Les guerres éternelles


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Quartiers inférieurs, préparation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Llya
¤ Hôte d'une âme angélique

¤ Hôte d'une âme angélique
avatar

Nombre de messages : 61
Localisation : Terre, Copenhague
Armes : Asaliah
Pouvoir : Création de fils de lumière
Statut :
Date d'inscription : 02/01/2008

Feuille de personnage
Race: Humain / Ange
Grade: Archange
Autre: Cohabite avec l'âme d'Ashriel

MessageSujet: Quartiers inférieurs, préparation   Sam 16 Fév - 21:22

Ashriel était descendu d'une traite du Sanctuaire aux niveaux moyens de Celestia. Il n'avait pas vraiment envie de passer toute son énergie dans des vols, mais la gardait pour les combats à venir. Certe, il n'en était pas à des minutes près, mais chaque goutte d'énergie comptait pour lui. Il avait toujours été ainsi : prévisible, voire peut-être un peu trop.

*Ash, tu stresses trop je trouve...*
*Quoi donc ?*
*Non, rien, laisse tomber*

L'Archange entendit l'Humain soupirer dans son esprit. C'était cela, de vivre dans deux mondes différents. La compréhension entre les deux êtres n'était parfois pas tout à fait au point. Mais Llya avait pris comme résolution d'initier son colocataire aux expressions et coutumes humaines. Ashriel n'avait pas fait de même dans l'autre sens, mais l'Humain comptait de toute façon se cultiver sur le monde des Anges, d'une manière ou d'une autre. Ces deux esprits avaient en commun leur grande curiosité, même si celle d'Ashriel était un poil plus maîtrisée...

Le reste du chemin, Ashriel l'avait fait à pieds, à un rythme assez soutenu, puisque chaque minute comptait à présent. Llya se retint de faire une nouvelle remarque à l'Ange sur son pessimisme et sur sa mnière de penser. Enfin, de ce côté là, les deux êtres étaient parfaitement opposés, l'un décontracté et optimisme, et l'autre étant tout à fait le contraire. Même si Ashriel commençait à être influencé par l'esprit de l'Humain...

La vue des bâtiments si famillier à Ashriel lui tira une satisfaction intérieure, comme lorsque l'on rentre de chez soi après un long voyage et une longue absence. Pourtant, il n'aurait pas le temps de s'y attarder. C'était bien dommage, mais il ferait avec. Arrivé sur un petit îlot surplombant deux autres d'une taille beaucoup plus grande, Ashriel s'arrêta. A droite, le quartier des artisans, à gauche, celui des artistes. Il marcha sur la rosace dorée au milieu de l'île et les deux escaliers apparurent progressivement dans une lueur dorée. Après un bref instant de réflexion, Ashriel opta pour le quartiers des artistes. Comme ça, Gabriel pourrait le voir, et lui aurait plus de temps après pour rester au quartiers des artisans.

Reprenant son allure soutenue, Ashriel dévala les escaliers et se retoruva en moins de deux sur le premier îlot du quartier des artistes. Quelques uns de ses camarades étaient déjà entrés en action, sans pour autant faire paniquer la population aux alentours. Un jeune Ange ayant une dizaine d'années de moins que l'artisan lui fit un signe de la main, qu'Ashriel lui rendit, tout en allant à sa rencontre.

- Ashriel, te voilà ! fit l'Ange. On a du pain sur la planche !

*Tiens, il s'y connaît en sciences humaines celui-là...*
*Llya, ça veut dire quoi ?*

Voyant le silence de son camarade, le jeune Ange fronça les sourcils. Quelque chose n'allait pas ? Il s'était bien rendu compte qu'Ashriel n'était pas dans son corps angélique, mais il jugeait cela comme un détail mineur. C'était cet aspect là de l'esprit de ses camarades qu'Ashriel appréciait chez eux.

*Que t'as du boulot. Bon, reste pas planté là, fais quelque chose !*

- Hum, oui. Qu'avons nous là ?
- Il nous faut mettre en place les dispositifs de sécurité, pour protéger un minimum les bâtiments du coin. T'as pas passé au quartier des artisans ?
- J'y passerai tout à l'heure.

Le jeuen Ange adressa un grand sourire à Ashriel, façon de lui dire 'pas de problème'. Puis, son sourire s'effaça en se rendant compte qu'Ashriel avait un accompagnateur.

- Ah, Seigneur Gabriel. Pardonnez ma familiarité. Ashriel, attrape.

Il lança à son camarade un cube bleu céleste qui disparut en dans un halo doré une fois entré en contact avec els mains d'Ashriel. Ce dernier savait qu'il réapparaîtrait lorsqu'il en aurait besoin. Il s'agissait là d'un système de défense primaire. Ce n'était pas de la technologie de haute pointe, mais les hauts gradés estimaient cela suffisant.

- Venez, je vais vous conduire aux endroits où les dispositifs n'ont pas été installés.

Il tourna les talons et Ashriel le suivit, vérifiant que Gabriel faisait de même...
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel
¤ Messager de Dieu

¤ Messager de Dieu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 238
Age : 26
Armes : épée d'or
Pouvoir : glace
Statut :
Date d'inscription : 10/06/2007

Feuille de personnage
Race: Ange
Grade: archange
Autre:

MessageSujet: Re: Quartiers inférieurs, préparation   Dim 17 Fév - 16:47

Gabriel déploya à son tour ses ailes, et prit son envol. Il suivit Ashriel sans difficulté jusqu'au niveau moyen. L’archange n’allait pas très vite en volant. Non pas parce qu’il ne le voulait pas, mais parce que son corps d’humain ne le lui permettait pas même si le corps en question avait subit quelques transformations lorsque Ashriel avait pris le contrôle. Gabriel remarqua qu’Ashriel avait accéléré, ce qui était tout à fait compréhensible : Sa mission était urgente et il devait s’en acquitter au mieux dans les plus bref délais. Néanmoins, avec l’aide de Gabriel se certainement plus rapide. Cela leur laisserait donc plus de temps pour se reposer et se préparer au grand exercice qui allait avoir lieu dans les jours avenirs.

Gabriel sentit une pointe d’excitation naître en lui à l’idée de visiter le quartier où sa sœur, Dayân habitait. Toutefois, il doutait qu’elle y soit, puisqu’il l’avait croisée quelques heures auparavant sur l’îlot d’Enaël. Et elle n’avait sûrement pas reçu l’ordre de revenir dans son quartier. En outre, elle devait s’occuper de l’humain qui était vraisemblablement dans l’illégalité. Gabriel se demandait bien comme il était parvenu jusque Celestia. A moins que ce ne soit Dayân elle-même qu l’ai ramené sur Celestia. Dans ce cas précis, ce n’était vraiment pas malin. Les humains n’étaient pas les bienvenus sur le territoire angélique et selon l’ange sur lequel il tombait pouvait avoir la malchance de mourir. Si cet humain tombait sur Michaël, le messager ne donnait pas chère de sa peau. D’autant que sa sœur en prendrait aussi pour son compte. Mais cela, Gabriel n’y pouvait rien, Dayân était tout de même assez grande pour assumer ses bêtises toute seules. D’ailleurs, le messager doutait qu’elle ait besoin de son aide, elle pouvait très bien s’en sortir avec sa verve et son ironie habituelle qui avait cloué le bec à nombre de hauts dignitaires.

Gabriel dévala les escaliers à la suite de l’artisan. Décidément, celui-ci était drôlement pressé. Bien qu’il n’ait pas tort, le messager ne pouvait s’empêcher de penser qu’Ashriel en faisait peut-être un peu trop. Certes, l’événement était de taille, mais se hâter de trop pouvait mener à négliger quelques détails en apparence bien futiles mais qui en réalité seraient une gène lors de l’exercice. Néanmoins, Gabriel ne pouvait nier l’efficacité flagrante de l’artisan et garda donc cela pour lui-même. D’autant qu’il ne tenait pas à vexer Ashriel par des propos qui dépassaient sa pensée et qu’il pourrait mal interpréter.

Gabriel se contenta donc de suivre Ashriel au pas de courses. A peine fut il arrivé en bas qu’il aperçut plusieurs de ses congénères déjà à l’ouvrage. Effectivement, il n’avait que trop tardé, et dans ce sens, Ashriel avait peut-être raison de se dépêcher. Mais après tout, cela n’était pas leur faute si Mihaël avait mis si longtemps à leur transmettre ses ordres. Mais au moins, les consignes étaient clairs, précises et n’attendaient que d’être exécutés.

L’un des anges en question salua familièrement l’artisan et lui lança un cube de couleur bleu céleste qui disparut au contact de l’ange, non sans avoir auparavant adressé la parole à Gabriel pour excuser sa familiarité. Une nouvelle fois, le messager fit un signe de dénégation envers l’ange. Il n’avait rien à se faire pardonner. Lui-même était familier avec les personnes qu’il connaissait et ne se privait pas de les taquinait parfois devant des étrangers où hauts gradés. Outre cela, le Gabriel détestait qu’on l’appelle « seigneur ». De son point de vue, il n’avait rien d’un seigneur, il était juste le messager de Dieu. Grade certes élevé mais qui ne signifiait pas pour autant sa noblesse. Il était semblable aux autres anges, et par bien des aspects de sa personnalité paraissait parfois avoir des réactions et des paroles trop légères pour son grade. Mais Gabriel n’avait que faire de ce qu’on lui disait et faisait souvent fit des remarques qu’on lui prodiguait et ne se privait pas de recommencer le même acte soi-disant stupide.

-Ne vous excusez pas, vous n’avez rien fait qui justifie cela.

Gabriel se mit en marche à la suite des deux amis. Il put ainsi détaillait le quartier des artistes. C’était un quartier qui l’intéressait tout particulièrement du fait que Dayân y avait logiquement élu domicile. L’endroit n’était certes pas d’un luxe tel que les grandes et riches demeures où vivaient les hauts gradés de Celestia, mais était néanmoins décoré avec soin et goût. Les bâtisses avaient une allure assez vielle mais était toutefois bien entretenues. Ce qui rassura Gabriel. Au moins, Dayân ne vivait pas dans un taudis insalubre comme il l’avait plusieurs fois soupçonné. C’était une bonne nouvelle, et elle le remplit d’une joie sereine.

L’ange rejoignit rapidement Ashriel après s’être attardé pour regarder un tableau de toute beauté qui était à la vue de tout les passant, derrière la vitre d’une maison semblable à toutes les autres. Ne sachant pas avec précision où il se rendait, Gabriel s’en enquit auprès de l’artisan :

-Excusez moi Ashriel, pourriez vous m’indiquer l’endroit où nous allons ? Je ne le situe pas bien, et même pas du tout ; en outre, cela m’intrigue énormément.
Revenir en haut Aller en bas
http://watashinokuni.canalblog.com/
Llya
¤ Hôte d'une âme angélique

¤ Hôte d'une âme angélique
avatar

Nombre de messages : 61
Localisation : Terre, Copenhague
Armes : Asaliah
Pouvoir : Création de fils de lumière
Statut :
Date d'inscription : 02/01/2008

Feuille de personnage
Race: Humain / Ange
Grade: Archange
Autre: Cohabite avec l'âme d'Ashriel

MessageSujet: Re: Quartiers inférieurs, préparation   Dim 17 Fév - 19:49

Le jeune Ange haussa les épaules en entendant les paroles de Gabriel. Après tout, si le Messager divin ne faisat pas partie de la catégorie des Anges hauts gradés portant un regard méprisant sur le reste du monde, ce serait peut-être un peu mieux. Ashriel connaissait son ami et savait qu'il préférait les Anges naturels comme il l'était lui-même. Toutefois, être naturel et avoir des réactions spontanées étaient pour lui deux choses différentes. En fait, il comparait sans s'en rendre compte son jeune ami et la soeur de Gabriel, Dayân, qui l'avait fort supris par sa réaction aussi... spéciale.

Le regard d'Ashriel s'attarda un instant sur le Messager divin qui semblait s'intéresser aux oeuvres d'art exposées dans certaines des vitrines. Si le quartier des artistes et celui des artisans étaient situés au même niveau, ce n'était pas pour rien. En effet, même si l'artisanat pouvait avoir un côté beaucoup plus pratique que l'art, il en naissait tout de même des créations que l'on pouvait qualifier d'oeuvres d'art. Ashriel lui-même en avait créé une, et c'était d'ailleurs la seule qu'il jugeait comme telle, Asaliah. Ses autres créations n'avaient rien d'exceptionnel, surtout que son domaine ne se limitait pas à celu des armes mais à bien des autres choses. Ce n'était donc qu'une exception parmi tant de créations communes, un diamant au milieu de pierres de granit.

Le tableau exposé là semblait en effet être une belle création, probablement l'une des plus belles faites par le peintre, puisqu'il ne l'avait sûrement pas exposé sans raison à la vue de tous les passants. Il semblait d'ailleurs représenter le paysage céleste, vu du haut de Celestia, du Sanctuaire. La sensation de profondeur était bel et bien présente, et on pouvait facilement identifier chacune des îles représentées. Mais ayant déjà visité ce quartier bien plus fréquemment que Gabriel, Ashriel ne s'attarda pas longuement dessus.

Reportant son regard sur son ami dont le nom était Aniel, Ashriel se demanda un instant si le jeune Ange n'était pas trop gêné par le fait que Gabriel détaille ainsi le quartier des artistes. Mais se souvenant que son ami était très indulgent et très nonchalant - un peu comme Llya - l'Archange chassa vite ces pensées de son esprit. Il prit plutôt son temps à expliquer la moindre des choses que Llya ne comprenait pas, histoire de s'occuper.

Lorsque Gabriel revint à ses côtés et lui posa sa question, l'artisan s'interrompit dans ses explications intérieures et posa son regard sur Aniel. Ce dernier lui fit un petit sourire puis répondit à la place d'Ashriel :

- Vers l'Académie des Arts. Il reste ce bâtiments t quelques autres autour à protéger, et ce sera bon. On pourra ensuite passer au quartier des artisans.

Enfin, la manière dont Aniel l'évoquait laissait penser qu'il n'y avait plus grand chose à faire, mais au contraire. L'Académie des Arts était un trop grand bâtiment pour être protégé par un seul dispositif comme celui qu'Aniel avait remis à Ashriel et il faudrait donc en faire le tour avant d'en avoir fini. Aniel reprit sa marche, toujours suivi par Ashriel, qui reprit ses explications intérieures à l'adresse de l'esprit humain, en posant son regard sur les bâtiments divers et variés présent dans le quartier.

Après quelques minutes de marche, le groupe arriva devant un grand bâtiment, ayant une superficie égal au tiers du Sanctuaire. Dit comme cela, ça ne paraît pas bien grand, mais le Sanctuaire était tout de même le plus grand bâtiment de Celestia abritant des salles très grandes comme celle du Parlement ou celle des Ecoutes. On voyait déjà s'affairer des groupes de trois ou quatre Anges travaillant ensemble. Aniel en salua quelques uns d'un geste vague de la main puis pénétra dans le bâtiment, toujours suivi par Ashriel.

L'intérieur était orné d'or et contre les murs se trouvaient des sculptures, les plus belles oeuvres d'art jamais créées sur Celestia. Certaines d'entre elles représentaient des Anges, d'autres des Elfe, d'autres des Séraphin importants, d'autres des Anges affirmant leur suprématie sur le peuple démoniaque. Bref, que des choses flatteuses pour les membres du peuple angélique. Aniel s'arrêta un instants et se tourna vers ceux qui l'accompagnaient.

- Tzariel devrait nous rejoindre dans pas longtemps. Enfin, je suppose que tu le sais déjà, puisqu'on a tous reçu les mêmes ordres je suppose...

Ashriel acquiesa par un mouvement de tête et le groupe reprit sa marche, empruntant divers couloirs aussi richement décorés les uns que les autres. Ils finirent par arriver dans une salle très vaste dans laquelle se trouvait une estrade, sûrement vouée aux répétitions des artistes de l'Académie. Un Ange blond d'une soixantaine d'années les attendait, et leur fit un sourire lorsqu'il entrèrent. Sourire qui s'évanouit lorsqu'il s'aperçut que ses deux camarades étaient accompagnés par le Messager divin.

- Bonjour à vous, Seigneur Gabriel fit l'Ange d'un ton glacial. C'est un honneur de vous voir parmi nous.

Aniel et Ashriel lancèrent en même temps un regard empli de reproche à l'adresse de l'Ange blond. Ce dernier méprisait les hauts gradés qu'il prenait pour des Anges avides de pouvoir mais incapables de servir correctement la cause Juste, celle du Tout Puissant. Mais il obéissait tout de même aux ordres, avec une certaine réticence tout de même. Ashriel s'était au début demandé pourquoi l'Ange s'était engagé dans la faction de Mihaël, mais il avait par la suite comprit que son ami était dévoué corps et âme à Celestia, et qu'il la défendrait au péril de sa vie, même si cela devait passer par des ordres.

- Tzariel, fit Ashriel, le Messager divin va nous aider dans notre tâche.

Le dénommé Tzariel poussa un grand soupir puis fit signe aux trois Anges de le suivre. Ils montèrent sur l'estrade, passèrent dans les coulisses et s'arrêtèrent de nouveau. Tzariel fit apparaître un sceptre devant lui, Ashriel invoqua le cube bleu céleste qu'Aniel lui avait donné puis ils allèrent se placer dans un coin des coulisses. Il fallait placer ce genre de chose dans des endroits qui ne se voyaient pas trop, histoire ça ne dérange pas les gens.

Ashriel tapota le cube bleu, qui s'ouvrit avec une lumière dorée. Décidément, il faudrait qu'ils les améliorent, ces trucs. Ca faisait mal aux yeux et ce n'était pas très discret... Une bille de la même couleur sortit d'elle-même du cube, suivie par deux autres de ses collègues. L'artisan en lança une à Tzariel et une autre à Aniel. Tzariel murmura une incantation et trois dagues naquirent du vide. Il les passa lui aussi à ses camarades, puis riva son regard gris sur Gabriel. Après quelques instants de réfléxion, il se reconcentra et fit apparaître une troisième dague, qu'il lança au Messager. Qu'il se débrouille pour l'attraper. Son sceptre disparut et il alla se placer à l'opposé d'Ashriel, sa bille bleue et sa dague dans la main.

Ashriel fit signe au Messager divin de venir voir, puis il s'accroupit, pendant qu'Aniel se mettait lui aussi dans un coin de l'endroit, avec sa bille et sa dague. Ashriel s'entailla légèrement l'index avec la dague, puis fit couleur une goutte de sang sur la bille bleue qui reposait au creux de sa main. La bille brilla pendant un bref instant, puis redevint comme ele était à l'origine, sans même avoir une trace de sang sur sa surface.

- Cette fois-ci, je vous montre, ensuite vous devrez faire de même.

Les billes de ses congénères brillèrent elles aussi, probablement par le contact du sang angélique de Tzariel et d'Aniel. Les trois Anges murmurèrent un mot, un seul. Les trois billes bleu céleste disparurent dans un éclair doré, et Tzariel commença à prononcer des incantations. Mais à ce moment-là, le rideau s'entreouvrit légèrement pour laisser entrer une Ange dans les coulisses. Les regard d'Aniel et d'Ashriel se posèrent sur la nouvelle arrivante. C'était Elfielle, l'une des responsable de l'Académie.

- Que faites-vous ici ? fit Elfielle d'un ton méprisant. Ca sent l'Humain, en plus !

Il était clair qu'Elfielle ne les laisserait pas tranquilles. Il fallait que quelqu'un la tienne à l'écart le temps que l'incantation se termine. Seulement, ni Aniel, ni Ashriel, ni Tzariel ne pouvaient faire quelque chose tant que l'incantation n'était pas terminée. Les regards des trois Anges se posèrent sur le Messager divin, pleins d'espoir.

- Gabriel, murmura Ashriel, tenez-la à l'écart le temps qu'on en finisse, s'il vous plaît...

Si Elfielle interrompait le rituel, cela pourrait devenir dangereux autant pour les Anges qui mettaient en place la protection que le bâtiment lui-même...
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel
¤ Messager de Dieu

¤ Messager de Dieu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 238
Age : 26
Armes : épée d'or
Pouvoir : glace
Statut :
Date d'inscription : 10/06/2007

Feuille de personnage
Race: Ange
Grade: archange
Autre:

MessageSujet: Re: Quartiers inférieurs, préparation   Lun 18 Fév - 0:28

Gabriel ne fut pas surpris par la réponse d’Ashriel. L’académie des arts était un bâtiment important de Celestia, il était normal qu’il soit protégé. Toutefois, Le messager se demandait comment Ashriel et son compagnon allaient s'y prendre pour protéger un tel édifice avec le petit cube couleur céleste qu’il avait reçut. Certes, Ashriel était un archange dévoué à sa tâche qui ne rechignait pas à effectuait les ordres, mais même avec toute sa bonne volonté il ne pourrait jamais protéger l’Académie avec ce simple cube qui n’était d’ailleurs pas une protection d’une extraordinaire efficacité. Gabriel ne s’en inquiéta pas outre mesure, d’autres anges devaient avoir reçus le même ordre pour différentes parcelles de l’Académie, voilà tout.

Après une courte marche, les trois anges arrivèrent devant l’importante bâtisse qu’était l’Académie des arts. Gabriel en connaissait l’énorme superficie pour y avoir pénétrer à plusieurs reprises et s’y être même perdue en cherchant la classe où Dayan étudiait. Ce qui lui avait valu d’être enfermé dans l’Académie pendant toute une nuit. Au petit matin, Gabriel avait réussit à s’échapper de l’édifice en filant entre les pattes du concierge qui à l’occasion le reconnut et lui voua depuis ce temps là une haine féroce, ne manquant pas d’intervenir en sa défaveur à de nombreuse reprise. Néanmoins, le messager possédant un grade plus élevé, le concierge n’avait jamais eu de gain de cause. Ce qui avait eu pour effet d'accroitre sa haine à l’encontre de Gabriel. Le messager se demandait si celui-ci lui en voulait encore pour le malheureux incident et si sa haine d’antan était toujours aussi virulente. Gabriel préférait éviter cette rencontre qui pourrait lui valoir des ennuis ainsi qu’à ces compagnons, ce que le messager voulait à tout prix éviter. Lui, ne craignait rien, mais les deux autres si. D’autant que le vieux concierge s’était aigri avec l’âge et possédait un caractère de chien qui lui valait une réputation peu élevée sur Celestia.

Le vieux concierge n’ayant pas l’air d’être là, le problème ne se posa pas. Gabriel suivit le dénommé Aniel à travers le réseau de couloir qui lui rappelait divers souvenirs dont un particulièrement mémorable. L’Académie était un lieu luxueusement décoré avec un goût prononcé pour les peintures raffinées et les gigantesques statues représentants les personnalités les plus célèbres de Celestia. Sa statue faisait d’ailleurs partie de celles qui ornaient les murs de l’Académie. Gabriel eut tôt fait de la repérer et la considéra un instant. La statue en question le figurait dans une position avantageuse où il avait l’air grave et serein, incompréhensible et mystérieux. Cette statue ne lui plaisait pas. Elle déformait trop la réalité à son goût. Le messager ne se trouvait pas aussi mystérieux que cela, ni même incompréhensible. Il devait d’ailleurs être le contraire de cela, sinon, peu de personne comprendrait le message qu’il délivrait. Déjà que la majorité des hommes étaient stupides et ne comprenaient rien à rien…

Les trois anges pénétrèrent bientôt dans une immense salle, décoré avec le même goût et le même raffinement que les précédentes. Un ange blond se trouvait sur une estrade et semblait les attendre. A leur arriver, il sourit, puis, prit un air glacial en apercevant Gabriel. Le messager ne s’étonna pas de cette marque délibérée d'hostilité envers lui. Venant de la part de cet ange, ce n’était pas étonnant. Il s’agissait de Tzariel, un ange qui défiait toute autorité supérieur et qui lui avait déjà causé des problèmes en refusant d’exécuter ses ordres. Gabriel ne savait pas d’où lui venait cette haine envers lui –et plus généralement, envers l’ensemble des hauts gradés. Néanmoins, le messager fit outre la marque d’hostilité à son égard, et salua poliment Tzariel. Ce n’était plus le moment de régler ses comptes. La situation n’était pas propice à cela, il fallait être efficace à présent. Et cela passait par une entente entre les membres de chaque équipe.

Le messager s’aperçut que ses compagnons jetaient un regard noir au fauteur de trouble. Gabriel en devinait la raison, mais ne dit rien. Mieux valait être prudent et ne pas mettre de l’huile sur le feu, cela ne pourrait que l’attiser. Les trois anges entamèrent le rituel, et exécutèrent différentes tâches dont Gabriel ne comprit pas le sens. Puis, Tzariel lui envoya une dague que Gabriel rattrapa in extremis, manquant de se couper. Le messager s’abstint de nouveau de tout commentaire désobligeant, mais fusilla Tzariel du regard. Il était vraiment malpoli en plus d’être stupide.

Ashriel ne laissa pas le temps à Gabriel de macérer ses ressentiments à l’égard du rebelle, et l’appella à ses côtés pour lui expliquer ce qu’il devait faire. Le messager tressaillit légèrement lorsque Ashriel s’entailla le doigt pour prélever une goutte de son sang. Gabriel trouvait cela étrange de devoir utiliser son propre sang pour activer certains sortilèges, comme en l’occurrence. Il y’avait certainement d’autres moyens moins barbares que celui-ci pour activeras les sortilèges. Toutefois, c’était ainsi et pas autrement, il fallait donc se plier aux ordres, si stupides qu’ils soient.

La suite de l’opération laissa Gabriel aussi sceptique. Les billes disparurent, et la boîte bleue s’ouvrit tandis que l’un des anges, Tzariel ou Aniel se mit à psamoldier une incantation. Et bientôt, le rideau s’ouvrit, laissant apparaître une ange à l’apparence hâve et sèche que Gabriel détestait particulièrement. Il s’agissait d’Elfielle, la supérieur de sa sœur. Une personne égocentrique qui passait son temps à flagornifler ses supérieurs dans l’espoir d’obtenir leur immense faveur. Et pour atteindre son objectif, Elfielle n’hésitait pas à écraser ses rivaux sans état d’âme. Une attitude que Gabriel trouvait totalement abject, mais qui restait dans les règles de Celestia, et donc, impossible de protester.

L’artiste se mit à geindre en supputant, à juste titre d’ailleurs, qu’il y’avait une odeur humaine dans la pièce. Odeur qui ne pouvait venir que D’Ashriel. Décidément, il ne passait pas inaperçu. Pourtant, Gabriel ne sentait pas une odeur si forte que cela ; certes, Ashriel dégageait une odeur typiquement humaine, c’était indéniable, mais de là à dire qu’il empestait… Le messager tourna la tête vers Ashriel pour savoir la démarche à suivre.

Tenir Elfielle à l’écart ? Ca n’allait pas être facile cela. Elfielle était d’un naturel curieux, et lorsqu’elle avait une idée en tête, il était impossible de l’y déloger. Toutefois, les circonstances étaient spéciales : l’intervention de l’artiste risquait de faire échouer le sortilège ce qui pourrait être fatal et aux anges, et au bâtiment. Gabriel hocha donc la tête, et se précipita vers Elfielle qui s’exclama en le voyant arriver :

-Ah Gabriel ! Cela faisait longtemps que je ne vous ai pas vus. C’est donc de vous que vient cette odeur d’humain ?

Tout en prononçant ses paroles, La vieille ange s’approcha de Gabriel et renifla son habit. Gabriel frissonna, mais ne dit rien.

-Ah non, ça ne vient pas de vous. Déclara elle. Mais d’où cela peut-il bien provenir.

Gabriel sentit que Elfielle n’allait pas en rester la et aller au contraire fureter partout pour obtenir la réponse qu’elle désirait obtenir. Aussi, Gabriel lui répliqua :

-Cela fait bien longtemps en effet. Quant à l’odeur d’humain, elle ne provient effectivement pas de moi. Mais cessait de vous interroger sur cette question. Je voudrais vous posez quelques questions…sur ma sœur. J’espère qu’elle s’est bien conduite au moins ? Rassurez moi à son sujet voulez-vous ?

-Ah votre sœur ! s’exclama l’ange en prenant un air de mépris absolu. Votre sœur est un être tout à fait abject qui possède un ego si énorme qu’elle pourrait…

-Je n’en doute pas, lui rétorqua Le messager sans se départir de son calme, mais j’aimerais m’entretenir de cela avec vous en privée. Je ne voudrais pas que cela vienne aux oreilles du premier venu. Vous comprenez je suppose ?

A ces mots, Elfielle prit un air horrifié, et dit sur un ton de confidence :

-Oh bien sur, je comprends tout à fait. Venez donc avec moi, je vais vous faire visiter un peu l’Académie, et nous parlerons de votre…sœur en même temps.

Gabriele acquiesça vivement et se laissa entraînait par l’ange. Celle-ci lui dressa un tableau si horrible de sa sœur, la faisant passer pour une véritable marâtre que Gabriel dut réprimer plusieurs fois une remarque cinglante. Ce qui n’aurait pas manqué de vexer Elfielle. Et dans ce cas précis, Gabriel ne donnait pas cher de lui. L’ange avait beau être aigrie, elle n’en était que plus redoutable. Au fur et à mesure qu’ils avançaient à travers les somptueuses pièces de l'Académie, Gabriel finit par perdre le fil de la conversation et laissa Elfielle déblatérer toutes ses histoires à dormir debout, répondant parfois par une réponse laconique qui satisfaisait l'artiste tout en le laissant tranquille.

Finalement, ils finirent par revenir à leur point de départ, néanmoins, Elfielle ne semblait pas vouloir s’arrétait de parler :

-Aussi, vous comprendrez bien que…

-Oui, je comprends tout à fait ce que vous voulez me dire, mais je suis dans l’immense regret de vous dire que je dois vous quitter. J’aurais bien voulu rester un peu plus longtemps à bavasser avec vous, mais je ne le puis pas.

-Ah oui, bien sur, ce fichu exercice ! Marmonna l’artiste. Et bien soit, je vous laisse à votre devoir. Mais n’oubliez pas de faire la morale à votre sœur. Je compte sur vous pour la reprendre un main.

-Je n’y manquerait pas, lui rétorqua tranquillement Gabriel. Au revoir donc, et à une prochaine fois j’espère.

Elfielle hocha la tête en signe d’assentiment, puis, s’éloigna d’un pas guilleret. Une fois que l’ange fut hors de vue, Gabriel s’autorisa un soupir de soulagement. Il avait finit par échapper à cette artiste ô combien charmante, mais vraiment casse-pieds. Le messager ne se laissa pas souffler pour autant, et tout en soliloquant sur l’art exceptionnel dans lequel Elfielle était vraiment une grande artiste : Embèter le monde, Le messager franchit les quelques pas qui le séparaient de rideau menant à l'immense salle. Sur ces pensées très philosophiques, Gabriel arriva dans la gigantesque salle où se déroulait l’incantation. Il écarta le rideau, et entra dans la pièce. Vraisemblablement, tout était finit. Gabriel rejoignit donc Ashriel qui se trouvait au centre de la pièce en compagnie d’Aniel et lui dit en approchant de lui :

-Voilà, Dame Elfielle ne viendra plus nous importuner. Je pense qu’elle est maintenant satisfaite et a entendu ce qu’elle voulait entendre.

Le messager avait prononcé ses paroles avec déférences, mais l’on sentait bien qu’il était fatigué d’avoir dut supporter les bavardages incessants de l’artiste. Néanmoins, Gabriel voulait faire bonne figure et ne s’étendit pas sur ce sujet. Il demanda plutôt Ashriel :

-Dites moi Ashriel, quel est notre prochain objectif ? Vous avez, me semble –t-il mentionné le quartier des artisans. Est-ce donc là-bas que nous devons nous rendre ?

Gabriel espérait que oui. Ainsi, il pourrait visiter le quartier des artisans, comme il l’avait dit auparavant à Ashriel. Le messager espérait aussi que ledit quartier serait aussi charmant que celui des artistes. Après tout, les artistes n’étaient pas si différents. Ils créaient tous quelques choses de leurs mains. Et d’après ce qu’avait put en juger Gabriel, certaines de ces œuvres étaient magnifiques. L’Académie des arts en étaient un exemple ainsi que la peinture qu’il avait aperçu à travers une fenêtre. Cette peinture avait particulièrement marqué le messager de par sa simplicité et par les teintes chaleureuses qui constituaient le tableau. En outre, les courbes de la peinture étaient harmonieuses. Le tableau était peint avec tant de dextérité que l’on aurait crut la scène réelle. C’était une peinture magnifique. Peut-être l’une des meilleurs que le messager ait jamais contempler de ses yeux Néanmoins, il trouvait cela dommage de ne pas avoir put prendre un peu plus de temps pour contempler le tableau.
Revenir en haut Aller en bas
http://watashinokuni.canalblog.com/
Llya
¤ Hôte d'une âme angélique

¤ Hôte d'une âme angélique
avatar

Nombre de messages : 61
Localisation : Terre, Copenhague
Armes : Asaliah
Pouvoir : Création de fils de lumière
Statut :
Date d'inscription : 02/01/2008

Feuille de personnage
Race: Humain / Ange
Grade: Archange
Autre: Cohabite avec l'âme d'Ashriel

MessageSujet: Re: Quartiers inférieurs, préparation   Lun 18 Fév - 20:15

Ashriel avait senti un frisson le parcourir lorsque Elfielle s'était rendue compte que l'odeur humaine ne provenait pas du Messager divin. Malheureusement pour l'artisan, Elfielle avait un odorat très aiguisé, et c'était peut-être la seule et unique chose de bien qu'elle possédait. Et encore, cela pouvait embêter bien du monde, et Ashriel était le premier à l'être. Et apparemment, la supérieure de l'Académie des Arts semblait embêter tout ce qui l'entourait, puisque Tzariel avait froncé les sourcils à son arrivée et Aniel avait émis un grognement pas très élégant.

Fort heureusement, Gabriel trouva un moyen d'attirer l'attention d'Elfielle et d'aller faire un tour dans l'Académie des Arts. Quand Elfielle décrvait Dayân, on avait l'impression qu'il s'agissait plus d'un monstre que d'un Ange. Mais Ashriel connaissait la vérité, et elle était tout autre. Elfielle était décidément quelqu'un de détestable, et Gabriel allait devoir passer un petit moment avec elle. Ashriel se promit en son for intérieur qu'il lui revaudrait ça, en bien.

Peu après que Gabriel et Elfielle ait quitté la salle, cette dernière brilla à son tour d'une lueur bleu céleste, puis, plus rien ne se passa. Mais la portection était bel et bien en place. Aniel et Ashriel se relvèrent, et Tzariel fit disparaître son sceptre. Ils se rejoignirent tous els trois au centre de la pièce, toujours dans les coulisses. Aniel poussa un soupir, et Tzariel finit par prendre la parole :

- Sur ce coup là, c'est vrai qu'il a été utile. Mais je ne comprends pas pourquoi tu l'as amené avec toi, Ashriel.

En un éclair, Aniel riva son regard vert sur Tzariel. C'était plus un regard de reproche qu'autre chose. Tzariel ne comprenait-il pas que Gabriel était différent de certains autres Anges supérieurs qui portaient un regard méprisant et hautain sur tout le monde ? Aniel gardant son regard rivé sur Tzariel mais ne prononçant aucun mot, Ashriel se vit obligé de devoir expliquer à la place du jeune Ange.

- Gabriel n'est pas comme les Séraphins que tu méprises. Je suis mieux placé que toi pour le savoir puisque c'est lui qui m'a raccompagné sur Celestia.

Tzariel soupira, et Aniel riva son regard sur Ashriel, intéressé par les propos qu'il venait de tenir. C'était d'ailleurs la première fois qu'ils revoyaient leur ami depuis l'incident, et ils n'avaient pas eu l'occasion de l'évoquer ensemble.

- Si tu le dit... fit Tzariel. A propos de ton voyage sur Terre, comment tu t'es débrouillé pour faire ça ?
- C'était ça ou la mort, répliqua Ashriel. Ce Démon a failli le tuer ! Ou plutôt, il m'a tué, mais j'ai eu le temps de transférer mon âme dans ce corps.
- Mmm, et l'Humain ? demanda Aniel sur un ton intéressé.

Connaisseur d'expression humaine et intéressé sur la Terre. Ca, c'était Aniel. Il était un peu du genre de Dayân, insouciant et curieux. Sauf que lui, il n'avait pas brisé d'interdits comme aller sur Terre en cachette ou ramener un Humain à Celestia.

- Il est là, toujours vivant. Il m'a ouvert son esprit pour que je puisse entrer.

*Dis plutôt que tu m'as arnaqué...*

Ashriel ne répondit rien. Si Llya n'aurait vraiment pas voulu, il n'aurait pas pu entrer dans ce corps. Or, Llya avait eu la gentillesse d'ouvrir son esprit. Mais en réalité, ce n'étaitpas de la gentillesse, mais de la curiosité. Il avait été curieux sur le coup de savoir si les Démons et les Anges existaient vraiment et avait souhaité en apprendre plus. Tout cela en une fraction de seconde, et cela avait été inconscient. Ashriel en avait donc profité. Dans un sens, Llya s'était vraiment fait arnaqué...

- Dis, je pourrais le voir ? fit Aniel sans y aller par quatre chemins.
- Et bien...

A ce moment-là, Gabriel ouvrit le rideau et entra. En entendant le compte-rendu du Messager divin, Ashriel se dit que le frère de Dayân avait dû beaucoup souffrir à entendre des paroles blessantes sur l'artiste. Ashriel lui-même n'aurait pas apprécié et aurait peut-être pété un câble en entendant la vieille Elfielle déblatérer des idioties sur les personnes qu'elle n'appréciait guère.

- Et bien, on vous remercie, fit Tzariel qui avait manifestement pris en compte les paroles de son ami.

Aniel esquissa un petit sourire qu'aucun de ses deux camarades ne vit, satisfait par le changement d'attitude de Tzariel. Après tout, ce dernier était le plus âgé du trio et se devait donc d'avoir le plus de sagesse. Enfin, c'est ce qu'on disait, après...

- Pas encore, répondit Ashriel. Nous devons finir le bâtiment.

°Archange Ashriel ?°

*Waow !*

Et voilà, Llya n'avait pas pu s'empêcher de s'exclamer bruyament, enfin, en esprit. Et vu qu'on venait de contacter Ashriel par la pensée, ça ne faisait pas très classe.

°Hum, Archange Ashriel ?°
°Qu'y a-t-il Emiel ?°
°Ah, j'ai eu peur, qui était cette voix ?°
°Euh, rien du tout°
°Je voudrai vous signaler que l'on en a fini avec le reste de l'Académie des Arts, Séraphin Mihaël nous ayant envoyé en plus des apprentis°

L'avantage d'être issu de la caste des artisans et d'être ensuite intégré à la faction du Séraphin de la Paix, c'était qu'Ashriel pouvait à la fois communiquer avec les personnes appartenant à la caste des artisans mais aussi avec celles appartenant à la faction du Séraphin de la Paix. Dans ce cas là, c'était un Ange appartenant à la faction du Séraphin Mihaël qui venait de la contacter. Ashriel eut du mal à cacher son ecitation : ils allaient pouvoir aller au quartier des artisans, plus tôt que prévu. Il reverrait donc ses autres camarades, et peut-être même, ses proches.

- Changement de programme, fit Ashriel à l'attention du Messager divin, puisque les deux autres Anges avaient eu aussi entendu la conversation. On part directement pour le quartier des artisans. Ah oui, vous devrez aussi participer aux rituels, là-bas.

Les trois Anges sortirent donc de la salle, en vérifiant que Gabriel les suivait bien. Menés par Ashriel ils sortirent du bâtiment avec une allure plutôt soutenue en raison de l'impatience d'Ashriel à revoir les siens après ce qui lui était arrivé. Il n'avait pas envie qu'ils s'inquiètent encore plus, même si le voir dans un corps humain provoquerait sûrement des réactions. Toujours en marchant, le groupe regagna la petite île qui marquait le carrefour entre le quartier des artistes et le quartier des artisans. Descendant vers ce dernier, les trois camarades n'écangeaient que peu de paroles, légèrement gênés par la présence de Gabriel. Ils n'allaient tout de même pas faire étalage de leur vie privée devant le Messager divin...

Une fois arrivés au quartier des artisans, le groupe se mit à l'oeuvre. Il se placèrent derrière un carré de bâtiments et effectuèrent le rituel. Ashriel redistribua les billes, en n'omettant pas le Messager divin. Ils se mirent ensuite en place pour le rituel qui, normalement, devait se dérouler sans encombres...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quartiers inférieurs, préparation   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quartiers inférieurs, préparation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cours n°1: Les moldus sont primitifs
» Séparation listes d'armée et tactica
» Un petit reportage sur la préparation du jardin pour les PdT.
» Préparation suspensions
» [RP] Préparation de la Messe du 15/02

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les guerres éternelles :: Celestia :: Quartiers inférieurs :: Quartier des artistes-
Sauter vers: