Les guerres éternelles


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Mort sur le Nil, revu et corrigé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Eléane
¤ Ex-chef de la ligue exorciste terrienne

¤ Ex-chef de la ligue exorciste terrienne
avatar

Féminin
Nombre de messages : 302
Localisation : partout et nulle part
Armes : les mots
Pouvoir : aucun apparent
Statut :
Date d'inscription : 10/08/2007

MessageSujet: Mort sur le Nil, revu et corrigé   Mer 19 Mar - 17:40

Pour plus de commodité et comme nous n'avons pas encore de dirigeants, dans le texte:

Am- = nom du chef des Amériques
Eu- = nom du chef d'Europe
As- = nom du chef d'Asie & Océanie
Af- = nom du chef d'Afrique

~~*~~

Ses yeux jaunes étaient posés sur son voisin mais ne le regardaient pas. Ils étaient bien plus attentifs aux mouvements infimes des nuages en quasi stagnation qu'il apercevait par le hublot. Il retint un soupire. Déjà un c'était dur, alors quatre! Heureusement que l'Océanie s'était rattachée à l'Asie, parce qu'il aurait très difficilement supporté un chef d'Etats de plus! Un rapide coup d'oeil l'informa que Morgan tirait à profit du vol en jet privé. Enfin. Lui même n'était pas là pour s'amuser. C'était son travail et ses séjours à Celestia et aux Enfers l'avait assez diverti pour le reste de l'année. Il re-songea à tout ce qui s'était passé depuis leur départ du temple japonais.

Le jeune leader avait tiré son espion jusq'au botaniste et avait investi dans un petit baobab. Puis ils étaient retournés en Chine où ils avaient finalement passé plus de temps que prévu. L'exorciste avait fini de trier ses papiers au passage et assisté à toutes les réunions nécessitant sa présence. Et même celles qui pouvaient s'en passer. Il avait déposé sa plante verte dans son bureau, à la surprise et/ou l'éxaspération de certains, et ils avaient pu re-sauter dans un avion pour les Etats-Unis.

Arrivés à bon port, ils s'étaient rendu dans le complexe présidentiel pour n'y trouver que le Haut Chef des Amériques. La conférence avait finalement lieu au Caire. Ce qui n'étonnait pas tant que ça le journaliste. Il avait appris à ses dépends que l'endroit des réunions avaient la facheuse habitude d'être changés selon l'humeur des Quatre. On lui avait fait parvenir un message, mais le message s'était perdu en route. Le Président des Amériques les avait donc accueilli à bord de son jet privé. Sans critiques. Les relations LET-Chefs d'Etats étaient bien meilleurs que celles entre les Quatre.

Le Commandant annonça leur arrivée au Caire et justice fut faite aux pauvres oreilles d'Ewen qui imploraient grâce: le dirigeant des Amériques se tut enfin. Ce qui était pratique avec son corps, c'était qu'il n'avait pas besoin de prêter attention à ce qui se disait autour de lui pour l'enregistrer. Ce qui lui permettait de réfléchir en même temps sur ce qui lui chantait. Comme c'était beau le progrès parfois!

~~*~~

La salle était spacieuse et richement décorée. Une grande table ronde occupait la majeure partie de la pièce. Des grandes baies vitrées à l'épreuve des balles donnait sur le quartier des affaires du Caire. Le Business Central District version africain. La pollution semblait être une constante dans toutes ces villes. Les yeux d'Ewen parcoururent la salle. Tout était dans un style égyptien travaillé avec finesse. Il se souvenait parfaitement de la difficulté qu'il avait eu à convaincre de dirigeant d'Afrique. C'était toujours le plus sceptique. En même temps, il ne pouvait lui en vouloir, même si les opinions liées à la religion étaient liées quelque part, elles étaient tout de même les plus étrangères.

Le Chef d'Etats d'Europe vint vers lui. Une main posée contre la vitre, le leader donnait l'impression de vouloir s'enfuir et se mêler à la foule de la ville le plus rapidement.

- Cela fait bien longtemps que nous vous avions pas vu, introduisit le dirigeant d'un ton quelque peu amène. Où étiez vous passé?

Bon, il était peut être malvenu de lui demander de s'occupper de ses fesses si l'exorciste voulait qu'une confiance s'installe afin que tous les renseignements parviennent jusqu'à lui.

- Bonsoir, répondit donc cérémonieusement le journaliste. Am- ne vous a pas mis au courant? J'accompagnais une de ses équipes de chercheurs.

- Oh, commenta Eu- en rangeant immédiatement sa mauvaise humeur.

- Il parait d'ailleurs qu'une équipe roumaine a mis au point un nouvel accélérateur de particules, enchaîna Ewen.

Il sourit intérieurement. Les règles du jeu n'avaient pas tant bougé que ça. L'Europe évitait de se mêler aux affaires des Amériques, un peu comme un enfant qui observe son père en silence tout en appréciant chacun de ses actes. Et qui se gonflait de fierté dès qu'on s'intéressait à ses propres initiatives.

- Oui, tout à fait, acquiesça le Chef d'Etats en bombant légèrement le torse. Mais entre nous, nos Roumains en sont bien plus loin, c'est que nous pensons qu'As- a les oreilles qui trainent, murmura l'homme d'un ton rempli de sous entendus.

- Effectivement, il compte parmis les meilleurs espions en recherche, commenta le leader de la LET. Mais...

Des coups de feu retentirent soudain de la rue sur laquelle donnait la salle de conférences. Aussitôt, des gardes du corps s'interposèrent entre les vitres et les Chefs d'Etats, les contraignant à quitter la pièce pour une autre sans aucune ouverture sur l'extérieur. De même, l'exorciste fut entrainé de force dans un autre endroit. Il ne payait pas de personnes pour assurer sa survie, tout comme il ne payait pas Morgan pour assurer sa mort, mais le personnel encadrant les Quatre avaient fini par s'habituer à sa présence et le considérer comme un paquet fragile en plus.

- J'vais voir ce qu'il se passe, glissa t il à son ancien interlocuteur. Appelez moi si la réunion débute quand même.

Eu- hocha la tête, toute confidence était bienvenue et il gonflait déjà d'orgueil de savoir quelque chose de plus que les trois autres. Bien que sa tête fut connue de la plupart des personnes présentes, l'exorciste réussit à s'extirper hors du champ de bataille de politiens, de journalistes, et de gardes du corps en folie, et à sortir du bâtiment par une fenêtre étroite. Toutes les issues avaient été bloquées à part celle ci, qui le serait bientôt. Sans se soucier de savoir où était passé son espion, sûrement pas resté là haut avec tout le remue-ménage.

Dans la rue, c'était un beau bordel. Ca criait et ça courait dans tous les sens. Autant voir ce genre de scènes quand il était au Moyen Orient ne le dérangeait pas, autant y faire face au Caire était un peu plus déroutant. Déjà, les forces de l'ordre publique essayaient d'organiser la ville. L'exorciste, à l'inverse de la moitié de la population, se dirigea vers la source des coups de feu. Pour lui, elle était aussi évidente qu'un nez au milieu d'une figure. Il ne souffrait pas de toutes les déformations de parcours de l'onde trompant le cerveau. Ou plutôt, il les subissait mais savait comment y mettre de l'ordre.

Le jour déclinait et le ciel se tintait d'un orange tirant sur le rouge. L'exorciste songea que c'était le moment parfait pour les offices du tourisme de dégainer leurs appareils photos. Ses pas le menèrent finalement au bord du Nil. Déchets divers flottaient à la surface de l'eau, devenue noire avec le temps. Il régnait un calme olympien dans cette partie de la ville. Les coups de klaxons et les cris de la foule plus loin se faisaient légèrement entendre.

Son regard parcouru les lignes du fleuve. Ici et là, des bâteaux de marchandises, particuliers, ou touristiques naviguaient paisiblement. Et puis ses yeux furent attirés par un amas de tissus noirs dérivant vers lui. Doucement, le journaliste se baissa et draina le tas dans l'herbe. Les contours se précisèrent rapidemment, et l'exorciste pu clairement identifier la chose comme un corps. Le retournant sur le dos, son hypothèse se confirma. C'était un cadavre. Ewen s'accroupit à côté de l'enveloppe charnelle... d'une jeune femme. Toutes les parcelles de peau apparentes étaient noires de crasse. Emmaillotée dans tout un barda de voiles ébènes, elle ressemblait plus à un ballotin qu'à autre chose. Ses lèvres étaient vermeilles et ses paupières fardées. Une seule blessure extérieure était à noter: l'impacte d'une balle au niveau de sa tempe. Son visage était effaré.

- Eh bien mademoiselle, il semblerait que vous ayez vu la Mort en face, murmura Ewen en dégainant son téléphone portable. Et visiblement, elle ne vous a pas plûe.

Il allait signaler le corps aux autorités locales, mais le reste de l'enquête, il s'en chargerait. Parce que cette jeune femme, il la connaissait. Elle n'appartenait pas à la LET, mais...
Revenir en haut Aller en bas
Morgan
¤ Espion de la LET

¤ Espion de la LET
avatar

Masculin
Nombre de messages : 91
Age : 26
Armes : Comme si j'allais vous le dire
Pouvoir : Vous donner envie de me tuer lol
Statut :
Date d'inscription : 06/01/2008

Feuille de personnage
Race: Humain
Grade: Espion
Autre: Joyeux, son insolence obsurcit son talent.

MessageSujet: Re: Mort sur le Nil, revu et corrigé   Jeu 20 Mar - 23:33

Ca c'était du voyage, passer par les Etats-Unis, la Chine et finir dans la ville des pharaons, ville qui n'avait plus rien à voir avec les pharaons, la pollution avait emplit la cité, la technologie aussi.
Ils entrèrent finalement dans un grand batiment, luxueusement décoré, aah que c'est beau, cher aussi, il pourrait surement revendre au oins la moitié des choses présentes au double, non au triple de son salaire trimestriel...le chef de la LET partant à la rencontre du chef de l'Europe, Morgan s'adossa tranquillement sur un mur, écoutant leur conversation de loin, oui une ouïe fine est utile pour un espion!
Tandsi qu'on commencait à parler espionnage, un coup de feu survint, de l'extérieur probablement. Et le danger revient, toujours à sa poursuite...quoiqu'en y réfléchissant...c'était peut-être Ewen qui portait la poisse? Bah ça ne changeait rien de toutes les manières.
Ewen sortit par une petite fenêtre, Morgan l'avait suivi et s'arreta devant celle-ci.


*Mais vraiment...toujours à faire l'interessant...il ne peux pas sortir par la porte comme tout le monde?*

Apparement non. Morgan s'approcha du couloir de sortie et se retrouva pris dans une grande foule, les sorties étaient bloquées...et les fenêtres commençaient à l'être...

-Euh...vous voudriez bien m'ouvrir la porte s'il vous plait? Vous voyez jai oublié quelque chose dehors et...
-Non.

La réponse avait le mérite d'être claire, ce garde ne semblait pas très compréhensif, il faisait son job après tout. Il commença d'ailleurs à dévisager Morgan d'une façon assez troublante.

-Désolé, mais vous n'êtes pas mon type.
-Vous avez vos papiers?
-Il se fait tard, j'ai un rendez vous a plus!
-Revenez ici!

Et c'est une grande course qui s'annoncait, enfin surtout pour le pauvre gardien.

***

Quelques minutes après Morgan se retrouva sur les bords du Nil, une piste facile à suivre, il suffisait d'aller à l'inverse de toutes les personnes présentes, un peu comme une bousole qui n'indiquerait que le Sud.
Il aperçu finalement Ewen qui semblait parler à...une morte?
Coup d'oeil à droite, coup d'oeil à gauche, bon pas de danger apparent, il se glissa discretement près de son chef, il ne connaissait pas du tout cette fille...


-Et moi qui croyais que l'métier était dangereux!

Ce n'était pas une espionne, il en était presque sur, son physique ne semblait pas adapté, elle n'était pas sportive, de plus ses doigts...semblaient appartenir à quelqu'un ayant l'habitude d'écrire, une secrétaire?

-Rassures moi tu comptes retourner à la réunion n'est-ce pas? La police se chargera bien de l'enquete.

Au pire il leur donnerais un coup de main, il avait fait des études de profiler après tout, pour une fois que cela lui serais vraiment utile...
Revenir en haut Aller en bas
Eléane
¤ Ex-chef de la ligue exorciste terrienne

¤ Ex-chef de la ligue exorciste terrienne
avatar

Féminin
Nombre de messages : 302
Localisation : partout et nulle part
Armes : les mots
Pouvoir : aucun apparent
Statut :
Date d'inscription : 10/08/2007

MessageSujet: Re: Mort sur le Nil, revu et corrigé   Ven 21 Mar - 23:10

Après avoir passé un coup de fil aux autorités, l'exorciste avisa les paroles de Morgan. Il était vrai que le travail d'écrivain n'était pas réputé très dangereux en comparaison avec celui d'espion, mais visiblement l'opinion commune n'avait pas toujours raison. Le journaliste avait déjà croisé la jeune femme en venant au Caire. C'était une habituée des soirées mondaines d'Egypte, bien que passant assez inaperçue en raison de son caractère timide et de son statut peu reconnu.

- Oui, oui, ne t'inquiète pas pour ça, j'y retournerai, répondit joyeusement Ewen en se redressant. Mais je crois que j'vais aller faire un p'tit tour sur les bâteaux de croisière en attendant!

Laissant son employer sur ces sages considérations, le jeune leader quitta le cadavre féminin pour emprunter les rues bondées et chaotiques du Caire. Il aurait peut être été plus astucieux de longer les bords du Nil étant donné sa future destination, mais plus dangereux aussi. Or mener son enquête à terme se révèlerait sans doutes plus facile vivant que mort. Donc, pour une fois, sa curiosité au sujet du trafic maritime fut mise de côté.

~~*~~

Le cahier tomba dans un bruit sourd, et son coeur eut un raté. Il attendit un instant, figé, incapable de reprendre sa respiration, jusqu'à ce que la notion de temps le rattrape. D'un geste maladroit il ramassa le carnet de notes et rassembla à la va vite un tas de paperasse. Son regard ne cessait d'aller à la porte donnant sur la sortie de la cabine au hublot avec vue sur le Nil. En proie à une angoisse grandissante, il finit par céder à ses pulsions et alla jeter un coup d'oeil par la petite fenêtre. Ses yeux sombres scrutèrent les rives du fleuve, et chaque millimètre des eaux parcouru l'apaisait peu à peu. Et puis il le vit, et pensa qu'il allait défaillir. Comment avait on pu la trouver, alors que tout avait été fait pour qu'elle passe inaperçue?

Son corps tremblait tellement de peur qu'il faillit lâcher son portable en le sortant de sa poche. Une sueur moite dégoulinait de son front. Il faisait chaud, en dépit de l'avancée de la soirée, et l'atmosphère se faisait lourde. Même les éléments semblaient être ligués contre lui. Il avait la gorge brûlante et les bronches dans un étau. Que faisait il là? Nerveusement, il tapa un numéro de téléphone. Il redoutait à la fois qu'on lui réponde, ou que seul le silence ne se profile comme interlocuteur. Finalement, une voix modifiée se fit entendre à l'autre bout. Les yeux toujours rivés sur le jeune homme de la rive d'en face, sa voix brisa le silence de la cabine dans un murmure.

- Elle a été trouvée et repêchée, il y a quelqu'un à côté d'elle.

~~*~~

L'exorciste leva un petit carton gratifié d'une soigneuse écriture. Le garde de service lui accorda un regard à la fois chaleureux et méfiant tout en le laissant passer. Qu'elle bonne idée avait eu Am- de l'inviter pour un dîner sur le fleuve, avec le pass que le Chef d'Etat lui avait offert pour les quelques jours suivant, le leader de la LET était recevable sur une grande partie des yacht. Recevoir le Président ou un membre de son entourage proche ne dérangeait pas, aparemment.

Ewen n'avait pas choisi n'importe quel navire de plaisance. Il s'était engagé sur l'un de ceux que la romancière fréquentait le moins de son vivant. Sans se soucier de l'écriteau "staff only" qui n'était sûrement pas là par hasard, le journaliste s'engouffra dans un long corridor donnant sur une multitude de portes. Ceux qui n'avaient aucun sens de l'orientation étaient foutus.

On ne lui posa aucune question. Parce qu'il donnait l'impression de savoir parfaitement où il allait et pourquoi il y allait. Et parce qu'on sentait qu'il valait mieux ne pas se mettre sur son chemin. Il n'était pas impressionnant à proprement parlé, il était juste, peut être, pas très acceuillant. Sans aucune gêne, il pénétra dans la cabine du commandant de bord. Il n'y avait personne, mais de toutes façons, ça n'était pas l'hôte qu'il était venu voir mais les vartes et les plans disposés en vrac sur la petite table centrale. Il se pencha au dessus.

~~*~~

Le tueur remonta sa cagoule et enleva le cran de sécurité de son arme à feu. On lui avait donné pour mission d'éliminer la personne se tenant à côté du cadavre. Mais deux au même endroit, ça ne serait pas un de trop? Il pourrait toujours rejeter les corps dans le fleuve... Ou alors pousser directement le vivant dans le Nil. Mais à leur époque, la plupart des personnes savaient nager. Et cet étranger paraissait typé européen de surcroit, encore un fils de riche... Ou l'arme blanche? Mais il faudrait faire vite, avant que la police n'arrive. Non, il attendrait le moment propice. Il n'avait pas la contrainte du temps.
Revenir en haut Aller en bas
Morgan
¤ Espion de la LET

¤ Espion de la LET
avatar

Masculin
Nombre de messages : 91
Age : 26
Armes : Comme si j'allais vous le dire
Pouvoir : Vous donner envie de me tuer lol
Statut :
Date d'inscription : 06/01/2008

Feuille de personnage
Race: Humain
Grade: Espion
Autre: Joyeux, son insolence obsurcit son talent.

MessageSujet: Re: Mort sur le Nil, revu et corrigé   Lun 24 Mar - 16:35

Morgan continua d'observer la jeune femme , elle semblait avoir séjourné quelques temps dans l'eau, pourtant Ewen avait du la repêcher peu de temps après le coup de feu, le cadavre emmailloté dans des voiles...comment faire ça en si peu de temps...ou bien elle avait été tuée avant? Non...pourquoi tirer un coup de feu dans ce cas là? Le tueur devait s'y connaitre, et puis la façon dont elle a été tuée...une balle dans sa tempe...

*Cela ressemble fort à une execution...on dirait que la miss n'avait pas que des amis...*

Et lui non plus. Il sentait une aura humaine, assez faible, il en rencontrait tous les jours...mais toutes ces auras ne restaient pas à l'observer pendant plusieurs minutes...un curieux? Possible, mais assez étrange, d'ailleurs la police arrivait, et cela lui rappela qu'il devait filer... discrètement si c'était possible...
Il fouilla discrètement le corps de la morte, sans laisser d'empreinte bien sur, il avait déjà assez d'ennuis comme ça. Et puis les tueurs sont parfois assez étourdis...

Maintenant il les percevait, quelques hommes en uniforme arrivaient, et la personne l'observant était toujours là...il suffirait qu'il détourne les yeux une seconde...une seule petite seconde...et il disparaitrait.
Pour une fois son souhait fut exaucé, le bruit des sirènes attira le regard de l'homme et Morgan disparu aussitot, il regagnerait la ville, en espérant ne pas se faire voir...
Revenir en haut Aller en bas
Eléane
¤ Ex-chef de la ligue exorciste terrienne

¤ Ex-chef de la ligue exorciste terrienne
avatar

Féminin
Nombre de messages : 302
Localisation : partout et nulle part
Armes : les mots
Pouvoir : aucun apparent
Statut :
Date d'inscription : 10/08/2007

MessageSujet: Re: Mort sur le Nil, revu et corrigé   Mer 26 Mar - 16:43

Le soleil couchant disparaissait lentement derrière la barrière de building, dressés sur la rive Ouest du Nil. Les rayons orangés zébrant le ciel Egyptien donnaient au paysage une allure de carte postale. Une légère brise fraîche balayait les eaux troubles du fleuve, traçant des sillons à travers les déchets flottants du dépotoir. Etrangement, aucun relent de pourriture ne parvenait jusqu'aux narines délicates des invités du yacht. Et sans doutes était-ce mieux ainsi pour le personnel du bord.

Un orchestre jouait un air léger de jazz, mais aucune âme ne s'était aventurée sur la piste de danse. La salle de casino était toujours animée et les derniers joueurs en liste dévoilaient leurs derniers coups. Tandis que les serveurs mettaient en place les buffets, la plupart des invités déambulaient sur le pont extérieur, à la recherche d'une nouvelle fraîcheur de la nuit. Il n'y avait là que des personnalités du septième art, à majorité Hollywoodienne. Le luxe était à deux doigts de tomber dans l'excès d'opulence, ou le superflu.

Comme une ombre, un second navire de plaisance, un peu moins somptueux, se tenait fier au dessus des eaux à quelques mètres seulement de son homologue de prestige. Il aurait été même possible de déployer une passerelle entre les deux bâtiments pour les joindre. Mais chaque équipage semblait mettre un point d'honneur à s'ingnorer réciproquement. Un seul être paraissait échapper à cette règle muette. Il observait même avec une intensité, diminuée par ses lunettes sombres, peu coutume les va et vient des personnalités en face, ainsi que chacun des recoins du bâteau.

Accoudé à la barrière immaculée du yacht, Ewen laissait glisser ses yeux sur tout ce qui l'entourait. Il se fichait presque de savoir quoi, tout à ses pensées. Il venait de faire un petit tour des navires de plaisance auxquels il avait accès, ainsi qu'à deux trois autres lui étant interdits, et les informations qu'il avait récupérées l'inquiétaient un peu. L'enquête du meutre de la romancière l'avait amené à découvrir certaines choses que ses espions n'avaient pas vues. Décidemment, on était jamais mieux servi que par soit même.

Un mouvement au coin de son oeil gauche attira son attention. Un homme d'une cinquantaine d'années venait de s'adosser non lui de lui. Vue la faible densité de personnes errant sur le pont, il était fort probable que l'inconnu ait choisi cette place consciemment plutôt qu'une autre. Mais lui était il si étranger que cela? Les yeux jaunes du jeune leader de la LET firent le tour de la silhouette de l'homme, avant de replonger vers le bâtiment opposé.

- Willdon, soupira l'exorciste. Pouvoir passer plus d'une minute en solitaire m'aurait étonné.

L'Américain eut un sourire carnassier. Il s'agissait d'un cinéaste de renommée plutôt sombre. Il avait un succès auprès de la population jeune, grace à des films extrêmes et durs. La portée psychologique de ses productions étaient aussi bien connues que redoutées. Cependant, on le considérait un peu partout comme une sorte de "libérateur de la pensée".

- Il fallait vous y attendre, répliqua presque joyeusement l'homme. Une personne seule, et aussi sérieusement habillée pour une telle soirée, ne passe pas inaperçue!

Le journaliste hocha légèrement la tête avec ironie. Même s'il aurait préféré être laissé à ses songes, avoir une personnalité sous la main, sans avoir à aller la chercher, était un certain gain de temps.

- Cela fait un certain moment qu'on ne vous a pas vu à quelques unes de ces parties, commenta le cinéaste. Peut être... Depuis la sortie de Death to live. Vous avez vu Hope in Placebo? Un petit chef d'oeuvre d'après les premières critiques.

L'exorciste acquiesça. Heureusement, qu'en dépi de son état il avait pensé à se mettre à jour à son retour des Enfers. Ingurgiter les innombrables données d'actualité depuis un réseau sur la toile du net, même après sélections, n'avait pas été de tout repos, mais finalement profitable.

- Encore quelques récompenses en vue. Vous n'avez donc aucune pitié pour vos concurrents? Yohann ne vous pardonnera pas de lui raffler une nouvelle fois la majorité des prix sous son nez.

Le metteur en scène éclata d'un rire franc.

- Probable, mais il ne s'y risquera pas.

- Vous êtes bien sûr de vous.

- Nous avons un accord. Un projet commun.

Le visage le l'exorciste feignit la surprise, et Ewen fouilla dans sa mémoire. Ah, oui, évidemment... Ses traits muèrent jusqu'à ce que le doute sembla y être peint.

- Vous n'avez toujours pas digéré la coup de maître de Xian Lin, soumit le journaliste comme hypothèse.

- Ca n'est jamais qu'une amatrice, grimaça le cinéaste. Tout le jury était à ses p'tits soins simplement parce que c'est une femme. Vous savez quoi? Il n'y a qu'une loi, de toutes façons, dans ce bas monde: celle de la jungle. Les faibles s'en sortent en offrant leurs services.

- Vous admettez donc, quand même, qu'elle a gagné!

- Tss. Ce prix me revenait, grogna le metteur en scène. Je n'était pas assez vigilant, j'aurais dû remarquer qu'elle avait sauté tous les membres du jury. Combien est il que Yohann et moi même présenterons un projet commun pour la remettre à sa place.

- Vous pensez que ça suffira?

- Eh. A nous deux nous avons plus de poids.

L'exorciste, s'il avait été humain, aurait sans aucuns doutes levé les yeux au ciel. Le pouvoir de l'argent... C'était si ridicule et si dérisoire... Et pourtant tellement vrai. Cependant, le jeune homme était étonné que les deux rivaux décident de s'allier juste pour un prix. Ca n'était pas leur genre. Ils étaient bien trop fiers et égoistes pour cela. Etait ce parce que Xian Lin était une femme? Ou parce qu'elle était chinoise? Le journaliste avait eu l'occasion de remarquer à quel point les relations entre l'Asie et l'Amérique s'étaient dégradées en son absence. Si l'Ouest finissait par déclarer la guerre à l'Est, l'Europe s'alignerait avec les Etats Unis et le monde n'aurait plus qu'à prier pour sa survie. Il pouvait toujours s'arranger pour changer l'un des dirigeants, mais c'était une méthode plutôt risquée.

Son portable sonna.

~~*~~

Il grommela. Allons bon, si une seconde d'inattention suiffisait à sa proie pour le semer, il ne donnait pas cher de sa peau. Ses supérieurs ne tolèreraient pas cet échec. Il contourna la police et s'élança vers le chemin le plus probable par lequel sa victime avait dû s'éclipser. Evitant d'être à découvert, le tueur finit par retrouver l'aura particulière de la personne qu'il suivait.

Au moins, il savait que celle ci se doutait de quelque chose. Ca ne pouvait être une coincidence. Dans son métier, cela n'éxistait pas. Toutefois, cela n'arrangeait pas sa tâche. Certains s'en seraient enthousiasmés, le risque et la complication avaient le don d'exciter quelques de ses colègues. Mais pas lui. Ce job, il le faisait uniquement pour le fric à la clef, pas pour le plaisir.

Finalement, il retrouva sa proie dans son champ de vision. C'était le moment où jamais. Sans aucune hésitation, il lança d'un geste sûr et précis les léger poignards de jet droit vers sa cible. Il n'y avait personne d'autre qu'eux sur les lieux.

~~*~~

Ewen s'assit et un silence tendu s'installa dans la salle de conférences. En raison de l'incident, la réunion se déroulait à présent dans une pièce dépourvue de fenêtres. Le jeune leader était arrivé pile au moment où les dirigeant entraient dans leur nouveau boudoir, il n'avait rien manqué. A part peut être quelques disputes. D'ailleurs, Am- ne semblait pas dans son assiette. Il agitait nerveusement ses mains et son regard était inquiet. Il faudrait qu'il ait une nouvelle conversation avec lui.

D'un rapide coup d'oeil, il chercha Morgan.
Revenir en haut Aller en bas
Morgan
¤ Espion de la LET

¤ Espion de la LET
avatar

Masculin
Nombre de messages : 91
Age : 26
Armes : Comme si j'allais vous le dire
Pouvoir : Vous donner envie de me tuer lol
Statut :
Date d'inscription : 06/01/2008

Feuille de personnage
Race: Humain
Grade: Espion
Autre: Joyeux, son insolence obsurcit son talent.

MessageSujet: Re: Mort sur le Nil, revu et corrigé   Mer 26 Mar - 19:12

Aah vraiment...il était tenace le bougre à toujours le suivre! Il n'espérait quand même pas prendre un espion par surprise! Morgan déambula à travers les rues lus ou moins étroites de la ville, tant qu'il y avait du monde il ne risquait rien, mais il ne pourrait pas fuir indéfiniment, d'autant plus que son poursuivant continuait de le poursuivre, une petite centaine de mètres de distance...mais pourquoi on lui en voulait à la fin?
...Mais oui pourquoi? Ce n'était pas un de ses "ennemis" il aurait reconnu l'aura, non c'était quelqu'un qui lui était inconnu...engagé pour lui? Dans ce cas pourquoi le faire ici...non cela n'avait rien à voir avec lui, mais plutôt avec cette femme...Morgan s'arrêta dans une petite ruelle à l'écart des autres, continua et se retrouva en quelques secondes dans un cul de sac, parfait. Personne pour l'interrompre.


*Maintenant...approche, voyons qui est vraiment la proie..*

Il le sentait, derrière lui, plus qu'à une petite dizaine de mètres, il se retourna en même temps qu'un projectile fut lancé, il tendit son bras en avant et fit apparaitre de sa manche une dague, avec laquelle il dévia les armes de jets, à la grande surprise de son assaillant.
Quelle tentative inutile...les poignards, c'était ses armes.
En un instant il sortit deux petits couteaux de jets planqués dans une poche arrière, près de ses hanches. L'avantage c'est qu'ils étaient quasiment indétectables comme armes, un modèle assez semblable à celui du tueur.


-Et bien...soit vous coopérez, soit vous pensez pouvoir m'abbatre avant que je ne le fasse...

Bien que toujours sous le coup de la surprise l'homme en face de lui semblait plus calme, comment réagirait-il?
Il avait l'avantage maintenant, chaque mouvement suspect se solderait par deux couteaux en pleine gorge, et même si son adversaire les parait, Morgan ne se ferait pas prendre par la surprise.
Des réponses, c'est ce dont il a besoin, pourquoi l'abbatre lui et laisser le corps aux autorités? Il aurait vu quelque chose qu'ils ne verraient pas...ou bien quelque chose qu'ils ne souhaiteraient pas voir...si la police était bien impliquée...les choses risqueraient de se compliquer...


***

Un changement de batiment? Ennuyant, masi il était probable que celui qui avait commendité son meurtre soit à l'intérieur...ou pas. De nos jours à qui pouvait-on se fier? Pas à un assassin de toutes évidence.
Il grimpa discrétement les marches de l'immeuble en s'assurant de ne pas se faire remarquer, le conseil doit avoir lieu là haut...entrer ou pas? To enter or not to enter? That is the question.
Revenir en haut Aller en bas
Eléane
¤ Ex-chef de la ligue exorciste terrienne

¤ Ex-chef de la ligue exorciste terrienne
avatar

Féminin
Nombre de messages : 302
Localisation : partout et nulle part
Armes : les mots
Pouvoir : aucun apparent
Statut :
Date d'inscription : 10/08/2007

MessageSujet: Re: Mort sur le Nil, revu et corrigé   Mer 26 Mar - 23:43

L'atmosphère était pesante, et la tension palpable. En même temps, traiter oralement de la prolifération des armes nucléaires, quand vous étiez chef d'Etats, n'était pas forcément la chose la plus aisée. Malgré le petit comité, presqu'intime, le malaise des Quatre était perseptible. Devant chacun s'étalait des feuilles de papier noircies de phrases incompréhensibles pour le commun des mortels. Chaque dirigeant avait à sa droite un secrétaire prenant note de ce qui se disait, et à sa gauche un interprète. La langue commune était l'anglais, mais pour peu que la discussion dégénère, se munir de bons outils était nécessaire. Des gardes du corps ainsi que deux trois journalistes étaient de même présents.

Pour sa part, Ewen n'avait besoin de personne d'autre que de lui même. Sa mémoire infaillible enregistrait automatiquement tout ce que ses sens lui transmettaient. Et il n'avait pas non plus besoin de notes. Du coin de l'oeil, il regardait assez régulièrement les journalistes, prettant plus attention aux propos qu'ils prenaient en compte que ce qui se disait vraiment. Si les paroles des chefs d'Etats étaient épurés, chaque fois que le leader de la LET s'exprimait les reporters retranscrivaient son intervention en entière. Evidemment, limitant les fuites sur l'organisation, toute information sur celle ci était la bienvenue.

- ... des programmes ont été mis en place afin de contrôler les pays d'Amérique sur ce point, enchaina Am- en jouant avec ses dossiers. De même que pour la commercialisation des armes, les Amériques ressèrent la vis pour que diminue ce marché de la guerre.

- Si les Amériques comptent se muer en états de paix avec ce programme, elles courent à leur perte, remarqua d'un ton narquois As-.

- Et que proposent l'Asie et l'Océanie? répliqua vertement Eu-. C'est après tout de votre terrain que provient le plus gros des armes vendues au noir.

- Ne dîtes pas de bêtises.

- Ah, vraiment? Un important trafic à pourtant été décelé. Il n'est pas non plus très difficile de soupçonner la provenance de ces armes sans permis quand dessus est écrit en gros "made in China".

- Parce que vous croyez qu'on s'amuse à marquer les armes du pays de fabrication?

- Oh pardon, c'est vrai qu'il y en a tellement que ça serait trop laborieux...

- Messieurs, coupa sèchement Af-. Nous ne somme pas là pour régler des conflits personnels.

- Mais Eu- a raison, intervint Am-. Pour engrainer cette prolifération des armes, le plus efficace est de remonter à la source.

- Alors comment expliquez vous le fait qu'en dépit de votre discours, les armes soient en libre vente partout sur votre territoire? Et le détail des armes américaines, jusqu'à celui de leur construction, à la portée de tous les yeux sur le net! contra durement le chef africain.

- Les Amériques sont pays de liberté! se défendit Am- en rougissant. Et la toile est incontrôlable. A moins d'y bloquer l'accès, et de passer pour des dictateurs, nous ne pouvons rien y faire.

- Pourquoi ne pas détruire toutes les armes connues que nous possédons et en refaire des nouvelles, sur d'autres modèles, afin de savoir les quelles proviennent de contre-façons? proposa Eu-.

- Que vous êtes naïf! ricanna As-. Et vous pensez que ça suffira?

- Messieurs, le but n'est pas de fabriquer de nouvelles armes mais de les limiter, rappela Ewen après avoir rapidement consulté sa montre. Ensuite, Eu- et Am- ont raison sur un point: l'Asie offre trop de facilités à la prolifération des armes. Vous avez les moyens d'y remédier, As-. Par ailleurs, le système des Amériques souffre d'objectifs contradictoires, vous devriez peut être y faire un peu de ménage, Am-.

Un silence gênant s'installa. On contredisait les dirigeants, ou on les envoyait bouler, mais rares étaient ceux qui s'aventuraient à les conseiller.

- Seuls l'Europe et l'Afrique sont véritablement en progrès sur ce point. Chacun contrôle de mieux en mieux ce marché et pourrait y mettre un terme si cela était nécessaire.

Il y eut de nouveau un silence. Puis l'exorciste renlança la discussion sur un point particulier histoire d'avancer un peu.

~~*~~

Ewen était debout à quelques centimètres de la baie vitrée, regardant le soleil se lever derrière la façade de building. Il se trouvait dans la cafet' du bâtiment. La réunion avait duré toute la nuit. Af-, As- et Eu- étaient allés se coucher après quelques mots en privé avec le leader de la LET, puis ce dernier était resté en compagnie d'Am-. Les journalistes et quelques membres du personnel de la tour sirotaient un café en parlant de tout et de rien.

- As- ne veut rien lâcher, soupira le chef des Amériques en le rejoignant un gobelet fumant à la main. Même la sagesse d'Af- ne semble l'atteindre.

- On pourrait dire la même chose de votre attitude, commenta d'un ton sans timbre l'exorciste.

- Eu- approuve ma conduite, se défendit le dirigeant en pinçant les lèvres.

- Ca n'est pas une excuse. Eu- s'en sort bien, mais il a parfois une vision irréaliste du monde.

- Pensez vous qu'il soit facile de diriger tout un continent?

- Je n'ai jamais dit que c'est évident.

L'homme considéra un moment le liquide fumant puis son interlocuteur.

- Si vous deviez être... confronté au pire. Que feriez vous?

Ewen leva les yeux vers Am- mais celui ci détourna les siens. Ses mains tremblaient légèrement. Etait ce uniquement dû à la fatigue? Le journaliste effleura des doigts la vitre.

- Je me débrouillerai pour ne pas avoir à l'affronter seul.

Le chef des Amériques ouvrit la bouche, puis la referma sans un mot. Il bua une gorgée de café et riva son regard sur les lunettes sombres du leader de la LET.

- Ne prenez pas trop à coeur les remarques d'As-, dit finalement Ewen. Ni d'Eu-.

Am- fronça les sourcils.

- Eu- m'a toujours été d'un grand secours.

- Peut être trop, murmura l'exorciste. Et reposez vous jusqu'à notre prochaine discussion... tout à l'heure.

Le dirigeant hocha légèrement de la tête. Il tombait de fatigue et le journaliste savait qu'il ne tirarait rien de concluant de lui dans cet état. Il tourna les talons. A cette heure ci du matin, il avait d'autres sources à interroger. Morgan, notamment. S'il n'était pas couché.
Revenir en haut Aller en bas
Eléane
¤ Ex-chef de la ligue exorciste terrienne

¤ Ex-chef de la ligue exorciste terrienne
avatar

Féminin
Nombre de messages : 302
Localisation : partout et nulle part
Armes : les mots
Pouvoir : aucun apparent
Statut :
Date d'inscription : 10/08/2007

MessageSujet: Re: Mort sur le Nil, revu et corrigé   Dim 13 Avr - 0:38

Ewen saisit sa cuillère et entreprit de dissoudre la dose impressionnante de sucre que le serveur avait versée dans son thé. Le thé, c'était comme le café et l'alcool, en peut être un peu mieux, ça passait partout. Il était d'ailleurs amusant de voir que le thé dit égyptien était le même que celui dit turc ou encore celui dit de ceylan. Dans tous les cas, il s'agissait de thé d'Asie. Enfin. Il n'était pas là pour analyser son breuvage sous toutes ses coutures. Quoi que, et si quelqu'un avait voulu l'empoisonner? Pas très compliqué de dissimuler le goût sous la tonne de sucre. Bref. Toutes ces considérations ne le menaient nulle part, étaient donné qu'il était insensible au poison.

Il porta le petit verre à ses lèvres. Les informations de ses espions intervenant au Caire étaient on ne peut plus claires et plus nettes: il y avait anguille sous roche chez ces chers Américains. Enfin, plus que d'habitude. La jeune romancière avait été assassinée par une arganisation Etats Unienne, car son dernier script révélait une dangereuse machination côté Ouest. Classique. En réalité, le scénario s'inspirait des jeux des célébrités présentent en Egypte, dans le sens ou chacune d'elle faisait partie d'un groupe s'organisant autour de l'idée d'extension du modèle Américain et de la soumission des autres. Un fratras de complications et de machinations aussi tordues que banales. Les meilleurs metteurs en scène n'auraient pas mieux fait.

Am- cachait quelque chose. L'Ouest n'avait jamais porté l'Est en son coeur, mais de là à développer une véritable secte antisémitiste... L'exorciste enfourna un loukoum. Manger donnait l'impression à son entourage qu'il était tout à fait normal et qu'il ne réfléchissait pas trop. Donc qu'il était manipulable. Un peu. Une personne qui réfléchit trop n'est jamais appréciée.

Tout semblait à la fois trop facile et trop complexe. Soit il s'agissait d'une affaire classique et presque sans intérets, soit c'était bien plus gros. Les dernières informations du monde démontraient une cassure de plus en plus nette entre l'Orient et l'Occident.

Le cadavre de la romancière et les coups de feu. Les coups. Pour une seule blessure bien placée. Les légistes avaient retrouvé un peu de poudre sur sa tempe. Un coup à courte portée avait été amplement suffisant.

La ligue des cinéastes contre l'Asie. Réaliste.. ou pas? Sachant qu'ils faisaient partie de la même organisation anti orient.

Le scénario en cours de la jeune décédée. Relatant les machinations des nouvelles sectes à travers de célèbres protagonistes, tous Américains. De naissance pour la plupart. Morgan devait lui en rapporter la photocopie des labos.

Un assassin aux trousses de son espion. Pas de volonté d'enquête, donc. Un Africain, cependant. L'Afrique suivait elle le mouvement de ses voisins de gauche ou pur hasard? Le tueur avait été engagé par un des Quatre. Car il n'y avait aucune autre piste possible. Aucune société ne l'avait engagé, ni personne n'en voulant à Morgan personnellement. Et ayant lu son dossier, l'homme n'était pas du genre à tuer pour s'amuser.

L'anxiété d'Am-. Mais il avait l'air sincère lorsqu'il lui avait parlé d'une erreur. Il était sincère. Si la mort préméditée de la romancière avait été directement demandée par le dirigeant, il n'aurait jamais employé ce mot. Il ne tuait pas par "erreur". Mais les sectes..? Comme pour le trafic d'armes? Est ce que ça lui échappait?

Les documents sur l'évolution des sectes dans la cabine d'une célébrité. Montrant un aversion particulière pour l'orient. Alors qu'elle avait des origines asiatiques.

Les aveux de Eu- sur ses avances technologiques au profit de son "grand frère". Des améliorations.. militaires si l'on en croyait les documents officiels.

Les traces d'un fouineur dans la cabine de la décédée. Des documents oubliés ou laissez exprès?

Et le piratage des satellites lui revelant l'avance des troupes Américaines de part et d'autre des continents Asiatiques et Océaniques. Le témoignage de ses espions sur les côtés des îles du Pacifique.

La Troisième Guerre Mondiale, enfin?

Le journaliste se leva de son pouf, avala son dernier loukoum, paya le patron du petit cabaret et sortit dans la rue bondée du Caire. Il était aux alentours de 10 heures du matin et le soleil tapait déjà. En bon citoyen moderne, Ewen dégaina son portable et appela...

- Morgan? J'espère que t'es pas au pipi room, rendez vous dans cinq minutes au musée des Arts. Oublie pas ma copie du manuscrit de la décédée!
Revenir en haut Aller en bas
Morgan
¤ Espion de la LET

¤ Espion de la LET
avatar

Masculin
Nombre de messages : 91
Age : 26
Armes : Comme si j'allais vous le dire
Pouvoir : Vous donner envie de me tuer lol
Statut :
Date d'inscription : 06/01/2008

Feuille de personnage
Race: Humain
Grade: Espion
Autre: Joyeux, son insolence obsurcit son talent.

MessageSujet: Re: Mort sur le Nil, revu et corrigé   Dim 13 Avr - 19:16

Pour un géneur il en était un...et pas le premier venu, c'est du moins ce que pensais l'assassin. Comment se sortir de là? Il ne pourrait jamais rentrer avec un échec.

-Bon, j'ai pas toute la journée, je suis pas payé en heures supplémentaires, donc si vous pouviez tout m'avouer maintenant cela me facilitrait la tache.

Morgan commencait à en avoir marre, rester à se regarder dans le blanc des yeux pendant quelques minutes peut être marrant mais vite fait, mais alors très vite fait. On se croirait presque dans un western, celui qui dégaine le premier...mais cet homme était probablement meilleur que lui, certes il avait reçu une formation mais...il n'était pas le seul.
Une main glissa doucement dans le dos de son agresseur et sans en attendre plus Morgan lança ses lames vers son visage, avant d'en dégainer une autre et de fonçer vers lui, nul doute qu'il les parrent, pour gagner il faudrait prendre de vitesse.


***

Morgan poussa a porte du grand batiment et fut surpris par ce qu'il vit, c'est à dire rien. Absolument rien. Mais où étaient-ils donc passés? Son téléphone sonna, c'était Ewen, qui lui adressait un rendez vous au musée des Arts...très drole, il devait juste se farcir la moitié de la ville en 5 minutes...ah oui et récupérer le manuscrit à sa planque...que du bonheur en perspective. L'agression de la veille revenait dans son esprit, nul doute qu'un autre serait engagé pour finir le travail, et il n'y avait pas d'assurance pour se genre d'incidents de travail comme les entailles au bras, les blessures par balle, la mort...
Morgan rebroussa chemin et se dirigea vers l'endroit où il avait caché le manuscrit, avant d'aller au rendez-vous.


***

Le bruit du métal puis deux dagues qui s'entre-choquent , Morgan était arrivé au contact de l'homme mystériux qui en voulait à sa vie. C'est pas gentil ça surtout que la vie comptait beaucoup pour l'espion, enfin surtout la sienne. Il disparu un instant par un magnifique tout de prestidigitateur et enfonça l'une de ses dagues dans l'arme de son agresseur, inutilisable à présent, ou alors comme hochet...
Les quatres bras étaient à présent liés, une dague à quelques centimètres du coup de chacun des deux hommes, l'autre bras le parant, celui qui lachait mourrait.


*Mais dans quelle situation je me suis encore fourré moi...*

***

Finalement il y était arrivé, le musée des Arts, il avait...allons bon! 1 heure et 12 minutes d'avance! Hein? Ah non sa montre ne marchait plus c'est vrai.
Il pénétrait donc dans le batiment, sans aucune idée de l'heure qu'il pouvait être.
Revenir en haut Aller en bas
Eléane
¤ Ex-chef de la ligue exorciste terrienne

¤ Ex-chef de la ligue exorciste terrienne
avatar

Féminin
Nombre de messages : 302
Localisation : partout et nulle part
Armes : les mots
Pouvoir : aucun apparent
Statut :
Date d'inscription : 10/08/2007

MessageSujet: Re: Mort sur le Nil, revu et corrigé   Dim 13 Avr - 20:15

La peinture égyptienne reproduite sur son tiquet l'observait d'un oeil amène. Allons bon, c'était pas d'sa faute si les proprios du musée avaient décidé de coller le petit personnage sur un bout de papier! C'était pas une vie très amusante, il le concédait, mais inutile de le regarder comme ça! Comme ces peintures funèbres sur le monde de l'au-delà vous fixant d'un oeil torve, comme prêtes à vous bondir dessus histoire de mieux vous faire découvrir l'univers d'après.

Le battant de la porte du musée s'ouvrit et une famille entra. Le journaliste jeta un coup d'oeil à sa montre. Mais que faisait Morgan? Il avait déjà eu le temps de faire le tour des expositions. Deux fois d'ailleurs. A quoi lui servirait une troisième? Il était sûr de ne rien avoir oublié. De désespoir, l'exorciste s'avança vers un gardien pour lui faire la causette. Réticent, d'ailleurs, le bonhomme. Le visiteur préféra donc employer la langue du coin, histoire que ça passe mieux.

Il finit par apprendre, autre autre que cela faisait près de dix ans que l'homme éxerçait ce métier, qu'il avait de la famille en Autriche, et qu'il aimait particulièrement les glaces à la fraise, mais aussi que les attentats sur la personne dans la ville du Caire et sa banlieue étaient de plus en plus fréquents. Apparemment plus que ce que laissaient paraître les informations officielles. Et les cibles avaient changées.

La porte d'entrée crissa et Ewen tourna la tête en sa direction. Morgan. Il l'aurait presque oublié. L'exorciste fit un geste au gardien qui le salua en retour et se dirigea vers l'espion.

- Juste trois-mille-cent-quatre-vingts secondes de retard et deux centièmes, commenta le jeune leader avec un sourire. Des ennuis?

Il tendit en tiquet d'entrée à l'espion. Allez hop! Encore un p'tit tour! Cela pouvait paraitre étrange de discuter d'affaires classées secrètes dans un tel lieu. Foule. Bruit. Caméras. Surveillance constante. On pouvait trouver meilleur endroit.

- J'espère que tu n'as rien sur toi qui ne puisse passer au détecteur...

Il fallait en effet passer un court contrôle avant de pouvoir s'aventurer plus loin vers les salles. Lui même, n'était pas humain, devait s'arranger pour contourner le problème.. du genre illégalement. Mais personne ne le savait ni le percevait, alors où était le mal?

- Tu as pu récupérer le manuscrit?
Revenir en haut Aller en bas
Morgan
¤ Espion de la LET

¤ Espion de la LET
avatar

Masculin
Nombre de messages : 91
Age : 26
Armes : Comme si j'allais vous le dire
Pouvoir : Vous donner envie de me tuer lol
Statut :
Date d'inscription : 06/01/2008

Feuille de personnage
Race: Humain
Grade: Espion
Autre: Joyeux, son insolence obsurcit son talent.

MessageSujet: Re: Mort sur le Nil, revu et corrigé   Dim 13 Avr - 20:42

Morgan pénéra donc dans le batiment, où l'attendait Ewen...3180s...ah oui ça fait mal, 3600 secondes étant une heure, 3000 secondes 50 minutes, 180 secondes, 3 minutes...donc 53 minutes de retard...pour un rendez vous avec le patron ce n'est pas très conseillé. Le leader de la LET lui tendit un ticket d'entrée, tout en lui ouchant un petit mot sur le détecteur...ça risquait de poser problème...c'est surtout la réaction de l'homme de la sécurité quil appréhendait.

-Comment tu crois que va réagir la sécurité si je sors...enfin tu vois...Parce que comme tu le sais, je suis pas du genre à voyager léger...

Enfin pas de quoi en faire un plat non plus, 8 couteaux de lancer et 2 dagues, ça tue pas un chat. Bon c'était sans compter les petits artifices qu'il trimballait mais ça le détecteur ne le remarquerait pas.
Ils s'avançèrent jusqu'au détecteur, Morgan répondit à Ewen, évidemment qu'il n'avait pas oublié le manuscrit, il était venu pour ça après tout. Mais la question restait entière...comment passer le détecteur...et d'ailleurs...pourquoi un détecteur à l'entrée d'un musée? Peur que quelqu'un veuille se venger des tableaux?
Revenir en haut Aller en bas
Eléane
¤ Ex-chef de la ligue exorciste terrienne

¤ Ex-chef de la ligue exorciste terrienne
avatar

Féminin
Nombre de messages : 302
Localisation : partout et nulle part
Armes : les mots
Pouvoir : aucun apparent
Statut :
Date d'inscription : 10/08/2007

MessageSujet: Re: Mort sur le Nil, revu et corrigé   Dim 13 Avr - 21:34

- Mmm, c'est vrai, mieux vaut voyager couvert, surtout dans ce genre de pays super froid.

Bon, donc il fallait aller au devant du problème. L'exorciste dépassa donc Morgan. Aux oreilles des autres visiteurs, leur conversation était des plus banales. Le journaliste effleura la paroi du détecteur et s'empara du contrôle des appareils y étant reliés. Il passa, et rien ne sonna. Il modifia quelques données, histoire que le passage de Morgan soit sans encombres puis s'aventura en direction des salles relatives aux moeurs de l'Egypte Ancienne.

- C'est amusant de voir à quel point les civilisations terriennes ont pu être riches, commenta Ewen. Je me demande jusqu'à quel point on pourrait précipiter les choses à leur destruction totale...

L'exorciste tendit la main vers l'espion, pour recueillir le manuscrit.

- Tu peux m'le passer s'il te plait? Tu l'as lu?

Cela ne l'aurait pas étonné, fouiner était sa profession après tout. Mais en avait il eut le temps?
Revenir en haut Aller en bas
Morgan
¤ Espion de la LET

¤ Espion de la LET
avatar

Masculin
Nombre de messages : 91
Age : 26
Armes : Comme si j'allais vous le dire
Pouvoir : Vous donner envie de me tuer lol
Statut :
Date d'inscription : 06/01/2008

Feuille de personnage
Race: Humain
Grade: Espion
Autre: Joyeux, son insolence obsurcit son talent.

MessageSujet: Re: Mort sur le Nil, revu et corrigé   Dim 13 Avr - 22:28

Ils étaient passés...sureent une de ces combines d'Ewen...ça sert d'avoir un ami robot, masi l'heure n'était pas aux plaisanteries, Morgan donna le manuscrit à Ewen, bien sûr qu'il l'avait lu. Il n'avait d'ailleurs rien trouvé de si suspect...à part quelques petites images mettant en scène de petits trafics probablement rééls...pas de quoi tuer quelqu'un quoi.

-Oui je l'ai lu, c'est interessant.

Il ne voyait pas vraiment quoi dire d'autre, il l'avait lu assez rapidement, passer son temps à tout décortiquer c'était pas son truc, ça il le laissait à son cher patron.

-Au passage t'as réfléchi à la nouvelle prime de risque dont je t'ai parlé...

Et encore une réponse négative à 98%, les 2% restants c'est s'il est saoul et étant un robot ça ne va pas être facile.
Revenir en haut Aller en bas
Eléane
¤ Ex-chef de la ligue exorciste terrienne

¤ Ex-chef de la ligue exorciste terrienne
avatar

Féminin
Nombre de messages : 302
Localisation : partout et nulle part
Armes : les mots
Pouvoir : aucun apparent
Statut :
Date d'inscription : 10/08/2007

MessageSujet: Re: Mort sur le Nil, revu et corrigé   Sam 19 Avr - 13:23

De part et d'autre du couloir, sous vitrines éclairées par lumière artificielle, s'étalaient des merveilles de l'Egypte Ancienne, pour lesquelles l'exorciste n'eut pas un regard. C'était quand même son troisième passage... En revanche, il parcouru les pages du manuscrit d'un oeil intéressé. Et ce qu'il y lu lui déplu. Fortement. Il haussa les sourcils.

- Ahem.. Comment dire... Le labo s'est planté de document.

C'était obligé, d'ailleurs, aucune feuille de rapport sur la composition du calepin n'était glissée entre les pages de celui ci. Il n'était pas étonné que Morgan ne s'en fut pas rendu compte. Il était espion, après tout. Mais les services auxquels il avait dû confier l'original...

- Je crois qu'il va falloir aller dire deux mots à Af-! s'exclama Ewen pensif.

La LET n'avait pas ses propres services dans tous les pays, et dans la ville du Caire, c'étaient les laborantins Africains, liés implicitement à la Ligue, qui s'occupaient du boulot quand il y en avait. Le journaliste ne les avait pas tous rencontrés personnellement, mais il avait lu leurs dossiers et savait qu'Af- les avait choisi lui même. C'étaient, théoriquement, des hommes et des femmes de confiance. Mais le Chef d'Etats y connaissait il véritablement quelque chose? Ou avait il fini par prendre parti dans les guerres intestines?

Le jeune leader fit volte face et entraina Morgan en arrière. Sous les yeux étonnés des gardes et du personnel présent. Bah quoi. Le client est roi, non? On ne s'opposa pas à leur départ précipité, et la machine à détecteurs ne bipa pas.

- Oui, j'ai réfléchi à ta prime. Et non, je ne compte pas te la donner.. maintenant.

evidemment qu'il pensait aussi au salaire de ses employés. Ce qui lui donnait parfois des migraines. Faisant tous les calculs de tête, afin de n'en laisser aucune trace, ce genre d'opération de grande envergure avait tendance à la monter en surchauffe. Et pour le moment, son espion ne risquait pas de trouver meilleur salaire pour son job n'importe où sur le globe. Donc non, pas de prime. La LET n'était ni à but lucratif, ni au bord de la faillite, cependant, l'exorciste préférait gérer lui même l'argent de côté à des fins collectives que particulières.

- Quand t'y es allé, rien ne t'a paru étrange?

Le connaissant, il avait sûrement profité de l'occasion pour visiter les labos en entier, en douce. Ou pas. Après tout, il lui avait intimé de se rendre au musée assez rapidemment. M'enfin avec près d'une heure de retard.. On pouvait se demander où il avait été trainer.
Revenir en haut Aller en bas
Ellena
¤ Fillette égarée

¤ Fillette égarée
avatar

Féminin
Nombre de messages : 198
Localisation : Pékin
Pouvoir : Communiquer avec la nature.
Statut :
Date d'inscription : 23/09/2007

Feuille de personnage
Race: Elfe de la nature.
Grade:
Autre: Perdue... Qui veut bien s'occuper d'elle le temps qu'elle s'enfuit à nouveau pour se reperdre ?

MessageSujet: Re: Mort sur le Nil, revu et corrigé   Sam 19 Avr - 21:15

Elle s'arrêta pour reprendre son souffle, le dos collé contre un mur d'une maison.

- Je.. Je veux pas qu'il m'attrape... je veux pas...

L'enfant s'était mise à renifler, elle sentit les larmes lui monter aux yeux, le cœur serré par la peur. Elle ne put se contenir plus longtemps, de grosses gouttes salées ayant rendues sa vue floue pour dévaler ses joues à grande vitesses. Des larmes d'enfant. La petite gémissait, seule dans son coin. Deux oiseaux de race différentes se tenaient à ses cotés, ils essayaient de la réconforter par des paroles que les trois individus seuls pouvaient comprendre.
Le corbeau leva la tête, puis il s'envola pour vérifier que l'ennemi n'était pas dans le coin. Colomba et lui n'avaient pas fait tout ce chemin pour laisser la petite se faire dévorer par un stupide vampire !
Soudain, le croassement de l'animal glaça le sang de la fillette.


- Il arrive, fuis !

Elle avait si mal aux jambes.. Ellena se remit debout, essuyant ses larmes d'un revers de manche. Elle se mit ensuite à courir à nouveau, suivant la colombe qui li guidait vers des endroits autres que des culs de sac. Le corbeau les rattrapa, il ne cessait de regarder derrière, puis il pinça la fillette à l'épaule pour lui faire signe d'accélérer lorsque le vampire apparut à l'autre bout de la rue. Il courait vite, trop vite. On aurait dit qu'il n'avait également plus de blessure causés par les chiens. D'ailleurs, ces chiens, qu'étaient ils devenus ?

- Iihhhhhh !

La petite criait tandis qu'elle passait à coté de personne qui se retournaient pour la regarder avec étonnement. Il n'était pas courant de voir une enfant traverser la place en pleurant, fuyant quelqu'un. Il l'était encore moins de voir une enfant avec des oreilles aussi pointues !

Sans le vouloir, elle bouscula un homme qui semblait âgé. La petite pris alors le bras de ce dernier et le secoua en bégayant, le visage ravagé par les larmes.


- y'm poursuit ! Aide moi !

Mais l'humain ne réagissait pas, d'ailleurs, il avait des oreilles rondes lui.. Bizarre... Ce serait quelqu'un de chez elle, la personne l'aurait tout de suite aidé, mais cet homme se dégagea de l'emprise avant de s'éloigner. Mais c'était qui ces gens qui laissaient une gamine dans la misère ?

- Je te tiens ! Retentit la voix qu'elle craignait le plus. L'enfant se sentit soulevée du sol, une forte pression sur son poignet droit l'obligeait à suivre le vampire qui n'était pas assez fou pour la mordre devant tout le monde.

- Lâche moi ! lâche moi ! lâche moi ! Arrête ! va t-en ! t'as pas le droit !

Elle hurlait et gémissait, pleurant à chaude larmes. Non, elle ne voulait pas mourir... Non, elle voulait vivre, elle voulait qu'on l'aide... Et Cornac et Colomba pouvaient chercher partout, il n'y avait pas d'animal qui pouvait les aider...

- S'teu plaaaaaaaît.. lâche moi... ouiiiiiiin

Il l'emmenait de force vers un endroit où il y avait moins de monde, c'était plus sûr...

Et ces deux hommes là bas, qui semblaient pris dans leur discussion, l'un à lunettes, l'autre semblant plus jeune. Ils ne pouvaient pas l'aider ?
Revenir en haut Aller en bas
http://fantasy-land.forumsline.com/
Eléane
¤ Ex-chef de la ligue exorciste terrienne

¤ Ex-chef de la ligue exorciste terrienne
avatar

Féminin
Nombre de messages : 302
Localisation : partout et nulle part
Armes : les mots
Pouvoir : aucun apparent
Statut :
Date d'inscription : 10/08/2007

MessageSujet: Re: Mort sur le Nil, revu et corrigé   Sam 19 Avr - 23:10

Ils sortirent du musée et empruntèrent une rue moins bondée que les autres. Une aura particulière alerta ses sens et il parcouru la foule du regard. Une scène incongrue se déroula alors sous leurs yeux. Depuis quand les vampires chassaient ils les elfes sur Terre? Surtout que les elfes ne pouvaient créer de portes pour se rendre sur les autres mondes. Etait ce l'agresseur qui avait amené la fillette sur le sol des humains? L'exorciste demeurait perplexe sur l'état mental du vampire.

Le leader de la LET réfléchit une seconde. Il avait deux spécimens d'espèces différentes sous les yeux. L'occasion unique d'approfondir ses recherches à leur propos. D'un autre côté, il avait déjà un planning assez serré et une enquête sur les bras. Avec Morgan qui se tirerait sans doutes la minute suivante s'il décidait d'aller au devant du problème que le vampire représentait. Or, seul contre l'être surnaturel... C'était bien plus que faisable, pour lui, mais il ne tenait pas à dévoiler toutes ses cartes sur un coup de tête.

Alors.. Alors.. Heuuum.

- COUPEZ! hurla le journaliste d'un ton autoritaire.

La foule s'immobilisa et se tut. S'il avait voulu retenir l'attention de tout le monde, c'était gagné. Et comme c'était ce qu'il souhaitait, et bah ça tombait bien.

Il s'avança à grands pas vers le vampire d'un air décidé.

- Non mais vraiment, vraiment CA NE VA PAS! s'exclama t il éxédé en faisant de grands gestes.

On s'écartait sur son passage et il arriva bientôt à la hauteur des deux êtres non humains.

- Combien de fois devrai-je te demander d'être plus convaincant dans ton jeu! On dirait un pauvre type trimballant son caddie! DU JEU, JE VEUX! DES SENTIMENTS! DE L'ACTION!

Il dégagea d'un coup sec l'enfant des bras du vampire et la tira vers lui.

- C'est un psycopathe que tu incarnes! Pas une espèce de brute sans finalité dans le geste!

Il se tourna d'un bloc vers Morgan, qu'il avait laissé sur place.

- Toi! vociféra Ewen d'un ton orgueilleux en montrant l'espion du doigt. T'appelles les caméras 3 et 4, et tu leur dis qu'on la r'fait!

Il prit la fillette dans ses bras et l'observa d'un oeil professionel.

- Et toi, arrête de parler dans ta barbe et articule! gronda l'exorciste. Et.. Ah non! AH NON! MAIS C'EST PAS POSSIBLE BORDEL!

Furieux, rouge, il fit face au vampire - qui n'avait rien demandé le pauvre à part manger en paix - pour l'assomer de reproches.

- Et en plus t'as trouvé le moyen de lui enlever son maquillage! Ca va nous prendre des heures, imbécile, de la re préparer! Tu peux pas faire un peu attention!? A quoi on t'paie, hein!? T'as d'la chance qu'on ait besoin d'toi pour boucler, parce que sinon tu serais déjà.. Tss.. Nan mais nan. Dégage! T'as entendu?! Tu dégages de ma vue sur le champ et la prochaine fois que j'veux t'voir c'est sur le plateau 8, et à l'heure! Sinon tu pourras toujours courir pour ton dîner!

Il lui lança une carte avec un nom et une adresse dessus. Son prénom, Ewen, et le nurméro de son appartement quand il était au Caire. Une elfe, c'était bien beau, mais les vampires l'intéressaient aussi. Il fit volte face, la fillette toujours dans les bras et rejoignit Morgan.

- Rappelle les caméras pour leur dire qu'on remet cette scène à plus tard à cause de l'autre incompétent! ordonna le journaliste à l'espion.

Puis il lança un regard amène à la foule qui observait, fascinée.

- Vous attendez quoi!? Circulez! CIRCULEZ! Y a rien voir! s'égosilla furieusement l'exorciste.

Les passants se remirent à marcher, presque à contre coeur. Pour une fois que quelque chose d'inattendu se produisait dans leur vie monotone! Le tournage d'un film, qui plus était, à ce qu'il paraissait. Les conversations reprirent et il ne fallait pas être devin pour se douter du contenu de celles ci.

Ewen reposa l'elfe à terre, mais lui donna la main, de l'autre, il poussa Morgan dans le dos histoire de trouver une rue plus bondée, et où leurs têtes étaient moins connues. Et qui donnait en plus sur les labos.

- Comment tu t'appelles? demanda doucement et joyeusement l'exorciste à l'enfant. D'où tu viens?

Cela pouvait paraitre étrange, après tout le cirque nécessaire pour éviter d'employer la force, mais tant pis.
Revenir en haut Aller en bas
Morgan
¤ Espion de la LET

¤ Espion de la LET
avatar

Masculin
Nombre de messages : 91
Age : 26
Armes : Comme si j'allais vous le dire
Pouvoir : Vous donner envie de me tuer lol
Statut :
Date d'inscription : 06/01/2008

Feuille de personnage
Race: Humain
Grade: Espion
Autre: Joyeux, son insolence obsurcit son talent.

MessageSujet: Re: Mort sur le Nil, revu et corrigé   Dim 20 Avr - 19:37

Pour la première fois depuis longtemps, Morgan fut surpris. Lorsqu'il sortit du musée il assissta à une scène des plus...étranges...un vampire qui coursait une petite fille...non, elle n'était pas humaine. Elle était...mais qu'est-ce qu'elle était? Avec ses petites oreilles elle ressemblait à un lutin, mais ça n'existe pas ces trucs...alors quoi? Elle n'était ni humaine, ni vampire, ni ange, ni démone...en tout cas le vampire lui il savait ce qu'il était. Connaissant Ewen il allait s'en meler...allons bon ils avaient pas assez d'ennuis comme ça...au milieu de la place personne ne serait assez fou pour engager un combat. Le vampire inclut. Non il valait mieux ne pas se mêler des affaires des autres...coupez?

*Mais qu'est-ce qui lui prend encore...?*

Il venait de dire...coupez? Il s croyait sur un plateau télé ou quoi? Y'avait pas une seule caméra dans le secteur qui pourrais le croire? Et pourtant...à la grande stupeur de Morgan, son plan fonctionna, enfin plan...disons que tout le monde était trop abasourdis pour avoir le temps de penser à réagir.
Ewen, après avoir fait un cirque monumental, l'emmena lui et la fillette dans une rue plus éloignée, avec le tapage qu'il avait fait c'était le minimum...discrétion il connaissait pas?
Morgan soupira un instant avant de parler à son tour à la fillette.


-Désolé, mon chef fait peur mais c'est une gentille personne.

Et les ennuis reprenaient! Mais il n'avait pas vraiment le temps d'y penser en ce moment, l'aura du vampire n'était pas très loin, et il n'abandonnerait pas comme ça. Ils étaient déjà assez débordés sans avoir en plus un fardeau dans les pattes...mais...cette enfant avait une aura particulière, et il mourrait d'envie de savoir d'où elle venait.
Reprenant une fois de plus en souriant, Morgan se présenta.


-Je suis Morgan, le dérangé à côté c'est Ewen, enchanté.

Ca risquait de faire beaucoup pour la fillette, alors il décida de ne pas en dire plus. Franchement ce patron...
Revenir en haut Aller en bas
Ellena
¤ Fillette égarée

¤ Fillette égarée
avatar

Féminin
Nombre de messages : 198
Localisation : Pékin
Pouvoir : Communiquer avec la nature.
Statut :
Date d'inscription : 23/09/2007

Feuille de personnage
Race: Elfe de la nature.
Grade:
Autre: Perdue... Qui veut bien s'occuper d'elle le temps qu'elle s'enfuit à nouveau pour se reperdre ?

MessageSujet: Re: Mort sur le Nil, revu et corrigé   Dim 20 Avr - 20:12

Coupez ??? Couper quoi... Couper le vampire ? Oui ! Alors on venait à son secours ! La petite tourna la tête vers cet humain qui ne cessait de crier. Et qu'est ce qu'il criait ! Elle n'aimait pas quand les adultes criaient... Elle même avait cessé de hurler à la mort lorsque l'homme l'avait séparé vivement de l'assassin. En revanche, l'inconnu ne cessait de s'exclamer, il parlait de mots que l'elfe ne comprenait pas. C'est quoi un cas mérra ? Et un quade Ie ?

L'homme la prit dans ses bras. Pourquoi ? Il voulait probablement la protéger après tout, bien qu'il criait tout le temps. Lorsqu'il s'adressa à la petite pour la 'réprimander', cette dernière laissa à nouveau échapper un sanglot en bredouillant qu'elle ne comprenait pas. Mais ses pleurs s'estompèrent lorsqu'elle sentit qu'il s'éloignait de son ravisseur. Il la sauvait ! Elle n'allait donc pas être mangée !
L'homme posa l'enfant une fois qu'ils furent à l'écart. Il garda en revanche sa main, peut-être pour la réconforter, puis lui posa des questions. L'autre personne qui était à coté, se présenta, et présenta celui qui était son chef.
Ellena mit un petit temps avant de répondre. Elle regardait alternativement ces deux êtres aux oreilles aussi rondes que ceux de l'ange Raziel.
Mor... Mar...
Ey... Ewi... Wew...
Momo et Wewen.
La fillette profita que son autre main soit libre pour essuyer ses yeux sur sa manche. Elle renifla ensuite avant de répondre, la voix un peu enrouée.


- Je... J'm'appelle Lilie...

Encore sous le choc, elle avait dit la première chose qui lui étais venue par la tête, et c'était son surnom plutôt que son prénom. Bah ce n'était pas bien grave. L'homme aux objets ronds sur son visage lui demanda ensuite d'où elle venait. Peut-être pourrait-il alors l'aider ?

- Ma.. Ma maison elle est là haut. Déclara t-elle en reniflant à nouveau

Ce faisant elle montra le ciel du doigt, car elle se souvenais que c'était de là qu'ils étaient arrivés, elle et le vampire.


- Pourquoi tu cris tout le temps ? demanda t-elle en regardant l'homme. Elle repensait encore à cette intervention qui s'était fait dans le bruit, il avait parlé fort pour l'éloigner du vampire. La petite renifla encore avant de s'exclamer

- Il reviendra plus hein ! Dis moi qu'il reviendra plus j'ai peur...

Aussitôt eut-elle prononcé ces mots, que Cornac, qui s'était posé sur le toit d'une maison avec Colomba, se mit à croasser.

- Il est à coté ! Il te cherche Lilie !

- Il arrive protège moiiiiiiii ! S'exclama la gamine en se jetant sur l'homme pour le serrer de ses petits bras et enfouir sa tête dans la veste de ce dernier. Quoiqu'il arrive, elle ne voulais surtout pas le lâcher ! Il représentait sa seule chance, son seul bouclier, la seule personne en qui elle avait confiance, avec son ami bien sûr.

Effectivement, le vampire se rapprochait, il n'était qu'à l'autre bout de la rue, se reférant aux auras...
Revenir en haut Aller en bas
http://fantasy-land.forumsline.com/
Morgan
¤ Espion de la LET

¤ Espion de la LET
avatar

Masculin
Nombre de messages : 91
Age : 26
Armes : Comme si j'allais vous le dire
Pouvoir : Vous donner envie de me tuer lol
Statut :
Date d'inscription : 06/01/2008

Feuille de personnage
Race: Humain
Grade: Espion
Autre: Joyeux, son insolence obsurcit son talent.

MessageSujet: Re: Mort sur le Nil, revu et corrigé   Dim 20 Avr - 20:40

Elle était apeurée, rien d'étonnant à tous cela. Vu la situation, et pour une enfant de cet age aucun sentiment n'était plus normal que la peur. Elle avait failli être dévoré après tout. Elle mit un peu de temps à reprendre ses esprits, elle s'appelait Lilie, pas un nom d'ange. Un diminutif courant sur Terre...Morgan fut assez surpris lorsqu'il l'entendit dire qu'elle habitait "là haut". La haut? Dans les cieux? Depuis quand les anges avaient-ils une telle aura? Impossible, elle n'était pas un ange, et puis qu'est-ce qu'un chérubin ferait ici? Mais il s'égarait à force de retourner le problème ainsi, un peu plus et il n'aurait pas remarqué le vampire. Celui-ci se rapprochait...et la Fillette le savait...

*Mais...comment elle l'a su?*

Oh non pas encore une interrogation!
La jeune fille se jeta dans les bras d'Ewen, assez subitement d'ailleurs. Il n'avait plus qu'à l'adopter. Mais la situation était plus dangereuse qu'elle n'en avait l'air, Morgan se serait bien éclipsé mais...nul doute que son patron le lui aurait fait payer. Et payer c'était pas vraiment son truc.


-Et voilà l'autre ahurit qui revient...

*Et ça va encore être à moi de faire le boulot...!*


-Tu m'as l'air occupé...tu veux que je m'en charge?

Ce n'était qu'un vampire après tout...bon lui n'était qu'un humain, mais il arriverait à s'en défaire sans difficulté. Pour le tuer ce serait plus difficile par contre...mais il pouvait toujours faire diversion. S'occuper des enfants c'est pas franchement son truc, les laboratoires étant proches,il n'aurait que peu de mal à y entrer par la suite. Fuire était sa spécialité après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Eléane
¤ Ex-chef de la ligue exorciste terrienne

¤ Ex-chef de la ligue exorciste terrienne
avatar

Féminin
Nombre de messages : 302
Localisation : partout et nulle part
Armes : les mots
Pouvoir : aucun apparent
Statut :
Date d'inscription : 10/08/2007

MessageSujet: Re: Mort sur le Nil, revu et corrigé   Dim 20 Avr - 21:17

"Le dérangé"? Nan mais ow! L'exorciste ne pouvait effectivement nier être quelque peu spécial, mais au point d'être complètement taré..! Les paroles de l'enfant détournèrent cependant l'attention du journaliste. Bon, donc il s'agissait bien d'une Elfe, et qui visiblement ne connaissait pas le monde des humains. Plus étrange, son nom était absolument banale sur Terre. Les êtres des deux mondes auraient donc quelques bouts de culture communs?

- Je crie pour pas devoir taper, répondit simplement Ewen.

Son regard parcouru la foule. Si, le vampire les suivait, il le sentait. Il pouvait toujours mentir à l'enfant pour la rassurer, mais il n'en eut pas le temps. Apparemment, quelque chose l'informait des déplacements de son agresseur. Les yeux de l'exorciste effleurèrent la cîme des building et des maisons. L'informateur ne pouvait pas faire partie de la foule, il les aurait rejoint, car celle ci était bien trop dense pour communiquer à distance. Les Elfes pouvaient avoir bonne ouïe, mais là.. .. Télépathes peut être?

Il fut un peu désarçonné lorsque la fillette entrepris de s'accrocher à lui comme à une bouée. Un peu plus et il aurait trébuché contre elle.

- Eeeeh! Du calme! Tu es en sécurité maintenant, fit Ewen en s'accroupissant pour être à la hauteur de l'enfant.

Il prit doucement le visage de Lilie entre ses mains et le releva de manière à ce que leurs regards se rencontrent.

- On va te protéger, tu n'as rien à craindre.

L'exorciste releva les yeux vers Morgan. Bon, il aurait bien aimé étudier le vampire aussi.. Tant pis. Il se contenterait de le disséquer quand il en aurait le temps.

- Ouais, j'veux bien, s'te plait. S'il devait advenir que tu le fasses s'endormir pendant un temps.. infini, est ce que tu pourrais t'arranger pour que je le retrouve?

Ewen se retourna joyeusement vers l'enfant.

- Regarde, Morgan va aller lui dire de te laisser tranquille. Il est très persuasif quand il veut, tu sais!?

Derrière ses lunettes sombres, l'exorciste observait et étudiait le moindre détail physique et comportemental de l'Elfe. Elle ressemblait un peu à celle qu'il avait croisée aux Enfers.

- Tu es venues toute seule, ou avec des amis? demanda t il intrigué. Ils ont peut être besoin de protection, eux aussi. Le vampire pourrait les trouver..
Revenir en haut Aller en bas
Ellena
¤ Fillette égarée

¤ Fillette égarée
avatar

Féminin
Nombre de messages : 198
Localisation : Pékin
Pouvoir : Communiquer avec la nature.
Statut :
Date d'inscription : 23/09/2007

Feuille de personnage
Race: Elfe de la nature.
Grade:
Autre: Perdue... Qui veut bien s'occuper d'elle le temps qu'elle s'enfuit à nouveau pour se reperdre ?

MessageSujet: Re: Mort sur le Nil, revu et corrigé   Dim 20 Avr - 21:55

[ Prononcé Lylie, le Lilie ^^ j'aurais peut-être du le préciser ça... :p ]

Pour pas taper ? Mais ... Mais... L'enfant regarda l'homme avec de gros yeux, ne comprenant pas cette phrase. Généralement quand des adultes crient, c'est pour se taper dessus après. Et quand ils chuchotent c'est parce qu'ils sont amis. Elle, elle criait jamais par contre... Elle tapait, peut-être, mais jamais elle criait. Sauf quand elle avait peur bien sûr. Alors le monsieur, il avait peur ?
Lorsqu'elle s'était accrochée à Wewen, ce dernier s'était accroupi pour la 'décoller'. Il avait l'air surpris, mais avait pris la tête de l'enfant entre ses mains pour la regarder.


- C'est.. *snirfl* c'est vrai ?

Elle ne pleurait plus, elle sanglotait tout simplement. Ses joues étaient rouges à cause des larmes, et elle ne cessait de renifler. Le regard de cet homme et ses paroles la réconfortèrent, et elle tourna ses petits yeux vers le dénommé Morgan qui devait s'occuper du vampire.

- Et il ... Il reviendra plus après, hein Momo ?

Elle tourna à nouveau son regard vers Wewen. Des amis ? Elle en avait, mais le vampire ne risquait pas de les attraper ceux là. La petite tourna la tête vers le corbeau et la colombe, mais cette dernière roucoula.

- Si tu leur dit, ils te prendront pour une folle Lilie.

- Mais ils ont l'air gentil...

Cela pouvait paraître étrange aux yeux des humains que cette elfe venait de parler à des oiseaux, mais cette dernière ne s'en rendait pas vraiment compte. Elle les montra alors du doigt les individus en question.

- 'nac et Lomba. Tu peux les protéger eux aussi ?

La différence qu'il y avait entre les oiseaux elfiques et humains, c'était la taille. Un corbeau elfique était deux fois plus grande qu'un humain, il avait le pelage beaucoup plus soyeux, l'allure plus majestueuse et ses sens étaient plus développés. De même pour la colombe.

- C'est quoi ce que t'as sur le nez ? Fit la petite en dirigeant sa main vers les lunettes de l'homme.
Elle renifla à nouveau mais s'essuya grossièrement le nez avec le dos de son autre main. Le vampire à coté ne lui faisait plus peur, et elle n'osait pas regarder Momo, de peur d'avoir à nouveau peur...
Revenir en haut Aller en bas
http://fantasy-land.forumsline.com/
Eléane
¤ Ex-chef de la ligue exorciste terrienne

¤ Ex-chef de la ligue exorciste terrienne
avatar

Féminin
Nombre de messages : 302
Localisation : partout et nulle part
Armes : les mots
Pouvoir : aucun apparent
Statut :
Date d'inscription : 10/08/2007

MessageSujet: Re: Mort sur le Nil, revu et corrigé   Dim 20 Avr - 23:12

[Ahan >.< Désolé, on va donc dire qu'on va oublier une partie de mon poste précédent xD j'ai la flemme d'éditer..]


- Mais voui! s'exclama joyeusement l'exorciste avec un grand sourire. Qui pourrait laisser une si jolie petite fille à un si vilain vampire?!

Elle paraissait se calmer, mais le journaliste avait toujours en mémoire son visage ébranlé et apeuré. Elle n'était donc pas habituée à être prise en chasse par un être la considérant comme son petit déjeuner. Par les temps qui couraient, la plupart des personnes sur Terre étaient habituées à la violence et à ce genre de situation. Enfin, temps qu'elles pensaient qu'il ne s'agissait que d'affrontement physique et pas de charcuterie. Le canibalisme n'était pas encore monnaie courante. Sylvania était donc pour sûre que la Terre? Moins aux prises des vampires?

- T'en fais pas. Il est trop dur pour être mangé, Morgan, continua l'exorciste comme s'il parlait de la pluie et du beau temps. Et puis il reviendra, pour chercher ses sous.

Il n'était pas étonné que la fillette ait abrégé le prénom de l'espion, c'était commun des enfants. Mais ça l'amusait. Surtout d'observer les réactions de son employé.

Le leader ne doutait pas des capacités de Morgan. Il savait qu'il était du genre à s'accrocher à la vie. Ou du moins, à fuir la mort. Pas de soucis de ce côté là. Il était même étonné que l'espion se fut proposé pour aller dire deux mots au vampire. Enfin...

Il leva son regard sur les oiseaux que montrait du doigt l'Elfe. Un corbeau et une colombe d'une taille impressionnante pour leur espèce. Joli couple. Qui ne passaient pas inaperçus une fois qu'on les avait repérés. Echapper au vampire ne devait pas être trop compliqué pour eux, et il comprenait mieux comment la fillette avait su pour son agresseur. Cependant, c'était plutôt gênant s'ils voulaient entrer dans des bâtiments. Mmm..

- 'nac et Lomba? répéta doucement Ewen songeur. Oui, bien sûr! reprit il plus enthousiaste. Ils sont tes amis! Et puis, Momo et moi, on serait triste de te voir pleurer à nouveau.

Le journaliste fouilla dans ses poches et sortit un paquet de mouchoirs en souriant. La remarque de l'enfant était la même que l'Elfe qu'il avait croisée aux Enfers. Les habitants de Sylvania n'avaient ils donc pas de trouble de la vue? Vola qui coincidait avec la définition que les récits fantastiques donnaient d'eux: des sens aguisés.

- C'est des lunettes. Ca améliore la vue. C'est pour les personnes dont les yeux marchent pas bien, expliqua Ewen. Attends, tiens.

Il tira un mouchoir blanc et ré-essuya le nez de la fillette avec, puis ses joues humides avec un coin propre. Il fourra le tout dans ses grandes poches puis retira ses lunettes.

- Attention, ne bouge pas!

Délicatement, avec mille précautions étant donné qu'il était dans le brouillard le plus épais, il déposa ses binocles rondes sur le nez de l'Elfe. Juste histoire de satisfaire sa curiosité. Puis il les replaça sur leur socle habituel. Il ne tenait pas à ce qu'elle s'abime les yeux, ni à rester trop longtemps à l'aveugle.

- Est ce que tes amis ont l'habitude des endroits fermés?

Il était évident qu'ils ne pourrait pas les ammener aux labos, pour son plus grand malheur, donc le mieux serait de les conduire à son appartement. Il pouvait toujours laisser la fenêtre ouverte, mais l'espace serait tout de même réduit pour les deux volatiles. En plus, si ça se trouvait, l'enfant avait peut être elle aussi l'habitude du grand air.
Revenir en haut Aller en bas
Morgan
¤ Espion de la LET

¤ Espion de la LET
avatar

Masculin
Nombre de messages : 91
Age : 26
Armes : Comme si j'allais vous le dire
Pouvoir : Vous donner envie de me tuer lol
Statut :
Date d'inscription : 06/01/2008

Feuille de personnage
Race: Humain
Grade: Espion
Autre: Joyeux, son insolence obsurcit son talent.

MessageSujet: Re: Mort sur le Nil, revu et corrigé   Lun 21 Avr - 1:03

Une situation inhabituelle pour un espion, assez drôle en réfléchissant. Cette pauvre enfant, encore loin du monde des adultes, et c'était bien mieux ainsi. Elle avait quoi? 6 ans? Et pourtant elle venait d'échapper à la mort. Un mystère venait de s'éclaircir, elle communiquait avec ces animaux, deux oiseaux. Mais...comment pouvait elle le faire?
C'est pénible, à chaque fois qu'on résout un mystère, il y en a un autre qui se pointe, ça devient vite lassant...tiens en parlant de lassitude, le vampire ne semblait pas résigné.


-Bon, j'y vais. J'essaierais de pas trop l'abimer mais je promets rien...

Après tout il n'y avait pas de prime pour les risques que cela impliquait...bah il ferait selon. Il souria lorsque la fillette l'appela Momo, de son souvenir on ne l'avait encore jamais appelé comme ça.

-T'inquiete pas Lilie, bientot il ne sera plus qu'un mauvais souvenir.

Ou pas. Mais un vampire incapable de rattraper une fillette de 6 ans ne doit pas être une grosse menace...sait on jamais il a peut-être un pouvoir qui ne fonctionne que sur les hommes? Il verrait bien sur place, d'ailleurs il était temps. Il se dirigea vers la sortie de la ruelle, pas d'erraur, il était là, un peu trop près à son goût...Morgan tourna à la sortie et se trouva hors de leur champ de vision, d'apparence ce vampire ne semblait pas si...vampire. Bon à part les dents. A la moindre occasion il sauterais sur la petite fille...bien, il n'avait plus qu'à déplacer la petite fille.

*Il se trouve dans la ruelle adjacente...il compte passer par les toits? Pas bête.*

Sans plus attendre il s'engouffra dans la ruelle à la droite de la précédente, il se situait de l'autre coté du batiment, il pouvait presque apercevoir son patron, s'il n'y avait pas un immense mur de béton en plein milieu, en fait, plusieurs rangées de murs, séparés par des pièces, meublées probablement. c'est marrant Le Caire, y'a plein de ruelles partout. Ah oui et il y avait le vampire juste en face de lui, il l'avait presque oublié. Il sortit une arme de jet qu'il plaça dans sa main droite, discrètement bien sur.

-Bon, Dracula, c'est pas tout ça mais si tu veux faire partie du film, il va falloir travailler tou sourire, déjà commence par aller voir un dentiste.

Allons bon...il allait bien l'attaquer maitenant non? De toutes manière s'il ne le faisait pas c'est Morgan qui s'y collerait, il avait plein de questions à lui poser.

-D'abord un petit questionnaire, d'où viens cette petite?

LA question qui lui tiraillait les lèvres depuis leur rencontre, une aura inconnue, il devait savoir qui elle était. En fait c'est en partie pour cela qu'il s'était proposé.

-Capital départ, 10 points, une bonne réponse vaut un point, une mauvais vous en enlève 2, et si vous refusez de répondre, vous perdez 5 points.

Bon il allait attaquer oui? Il avait pas toute la journée non plus. Le egard du vampire, même haineux, ne lui été d'aucune utilité. Il voulait des réponses, un point c'est tout. Provocation sur provocation, il finirait bien par perdre patience.
Revenir en haut Aller en bas
Ellena
¤ Fillette égarée

¤ Fillette égarée
avatar

Féminin
Nombre de messages : 198
Localisation : Pékin
Pouvoir : Communiquer avec la nature.
Statut :
Date d'inscription : 23/09/2007

Feuille de personnage
Race: Elfe de la nature.
Grade:
Autre: Perdue... Qui veut bien s'occuper d'elle le temps qu'elle s'enfuit à nouveau pour se reperdre ?

MessageSujet: Re: Mort sur le Nil, revu et corrigé   Lun 21 Avr - 21:29

[HRp : Ouais j'étais pas claire xD Je vais changer l'orthographe et mettre Lylie plutôt Wink ]


Une jolie petite fille ? C'est vrai ? La réplique tira un sourire content et timide de l'enfant qui aimait recevoir des compliment sur son physique. Il parla ensuite de Momo. Ce dernier avait la peau si dure que ça ? En acier ? Chouette alors, il pouvait affronter tous les vampires ! Wewen et elle étaient en sécurité. Et en plus il gagnait des sous.

- Dis lui qu'on ne vient pas avec toi. On va faire un tour en ville, on te retrouvera de toute manière.

La petite voulait les en empêcher, mais elle ne sût quoi dire. De plus elle avait confiance en ses nouveaux amis, elle n'était plus en danger maintenant. Comment les oiseaux allaient-ils la retrouver ? Elle n'eut pas le temps de leur demander car le corbeau et la colombe s'étaient déjà envolés pour s'éloigner à l'horizon.
Ellena tourna la tête vers Wewen.


- Ils veulent pas v'nir. C'pas grave hein ? Y z'ont dit qu'ils reviendraient plus tard.

Elle laissa l'homme enlever ce qu'il avait sur le nez en expliquant que c'était des lunes nettes. Lylie le laissa les lui mettre devant ses yeux, toute impatiente d'essayer, mais sitôt eut-elle plongée un regard à travers les lentilles qu'elle ferma les yeux en plissant les paupières. Quelle horreur ! En plus ça faisait mal aux yeux. Comment il faisait pour voir ?

- Mais tu peux rien voir avec ça ! S'exclama l'enfant lorsque Wewen lui retira l'objet.

Elle se frotta les yeux puis les rouvrit, soulagée que sa vision soit redevenue aussi nette qu'avant.


- Pourquoi tu vois pas bien ? Demanda t-elle en fixant les yeux de son sauveur.

Elle n'avait maintenant plus peur, elle se sentait en sécurité et ne faisait même plus attention à le rondeur des oreilles de Wewen. Ses cheveux reprenaient d'ailleurs une couleur plus claire, ils changeaient selon l'humeur de la petite et étaient bien souvent blonds comme ils redevenaient à l'instant.
Revenir en haut Aller en bas
http://fantasy-land.forumsline.com/
Eléane
¤ Ex-chef de la ligue exorciste terrienne

¤ Ex-chef de la ligue exorciste terrienne
avatar

Féminin
Nombre de messages : 302
Localisation : partout et nulle part
Armes : les mots
Pouvoir : aucun apparent
Statut :
Date d'inscription : 10/08/2007

MessageSujet: Re: Mort sur le Nil, revu et corrigé   Sam 26 Avr - 11:10

L'exorciste regarda les deux volatiles prendre leur envol. Il commençait à intégrer leur langage et à les comprendre. Cependant.. "Faire un tour en ville"? Du genre.. "faire les courses"? Quel intéret pour eux de se balader dans un air si pollué? Par ailleurs, ni le corbeau, ni la colombe ne passaient véritablement inaperçus, avec les évènements récents, rien ne disait qu'ils étaient en sécurité dans le ciel du Caire. Ils pouvaient toujours voler plus loin, mais étaient ils prêts à abandonner leur protégée à deux inconnus?

- Non, c'est pas grave...

Distraitement, il replaça du doigt ses lunettes qui lui glissaient du nez. Il aurait dû profiter de son arrêt à Kyoto pour les réparer.

- C'est ce qu'on appelle soigner le mal par le mal.

Son regard se reposa sur la fillette, et il observa avec attention les cheveux de celle ci. Il avait certes des problèmes de vue, mais il était certain de les voir changer de couleur. Pourquoi? Parce qu'elle se sentait rassurée? Il fouilla dans sa mémoire. L'Elfe des Enfers avait les cheveux noirs, et en dépit de sa.. particularité, elle n'avait pas paru effrayée. Donc ces variations de teintes étaient un caractère propre de l'enfant?

- Sais pas, répondit Ewen en haussant les épaules. Et toi, pourquoi tes jolis cheveux ils changent de couleur?

Il tendit la main vers Lylie. Si ses compagnons ne la suivaient pas, il pouvait l'emmener aux labos, ce qui l'arrangeait. Il avait toujours une affaire trainante sur le dos, et il comptait bien la résoudre. Si la Terre devait exploser, c'était sous ses ordres, pas par caprice des Quatre. Il espérait juste que l'Elfe n'était pas malade en train.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mort sur le Nil, revu et corrigé   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mort sur le Nil, revu et corrigé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Vegetarian Rhapsody... Queen revu et corrigé...
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !
» Jusqu'a mort s'ensuive... (Linoël, Idryl, Luna, Sanzo, Shrys
» Jeune artiste kidnappé , blessé par balle et laissé pour mort à Cité Soleil
» Menaces de mort contre Wyclef Jean.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les guerres éternelles :: La Terre :: Le Caire-
Sauter vers: