Les guerres éternelles


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Mort sur le Nil, revu et corrigé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Fenris
¤ Ancienne gardienne de la porte céleste

¤ Ancienne gardienne de la porte céleste
avatar

Masculin
Nombre de messages : 678
Age : 27
Statut :
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Race: Ange Déchue
Grade: Dirigeante des Forsaker
Autre:

MessageSujet: Re: Mort sur le Nil, revu et corrigé   Jeu 19 Juin - 1:08

Loki ne put que se montrer fortement angoissé face à l'idée de se retrouver sans aide, mais il se calma afin de pouvoir réfléchir correctement. Les deux bouts de la ruelle étaient libres, du moins en apparence, le mieux cependant serait pour lui de partir le plus vite possible, mais par les toits ou les égouts, un endroit en tout cas où l'on peut facilement se dissimuler.

-Pas de soucis Ewen, c'était à titre perso que je vous demandais ça. J'avais bien des hommes sur place, rien que pour ma protection en général un peu plus de deux milles personnes en permanence. Il semblerait qu'ils soient tous morts. Pour notre accord cependant, sachez que le pacte tiens toujours, que je meurs ou pas, dans le pire des cas pour moi, voyez ça avec Fenris, enfin, je suppose que Fenris n'existe pas vraiment, vous verrez donc cela avec Uriel...

Bon, il faut bouger, rapidement, l'endroit doit être sous écoute, se dit Loki, et il ne pourrait sûrement pas l'observer de visu, Fenris n'étant pas si stupide.

-Bon, je vous demande pas votre permission.

Un instant de concentration, et voilà Loki prenant l'apparence de Ewen, dans les moindre détails, maispour éviter que le subterfuge ne soit éventé apidement, il partit simplement de là où il venait, là où se dirigeait Ewen il y à peu de temps. Qu'importe, il suffisait qu'il se retrouve dans un gros mouvement de foule pour pouvoir s'échapper en changeant d'apparence.

***



Uriel n'était plus dans sa voiture depuis un moment, des messages urgents venaient d'un autre coin du globe,il semblerait en effet que Hella ai survécue à l'attaque qui était prévue mais qu'elle soit blessée. Jormund non, son cadavre était resté sur place. Cela ne lui arracha même pas un sourire que un tiers du travail avait déjà été fait, et que maintenant, le plus dur serait de trouver de de tuer Loki. Un coup d'oeil à l'écran devant elle, et elle put observer Ewen ressortir de la ruelle.

-Prenez pas de risques, abattez-le.

Les hommes se mirent en route, ils étaient aux coins des rues adjacentes au lieu de rendez-vous entre Loki et Ewen. L'un sortit simplement une arme à feu dans la rue, petite, que l'on aurait put prendre pour un jouet de gamin, mais qui envoyait de petites balles en uranium enrichit. Une seule suffisait à contaminer la victime et à le tuer par empoisonnement, quel que soit l'endroit atteint. Un coup d'oeil rapide, légèrement paranoïaque, de "Ewen" en arrière l'avertit du danger, et aussitôt, il disparut.

-Il y a du vent?
-Légèrement.
-Suivez le sens du vent, il s'est mis sous forme de vapeur mais ne peut pas bouger ainsi, il doit se laisser porter par les courants d'airs. Il devra pourant bien redevenir lui-même si il ne veut pas se disperser.
-Oui.

Les hommes le suivant malgré sa pseudo invisibilité, Loki devina bien rapidement qu'il allait devoir agir d'une autre manière, et opta pour se transformer en petit lézard. Discret, il fut cependant repéré, l'énergie demandée ayant été aussitôt repérée. Heureusement, il est du d'atteindre au pistolet à une quarantaine de mètres de distance un lézard se mouvant assez rapidement. Il se colla dans les fissures aux ras du sol des murs tout proches de lui, mais voyait bien que devant lui se trouvaient d'autres soldats du Service. Une bonne tenaille que voilà, des gens qui savaient sur quoi tirer, ne pas attirer l'attention, et qui avaient du temps devant eux. Loki, lui, usait à chaque instant de son énergie pour garder une forme non-humaine.

-Sire Loki, Nous avons pour tâche de vous tuer, comme Jormund et Hella le sont. C'est lent ou rapide, à votre grés.

[suite plus tard, je vais tâcher de faire vite ]

_________________
Non, désespoir, putride réconfort, je ne veux pas me repaître de toi ;
Ni dénouer, tout lâches qu'ils soient, les derniers fils de l'homme
En moi, ni tout épuisé que je sois, m'écrier Je ne peux plus. Car je peux ;
Faire quelque chose, espérer, vouloir que pointe le jour, ne pas choisir de ne pas être...
Revenir en haut Aller en bas
Fenris
¤ Ancienne gardienne de la porte céleste

¤ Ancienne gardienne de la porte céleste
avatar

Masculin
Nombre de messages : 678
Age : 27
Statut :
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Race: Ange Déchue
Grade: Dirigeante des Forsaker
Autre:

MessageSujet: Re: Mort sur le Nil, revu et corrigé   Dim 22 Juin - 0:59

Loki était donc, semble-t-il, piegé, encerclé par des homme armés et entraînés à user de leurs armes. Cependant, ils oubliaient à qui ils avaient affaire. En tout cas, telles étaient les pensées du lézard duquel il avait pris la forme afin d'être discret. Mais tout comme il faut se méfier de l'eau qui dort, ou comme diraient les mauvaise langues, le rat prit au piège, en l'occurence, ils n'auraient pas dû se montrer si impatient et immatures en s'attaquant à lui.
Usant de toute son énergie, et se rassurant sur ce qu'il allait faire car ce serait une première pour lui, sans compter sur le stress de le faire ainsi en publique, il entama une métamorphose rapide et douloureuse. Grandissant à chaque seconde, et changeant légèrement son apparence, il prit simplement la forme qu'il pensait la plus appropriée afin de terroriser des agresseurs comme ceux-ci. Impressionnés, ils ne réagirent pas, sauf un qui gaspilla ses balles. Car maintenant, Loki faisait huit mètres de haut, et n'était rien de moins de ce qu'on aurait put nommer un dragon si l'on excepte les ailes.

Dans son coin, malgré l'impressionnante réplique du Forsaker à l'agression de son ancienne coéquipière, Fenris n'était pas le moins du monde inquiétée, ou ne le laissait pas paraître. Deux trois coup de fils rapidements passés, elle se remit à observer la scène via les caméras placés sur des bâtiments du quartiers, et put donc voir ses hommes de mains se faire lamentablement écraser sous la pattes monstrueuse de Loki le dragon. Elle avait déjà affrontée un démon qui avait tout d'un dragon, même le nom: Fafnir. Il possédait lui aussi le don de métamorphose. Elle prononça ces mots dans son micro afin de se faire entendre de ses "troupes":

-Faites comme Loki, sortez les grands moyens.

Se procurer des explosifs de jet, du type grenade, ou roquettes, est facile pour les organisations militaires, et avec leur grand nombre et leur étendue, qui malgré tout se voulait moindre sur Terre que sur les autres mondes, ils n'avaient eu aucun problèmes pour se procurer ainsi la seconde arme citée. Un lance roquette. Ils pourraient toujours sortirent les armes biologiques, type gaz toxiques ou virus, mais cela étant en général trop ingérable, Fenris préférait éviter de devoir le faire sur Terre. Un homme se posta donc sur un toit du quartier, l'arme en main, la plaça sur son épaule, visa et fit feu. Le trait de fumée suivant la roquette, le bruit du lancement et de l'explosion, tout cela serait sans nul doute repéré par les gouvernements terrestres, mais à présent de toute manière, cela n'avait aucune espèce de considération aux yeux de l'ange déchue.
Loki se reçu littéralement le petit missile en pleine gueule (ben oui, pour un dragon, on parle de gueule pas de bouche je crois ) et s'effondra de toute sa masse sur le trottoir sur lequel il se tenait sur ses pattes même pas deux secondes plus tôt. On à beau avoir une énorme carapace qui nous protège, se recevoir un tel coup en pleine tête, ça ne fait pas beaucoup de bien, si il reste quelque chose de vous après bien sûr.


Loki n'était pas mort sur le coup, mais cela n'allait pas tarder, sous sa forme dragonnique il pourrait facilement tenir, mais l'énergie lui manquait pour se maintenir sous cette forme, et cette blessure lui tirait de l'énergie à chaque instant. Même pas vingt secondes après avoir reçu ce qui pour un être humain normal, aurait été un coup fatal, il reprit sa forme humaine. Son visage était totalement brûlé et ses cheveux brûlés, du coté d'où il avait reçu le coup, et bien qu'il ne voyait plus que d'un oeil des images floues, n'entendait que des sons déformés par son oreille intact, il pouvait encore s'affirmer en assez bon état. Peut-être, finalement qu'il s'en sortirait... Deux seconde après cette pensée, il sourit. Il avait oublié les hommes de Fenris. Il fut achevé d'une balle en pleine tête et son corps fut emporté.

Dès lors, Fenris sortit de son coin, en utilisant sa voiture garée dans une rue parallèles à 4 patés de maisons de cela, et arriva devant la scène où Loki avait été vaincu par Fenris. Etrange parfois comme les noms symbolique ne veulent rien dire. Quoique... Fenris qui dévore la lumière, à aujourd'hui dévoré le feu ardent de Loki.

Elle repassa ce qui lui restait à faire en revue. Contrairement à ce que son homme avait indiqué, Hella était encore vivante bien que blessée, et était de retour à Dité. Jormund était mort. Les deux tiers du travail accomplit, et le tiers concernant Loki était le plus dur. Elle se dirigea donc veers la ruelle où il y a peu de temps, Loki avait parlé avec Ewen dans l'espoir que ce dernier ne soit pas partit par ses propres moyens, qu'elle supposait bien supérieur à ceux d'un humain normal.

_________________
Non, désespoir, putride réconfort, je ne veux pas me repaître de toi ;
Ni dénouer, tout lâches qu'ils soient, les derniers fils de l'homme
En moi, ni tout épuisé que je sois, m'écrier Je ne peux plus. Car je peux ;
Faire quelque chose, espérer, vouloir que pointe le jour, ne pas choisir de ne pas être...
Revenir en haut Aller en bas
Eléane
¤ Ex-chef de la ligue exorciste terrienne

¤ Ex-chef de la ligue exorciste terrienne
avatar

Féminin
Nombre de messages : 302
Localisation : partout et nulle part
Armes : les mots
Pouvoir : aucun apparent
Statut :
Date d'inscription : 10/08/2007

MessageSujet: Re: Mort sur le Nil, revu et corrigé   Mer 25 Juin - 15:28

A titre personnel? Est-ce que l'exorciste avait la tronche du bon Samaritain? Bon, peut être. Ses données humaines lui soufflaient que Loki était un type sympathique et qu'il était dommage de devoir le laisser en plan, mais la raison primait toujours. Ainsi que le désintérêt naturel qu'il éprouvait à l'égart des autres vies. Il observa avec attention la métamorphose de son interlocuteur puis le suivit du regard jusqu'à ce qu'il quitte la ruelle. Lui non plus ne devait pas être tout à fait humain.

Lui même dirigea ses propres pas vers l'autre bout de la rue tout en méditant les paroles du Forsaker. Ainsi Uriel était Fenris. Ou pas tout à fait. Ce qui confortait son hypothèse quant au groupuscule en plein conflit intérieur. Quitter l'endroit n'était peut être pas le meilleurs moyen pour récolter des informations auprès de l'Ange.. Déchue, mais il commençait à ressentir les impérieuses directives auxquelle il était soumis de manière de plus en plus poussées. S'il voulait éviter de faire un nouveau séjour 'réparations' - dans un endroit qui n'éxistait plus accessoirement - il allait falloire qu'il se remette quelques instants sur les rails.

Une explosion soudaine lui fit comprendre.. que Morgan était bien dans le coin. Néanmoins, il ne se dirigea pas vers la résidence qui venait de partir en fumée, même si ses plans d'origines étaient, entre autre, de récupérer son espion. [HRP: heu, ouais, j'ai considéré que t'avais appuyé sur les touches de la télécommande ^^' maiiiis si ça te plait pas... je réécrirai le passage... peut être xD] Le journaliste sortit d'une de ses poches un autre téléphone de fonction et tapa un sms à l'adresse de Morgan. Qui visiblement n'arriva pas à destination. Allons bon. Il devait avoir changé de portable. Le mince filet de fumée lui indiquait vaguement le lieu exact de l'explosion et, mis en relation avec ses propres informations, il ne lui était pas difficile de conjecturer sur l'éventuel nouveau numéro de téléphone de Morgan. Qui n'existait pas non plus.

Agnaaaa! Mais comment allait il le contacter alors? Il passa en revue les alentours de l'endroit en proie aux flammes. A l'instant présent, de grands mouvements de foule dans les environs avaient dû s'oppérer et les pompiers étaient certainement en route. Donc l'espion ne s'attarderait pas sur les lieux. Sachant qu'il semblait avoir choisi comme cible principal.. son employeur, le regard de Morgan irait forcément à la ruelle où Loki et Ewen se tenaient un peu plus tôt. Et, avec un peu de chance - même s'il n'en avait pas - il irait jusqu'à emprunter la rue, ne serait-ce que pour marcher sur les pas de l'exorciste.

Il dématérialisa une infime partie de lui même et investit un pan de mur voisin, puis l'endroit où il était précédemment avec le Forsaker. Un espion devait savoir observer, non? Il modifia un tag de taille moyenne de manière à ce que la jolie inscription 'Uriel+Momo=©' dans un jolie dégradé prenne place sur la paroi de la ruelle, ici et là. Puisque l'Ange.. Déchue, était dans les parages, et que Loki avait mentionné son nom, Ewen n'aurait pas été étonné de la voir surgir à ses côtés. Or si elle et Morgan lui couraient après... il y avait de fortes probabilités qu'ils se rencontrent. L'espion arriverait peut être à reconnaître une parcelle de son aura et comprendre, grace aux magnifiques tags, que la nouvelle cible de ses talents d'espion était Uriel.

Mouaif, beaucoup de suppositions. Beaucoup de risques en somme. Mais qui ne tente rien, n'a rien. Et on l'appelait ailleurs. Pour une fois, il n'avait réellement pas le choix. L'exorciste regagna son intégrité et continua sa route vers le centre commercial dont il passa les portes. Quelques visages inquiets témoignaient de l'explosion récente, mais la plupart des personnes déambulant dans la galerie marchande vaquait tranquilement à ses affaires.

Le journaliste se fondit dans la foule et pénétra, quelques minutes plus tard, dans le M&S du premier étage. Un petit garçon surexcité se logea droit dans ses jambes, au terme d'une course poursuite effrenée dans le magasin, et l'exorciste l'écarta doucement mais fermement. L'enfant s'excusa brievement mais lui accorda pas plus d'attention que ça. Néanmoins, Ewen sentit la pression s'exerçant sur ses épaules s'accentuer.

Approche, numéro quatre.

S'il avait été humain, l'exorciste aurait sans doutes frissonné, mais pas une goutte de sueur ne lui dévala l'échine. Seul un voile éthéré d'inquiétude se plaqua contre ses pensées.

Il entra dans une cabine d'essayage, ferma le rideau et fit corps avec le mirroir à disposition des clients. Il longea les câbles accolés au dos de la glasse et descendit au rez-de-chaussée du centre commercial. Puis, il suivit les fils électriques enterrés sur un bon kilomètre et emprunta finalement un embranchement encore plus en profondeur. Il arriva dans une cave étroite et reprit forme humaine. Il ne portait plus rien sur lui. Il était nu comme un ver.

Il posa un pied devant l'autre, il n'avait oublié aucun bout de lui-même. Il quitta la petite pièce, longea un couloir et pénétra dans une salle plutôt large mais basse de plafond. Des câbles couraient le long des parois de métal reforcées en dépit de leur finesse. Le tout était plongé dans le noir le plus absolu, mais chacun des personnages présents avait pleinement conscience de ce qui l'entourait. Aucune entrée, aucune sortie. Ni passage secret. Ceux qui avaient aménagé les deux pièces et fait passé les fils électrique par là s'étaient entérés vivants pour bloquer tout accès 'normal' au lieu.

- Numéro quatre, fit un ensemble de voix semblable à celui qui l'avait possédé au Japon. As-tu quelque chose à Nous soumettre?

L'exorciste s'assit en tailleur. Il se demanda un instant si Morgan avit trouvé Uriel puis ramena ses pensées à sa situation présente.

- La bataille de Celestia est arrivée à son terme, les guerres intestines du Supérieur l'amenuisent. Plus que jamais, Son intégrité est menacée. Les groupuscules terriens se réveillent, et les difficultés qui en découleront Nous seront favorables.

- Nous sommes encore faibles, opposa Ewen en se remémorant chaque détail de la LET.

- Bientôt la phase de développement se déclanchera, et ce que tu as mis en place trouvera enfin son utilité.

- Les temps changent, les vents tournent, Il peut se ressaisir à tout moment.

- Avec les évènements récents? Anges et Démons n'ont jamais été si éloignés.

- Et même en prenant les marges nécessaires à ce sujet, les risques sont minimes.

- A moins que la menace ne vienne de toi?

Un silence pesant s'abattit sur la salle, et l'exorciste sentit l'attention des autres membres se river sur sa personne.

- Mon rôle arrive à son terme.

- Nous ne savons que trop bien ce que tu es capable de faire, même parmis les figurants. Prends garde, ton côté mortel prend beaucoup trop le dessus.

- Tu Nous nuis.

- Que puis-je contre Nous?

- Ne fais pas le malin.

- Je Nous ai toujours servi.

- C'est exact. Mais Nous devons t'éloigner.

- Te mettre en quarantaine.

- Tu es l'erreur.

- Tu es la tare.

- Mais Nous y palierons.

Il ouvrit la bouche pour répliquer, mais il sentit qu'il se décomposait. Sa forme humanoïde partait en morceaux, et son unité mentale se brisait petit à petit.

- A bientôt, numéro quatre.

Et il se disloqua, éparpillant chacune de ses particules dans toute la salle, comme le vent balaie les grains de sable où bon lui semble.
Revenir en haut Aller en bas
Morgan
¤ Espion de la LET

¤ Espion de la LET
avatar

Masculin
Nombre de messages : 91
Age : 26
Armes : Comme si j'allais vous le dire
Pouvoir : Vous donner envie de me tuer lol
Statut :
Date d'inscription : 06/01/2008

Feuille de personnage
Race: Humain
Grade: Espion
Autre: Joyeux, son insolence obsurcit son talent.

MessageSujet: Re: Mort sur le Nil, revu et corrigé   Ven 27 Juin - 19:03

Etait-il fou? Non, et puis, il n'avait rien d'un pyromane, ce n'est pas comme s'il avait pris son pied en observant la maison bruler, les grandes flammes avaient crée un nuage encore plus grand, et ouais c'était facile avec pétard sans fil...qui avait pu mettre au point un tel slogan?
Comme il l'avait prévu, les mouvements de foule coincidèrent, et tous s'agglutinèrent autour de la maison, enfin ce qu'il en restait. Cependant, Ewen n'était pas là. Très fin cela, et comment entrerait il à son contact à présent? Il suivi quand même son plan initial et se mêla aussi discretement que faire se peut à la foule des passants, observant le cataclysme d'un air qu'il voulait le plus étonné possible, les pompiers arrivèrent un peu plus tard. Il s'échappa durant le chahut qu'avait provoqué cette arrivée, se glissant dans une ruelle très bien entretenue, en fait celle où se trouvait Ewen, à une petite dizaines de mètres de l'explosion, il aperçu un tag-chose rare dans ce genre de quartier- dont le message était étrange.
Mais à quoi pensait-il? Si elle a un peu de jugeotte, "Uriel" se rendrait compte qu'elle était espionné, il n'y avait pas mille façon d'interpreter le message, des Uriels c'est pas les noms les plus courants.
Enfin il avait ses ordres, suivre Uriel qui devait être, à n'en pas douter, la "célèbre" archange gardienne. Youpi, et il ne savait même pas à quoi elle ressemblait! La seule solution était de suivre des auras étranges, et de contacter son réseau, qui ne devait point être au courant. Courage on ne désespère pas. Soudain, les sirènes de la police locale retentirent, youpi encore des problèmes.


*Ce doit être un don...je ferai mieux de ne pas trainer par ici...mais ils sont où bon sang??*

Satanée LET, pas capable d'envoyer un quelconque secours sans attendre une heure..."Mais il faut la décision du chef et gnagnagna ..."
Mais bon, sa diversion avait fonctionnée, pas comme prévu mais elle avait fonctionnée, maintenant il devait partir, et suivre un semblant de trace le menant à Ewen, et si possible à Uriel, Loki ou Fenris ne seraient pas non plus inutiles, mais rencontrer tant de personnes en une fois si.
Il avait toujours le pétard dans sa poche, à la base il devait s'en servir pour se blesser la main et partirent en ambulance mais au vu de la situation...ce n'étaient plus que des élémens compromettants.
Qu'est-ce qu'il allait en faire? Il s'adossa à un mur quelques ruellles à l'écart, essayant de repérer l'aura d'Ewen...mais où était-il passé?


-Bah...c'était un beau feu d'artifice.
Revenir en haut Aller en bas
Fenris
¤ Ancienne gardienne de la porte céleste

¤ Ancienne gardienne de la porte céleste
avatar

Masculin
Nombre de messages : 678
Age : 27
Statut :
Date d'inscription : 26/06/2007

Feuille de personnage
Race: Ange Déchue
Grade: Dirigeante des Forsaker
Autre:

MessageSujet: Re: Mort sur le Nil, revu et corrigé   Sam 12 Juil - 12:20

[Désolé pour le retard, j'ai vraiment pas le temps de faire beaucoup de trucs en ce moment sur le net, je profite donc de mon premier week-end du mois pour poster et débloquer la situation qui durera jusqu'a la fin du mois.]

Personne dans la ruelle. Cela aurait été trop beau aussi... Mais elle n'avait de toute façon pas le temps de s'attarder. L'épée accrochée à sa ceinture balotant contre sa cuisse lui rappela une dernière chose à faire. Dégainant cette lame, elle s'entailla à plusieurs endroits, à l'épaule gauche, ses jambes, son ventre, et son visage. De quoi laissé penser qu'elle s'est faite aggressée. Elle jetta ensuite cette épée dans un des caniveaux. Les blessures n'étaient pas mortelles mais il faut quand même avouer que ça ne fait pas franchement du bien. Marchant, ou plutôt boitillant vers la sortie de la ruelle, elle se retrouva dans une foule. Cela serait parfait.
Elle ne prêtait attention à rien désormais, et un léger souire apparaissant sur son visage, elle déploya ses ailes entièrement dans la rue. Quatre mètres d'envergure, d'ailes noires prêtent voler. S'accroupissant elle s'élançat ensuite dans les airs, simplement, sans un mots pour tous ceux qui s'étaient arrêté en ayant vu l'ange déployer ses ailes. Dans le ciel du Caire, un oiseau nouveau se faisait voir de milliers de gens, des photos étaient prises. De son côté, Uriel riait. Fenrisaurait bien d'autres souvenirs de cette bataille que ceux d'Uriel, mais elles partageraient en commun le souvenir d'avoir montré ses compétences à des humains.

**Mince, même depuis le Caire, ça fait un sacré bout de chemin en volant...**

Une fois la mer méditerranée atteinte, donc, elle appliqua sur elle tout de même un sort d'invisibilité, afin de ne pas indiquer la direction exacte qu'elle prenait. Dévoiler l'existence des autres races aux humains, c'était de toute façon un des plans Forsaker, mais il ne fallait pas pou autant indiquer à tout le monde leur lieu de résidence préféré.

_________________
Non, désespoir, putride réconfort, je ne veux pas me repaître de toi ;
Ni dénouer, tout lâches qu'ils soient, les derniers fils de l'homme
En moi, ni tout épuisé que je sois, m'écrier Je ne peux plus. Car je peux ;
Faire quelque chose, espérer, vouloir que pointe le jour, ne pas choisir de ne pas être...
Revenir en haut Aller en bas
Eléane
¤ Ex-chef de la ligue exorciste terrienne

¤ Ex-chef de la ligue exorciste terrienne
avatar

Féminin
Nombre de messages : 302
Localisation : partout et nulle part
Armes : les mots
Pouvoir : aucun apparent
Statut :
Date d'inscription : 10/08/2007

MessageSujet: Re: Mort sur le Nil, revu et corrigé   Mar 15 Juil - 12:01

[HRP: pas de problèmes ^^]


Il ouvrit les yeux. La première chose qu'il vit fut le ciel. Océan bleu traversé par de minces filons blancs, semblables à d'immenses tracés divins. Pris de vertiges devant l'imposante noblesse de la voûte céleste, il faillit perdre l'équilibre et tomber quelques mètres plus bas. Bon, tout juste deux mètres plus bas.

Il se rattrapa de justesse au lampadaire qui avait eu le bon goût de pousser à côté de lui et lâcha un court instant les cieux du regard. Où diable pouvait-il bien être? Un rapide coup d'oeil aux environs lui appris que:
1. il était allongé sur un muret de briques très inconfortable
2. il n'était pas seul
3. il n'était pas 'il' mais 'elle'

- Je crois que nous avons loupé une occasion, déclara soudain l'unique personne en sa présence.

Il... Elle hésita un instant. Qu'était-elle censée faire?
1. tuer son interlocuteur
2. se tirer sans demander son reste
3. rester plantée comme une pauvre salade abandonnée au milieu de la ruelle

En prise au dépourvu, elle considéra que le plus urgent était de considérer l'ensemble de sa situation actuelle pour mieux appréhender celle à venir. Un rapide inventaire lui apprit que:
1. elle était armée d'un joli sabre qui ne devait pas faire que décoration
2. elle était en uniforme et ça ne lui plaisait pas beaucoup, trop de courants d'air
3. elle aurait aimé avoir eut à sa disposition plus de jouets

- Inutile, soupira son interlocuteur en levant la main d'un geste agacé. Tu as fait une erreur, numéro 4. C'est pourquoi nous ne prendrons pas le risque de te donner l'occasion d'en refaire une.

La jeune fille se raidit. 'Erreur' sonnait étrangement à ses oreilles, ce mot ne lui plaisait pas. Néanmoins, elle n'émit aucun commentaire, sentant que son heure n'était pas encore venue.

- Cependant, même si cela nous est pénible à accepter, tu fais partie de Nous, continua la personne. Nous avons donc décidé... que tu rectifierais toi-même tes erreurs passées.

L'inconnu sortit de sa poche ce que la jeune fille reconnu comme un PDA. C'était follement étrange de savoir qu'on venait tout juste de se réveiller... mais qu'on connaissait plus de choses que la plupart des gens.

- Ton nom de code: Eléane. Ton objectif: suivre les ordres de cette petite boîte. Et si ils viennent à être falsifiés... débrouille-toi.

Une ombre passa au-dessus de la ruelle et les deux interlocuteurs levèrent simultanément la tête. Ce qui semblait être un oiseau de taille impressionnante passa en coup de vent au dessus des cîmes des bâtiments de la ville.

- Vraiment dommage, marmona l'homme dans sa barbe.

Il se retourna et elle découvrit alors pour la première fois son visage. Mais il lui était complètement indifférent. Elle n'aurait su dire pourquoi, la seule chose qui comptait véritablement à ses yeux était désormais le petit PDA entré en sa possession.

- Détruis les erreurs que tu as commises, et tu regagneras ce qui t'appartient de droit, lui lança-t-il sur un ton d'au revoir.

Un éclair déchira la rue, sur un bruit sec et morbide. Un flot couleur du soleil levant marqua son territoire sur le goudron chaud du Caire. Et un corps tomba lourdement sur le sol egyptien. Deux parties du coprs, plus exactement.

- Je n'fais pas d'erreur, répliqua la jeune fille que le silence et les effluves amères du sang embaumaient.

Elle jeta un coup d'oeil aux directives de sa petite boîte magique.

- Prochaine cible: Morgan, espion de la LET au service direct d'Ewen, lut-elle à voix haute.

Et d'après les récentes informations, il n'était pas bien loin. Génial. Elle emprunta une allée commerçante.
Revenir en haut Aller en bas
Morgan
¤ Espion de la LET

¤ Espion de la LET
avatar

Masculin
Nombre de messages : 91
Age : 26
Armes : Comme si j'allais vous le dire
Pouvoir : Vous donner envie de me tuer lol
Statut :
Date d'inscription : 06/01/2008

Feuille de personnage
Race: Humain
Grade: Espion
Autre: Joyeux, son insolence obsurcit son talent.

MessageSujet: Re: Mort sur le Nil, revu et corrigé   Mar 15 Juil - 18:37

Le ciel était toujours aussi bleu...et Morgan n'avait toujours rien à faire. Il quitta les lieux aussi vite qu'il était arrivé, se rapprochant du fleuve, et donnant le pétard à un gamin au passage, enfin donner...le gamin avait du débourser un peu, "prendre tout ce qu'il pouvait", c'était une devise de Morgan. Il hésita un moment sur ce qu'il allait faire à présent, suivre Uriel c'était bien beau, mais il fallait commencer par savoir où la suivre...il étit espion après tout, c'était son boulot. Il y avait aussi Ewen qui avai disparu...encore...tandis qu'il réfléchissait à la situation, une rafale de vent le cloua sur place, un ange déchu passa au dessus de lui, volant vers le nord. Il ne pu que rester bouche bée devant un tel spectacle...

-Si il veut créer un mouvement de panique c'est gagné...il faut l'arreter.

C'était un des travaux de la LET, empecher que les secrets des autres races soient dévoilés. Il garderait l'aura de cet ange en mémoire, une aura puissante, qui lui serait facile de repérer, en temps normal en tout cas.
Morgan se dirigea vers une cabine téléphonique, et bien que cela le chagrinait que de devoir dépenser un seul centime pour téléphoner à ces incompétents, il n'avait guère le choix. La sécurisation de la ligne pris quelques minutes.


-Identifiant 0056480-237510 mettez moi en contact avec les unités de surveillances spéciales.
-Identifiant confirmé, contact en cours.

Les dites unités de surveillances spécialesétaient une branche du gouvernement américain, anciennement connu sous le nom de NASA.

-Détection d'un OVNI, il prend actuellement la direction de la Méditerranée en partance du Caire. Il est maintenant...à environ 5 kilomètres au Nord de ma position actuelle.
-Confirmé, nous programmons le recalibrement satellitaires. Restez en contact.
-Reçu.

Même si il volait, cet ange déchu n'irait pas très loin, sa vitesse n'était pas phénoménale, mais il serait bientôt hors de portée de détection pour le simple pouvoir de Morgan sur ce coup là il avait besoin d'aide, et les satellites et les systèmes de surveillances de la NASA étaient parmis les meilleurs.

-Cible identifiée, c'est...
-Sécurité mondiale. Restez en contact visuel permanent.

Heureusement, la branche qu'il avait contacté était spécialisée dans ce genre d'affaire, expliquer ce qu'était un ange à un novice prendrait trop de temps. Morgan soupira un instant, à l'heure qu'il est son dossier devait être ouvert sur le quart des écrans de la NASA...
Il se dirigea dans un endroit un peu plus discret, d'où il pourrait accéder à un ordinateur, et à un téléphone portable. Les cartes prépayées son les meilleures dans ces cas là.


-Identifiant 0056480-237510, demande un nouveau contact avec les unités de surveillances spéciales.
-Identifiant confirmé, contact en cours.

Dans le même temps, Morgan pianottait sur l'un des ordinateurs du batiment, entrant en contact avec ses sources sur le net, ce n'est qu'une dizaines de miutes plus tard qu'une information vint troubler ses recherches.

-Nous...nous avons perdu la cible!!
-Comment??
-Elle a littéralement disparue de nos écrans!
-Et les détecteurs de chaleur??
-Ils...ils sont indisponibles.
-Mais vous servez à rien!
-Nous avons perdu sa trace au dessus de la Méditérranée.
-Ca j'aurais pu le deviner...je coupe le contact.

Rester poireauter des dizaines de minutes au téléphone pour...rien. Heureusement qu'il avait quitté la cabine, poireauter debout était encore pire. Morgan coupa le téléphone (au figuré hein^^) et une fois à l'extérieur, pris le chemin des bureaux de la LET.

*Mais qu'est-ce qu'il fout? Ewen...*

[HRP: Ahah la LET déploie les grands moyens (même si ça échoue xd)
D'ailleurs pour le coût d'utilisation du satellite...c'est bien sûr aux seuls frais privés du chef de la LET (bah oui Morgan se permettrait pas de mettre ça au compte de la LET...)]
Revenir en haut Aller en bas
Eléane
¤ Ex-chef de la ligue exorciste terrienne

¤ Ex-chef de la ligue exorciste terrienne
avatar

Féminin
Nombre de messages : 302
Localisation : partout et nulle part
Armes : les mots
Pouvoir : aucun apparent
Statut :
Date d'inscription : 10/08/2007

MessageSujet: Re: Mort sur le Nil, revu et corrigé   Mar 22 Juil - 0:21

- Dis Madame, tu me donnes un bonbon?

La jeune femme marqua un instant de pose et considéra l'enfant qui lui faisait face:
1. il n'était pas sa cible
2. elle n'avait pas de bonbon
3. elle n'était pas encore mariée
3. elle perdait son temps

Deux possibilité s'offraient à elle:
1. partir
2. tuer puis partir

- Dis Madame, c'est un vrai? demanda le petit Egyptien en désignant le sabre imbibé de sang qu'elle tenait comme un parapluie.

Eléane opta pour la deuxième solution. L'arme fendit l'air et, une fraction de seconde plus tard, la jeune femme reprenait sa route.

- Faut croire que oui, répondit elle à la tête brune roulant au sol.

Elle sortit de la petite ruelle pour emprunter un des axes principaux de la ville. La foule. Les gens. Les voitures. Les cris. Les regards. Elle détestait cet endroit. Surtout à cause des regards. Rivés sur le long sabre effilé constelé de liquide écarlate. Et bien quoi? Ils n'avaient jamais vu de katana? Elle secoua la tête, agacée, et s'obligea à se concentrer sur sa cible.

D'après les données lui parvenant, le jeune 'Morgan' avait utilisé une cabine téléphonique - qu'elle était allée voir - puis un ordinateur - qu'elle était allée voir - et enfin un téléphone portable - vers lequel elle se dirigeait. Et cela lui apprenait certaines choses, à savoir que soit:
1. ledit Morgan avait de sérieux problèmes de bougeote
2. il tentait de semer quelqu'un, et c'était fort fâcheux
3. il courait lui aussi après une autre personne
4. il avait à sa disposition des moyens.. hors du commun

Lorsqu'elle arriva au point où la ligne du portable avait été coupée, les lieux étaient évidemment vides - le contraire aurait été trop beau - mais le chemin que semblait emprunter sa victime était plutôt clair: il rentrait au bercail. Ca pouvait être un piège, mais les probabilités penchant de ce côté étaient minces.

Des sinrènes de gardiens de la paix retentirent soudain à ses oreilles, et la jeune femme eut la mauvaise impression que les véhicules de police se dirigeaient vers sa petite personne. Cela lui déplaisait fortement, mais elle était bien obligée d'admettre que niveau discrétion, elle n'y était pas allée dans la dentelle.

Elle piqua donc un sprint à travers le dédale des ruelles du Caire, suivant fidèlement la route qu'avait du emprunter sa future victime. Il n'y avait quand même pas trente six mille possibilités pour aller là où il allait!

Mais il fallait croire que si. Parce que lorsqu'elle arriva aux bureaux de la LET, elle n'avait toujours rencontrer personne ressemblant de près comme de loin à ce fichu 'Morgan'. Après un juron bien senti pour se redonner courage, la jeune femme pénétra dans le bâtiment et se dirigea droit vers l'accueil.

- Pizza pour Morgan, lança-t-elle à l'adresse de la standardiste.

Cette dernière ouvrit la bouche pour lui répondre, mais elle fut incapable de dire quoi que se fut lorsque son regard se posa sur la nouvelle arrivante. Parce que:
1. elle n'était pas habillée comme une livreuse de Domino, loin de là
2. elle portait un sabre méchamment rouge
3. elle n'avait pas de pizza
4. elle n'avait pas du tout, mais pas du tout l'air d'être là pour livrer une quatre fromages

- Heu, finit-elle par répondre après un effort intense de concentration.

- Quel bureau? s'impatienta Eléane plus soucieuse d'en terminer rapidement que d'aider son interlocutrice.

- Il.. Je vais lui dire de descendre vous voir, bégaya celle-ci et cherchant nerveusement un télephone des mains. Pour... pour vous éviter de vous, heu, fatiguer à porter la, heu, pizza à l'étage...

Eléane haussa les épaules.

- Je l'attends là, fit elle en indiquant les portes du bâtiment.

Elle n'attendit rien en retour et joignit le geste à la parole, quelques secondes plus tard, elle était dehors à attendre que sa cible se pointe. Elle savait que la standardiste avait menti, donc 'Morgan' ne tarderait pas à se pointer. Et les policiers aussi.

Elle consulta le PDA à ce sujet. Rien. Elle devait donc aussi les tuer? Elle rangea la petite boîte et leva le regard... et tomba sur une petite silhouette familière. Un semblant de sourire se dessina sur ses lèvres. Elle quitta le lampadaire auquel elle s'était adossée et se dirigea droit sur sa cible.

Il ne faisait aucun doute qu'elle se dirigeait vers lui, et encore moins qu'il s'agissait de quelqu'un d'autre. Il y avait du monde dans la rue. Elle était en plein territoire ennemi. Mais il était 'Morgan'. Et 'Morgan' était la cible. Elle parcouru donc les derniers mètres qui les séparaient au pas de charge avec la ferme attention de le pourfendre de son fidèle katana.

Elle hésita à pousser un cris de guerre, mais se contenta d'une vague entrée en matière lorsqu'elle fut à sa hauteur, prête à lui asséner un coup mortel:

- Adieu!
Revenir en haut Aller en bas
Morgan
¤ Espion de la LET

¤ Espion de la LET
avatar

Masculin
Nombre de messages : 91
Age : 26
Armes : Comme si j'allais vous le dire
Pouvoir : Vous donner envie de me tuer lol
Statut :
Date d'inscription : 06/01/2008

Feuille de personnage
Race: Humain
Grade: Espion
Autre: Joyeux, son insolence obsurcit son talent.

MessageSujet: Re: Mort sur le Nil, revu et corrigé   Mer 6 Aoû - 0:37

Comme un mauvais pressentiment...depuis peu il avait cette chanson terriblement gai et vivante, celle qui vous apporte une joie et une envie de vivre plus forte que toutes les autres. Le genre de chanson qu'on aimerait entendre en discothèque, oui, cette chanson qui vous transporte dans un autre monde, la "marche funèbre".
Mauvais augure? S'il commençait à croire à ces choses là, Morgan finirait par croire l'existence de Dieu, la bonne blague. Après une ruée pédestre quelque peu ennuyante, il atteignait enfin les bureaux de la LET, youhou de la paperasse à faire et une panoplie d'enquêtes à mener...
Il s'arreta net, une jeune fille quelques instants avant adossée à un lampadaire se dirigeait vers lui. Elle en voulait à son corps, et pas de la façon dont il l'aurait souhaité...comment pouvait-il le savoir? Et bien son brillant esprit avait fait un étrane lien entre un katana ensanglanté et une envie de meurtre...non mais quelle idée! Comme si toutes les personnes se ruant vers une autre armé d'un katana déjà taché de sang avec la ferme intention de couper la dite personne en deux, comme si ces personnes pouvaient avoir une quelconque envie de faire du mal! Morgan était quelque peu parano voyons...

Cela étant et après avoir considéré la situatin disons...durant 00:04 secondes, Morgan saisi l'une de ses dagues, prêt à parer le coup. Hasard de coïncidence ou excellent Karma? Une détonation retentit et sembla stopper l'ardeur de la jeune demoiselle, Morgan prenant son courage à deux mains décida de...battre stratégiquement en retraite rapide, tactique aussi connue sous le nom de fuite.


*Un policier qui atteint sa cible? Egyptien en plus? ...non impossible, il ne l'a pas touché, c'est peut-être quelqu'un de la maison...*

Mais il semblait que non, c'était un VRAI policier, avec un VRAI flingue, une VRAIE plaque et une totalement VRAIE moustache. Les miracles existent, il en était convaincu, et il était aussi convaincu que les miracles ne se produisent qu'une fois, et que la probabilité que cet homme lui sauve la vie une seconde fois était assez mince.
Tandis qu'une autre voiture de police arrivait sur les lieux, trois agents de la LET sortirent du batiment, la foule s'était dispersée suite au coup de feu, et au fait qu'une barge tenait une épée en sang. L'opinion publique sur les personnes tenant un katana ensanglanté est assez mauvaise, allez savoir pourquoi...
Un autre membre de la LET vint à la rencontre de Morgan, lui aussi rentrait au bercail et cela tombait bien, ne pouvant se permettre de s'arreter de courir, Morgan lui lança son téléphone portable - décidément il en lançait beaucoup, faudrait penser à arreter cette sale manie- tout en lui donnant les directives suivantes:


-Je fais une course avec une fille là bas, si tu pouvais me la ralentir...je te revaudrai ça!
-Commence par me rendre ce que tu m'as pris!
-Mort ce sera difficile!!

Et...il coura, comme ce film là...avec un mec qui court tout le temps...sauf que lui n'avait pas une barge avec un katana à la main sur le dos...enfin avec beaucoup de chance celle-ci se ferait arrêter...ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
Eléane
¤ Ex-chef de la ligue exorciste terrienne

¤ Ex-chef de la ligue exorciste terrienne
avatar

Féminin
Nombre de messages : 302
Localisation : partout et nulle part
Armes : les mots
Pouvoir : aucun apparent
Statut :
Date d'inscription : 10/08/2007

MessageSujet: Re: Mort sur le Nil, revu et corrigé   Mer 6 Aoû - 13:59

L'homme avait bougé. L'homme avait saisi la situation. Brillantissime sens de l'observation, mais là n'est pas la question. L'homme avait sorti de quoi se défendre. Mais l'homme mourrait tout de même de sa lame. Elle ne connaissait pas l'échec et ne comptait pas le connaitre. Il était la cible. Il était l'aberration. Il était à détruire. Elle allait le tuer. Sa main armée fendit les airs.

Mais apparemment ça n'était pas son jour. Visiblement le conflit supérieur auquel elle avait du prendre part étendait ses tentadules d'effets négatifs jusqu'à sa petite personne. Et la malchance jouait effrontément contre elle. Elle ne pourfendit pas proprement son objectif. Elle rata l'occasion d'achever une de ses missions. Elle dérapa comme une simple novice. Elle fut confrontée à l'erreur.

Détonation. Sang. Douleur. Perte du sabre. Analyse des données en cours. Reprogrammation du système. Une fraction de seconde. Péniblement, elle agita les doigts de sa main endommagée. Ils fonctionnaient encore, mais pas aussi bien qu'elle l'aurait souhaité. Coup d'oeil à la cible: elle filait sans demander son reste. Coup d'oeil derrière elle: les policiers arrivaient en masse armés jusqu'aux dents alors que les employés de la LET sortaient dans la rue. Mauvais. Elle ramassa donc son katana et opta pour la seule solution potable s'offrant à elle: le repli stratégique.

Il n'était pas si loin. Elle voyait sa silhouette à quelques mètres. Elle aurait pu lancer son sabre droit sur lui mais les paramètres pris en charge étaient défavorable à ce genre d'action désespérée. Sur combien de kilomètres pourrait-il tenir ainsi? Une dizaine, étant jeune et en bonne santé, et par-dessus tout, un agent bien entraîné. Combien de kilomètres pouvait-elle tenir à un rythme supérieur au sien, digne des plus grands athlètes masculins? 41 000 km sans poses, soit un peu plus que la circonférence équatoriale de la Terre. Après, ses pièces commenceraient à être trop sévèrement abimées par les frottements pour l'assurer d'un bon fonctionnement.

La cible s'adressa à un homme venant à sa rencontre. Recherche. Membre de la LET. Entraîné à faire face à toutes sortes de situations incongrues. Il réceptionna un téléphone portable. Très mauvais. Dans un effort de déshumanoisation des caractères physiques, la jeune femme augmenta et fortifia l'activité de ses fibres musculaires pour se porter à la hauteur du presqu'inconnu. Avant que celui-ci n'eut le temps de penser à autre chose qu'à se défendre, elle chopa le mobile de sa cible et poursuivit sa route en reprenant petit à petit son rythme habituel.

Ce genre de modification n'était pas bon. Il entraînait une surchauffe des circuits inférieurs et pompait un peu trop sur sa réserve d'énergie. Par ailleurs, il entraînait une usure prématurée des fibres musculaires. Elle aurait été humaine, elle aurait haussé les épaules. Elle se sentait neuve, ça n'était pas ce genre d'incident qui allait la conduire à un dysfonctionnement conséquent. Néanmoins, il n'était pas prudent de recommencer pour rattraper Morgan. Elle pouvait l'avoir à l'usure. Mais elle avait d'autres meurtres sur le feu.

Sa main abîmée caressa la paroi à côté de laquelle elle courait et elle laissa des particules d'elle-même se mouvoir à partir de la pierre. Elle fit de même avec les murs à sa gauche et le sol sous ses pieds. Telles des vagues déferlant inéluctablement sur une plage de sable passive, les énergies dépassèrent l'agent de la LET et modifièrent son entourage pour finalement conduire sa route sans issues à une impasse.

La jeune femme commença à mal se sentir. Elle dépensait trop d'elle même dans cette métamorphose des lieux. Et finalement, quand elle atteignit le cul-de-sac à proprement parler, elle se savait dans un état proche de l'épuisement. Un soupçon de rage la traversa. Ce genre d'exercice n'était pas censé tant la dépenser. Avait-on cellé une partie d'elle-même? Lui avait-on retiré une charge élémentaire?

- Bon, et maintenant, à nous deux, lança t elle avec humeur. Vous devriez savoir qu'un face-à-face avec une demoiselle ne se refuse pas.

A cet instant précis, un appareil dans sa veste se mit à vibrer. Sans quitter sa cible des yeux, Eléane sortit le petit PDA qui lui avait été remis. Le temps d'une fraction de seconde elle porta son regard au message qu'elle venait de recevoir de son supérieur:

Ordres de mission précédents annulés.
Nouveaux objectifs urgents devant être éxécutés dans les plus brefs délais.

Ebahie, la jeune femme reporta son regard sur le message. Elle avait bien lu. Définitivement énervée, elle balaça son katana droit dans un mur et leva des yeux meurtriers vers son ancienne cible, comme si elle était responsable de son salut.

- T'as d'la chance, à un point que ça m'tue, lança-t-elle mi-consternée mi-excédée. Tu devrais jouer au loto, ça t'empêcherais d'avoir tous ces ennuis.

Par soucis pour son système interne, Eléane s'assit par terre, comme une clodo, et reposa son regard calmé sur l'écran lumineux du PDA. Qu'était-elle censée faire de Morgan, à présent? Rien?

- J'vais pas t'tuer, finalement, avoua-t-elle enfin à l'homme en se disant qu'il avait le droit de savoir ce qu'elle comptait faire de sa personne. Peut-être. Pose-toi, s'tu veux, le temps que j'décide de ton sort.

Vraiment, elle était trop aimable. Heureusement qu'ils ne lui avaient pas refourgué le dernier logiciel de politesse et de tact, ses données initiales lui convenaient parfaitement et semblaient suffire. Non? Par égard pour son hôte, elle poussa même les civilités à lui faire la conversation pendant l'attente.

- Il est pas un peu chiant ton boulot?

Ce faisant, car mademoiselle était multi-fonctions, elle parcourait son descriptif de mission des yeux.

Aucune sauvegarde, aucunes notes ne devront être prises. Ce message est à supprimer après sa prise de connaissance par les intéressés.

Les données relatives:
+ aux Forsakers
+ aux intérets diplomatiques surnaturels
+ aux relations inter-mondiales
+ aux pouvoirs en vigueur démoniaques
+ à la situation actuellement fragile des Quatre
sont à prendre en considération et à actualiser grace à votre banque de données habituelle

Les ordres suivants ont été soumis au comité d'éthique de la LET. Un refus est donc passible d'expulsion sous conditions du système.

1) votre statut d'embassadeur aux Enfers est toujours reconnu
2) vous êtes autorisés à emmener, à titre professionnel, un des individus de la LET dont le nom est mentionné sur la liste jointe
3) nous vous rappelons que la LET ne peut-être tenue responsable des désagréments cités sur le fichier joint
4) vous renverrez l'accusé de réception par la précédure B, tout manquement au système sera sanctionné et vous retirera automatiquement de la mission

La jeune femme en tenue de lycéenne soupira. Comme si elle les connaissait pas ces fichues règles.

- Tout ce blabla pour seulement trois heures de poussée d'adrénaline, à tout casser, commenta-t-elle aigrement.

Le gros des ordres était rédigé dans un code infini dont seuls les intéressés connaissaient les clefs. Comment cela se pouvait-il? Croyez-vous vraiment qu'elle était le seul robot en service sous l'organisation? Néanmoins, avec tous les efforts qu'elle avait faits - inutiles - elle éprouvait quelques difficultés à transcrire ce qu'elle avait sous les yeux.

Dans un soupir final, elle porta son attention à son ancienne proie. Qu'allait-elle en faire? Il était dangereux pour elle de le laisser partir comme ça. Fort heureusement, elle ne lui avait pas encore dit qu'elle appartenait, aussi, à la LET. Un agent poursuivi par un autre membre de son organisation, et avec son statut d'espion, les choses s'envenimeraient rapidement si il restait en vie.

Mais elle semblait éprouver une certaine sympathie à son égard. L'aurait-elle croisé avant sa remise à niveau?

- Qu'en penses-tu? On s'affronte, ou pas?
Revenir en haut Aller en bas
Morgan
¤ Espion de la LET

¤ Espion de la LET
avatar

Masculin
Nombre de messages : 91
Age : 26
Armes : Comme si j'allais vous le dire
Pouvoir : Vous donner envie de me tuer lol
Statut :
Date d'inscription : 06/01/2008

Feuille de personnage
Race: Humain
Grade: Espion
Autre: Joyeux, son insolence obsurcit son talent.

MessageSujet: Re: Mort sur le Nil, revu et corrigé   Mer 27 Aoû - 15:23

Mais mais mais...qu'est-ce qu'il avait fait à cette femme? Son visage lui était inconnu, et pourtant Dieu sait qu'il avait une bonne mémoire. D'ailleurs ce truc était-il vraiment une femme? Ca ressemblait plus à un cauchemar ambulant, mais oui c'est ça! Il rêvait! Ca ne peut être que cela, il allait bientôt reprendre conscience et supplirait Ewen pour une augmentation...il y avait d'autres indices...déjà un espion ne se perds pas, hors il était arrivé dans un cul-de-sac...
Bon la question principale était, où s'était-il endormi? Etrange il n'avait aucun souvenir de ça, la course poursuite se stoppa, et la jeune "demoiselle" l'interpela.


*Demoiselle? Ce truc?*

Elle saisit un PDA, et pour une raison plus qu'étrange, balança son katana droit dans le mur...elle s'est fait larguée par son petit-copain? Non, impossible...ou alors c'était un homme fou. Fou et bientôt mort.
Elle semblait convaincue que Morgan avait de la chance: Bon ce n'est pas un rêve déjà, même s'il s'en doutait inconsciemment. La femme-au-katana-ensanglanté, s'assit voire tomba au sol, humm...était-elle consciente que la police et les agents de la LET la poursuivait?
Pour une raison encore plus obscure, elle lui faisait la conversation...c'est pas que cela le genait mais bon...


-On ne peut pas dire que c'est ennuyant, chaque journée apporte son lot d'assassin et de démons un peu tarés, pour les rencontres c'est le top ce job.

Bon les rencontres en voulait souvent à sa vie, on ne peut le nier, mais bon, tous les jobs on leur part de risques on va dire que le sien est plus dangereux.

-Il faut utiliser au mieux les compétences de chacun non?

Cette fille devait avoir une très bonne compétence pour tuer les gens...lui c'était plutôt les énerver mais là il préférait ne pas essayer, pas envie de mourir tout de suite. Une dernière question ,dont la réponse était plus qu'évidente pour le jeune espion, tomba au travers de la discussion.
La question était simple:


*

Spoiler:
 
*

-Heu...sans façon, s'affronter avant de manger c'est pas bon pour la santé.

En fait mourir aussi est mauvais pour la santé...

[HRP: non non j'ai pas pété un cable je vais bien...ou presque xd]
Revenir en haut Aller en bas
Eléane
¤ Ex-chef de la ligue exorciste terrienne

¤ Ex-chef de la ligue exorciste terrienne
avatar

Féminin
Nombre de messages : 302
Localisation : partout et nulle part
Armes : les mots
Pouvoir : aucun apparent
Statut :
Date d'inscription : 10/08/2007

MessageSujet: Re: Mort sur le Nil, revu et corrigé   Lun 1 Sep - 12:14

Les yeux de la jeune femme parcoururent les alentours. Etait-il raisonnable de laisser l'impasse en place? ... Peut-être pas, mais elle n'aurait pas la force de remettre les lieux dans leur état d'origine. Et puis, ça n'était pas plus mal ainsi. Ils ne risquaient pas d'être embêtés par de petits curieux de passage. Qu'il faudrait occire. Evidemment. Son regard se repporta automatiquement sur la silhouette de son interlocuteur. Ah. Il ne comptait pas vraiment se battre contre elle.

- Soit.

Si elle n'avait pas plus d'informations à son sujet... elle le tuerait. Si ses ordres mentionnaient quoi que ce soit sur l'espion, alors elle le laisserait en vie. Peut-être. Quoi de plus énervant que le manque d'informations pour un robot de sa trempe?!

Elle avisa son PDA et ouvrit les fichiers joints. Une série de noms, de profils, de photos défila sur le petit écran lumineux. Un sourire triomphant se dessina sur ses lèvres alors que ses yeux se plissaient de suspicion. Oui, oui, multi-fonctions.

- Assassins et Démons ont un mode de pensées particulier, commenta Eléane. Le principal est de se débarrasser d'eux avant qu'ils ne se débarrasent de nous.

Ca paraissait un peu trop facile, mais pourquoi pas. Elle était programmée pour obéir, formatée pour mener ses missions à bien. Pas pour les remettre en question, ni chercher midi à quatorze heure.

Elle s'empara d'un stylet et se lança dans la procédure d'envoi de l'accusé de réception selon la procédure demandée par les bureaux de la LET. C'était pénible, c'était complexe, c'en était presque long, mais c'était automatique chez elle. Si elle avait été Humaine, elle aurait sans doutes pensé qu'elle avait de la chance d'être robot. Sauf que ce cas de figure ne risquait pas de se présenter, évidemment.

- Pour changer, si nous allions à eux avant qu'ils viennent à nous, hein? lança joyeusement la jeune femme en se relevant.

Son regard gris acier, vide de tous sentiments, accrocha les yeux marron clair de l'espion. Son statut venait de passer de proie à collègue. Nette amélioration, non? Evolution powa: +10pv +15mp +de chances de survivre à ses côtés.

- Allons aux Enfers.

Okay, ça sonnait pas aussi bien que "bonjour monsieur vous venez de gagner un voyage pour deux d'une durée de trois semaines sur les magnifiques îles des Maldives, transport et hébergement compris". Mais qui pouvait se vanter d'avoir déjà mis les pieds en Enfer, au sens premier du terme?

Un nouvel appareil vibra dans sa veste et la jeune femme dégagea de son manteau le téléphone portable qu'elle avait piqué à son interlocuteur. Après un rapide coup d'oeil au mobile affichant le logo de nouveaux ordres de mission, elle le lança adroitement à celui qui lui faisait face.

- Les détails de cette torride croisière, apparemment.

En parlant de chaleur... Il fallait qu'elle fasse du feu. Certes, il faisait déjà assez chaud comme ça dans les rues du Caire, mais ça n'allait pas l'aider pour se rendre aux Enfers. A bien y réfléchir, elle ne savait pas vraiment pourquoi elle était persuadée que mettre en place un immense brasier l'aiderait à atteindre sa ténébreuse destination, mais elle était certaine de la validité du processus.

Elle balaya les alentours du regard. Elle aurait aimé le faire dans l'impasse, histoire que ce soit le plus discret possible, mais il ne semblait pas y avoir grand chose d'inflammable. Il allait peut-être falloir qu'elle s'attaque à un groupement de maisons...

- Saurais-tu, par le plus grand des hasards, comment faire un gigantesque feu, ici et maintenant?
Revenir en haut Aller en bas
Morgan
¤ Espion de la LET

¤ Espion de la LET
avatar

Masculin
Nombre de messages : 91
Age : 26
Armes : Comme si j'allais vous le dire
Pouvoir : Vous donner envie de me tuer lol
Statut :
Date d'inscription : 06/01/2008

Feuille de personnage
Race: Humain
Grade: Espion
Autre: Joyeux, son insolence obsurcit son talent.

MessageSujet: Re: Mort sur le Nil, revu et corrigé   Lun 1 Sep - 20:57

Cette femme avait...un mode de pensée étrange. Mais elle n'en voulait plus à la vie de Morgan, pour le moment. Il faudrait qu'il trouve un moyen de fuir, et vite. La psychiatrie des démons et des assassins, les études de Morgan étant basiquements destinées au profilage, il avait quelque idée sur la question, mais en discuter avec une femme armée n'était peut-être pas le meilleur choix. S'ensuivit une proposition de voyage, allons bon, à peine se connaissaient-ils qu'ils partaient en voyage ensemble. La destination par contre...bien qu'il n'avait jamais mis les pieds aux Enfers, le nom en lui-même n'inspirait guèrè confiance à l'espion, que de préjugés...

-Les Enfers? Ce n'est pas vraiment le lieu rêvé pour un premier rendez-vous...

Elle lui lança un téléphone, que Morgan réceptionna habilement de saman droite, non mais c'était SON téléphone. Elle l'avait volé!! Oui bon lui faisait cela tout les jours mais c'est pas une raison!
Plus important, il y avait en efft les détails d'une mission de la LET, alors cette fille...serait de la LET? Ewen embauche tous les membres, mais le fait qu'il recrute une folle comme elle...enfin...ça expliquait "l'inhumanité" de cette femme.


-Oh? Alors c'est une mission, en prenant en compte le changement de monde, on devrait pouvoir obtenir une prime pour ça.

C'est vrai, il faudrait être idiot pour accepter de travailer pour une bouchée de pain, certes une grande bouchée dans son cas, mais ce n'est pas une raison. La femme ayant tenté de l'assassiner serait donc son collègue, honnètement il ne savait pas quoi en penser, mais il préférait l'avoir avec lui que contre lui.

-Un gigantesque feu? Et bien...il n'y a pas grand chose d'inflammable par ici, la solution serait de contacter un démon ayant ce pouvoir, mais le seul que je connais séjourne en Europe.

Oui ben quoi, Morgan était espion, il est normal qu'il ait des contacts, démoniaques, angéliques, et même des vampires, enfin ceux-ci il préférait ne pas trop s'en approcher.
Revenir en haut Aller en bas
Eléane
¤ Ex-chef de la ligue exorciste terrienne

¤ Ex-chef de la ligue exorciste terrienne
avatar

Féminin
Nombre de messages : 302
Localisation : partout et nulle part
Armes : les mots
Pouvoir : aucun apparent
Statut :
Date d'inscription : 10/08/2007

MessageSujet: Re: Mort sur le Nil, revu et corrigé   Mer 3 Sep - 20:28

La jeune femme jaugea du regard le mur qui lui faisait face. Evidemment, elle l'avait fait trop grand et ne pouvait pas passer par dessus. Enfin si, mais pas son coéquipier. Evidemment, il ne leur restait plus qu'à faire demi-tour et sauter droit dans les bras de la police. A moins que les autorités de la LET n'euent ordonné le retrait des forces armées? Non, si elle se mettait dans une situation impossible, c'était à elle, et à elle seule, de se débrouiller. Pouvait-elle, à défaut, défoncer l'assemblage de briques?

- Au retour nous irons au salon de thé, promit Eléane d'un ton très sérieux à son unique interlocuteur.

Armée d'un simple katana, elle doutait réussir à percer un trou, ne serait-ce qu'une brèche, dans la paroi la défiant. Elle était peut-être particulière, elle ne s'appelait pas encore Hulk. Fort heureusement, d'ailleurs.

- Aucune idée. Ce que je sais, c'est que si ça n'te branche pas, je fais de toi une multitude de loukoums et vais me chercher un autre partenaire.

Elle pouvait aussi lancer son programme d'auto-destruction pour faire une joli feu, mais elle n'était pas censée partir en lambeaux dès les cinq premières minutes de l'opération. Et puis, elle n'aurait pas voulu choquer l'espion sur les lieux.

- Un démon...

Ce fut comme un déclic.

- C'est justement pour le faire venir qu'il faut faire un grand feu.

Okay, un pseudo-déclic puisque la seule chose ayant avancé était qu'elle savait à présent à quoi devait servir le brasier.

Elle ramassa son sabre et tourna les talons. Les clameurs et les sirènes se rapprochaient innexorablement et leur tiendraient compagnie sous peu. Il devenait donc nécessaire d'accélérer le mouvement. Après quelques pas à un rythme soutenu, elle arriva de nouveau aux amas d'habitations et pénétra dans le hall sinistre d'un immeuble. Aucun système de sécurité. Ca n'était pas la banlieue riche, ce coin. Et généralement, il y a toujours une foule de choses inflammables dans ce genre de lieu. Son regard s'arrêta sur un jerrican.

Quelques minutes plus tard, les appartements - préalablement vidés - n'étaient plus que le foyer d'un immense brasier. Les sirènes des pompiers se mêlaient à présent à celles des forces de l'ordre, qui les avaient un peu oubliés dans tout ce tintouin.

Contemplant la scène du seul endroit assez près du bûcher et délaissé par le monde, Eléane se laissa tomber sur une caisse de vêtements usés. Il fallait attendre. Et espérer. Deux choses qu'elle n'aimait pas. Elle poussa un grand soupir.


[HRP: Momo puis Ado?]


Dernière édition par Eléane le Lun 8 Sep - 17:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Morgan
¤ Espion de la LET

¤ Espion de la LET
avatar

Masculin
Nombre de messages : 91
Age : 26
Armes : Comme si j'allais vous le dire
Pouvoir : Vous donner envie de me tuer lol
Statut :
Date d'inscription : 06/01/2008

Feuille de personnage
Race: Humain
Grade: Espion
Autre: Joyeux, son insolence obsurcit son talent.

MessageSujet: Re: Mort sur le Nil, revu et corrigé   Dim 7 Sep - 21:53

Ce fut comme un déclic, un instant figé dans l'éternité. Elle était folle, oh oui Morgan s'en était déjà douté mais il en avait à présent la certitude. Quoiqu'on ne puisse parler de folie pour un robot, puisqu'ils obéissent justement à un comportement logique et raisonné, l'inverse même de la folie. En somme ce n'était pas elle la folle, mais les programmeurs. La dizaines de crétins habituellement occupés à casser des briques sous windows avait dû être réquisitionnée sur ce coup là...
Enfin, l'espion ressentirait presque de la pitié pour sa partenaire, devoir obéir aux ordres sans libre arbitre, et en plus gratuitement! C'est franchement la loose là...


-Je...ne doute pas du tranchant de cette arme.

Effrayant. Enfin cette histoire de loukoums s'accordait bien avec le salon de thé...peut-être un message caché? Aaaah mais à quoi il pensait?? Comme si ce genre d'arrière pensée pouvait traverser l'esprit de cette femme.
Créer un feu pour appeler un démon, une sorte d'invocation en fait, mais comment ce démon savait-il que le feu était provoqué intentionnelement? La scène qui suivit fut assez étrange et complétement illégale, ça faisait remonter des souvenirs, le moment où Morgan avait fait exploser cette maison là...ça pourrait faire une mauvaise réputation à la LET qui risque de démentir l'incorporation de sujets pyromanes dans ses rangs.

-Et là je suppose qu'on doit...attendre? J'espère au moins que ce démon a le sens de la ponctualité...

Que l'espion n'avait pas toujours, il doutait donc qu'un démon le possède...
Revenir en haut Aller en bas
Adonis
¤ Prince des Flammes

¤ Prince des Flammes
avatar

Masculin
Nombre de messages : 139
Localisation : Terre
Armes : Sabre / Chaine à piquants
Pouvoir : Pyroman
Statut :
Date d'inscription : 20/10/2007

Feuille de personnage
Race: Démon
Grade: Prince des Flammes / Démon du 7e cercle
Autre: Peut faire apparaître deux grandes ailes noires dans son dos

MessageSujet: Re: Mort sur le Nil, revu et corrigé   Dim 7 Sep - 22:16

- j'arrive j'arrive... Grommela t-il en sentant l'appel s'intensifier.
Les crépitements du feu étaient si fort qu'il n'avait qu'à se laisser guider instinctivement pour sentir qu'il s'approchait du lieu désiré. Ewen avait du y mettre le paquet. Enflammer un arbre aurait tout simplement suffi, là il avait brulé tout un quartier ou quoi ? Ça devait probablement être urgent... Néanmoins c'est pas parce que le feu était plus fort que le démon irait plus vite, il était au maximum là. Naviguant dans le ciel, ses ailes noires battants de rares fois tellement la vitesse était élevée, il finit par sentir l'odeur qui lui était la plus agréable, celle des flammes. La fumée noire ne tarda pas à se montrer non plus, ainsi qu'un bâtiment incendié.

Bon, le Prince des Flammes, aussi destructeur soit-il, n'allait pas se poser devant tout le monde. Il y avait des règles à respecter, et il ne voulait pas avoir affaire à Lucifer. Pas comme Uriel, qu'est ce qui lui a pris à celle là ? Et Gabriel, ce crétin qui montrait clairement l'existence des autres peuples aux yeux des humains. Comment s'attirer des ennuis, leçon numéro une...

De là haut, il repéra une sombre ruelle. Oui, parce qu'il y a toujours des sombres ruelles pour nous arranger. Partout il y en a, même dans les plaines ou les forêts. Les déserts aussi !
Bref, il fondit en piquet pour que personne ne voit un "gros zoziau tomber du ciel". Puis il freina brusquement sa chute au dernier moment avec ses ailes, avant d'atterrir avec souplesse et les deux pieds au sol.

Ses deux ailes noires disparurent tandis que sa peau prenait une teinte rosée. Il se métamorphosait en humain pour ne pas scandaliser le monde. De toute manière Ewen l'avait déjà vu ainsi, ce n'était donc pas un problème pour le reconnaître, inutile donc de montrer à tous le monde qu'il est un démon.

Une fois la transformation achevée, l'homme réajusta quelques peu ses habits puis sortit de son coin pour se diriger vers l'immeuble en feu. Une fois devant, pas de trace de l'humain... À l'intérieur peut-être ? Non, il n'était pas si stupide.
Le démon ne pouvait savoir où il était, puisque lorsqu'on l'appelait, c'était vers le feu qu'il se dirigeait, pas vers celui qui l'avait invoqué.

Mais... où était regard jaune ?
Parmis la foule, Adonis regardait autour de lui les yeux froncés. Etait-ce un piège ? Il posa les mains sur ses sabres...

_________________

Quand la froideur de mon âme s'associe à la chaleur de mes flammes...
Revenir en haut Aller en bas
Eléane
¤ Ex-chef de la ligue exorciste terrienne

¤ Ex-chef de la ligue exorciste terrienne
avatar

Féminin
Nombre de messages : 302
Localisation : partout et nulle part
Armes : les mots
Pouvoir : aucun apparent
Statut :
Date d'inscription : 10/08/2007

MessageSujet: Re: Mort sur le Nil, revu et corrigé   Lun 8 Sep - 18:16

Les yeux de la jeune femme parcouraient les alentours du brasier dans l'espoir de capter une forme particulière. A quoi pouvait bien ressembler un démon? Des ailes, des cornes, un métabolisme impressionnant.. et? Peut être des cheveux en feu, puisqu'ils auraient affaire au Prince des flammes. Mais l'être démoniaque devait aussi disposer d'une forme humaine, plus pratique et moins tape à l'oeil. Les chances qu'il se montre au grand jour dans sa tenue originelle étaient infimes. Comment le reconnaîtraient-ils alors?

- Je dois t'avouer que je ne connais pas grand chose à son sujet. Sais-tu à quoi il peut bien ressembler?

D'après les propos de l'espion, elle avait plus l'impression qu'il le connaissait de réputation que personnellement. Mais rien ne coûtait de demander.

Toutes sortes de curieuses personnes s'étaient amassées devant le gigantesque feu de joie et Eléane hésitait à les approcher pour mettre un terme à l'attente et chercher le démon plus activement. Comment distinguer un véritable humain d'un être camouflé? En le jetant dans les flammes, sans doutes, elles n'auraient pas grand effet sur l'habitant des Enfers alors que les petits terriens crâmeraient immédiatement. Mais était-il nécessaire d'en arriver là? ...

La mission était de la plus haute importance, mais c'était encore un coup à se mettre sur le dos toutes les instances de la région et d'effrayer un peu plus son coéquipier. Mmm. Mieux vallait trouver autre chose. Mieux vallait ne même pas en parler au jeune homme à ses côtés. Ou il risquerait de prendre ses jambes à son cou et de finir malencontreusement droit dans le brasier devant eux. Ou la tête fracassée. Au choix.

Une silhouette anodine attira son regard. Et elle sû qu'il était là.

- Il ne nous aura pas trop fait attendre. Satisfait? commenta l'agent de la LET en se relevant katana en main.

Sans équivoque possible, elle se dirigea droit sur la personne qu'elle avait repérée. Dans l'agitation qui régnait, qui ferait attention au sabre ensanglanté qu'elle tenait? Parce qu'évidemment, le démon considéré avait décidé d'observer la scène au beau milieu de la foule de curieux.

La jeune femme se traça un sillon à travers la masse et s'arrêta à quelques pas du soupçonné.. non, elle savait que c'était lui, être démoniaque. Il cherchait visiblement qui l'avait appelé, tout en ayant certainement une idée sur la question, et paraissait pret à montrer les cros.

- On devrait aller discuter un peu plus loin, lança distinctement Eléane à sa cible.

Inutile de faire dans la dentelle, être direct était tout aussi bien, surtout dans les circonstances actuelles.

- A moins que rentrez chez toi, avec nous deux, d'ici même, ne te dérange pas? continua l'agent en prenant soin de choisir ses mots.

Pour la discrétion, un peu plus un peu moins, certes. Mais elle préférait être connue en tant que psychopathe plutôt que pactisante avec les êtres extra-terrestres. Question de priorités.
Revenir en haut Aller en bas
Morgan
¤ Espion de la LET

¤ Espion de la LET
avatar

Masculin
Nombre de messages : 91
Age : 26
Armes : Comme si j'allais vous le dire
Pouvoir : Vous donner envie de me tuer lol
Statut :
Date d'inscription : 06/01/2008

Feuille de personnage
Race: Humain
Grade: Espion
Autre: Joyeux, son insolence obsurcit son talent.

MessageSujet: Re: Mort sur le Nil, revu et corrigé   Dim 14 Sep - 20:50

Mais...pour quelle raison Morgan serait-il au courant? Il est espion. Oui bon mais voilà il est censé tout savoir....si? Comme il nécessitait un feu pour l'appeler, on pouvait supposer qu'il était un démon du feu, le plus connu étant le prince des flammes, démon du 4eme cercle. Enfin qu'il se déplaceen personne serait étrange, pas impossible...d'ailleurs c'est elle qui avait fait ce feu, elle était donc censée savoir qui elle appeait avec non?
Le temps passa et Morgan distingua l'aura d'un démon qui s'approchait, plutôt puissant, il se posa non loin de là, alors qu'il allait mentionner son existence, Eléane sortit son katana, ah bah elle l'avait aperçu, joli.
Mais...pourquoi elle fonçait dessus avec son sabre ensanglanté? D'après l'aura qu'il dégageait il était pas complétement faible et pourrait percevoir ceci comme une menace. Qui plus est, elle usait d'une diplomatie plutôt..."on y va ou t'es mort"


-Il serait préférable de parler ailleurs, pas encore envie d'avoir les flics sur le dos.

C'était Adonis, pas de doute là dessus, son aura, ses sabres vachement ben dissimulés et sa tête d'enfant de choeur. Ouah Morgan avait élargi son cercle de relation, deux psychopathes, qui plus est, des psychopathes pas franchement discrets.

-Et si vous pouviez tous les deux éviter de porter ces choses de façon trop ostentatoire...

Noooon mais c'est tout à fait normal une femme avec un katana ensanglanté et un homme avec deux sabres, mais oui!
Revenir en haut Aller en bas
Adonis
¤ Prince des Flammes

¤ Prince des Flammes
avatar

Masculin
Nombre de messages : 139
Localisation : Terre
Armes : Sabre / Chaine à piquants
Pouvoir : Pyroman
Statut :
Date d'inscription : 20/10/2007

Feuille de personnage
Race: Démon
Grade: Prince des Flammes / Démon du 7e cercle
Autre: Peut faire apparaître deux grandes ailes noires dans son dos

MessageSujet: Re: Mort sur le Nil, revu et corrigé   Dim 14 Sep - 21:52

[Adonis n'est plus un démon du 4e cercle, il est au 7e maintenant Wink ]

Personne... Où était Ewen ? Pourquoi l'avait-il appelé ? Le démon était si concentré sur ce qu'il voulait voir, qu'il n'aperçut même pas cette humaine armée s'approcher de lui. Sa voix, bien sèche, le surpris, et il dut la regarder pour savoir si c'était bien à lui qu'elle s'adressait.

- À vrai dire je m'attendais à voir quelqu'un d'autre... Lâcha t-il en regardant de haut en bas cette étrange femme qui ferait 'presque' peur.

Cependant il n'allait pas partir pour bouder. Maintenant qu'il était là, autant rester histoire d'avoir des explications, et elles avaient intérêt à être bonne parce que sinon regard jaune allait l'entendre ! Comme s'il allait emmener les deux individus en enfer. Il faisait pas véhicule de transport non plus ! Et d'ailleurs, où était la deuxième personne ?
Adonis regarda un autre homme venir jusqu'à eux pour critiquer leur apparence physique. Décidément, il se dépêchait pour ne pas faire attendre et voilà comment il était accueilli !


- On s'en va. Déclara le Prince en regardant tour à tour les deux humains. Je vous suis. Rajouta t-il ensuite.

C'est qu'il n'avait pas eu le temps de changer de vêtement ni rien, et puis il aimait mettre ses valeurs tranchantes en avant. Mieux qu'il soit pris pour un fou que pour un démon, et c'est exactement ainsi que les hommes le voyaient.

_________________

Quand la froideur de mon âme s'associe à la chaleur de mes flammes...
Revenir en haut Aller en bas
Eléane
¤ Ex-chef de la ligue exorciste terrienne

¤ Ex-chef de la ligue exorciste terrienne
avatar

Féminin
Nombre de messages : 302
Localisation : partout et nulle part
Armes : les mots
Pouvoir : aucun apparent
Statut :
Date d'inscription : 10/08/2007

MessageSujet: Re: Mort sur le Nil, revu et corrigé   Dim 14 Sep - 23:51

Contact avec la cible. Redéfinition des paramètres. Cap sur un nouvel objectif. Un plan de la ville lui vint en mémoire, et la jeune femme sut immédiatement quels endroits étaient susceptibles de leur offrir ce qu'ils désiraient: un lieu désert, à l'abrit des regards, et assez confortable quand même. Pas loin. Son attention se repporta sur les deux hommes auxquels elle avait affaire.

- Qui t'attendais-tu à voir? demanda-t-elle intriguée au Démon.

De nombreuses personnes faisaient-elle appel à ses services ou étaient-ils exclusifs? Dans ce cas, pourquoi avait-elle immédiatement songé à lui pour se rendre aux Enfers? Il y avait bien d'autres moyens, même s'ils étaient plutôt longs. Mais peu importait. Il lui fallait juste se rendre aux terres démoniaques, point barre. Elle se tourna vers Morgan.

- Mais..

Son regard se porta sur le katana qu'elle tenait. Il était peut-être encombrant, pas très discret, et un peu crade. Mais elle y tenait. C'était la seule arme normale qu'elle avait à sa disposition et elle la rassurait. Bien sûr, elle pouvait toujours tuer à mains nues. Cependant, elle avait beau ne pas être Humaine, elle n'était pas encore Hulk.

- Je n'peux le ranger nulle part ni me résoudre à m'en débarasser. Que proposes-tu?

L'emballer dans du tissu? ... Ow, c'était pas jour de fête et la jeune femme avait beau être étrange elle ne comptait pas se lancer dans une carrière de strip-teaseuse. Parce qu'elle avait besoin de sa veste - qui ne fermait plus - en raison de ses poches contenant plusieurs éléments importants, et que les autres tissus en sa possession étaient sa chemise et sa jupe. Elle lorgna les habits de son partenaire.

- Si tu veux jouer les exhibitionnistes, je t'en prie.

De la tête, elle indiqua une direction et s'y engagea. Ses pieds devaient la mener à une ruelle moins bondée, puis à une boutique désafectée, et enfin à une arrière cour déserte de toute âme. Et aménagée de chaises de jardin dans un état laissant largement à désirer mais suffisant. Cela devrait et devait convenir.

- Cela te poserait-il, fondamentalement, un problème de nous emmener aux Enfers? demanda Eléane au Démon alors qu'ils arrivaient à ladite boutique. Nous ne demandons rien d'autre. Pas de protection, ni de garantie de retour.
Revenir en haut Aller en bas
Morgan
¤ Espion de la LET

¤ Espion de la LET
avatar

Masculin
Nombre de messages : 91
Age : 26
Armes : Comme si j'allais vous le dire
Pouvoir : Vous donner envie de me tuer lol
Statut :
Date d'inscription : 06/01/2008

Feuille de personnage
Race: Humain
Grade: Espion
Autre: Joyeux, son insolence obsurcit son talent.

MessageSujet: Re: Mort sur le Nil, revu et corrigé   Mer 17 Sep - 20:20

Morgan soupira, entouré de fous, il risquait lui aussi la démence. Enfin, une fois aux Enfers, ce genre de choses passerait inaperçu non? L'espion fut plutôt surpris par les parles du démon, comment ça quelqu'un d'autre?

-Ne me dis pas...tu l'as appelé sans le connaitre?

Mais...elle était folle?? Ah oui c'est vrai elle l'était. A force de se reposer la question ça finit par entrer. Il décida d'ignorer la remarque de sa partenaire, et puis d'abord pourquoi transportait-elle un katana sans le fourreau adéquat? Ah oui, parce qu'elle était folle.
Le petit groupe s'éloigna et Terminatrice rentra dans le vif du sujet.


-Enfin si en plus on peut avor la protection et les garanties de retour moi je suis pas contre...

Oui il n'avait pas envie de mourir tout de suite, quoique les Enfers ne devraient pas être fondamentalement si différent de la Terre, à part la nourriture quoi.

[Assez court j'avais pas grand chose à dire, pour les cercles ça je le sais bien mais les sources démoniaques de Morgan sont en sommeil (éternel :p)]
Revenir en haut Aller en bas
Adonis
¤ Prince des Flammes

¤ Prince des Flammes
avatar

Masculin
Nombre de messages : 139
Localisation : Terre
Armes : Sabre / Chaine à piquants
Pouvoir : Pyroman
Statut :
Date d'inscription : 20/10/2007

Feuille de personnage
Race: Démon
Grade: Prince des Flammes / Démon du 7e cercle
Autre: Peut faire apparaître deux grandes ailes noires dans son dos

MessageSujet: Re: Mort sur le Nil, revu et corrigé   Sam 20 Sep - 13:44

Qui il attendait à voir ? Mais celui qui lui avait révélé comment l'appeler... Quelque chose échappait au sens de la logique du démon. Où était regard jaune ? Pourquoi avoir dit le secret d'appel à cette femme ? Pourquoi semblait-elle ne pas connaître le prince des flammes ? La moindre des choses aurait tout de même été d'expliquer pourquoi c'était elle qui se tenait devant lui, et non Ewen.
Il la suivit lorsqu'elle prit la direction d'un endroit qui semblait beaucoup moins peuplé. C'était le bon choix, car Adonis n'allait pas ramener n'importe qui ou n'importe quoi, il était prince des flammes aux enfers et de ce fait, avait des devoirs, des responsabilités, tout comme Lucifer en avait. Même si depuis quelques temps il n'était plus très sérieux dans ses fonctions... Il lui faudra rattraper ce retard.


- Je ne vous connais pas. Fit le démon au jeune homme qui, lui aussi, ne semblait pas bien comprendre la dame...

Finalement ils s'arrêtèrent, et la mystérieuse humaine se montra directe pour exposer ses projets. Le garçon à coté semblait plus raisonnable, voulant rester en vie...

Adonis regarda tour à tour les deux individus. Adoptant son petit air grave de monarque.


- Oui, cela me poserait un problème. Lâcha t-il de but en blanc. Cependant il offrit tout de même des explications aux humains, il n'était pas si vache que ça...

- D'abord, parce que je ne sais pas ce que vous y ferez. Ensuite, parce que je ne sais pas ce qui est arrivé à la seule personne qui connaissait le mode d'emploi pour m'appeler. Et enfin parce que je ne suis pas un moyen de transport.

S'ils voulaient vraiment aller aux enfers, soit ils trouvaient une autre solution, soit ils auraient intérêt à avoir de très bonnes raisons et explications.

_________________

Quand la froideur de mon âme s'associe à la chaleur de mes flammes...
Revenir en haut Aller en bas
Eléane
¤ Ex-chef de la ligue exorciste terrienne

¤ Ex-chef de la ligue exorciste terrienne
avatar

Féminin
Nombre de messages : 302
Localisation : partout et nulle part
Armes : les mots
Pouvoir : aucun apparent
Statut :
Date d'inscription : 10/08/2007

MessageSujet: Re: Mort sur le Nil, revu et corrigé   Dim 5 Oct - 21:15

[HRP: désolée pour tant de temps d'attente, mais j'étais tellement dégoûtée qu'il ait supprimé mon poste (c*******) si sublissimement fait que... voila...]



- Il faut bien oser rencontrer les gens, un jour, pour les connaître ! Me dis pas que tu t’es jamais incrusté dans une conversation Y se tenant entre des inconnus, j’te croirai pas. T’as pas exactement la tronche d’un innocent.

Eléane, qui allait ouvrir la porte de la petite boutique désaffectée, s’arrêta net dans son élan en entendant les paroles d’Adonis et se retourna vers l’être démoniaque. Quoi, encore ? Ils avaient des horaires à respecter nan mais sans blagues ! Analyse des données, re-programmation de la liste des priorités, et recherche d’un éventuel plan G. Ouais, on n’est jamais trop prudent.

- Une seule personne savait comment t’appeler ? releva la jeune femme d’un ton pouvant paraître pensif.

La situation était visiblement compliquée et accessoirement tordue, et incongrue, et quasi tirée par les cheveux, mais aussi étrange que cela pouvait l’être, elle convenait parfaitement à l’agent de la LET. Elle lui semblait légitime, presque honnête. Si on considérait qu’elle songeait sérieusement à passer voir ses supérieurs pour mettre certaines choses au clair. Ou pour les remettre en place, au choix. Mais quoi qu’il en était, sa mission actuelle lui importait bien plus. Question de priorités. Question de réglages.

- Et bien c’est dommage parce qu’on dirait que c’est moi.

Elle considéra les propos du Démon ainsi que sa position. Prince des Flammes, Adonis. Si ses données n’étaient pas si affectées que ça. Donc pas une petite pointure, un truc facile à tourner autour de son doigt. Mais en même temps, un interlocuteur à la hauteur. Saurait-il tenir sa langue et faire bon usage de certaines confidences ? Ou du moins, agir dans les lignes droites des intérêts de la LET ? Bah, au pire, l’éliminer, avec ce qui se profilait, ne serait pas bien compliqué.

Ses sens balayèrent les alentours. Pas d’yeux, ou d’oreilles indiscrètes. Parfait.

- Tu n’dois pas être sans savoir que la récente bataille de Celestia a engendré certains faits non négligeables, se lança Eléane en fixant de ses yeux gris bitume l’impressionnante silhouette humanisée.

Il lui semblait absurde, quoi que la probabilité n’atteignait pas le zéro absolu, que l’être démoniaque ait été en marge des derniers accrocs remarquables entre les deux entités antagonistes. Elle prenait donc pour acquis les évènements en question et une bonne partie de leurs incidences.

- Et il s'avère que nos deux mondes ont décidé de les appréhender ensemble.

Il ne lui semblait pas nécessaire, ni très futé, de balancer comme ça, droit au but, que le charmantissime Chef des Déchus désirait s’entretenir avec les organisations Terriennes, donc avec les deux petits agents de la LET, ou vice versa, ou que les lignes d’un plan X de destruction Y ou de collaboration Z étaient prêtes à être posée sur le papier dans l’heure. Parce que ses sens avaient beau être inhumains, l’erreur existait malheureusement, parfois. Elle avait du l’admettre à ses dépens.

- Je n’suis peut-être pas sensée te connaître, mais il n’empêche que ça m’parait un peu trop gros qu’on ait décidé de me donner ton numéro de téléphone par hasard.

C’était une façon de parler, hein. Quoi qu’en cherchant bien, peut-être que…

- Ta position en bas n’est pas ce qu’il y a de plus anodin, je n’pense pas qu’il t’ait dans le collimateur, et penche même pour l’hypothèse plus probable que tu ais un rôle à jouer à ses côtés.

Elle avait hésité à le nommer ‘’Lulu’’ mais s’était finalement retenue en se disant qu’Adonis serait bien assez grand pour deviner de qui elle parlait.

- Et je n’crois pas, non plus, que tu sois du genre à laisser le futur être élaboré loin, très loin, de tes petites affaires. C’est une question d’ego, non ?

Okay, c’était risqué. Okay, c’était inapproprié. Okay, c’était à dix mille kilomètres du tact attendu de la part d’une ambassadrice. Mais c’était si… typiquement numéro quatre.
Revenir en haut Aller en bas
Morgan
¤ Espion de la LET

¤ Espion de la LET
avatar

Masculin
Nombre de messages : 91
Age : 26
Armes : Comme si j'allais vous le dire
Pouvoir : Vous donner envie de me tuer lol
Statut :
Date d'inscription : 06/01/2008

Feuille de personnage
Race: Humain
Grade: Espion
Autre: Joyeux, son insolence obsurcit son talent.

MessageSujet: Re: Mort sur le Nil, revu et corrigé   Mer 8 Oct - 21:58

Attendez...est-ce qu'elle venait d'insulter un démon supérieur? Ahah...c'était une blague n'est-ce pas? Oui c'est ça, ou non c'était son imagination, personne ne serait assez fou pour dire ça au Prince des Flammes...parce que non seulement c'était elle qui l'avait fit venir, mais il ne semblait pas d'une humeur très nonchalante en plus. Qui plus est le second degré chez les crétins les démons avait de très mauvais effets secondaires, qui se manifesterait par un barcecue dans le cas du Prince des Flammes. Il était aussi possible qu'il prenne cela comme un complimnt...on ne sait jamais...il faut espérer, oui l'espoir...toujours...
Mais tandis qu'il pensait la remarque oubliée, sa sympathique pacifique charmante agréable...sa collègue en remis une couche. Tiens donc, alors les Enfers et la LET allaient...devnir alliés? Voilà qui est peu...peu commun.
Vint ensuite la mention de "il" qui s'avérait être, selon toute probabilité, quelqu'un d'autre que Morgan. Probablement Satan quoi.
Et...ce fut le drame.
Question d'"ego"? Mais...elle était déterminée à mourir ou quo? Le club des masochistes non merci, il avait déjà eu affaire à la part sadique de la jeune femme, LUI il tenait à la vie.


-Ahahah, très drole, tu as toujours eu un sens exquis de l'humour...héhéhé...sinon les immolations, les massacres, tout va?

Pas de conflits, pas de conflits...bien qu'il craignait plus la jolie femme cyborg que le gros démon de flammes. D'ailleurs le fait qu'il essayait de détourner la discussion s'était A PEINE vue, il faudrait être sourd ou complétement stupide pour ne point s'en rendre compte.

-Ah oui! Nous n'avons pasencore fait les pésentations, Morgan, humble humain de mon état, spécialisé dans les...opérations furtives.

D'ailleurs il ne connaissait pas encore l'identité de celle qui allait le faire tuer, vraiment dommage ça quoique mort, cela ne fasse aucune différence.
Revenir en haut Aller en bas
Adonis
¤ Prince des Flammes

¤ Prince des Flammes
avatar

Masculin
Nombre de messages : 139
Localisation : Terre
Armes : Sabre / Chaine à piquants
Pouvoir : Pyroman
Statut :
Date d'inscription : 20/10/2007

Feuille de personnage
Race: Démon
Grade: Prince des Flammes / Démon du 7e cercle
Autre: Peut faire apparaître deux grandes ailes noires dans son dos

MessageSujet: Re: Mort sur le Nil, revu et corrigé   Sam 11 Oct - 17:15

Il la suivit jusqu'à la boutique abandonnée, et évita de justesse de la bousculer lorsqu'elle s'était arrêtée soudainement. Allons bon, elle pouvait faire attention... Adonis ne comprenait plus grand chose à vrai dire. Comment se faisait-il qu'elle ne sache même pas pourquoi c'était elle qui avait pu l'appeler, et non Ewen ? Le prince des flammes n'était tout de même pas devenu fou ? pas encore... Est ce que son supérieur aurait frappé trop fort lorsqu'il manqua volontairement de lui fracasser la tête ? Sale brute ! Non, improbable puisque de toute manière le démon s'était séparé de l'humain avant la guerre. Qu'était-il arrivé à cet humain ? C'était forcément lui qui avait divulgué ce secret, et là, il risquait de finir en barbecue...
Mais le moment n’était pas à ce genre de réflexion, et c’est ce que lui fit comprendre la femme en parlant de la guerre de Célestia. Elle était bien au courant pour une simple humaine… Adonis suivit ses faits et gestes, et écouta ses paroles sans dire un mot. Toutes, oui, mêmes celles qu’il n’appréciait pas vraiment. Donc d’après elle, la ligue d’humains aurait décidé de s’allier avec les enfers ? Le démon esquissa un léger sourire ironique, avant de répliquer.


- Vous êtes en train de me dire, que la ligue Exorciste terrienne, Prononça t-il en insistant bien sur le mot ‘exorciste’, Voudrait s’allier avec les enfers ? Et que vous vous aimeriez aller voir Lucifer pour parler affaires autour d’une tasse de thé ?

Il est vrai que le prince des flammes ne s’estimait pas être une fourmi, ou un simple démon aux yeux du chef des déchus. Ce serait blessant sinon. Néanmoins il n’avait jamais réellement entrepris de mission aux cotés de Lucifer, et la seule fois où il lui fut redevable fut pendant la guerre où il lui avait sauvé la vie. Pour ce qui était de la dernière provocation, d’ailleurs un peu rattrapée par les paroles du jeune homme à coté, d’ailleurs il ressemblait un petit peu à Ewen celui là…

- Effectivement ça me dérangerait, mais pour savoir ce qu’il se passe, il me suffit de demander.

S’il ne voulait pas être mis à l’écart, il avait juste à aller voir Lucifer où un autre haut rang pour avoir son rôle dans la partie. C’était pas bien compliqué et d’ailleurs, s’il ne le faisait pas on lui retombait dessus après comme quelqu’un qui ne s’occupait pas des affaires de son royaume. Un indigne quoi.
Se mettant à réfléchir, le démon tourna la tête vers le dénommé Morgan. Ce dernier semblait avoir la tête sur les épaules, lui.


- Adonis…

Il devait probablement déjà savoir qui il était, mais peu importe. Reposant son regard sur la femme, il lâcha.

Si je vous emmène aux enfers, je vais devoir vous surveiller, or je n’ai pas que ça à faire. Cependant je pourrais accepter si l’un de vous deux est capable de me dire où se trouve Ewen…

Qu’il puisse lui faire chauffer les oreilles…

_________________

Quand la froideur de mon âme s'associe à la chaleur de mes flammes...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mort sur le Nil, revu et corrigé   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mort sur le Nil, revu et corrigé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Vegetarian Rhapsody... Queen revu et corrigé...
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !
» Jusqu'a mort s'ensuive... (Linoël, Idryl, Luna, Sanzo, Shrys
» Jeune artiste kidnappé , blessé par balle et laissé pour mort à Cité Soleil
» Menaces de mort contre Wyclef Jean.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les guerres éternelles :: La Terre :: Le Caire-
Sauter vers: