Les guerres éternelles


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Arrivé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Melkor
¤ Mercenaire

¤ Mercenaire
avatar

Nombre de messages : 56
Statut :
Date d'inscription : 03/11/2007

Feuille de personnage
Race: Humain
Grade: Mercenaire
Autre:

MessageSujet: Arrivé   Lun 5 Nov - 1:10

La ville était devant Melkor, et celui-ci marchait maintenant à pied, la voiture ayant eu une fuite en chemin et ayant aussi perdu donc tout le carburant qui la faisait marcher. Il fallait vraiment qu'il en trouve une en bon état. Bref, il entra donc dans la ville par le moyen de transport le plus simple au monde, et au fur et à mesure du chemin parcouru, il pouvait voir le nombre de gens dans les rues de la ville augmenter.

La cité était beaucoup plus grande et plus haute qu'auparavant, et Melkor qui y venait pour la première fois ne savait pas vraiment où se diriger. Il était juste à la recherche d'êtres surnaturels. Mais bien que certains aimaient voir du monde (ça faisait plus de victimes potentielles) la plupart de ceux qu'il avait connus étaient du genre tranquilles, à se cacher en temps normal et à sortir pour la chasse.
La nuit tombait, mais cela importait peu. Du moins le croyait-il.

Il se fit contrôler au bout d'un moment, à l'entrée officielle de la ville en fait. Et il s'en fut refuser l'accès à cause de ses armes qu'il devait abandonner pour entrer. Il décida donc de trouver un autre moyen.

Les égouts? Trop évident, si la sécurité est bonne, ils avaient au moins mis des patrouilles dedans. De plus, Melkor n'avait pas envie de ressortir de là avec une odeur de moisi et de pourri.
Il chercha donc un grand axe routier, et se mettant du coté de la route qui prenait la direction du centre-ville, il fit simplement du stop.
Quelqu'un bien vite s'arrêta pour le prendre, et ouvrant la portière, la femme qui conduisait lui demanda:

- Alors jeune-homme, tu vas où comme ça?

- Au centre-ville tout simplement, vous pouvez m'y déposer? J'ai du mal à re-rentrer dans la ville avec ce costume de cosplay.

- Ah, c'est pas étonnant! Monte, il n'y a pas de soucis!

Il passa donc les contrôles, et puis au bout d'un moment, la femme le déposa, mais voyant qu'il était perdu dans le centre-ville lui dit:

- C'est pas bien de mentir petit, tu es pas de la ville.

Ca n'était pas une question, mais Melkor y répondit quand même comme si ça l'était:

- Désolé d'avoir menti. En effet, j'avais besoin de rentrer dans la ville.

- Bon, tu cherches quelque chose? Je peux peut-être t'aider?

- Ben....Ca peut paraitre bizarre, mais je cherche quelqu'un qui pourrait m'emmener ailleurs en fait.

- Ah? Tu as raison. C'est bizarre. Pour t'emmener où? Je connais peut-être quelqu'un tu sais, je connais beaucoup de monde.

- En fait euh.... Celestia, Sylvania, un de ces endroits, mais je doute que vous...

- Pas de soucis alors! Je connais le chemin pour le monde Celeste et le monde elfique, bien que en ce moment vaut mieux éviter de voyager dans ces mondes, il se prépare des trucs pas nets en bas.

Melkor hocha la tête et ne répondit pas. La femme repris la route et ce dirigea vers une partie de la ville un peu moins agitée que le centre.
Revenir en haut Aller en bas
Melkor
¤ Mercenaire

¤ Mercenaire
avatar

Nombre de messages : 56
Statut :
Date d'inscription : 03/11/2007

Feuille de personnage
Race: Humain
Grade: Mercenaire
Autre:

MessageSujet: Re: Arrivé   Mar 6 Nov - 14:16


Dix minutes après que la femme ai décidé d'emmener Melkor voir quelqu'un pour voyager dans les mondes, elle parla enfin :


_Dis-moi jeune homme, quel est ton nom ?

Pas du tout surpris par la question, il répondit normalement :

_Morgoth, mais inutile de jouer la comédie très longtemps vous savez ?

_Pardon ?

_Je sais très bien que vous n'êtes pas humaine, je ne suis pas stupide.

La femme poussa un soupir et répondit à la remarque de "Morgoth" :

_Je ne l'ai jamais prétendu.

Une sorte de silence gêné s'installa, mais il fut assez vite rompu :

_Démone ou déchue ?

_Démone, mais mon prénom est Caroline.

Melkor hocha la tête, il ne tuait pas tous les démons qu'il croisait, que les meurtriers car il n'y avait pas de justice pour les juger eux, et en général, il y a une prime sur leur tête, donc il se faisait de l'argent à côté comme "mercenaire".
La voiture allait sur le périphérique de Bruxelles cependant, mauvais signe se dit Melkor, qui était parano sur les bords.

_Il habite où votre copain ?

_A encore un quart d'heure de route.

Melkor n'aimait pas cela, être dans la même voiture qu'un démon qui était au volant, mais vaut mieux pas embêter le chauffeur de la voiture en général, surtout à 120 km/h sur le périphérique.

_Mais... C'est qui comme personne ?

_Un ami.

Très mauvais signe. Si elle avait vraiment répondue, il aurait put lui accorder une once de confiance, mais en préparation de ce qui risquait d'arriver, il posa la main sur la garde de son sabre.
Elle était venue le chercher, elle une démone, c'était quasiment sûr, elle savait donc quoi chercher, elle l'emmenait donc là où elle le voulait, sous prétexte d'un ami, tout était peut-être bidon.

_Tu comptes me tuer avec ce sabre ?

Elle l'avait vu poser la main dessus.

_Ca dépend.

_De quoi ?

_De l'ami.

Caroline eu un petit rire sec, mais la vitesse de la voiture accéléra.

_Caroline ? C'est quoi votre pouvoir ? Tous les démons que j'ai connu en avait un.

_Ben disons que j'ai la possibilité de me soigner après un crash en voiture.

Directement, Melkor planta son sabre dans la cuisse droit de Caroline, celle côté passager, et elle hoqueta sous la surprise et peut-être sous l'effet de la douleur, puis Melkor retira aussitôt son sabre.

_Montrez moi ce pouvoir de régénération.

Caroline, surprise, jeta un coup d'oeil à Melkor qui put voir le corps de la démone scintiller, mais la blessure ne se refermait pas, elle s'agrandissait.

_Oups, désolé. Je vais vous laisser vous soigner maintenant. Pas de crash en voiture ?

_Pas de crash.

Melkor retint alors son pouvoir, en temps normal celui-ci étant toujours actif. Caroline put donc soigner sa jambe, et la blessure se referma, le tout ne laissant qu'une coupure dans le pantalon de la démone.

Le quart d'heure que Caroline avait prévu pour arriver chez son ami était bientôt écoulé.


Revenir en haut Aller en bas
Melkor
¤ Mercenaire

¤ Mercenaire
avatar

Nombre de messages : 56
Statut :
Date d'inscription : 03/11/2007

Feuille de personnage
Race: Humain
Grade: Mercenaire
Autre:

MessageSujet: Re: Arrivé   Dim 9 Déc - 21:23



La voiture s'arrêta donc au bout d'un moment, dans un coin qui était il faut le dire, proche de la campagne. La petite maison à proximité était rustique, et les gravier crissaient sous les roues de la voiture de la démone. Caroline sortie de la voiture, et fit signe à Melkor de faire de même. Il descendit donc de la voiture, et suivit la jeune démone devant la maison, où elle toqua à la porte.
Au bout d'une minute ou deux, quelqu'un vint à ouvrir, un homme en fauteuil roulant, qui en voyant la jeune démone, lui offrit un grand sourire.

-Caroline! Cela devient une rareté de te voir dans les parages, rentre donc, c'est un plaisir.

Ce faisant, l'homme fis signe à Melkor d'entrer aussi, chose que celui-ci fit aussitôt, en effet, il ne faisait pas particulièrement chaud dehors.
La discussion des trois ne dura pas très longtemps, Caroline devait aller chez elle, pour, ce qu’avait compris Melkor, rejoindre son mari. Elle expliqua d’abord pourtant à l’homme en fauteuil roulant le souhait de Melkor. Une fois donc les présentations finies, Caroline s’en alla, laissant Melkor avec l’homme qui se faisait appeler Vordun, un démon lui aussi d’après ce que Melkor avait saisi de leurs propos pendant leur discussion.

Un pacte s’en suivit, entre Vordun et Melkor, le paiement du passage de Melkor dans le monde elfique, le seul où Vordun voulait bien l’envoyer. Le prix à payer serait le sens du goût. Car en effet, Vordun semblait avoir perdus beaucoup de son intégrité dans son passé, l’usage de ses jambes, la vision des couleurs, du relief, le sens du goût, sa force, sa forme démoniaque, et bien d’autres choses encore.

Melkor ne put s’interroger longtemps sur la raison de la chose, le pacte fut scellé, et Melkor perdit ainsi par magie le sens du goût, qui fut redonné à Vordun. Ensuite, après un dîner que Melkor ne put véritablement savourer, Vordun alla dans une des pièces de sa maisonnée, et fit pendant un long moment des figures au sol, des signes incantatoires tout en prononçant des paroles mystiques qui s’évanouis dans les airs aussitôt prononcées.

Quand l’invocation fut finie, Melkor resta seul dans la pièce, la porte ouverte. Il devrait la fermer puis la rouvrir pour voyager, mais pour l’instant il était fasciné par les dessins tracés sur le sol et les murs avec du sang. Ou le démon se l’était procuré avait peu d’importance, il fallait faire avec pour qu’il soit transporté, il espérait juste qu’il ne s’était pas fait avoir dans le contrat, qu’il n’y avait pas quelques petites lignes qu’il n’avait pas vus.

Mais il ne resta pas longtemps à tergiverser, et au bout de deux minutes, il ferma la porte , et la rouvrit aussitôt. Le paysage que celle-ci laissait entrevoir était magnifique, Melkor n’avait jamais rien vus de tel sur Terre. Une magnifique forêt. Il fit un pas dedans et referma la porte derrière lui.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Arrivé   

Revenir en haut Aller en bas
 
Arrivé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Arrivée de Houille
» La Reine est arrivée. Prosternez-vous. (Dante)
» Henriette d'Angleterre . Madame est arrivée
» Chapitre ll : L'Installation (suite de l'arrivée de C.) [PV: Siparti]
» Zorro est arrivée... sans se presser.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les guerres éternelles :: La Terre :: Bruxelles-
Sauter vers: