ce qu'il avait vu aux autorités Célestes... donc:

-Au fait Raphiki... Je te tue si tu parles de moi, et la prochaine fois que l'on se voit... enfin non, ça ira.

Des menaces exprimées clairement valent tous les avertissements du monde, et pour tout dire elle avait été assez claire sauf sur une future rencontre, qu'elle estimait peu probable en fait, mais où elle se contenterais de lui parler probablement.

_________________
Non, désespoir, putride réconfort, je ne veux pas me repaître de toi ;
Ni dénouer, tout lâches qu'ils soient, les derniers fils de l'homme
En moi, ni tout épuisé que je sois, m'écrier Je ne peux plus. Car je peux ;
Faire quelque chose, espérer, vouloir que pointe le jour, ne pas choisir de ne pas être...
Revenir en haut Aller en bas
Benjamin Gates
¤ Psychiatre

¤ Psychiatre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 147
Age : 26
Localisation : New York
Armes : Ses poings
Pouvoir : Ressent les émotions des gens pour les comprendre.
Statut :
Date d'inscription : 09/09/2007

Feuille de personnage
Race: Humain
Grade: Psychiatre
Autre: Trés compréhensif, sociable et solidaire.

MessageSujet: Re: Dépression d'un ange...   Lun 21 Avr - 21:39

Elle s'était plantée ? Bon... On mettra ça sur le compte de l'alcool. Cependant l'humain ne se sentait pas en sécurité avec une telle personne... Si lui ne l'était pas, alors il valait mieux épargner les autres, il avait bien fait d'inviter la dame. Cette dernière lança une bourse au barman qui laissa à Benjamin le temps de reprendre son argent. Pourquoi pas, elle pouvait payer, mais plus grand monde ne se ballait avec une bourse, comme les aventuriers.

Le psychologue se dirigea vers la sortie, il était satisfait que son invitation soit acceptée. Cependant en ouvrant la porte il entendit les paroles adressées à Raphaël. Ils se connaissaient ? C'était de plus en plus louche cette histoire... L'humain adressa un signe de tête à l'homme aux cheveux blancs. Il ne savait pas vraiment quoi lui dire devant "l'enragée". 't'inquiète je m'en occupe !' ou bien 'fais pas attention à la menace elle est bourrée !' Non... C'était des paroles qui ne risquaient pas de sortir.

Une tentative d'assassinat... Des menaces... Elle devait avoir un sérieux problèmes. Benjamin amena la dame jusqu'à sa voiture. Sortant ses clés, il ouvrit la portière du passager pour la femme puis fit le tour pour s'assoir à sa place de conducteur.


- En attendant, vous ne m'avez toujours pas dit si vous étiez Uriel ou pas. Demanda l'humain en regardant la dame. Il rentra ses clés puis fit démarrer la voiture, attendant qu'elle soit bien rentrée pour démarrer...
Revenir en haut Aller en bas
Fenris
¤ Ancienne gardienne de la porte céleste

¤ Ancienne gardienne de la porte céleste
avatar

Masculin
Nombre de messages : 678
Age : 28
Statut :
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Race: Ange Déchue
Grade: Dirigeante des Forsaker
Autre:

MessageSujet: Re: Dépression d'un ange...   Lun 21 Avr - 22:04

Fenris suivit donc Benjamin Gates jusqu'à la voiture de ce dernier quand celui-ci lui demanda si elle était vraiment Uriel. Question dure. L'était-elle encore? Elle l'avait été et l'humain l'avait connu sous ce nom, donc oui, aux yeux de l'humain elle devait être Uriel.

-Oui, mais comme vous l'avez suggéré, j'ai changé de nom. Mais bon, pour vous, Fenris ou Uriel ça revient au même, appelez moi à votre convenance.

La voiture démara cependant et Fenris se mit à réfléchir. Il faudrait qu'elle rentre à Utgard, ou Atlantis. Le Service n'étant rattaché à Célestia que par elle-même, cela faisait désormais un nouvel ennemi aux cieux. Il faudrait à ce propos qu'elle trouve un moyen de fusionner le Service aux Forsakers, histoire de rendre le tout plus dynamique. Pour l'instant malgré tout, elle se trouvait dans la voiture d'un humain, l'esprit encore confus pas la bataille. Elle se rappella soudain quelque chose et regarda la semelle de ses chaussures. Imbibées de sang. Elle avait complètement bousillé le petit tapis qui recouvrait le sol de la voiture. Fenris poussa un soupir et regarda Benjamin, indiqua la semelle de la chaussure inspectée.

-Désolé pour la moquette, faudra la changer, il y à plein de sang partout maintenant. Dans le bar aussi en fait, c'est vraiment un soucis, ce sang laisse beaucoup de trace et reste attaché à tout ce qu'il touche.

Elle changera de vêtements plus tard se dit-elle, mais pour un humain, cela allait faire un choc, normalement. Elle se demanda si il avait des habit à sa taille chez lui, après tout elle pouvait bien rembourser avec l'argent de son compte au Service mais cela montrerais à quel point elle est pour l'instant démunie. Chose qu'elle n'aimait pas montrer à qui que ce soit. Soupirant de résignation, elle regarda au dehors la ville défiler aux côtés de la voiture traversant les rues.

_________________
Non, désespoir, putride réconfort, je ne veux pas me repaître de toi ;
Ni dénouer, tout lâches qu'ils soient, les derniers fils de l'homme
En moi, ni tout épuisé que je sois, m'écrier Je ne peux plus. Car je peux ;
Faire quelque chose, espérer, vouloir que pointe le jour, ne pas choisir de ne pas être...
Revenir en haut Aller en bas
Benjamin Gates
¤ Psychiatre

¤ Psychiatre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 147
Age : 26
Localisation : New York
Armes : Ses poings
Pouvoir : Ressent les émotions des gens pour les comprendre.
Statut :
Date d'inscription : 09/09/2007

Feuille de personnage
Race: Humain
Grade: Psychiatre
Autre: Trés compréhensif, sociable et solidaire.

MessageSujet: Re: Dépression d'un ange...   Mar 22 Avr - 19:47

Fenris ? Cela ressemble un peu à Fenrir, le fils de Loki dans la mythologie scandinave. Il s'agissait d'un énorme loup terriblement monstrueux et agressif. Enfin, la dame n'avait pas l'air si terrifiante que ça, et puis elle ne connaissait pas forcément, son nouveau nom ne pouvait donc venir de là.
Benjamin l'appellerait suivant le nom qu'elle préférait qu'on l'appelle. Il regardera les réaction à l'entente de chaque nom, puis prendre celui qui conviendra le mieux à l'attitude de cette femme. La voiture avançais dans le calme, il respectait les limites de vitesse et n'osait faire un excès lorsqu'il avait de la compagnie. Il se doutait néanmoins qu'un petit excès de vitesse ne ferait pas peur à sa passagère, mais il n'avait pas non plus l'habitude d'enfreindre les lois. Il n'était pas pressé de rentrer chez lui.

L'humain réfléchissait à tout ce que Fenris, ou Uriel, lui avait dit jusque là. Il se souvenait du comportement, du ton de sa voix, de ses gestes, ses regards... S'il voulait qu'elle se confie, il devait commencer par la comprendre, mais pour le moment il préférait ignorer le maximum le sentiment de frustration et les autres émotions qui s'écoulaient d'elle, afin de ne pas être déstabilisé en voiture. Il ne s'agissait tout de même pas d'avoir un accident non plus.

La voix de la dame sortit l'humain de ses réflexions. Il fronça les sourcils en apercevant la tâche rougeâtre dont l'odeur commençait à s'évaporer une fois qu'on y pensait.


- Vous êtes blessée ? Demanda l'homme en remettant son regard sur la route. Comment pouvait-elle s'être blessée ? A moins que ce ne soit pas le sien de sang... C'est vrai que si elle avait mal quelque part, si elle était blessée, elle boiterait, et Benjamin n'avait pas le souvenir d'avoir vu Uriel boiter en arrivant. Mais si ce n'était pas son sang, a qui appartenait-il alors ? À une personne humaine ? Animale ? Avait-elle un rapport avec le fait que Fenris voulait voir le psychologue ?

Pour ce qui était de la tâche, ce n'était pas si grave, il frotterait, et si ça ne partait pas il rachètera une nouvelle moquette.
La maison de l'humain apparut dans un coin de la rue, elle n'était pas collée à d'autre comme on pourrait le croire à New York. Elle n'était pas non plus isolée mais il s'agissait d'un quartier avec plusieurs maisons et jardins, situés assez loin du centre ville. Benjamin en possédait un de jardin, son métier lui apportait des revenus plutôt corrects.


- Nous y voilà.
Revenir en haut Aller en bas
Fenris
¤ Ancienne gardienne de la porte céleste

¤ Ancienne gardienne de la porte céleste
avatar

Masculin
Nombre de messages : 678
Age : 28
Statut :
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Race: Ange Déchue
Grade: Dirigeante des Forsaker
Autre:

MessageSujet: Re: Dépression d'un ange...   Mar 22 Avr - 20:46

La trajet en voiture était des plus banal, mais il faut dire qu'il n'y avait pas grand chose à attendre de ce genre de balades. Néanmoins, elle ne put retenir un sourire quand Benjamin Gates lui demanda si elle était blessé. Dans son orgueil, sûrement, nullement autrement.

-Bien sûr que non, c'est le sang de quelques millers d'anges et de démons que j'ai sous la chaussure, ainsi probablement qu'un peu de sève d'un arbre que vous ne trouverez nul part sur Terre.

Cette petit mise en bouche s'acheva par le fait qu'ils arrivèrent enfin à la demeure (tiens, elle est pas cramée?) de Benjamin. Quand ils furent garé en face de celle-ci, Fenris sortit de la voiture et s'étira. Certe un ange n'avait pas besoin de dormir, mais elle ressentait bien la fatigue dûe au combat durant ces quelques derniers jours et surtout l'absence de lumière vers le milieu de la bataille avait finit par l'épuiser. Hors sur Terre il faisait nuit, elle devrait donc attendre le lendemain pour pouvoir récupérer un minimum.
Elle se dirigea donc vers la porte de la maison, et y attendit Gates. Elle n'allait tout de même pas défoncer la porte, même si sa nouvelle nature lui donnait l'impression de devoir "emmerder" tout le monde, elle savait se retenir, ce n'est pas la déchéance qui allait changer beaucoup de chose quant à son caractère arrogant mais sans en faire trop en général, bref, elle resterait fidèle à elle-même et garderait son caractère de cochon diront certains.

[On continue dans la Maison de Benjamin Gates je pense, c'est mieux.]

_________________
Non, désespoir, putride réconfort, je ne veux pas me repaître de toi ;
Ni dénouer, tout lâches qu'ils soient, les derniers fils de l'homme
En moi, ni tout épuisé que je sois, m'écrier Je ne peux plus. Car je peux ;
Faire quelque chose, espérer, vouloir que pointe le jour, ne pas choisir de ne pas être...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dépression d'un ange...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dépression d'un ange...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ange gardien
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela
» Reshiram l'ange céleste :P Je m'y crois
» Dépression totale (Pv: Miwako)
» Poussière d'ange.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les guerres éternelles :: La Terre :: New York-
Sauter vers: